Le monument de La Verdure


Inauguration du monument érigé en souvenir des combats de Rouge-les-Maréchaux qui se trouve au carrefour de la D20 et de la route menant à La Chapelle-Monthodon vers 1929

Le mémorial de la Ferme de la Verdure commémore l'échec de la dernière offensive allemande du 15 juillet 1918. Le monument a été érigé en 1929.

Il marque la limite sud de l'avancée allemande lors de la 2è bataille de la Marne et comporte un bas-relief représentant des portraits de soldats, deux plaques indiquant les régiments qui ont participé à ces combats et quelques noms de combattants parmi lesquels 3 du 147è RI.

Extraits des livrets militaires, des soldats morts à La Chapelle-Monthodon, retrouvés sur le site Mémoires des hommes du Ministère de la Défense.


Grande Guerre : une carte IGN pour le centenaire du Chemin des Dames

Après les batailles de la Somme et de Verdun, l’IGN poursuit la publication de ses cartes commémoratives, avec une nouvelle parution dans sa série évènement, tourisme et découverte consacrée à la bataille du Chemin des Dames en 1917. Une initiative, comme les deux autres, labellisée par la mission du Centenaire de la première guerre mondiale.

 

Après celle consacrée en 2014 à la grande Guerre dans son ensemble au 1 : 410 000 puis celles dédiées en 2016 plus spécifiquement à la bataille de Verdun et à celle de la Somme au 1 : 75 000, la carte IGN du Chemin des Dames vient de paraître en partenariat avec le département de l’Aisne qui fut particulièrement touché par les combats, de Saint-Quentin à Château-Thierry. A la même échelle du 1 : 75 000 (1cm pour 750m) que les TOP75, il s’agit en outre d’une carte de tourisme mémoriel où sont mis en valeur les villages détruits ainsi que tous les lieux de visites, les vestiges militaires accessibles ou non, les monuments commémoratifs, les cimetières français, allemands ou anglais.

 

La légende est trilingue ainsi que les courts textes explicatifs en marge qui rappellent notamment la chronologie de cette bataille depuis le premier repli allemand sur la ligne Hindenburg entre le 15 et 19 mars 1917 jusqu’au dernier, sur l’Ailette, le 2 novembre, en passant par les offensives françaises des généraux Nivelle puis Pétain.

Les lignes de front du 15 mars et du 15 avril ainsi que les avancées françaises des 16, 18 et 20 avril, puis du 6 mai et des 23 et 25 octobre 1917 sont tracées sur ce fond de carte d’aujourd’hui dans un triangle qui va de Laon au nord à Soissons à l’ouest et à Reims à l’est.

 

Un zoom sur le Chemin des Dames donne l’occasion d’en savoir plus sur la topographie des lieux de ces affrontements en localisant plus précisément la Caverne du Dragon ou le village de Craonne rendu tristement célèbre par la chanson. Mission Centenaire 14-18

 


La Chapelle Monthodon 1914 - 1918

Le Blog du 147 e RI  Extrait de l'historique du 147è RI :


Dans la nuit du 16 au 17 juillet 1918, le 147è RI relève le 2è RI sur la ligne La Cressonière, Chézy, La Chapelle-Monthodon.

Le lendemain, à 11h, les 1er et 2è bataillons s'élancent à l'attaque ayant comme objectif la ligne  : la Fontaine creuse - la Bourdonnerie.
Les vagues d'assaut se heurtent aussitôt à de nombreux nids de mitrailleuses disséminés à la lisière du Bois de Chézy ; ces nids de mitrailleuses, attaqués à la grenade, sont successivement réduits et le régiment atteint ses objectifs. De multiples contre-attaques déclenchées par l'ennemi sont repoussées et le terrain conquis est conservé.
Dans la nuit, le 3è bataillon relève le 2è qui a été fortement éprouvé et le lendemain matin l'attaque recommence. Successivement la Ferme de la Vitarderie, la lisière nord du Bois de Chézy et le village de Chavenay sont enlevés et nos reconnaissances atteignent le village de Dormans. Sous notre poussée, l'ennemi a été obligé d'abandonner tout le terrain qu'il avait conquis au sud de la Marne et de repasser rapidement la rivière.



Le Sous-lieutenant Lucien LECLERCQ

La tombe du Sous-lieutenant Lucien Michel LECLERCQ, ornée d'un monument érigé par souscription de ses anciens collègues professeurs de chant de la ville de Paris.
Cette tombe est située à La Chapelle-Monthodon (02).

Le 17 juillet 1918, le Sous-lieutenant LECLERCQ disparaissait à l'âge de 38 ans. Il était Chevalier de la Légion d'honneur et titulaire de la Croix de guerre. Son nom est curieusement absent de la liste des officiers décédés figurant dans l'historique du 147è RI.

 

Le Blog du 147 e RI  Extrait de l'historique du 147è RI