Le bulletin météo du jour

 

    La météo en direct                 Webcam                        Les prévisions

Loading

L' actualité du quotidien

[Gilets jaunes#3] Dormans : ça chauffe une nouvelle fois au rond-point de Try

18 novembre 2018

En cette saison, rien ne vaut une petite flambée...

Monsieur Paille

Crédit photo : Indy


[Gilets jaunes#2] Dormans. Un manifestant donne 5 euros à une automobiliste pour qu’elle s’achète un gilet jaune

18 novembe 2018

 

 

 

Samedi 17 novembre en début de soirée, une habitante du Sud de l’Aisne est restée bloquée pendant trente minutes sur un barrage filtrant mis en place par les gilets jaunes au rond-point de la mairie de Dormans dans la Marne.

 

Pendant que la conductrice patientait sagement, des manifestants ne voyant pas de gilet jaune sur le tableau de bord du véhicule sont venus toquer à la vitre de la voiture. Un mécontent a alors tendu un billet de cinq euros à l’automobiliste afin qu’elle s’achète un gilet jaune.

« Le gars n’était pas agressif du tout. Il avait par contre dû boire beaucoup dans la journée. Je lui ai rendu ses cinq euros car je ne suis pas comme ça » commente la conductrice.

Il paraît qu’il est possible de s'acheter beaucoup de choses avec cinq euros...

Monsieur Paille

 

A Dormans, les barrages filtrants sont en place, ce dimanche 18 novembre, au rond-point de Try sur les D1003 et D980. Chez les gilets jaunes, la jeunesse n'attend pas le nombre des années...

DB

Crédit photo : Indy

 


[Gilets jaunes] Un automobiliste, excédé, tente de forcer un barrage à Dormans

18 novembre 2018

Un automobiliste excédé à la vue des gilets jaunes a tenté de forcer, samedi 17 novembre aux environs de 10h00, l’un des trois barrages situés au rond-point de Try sur la départementale D1003 et D980.

 

« J’ai déjà perdu quarante-cinq minutes. Ça ne sert à rien ce que vous faites. Vous n’avez rien compris ! » crie le conducteur en sortant de sa puissante berline allemande. Le gilet jaune qui fait face à cet instant à l’automobiliste pour le moins énervé a bien compris, par contre, que ce dernier venait de lui rouler sur un pied après avoir escaladé un îlot directionnel en béton.

 

Du coup, le calme et la sérénité qui régnaient depuis la mise en place du mécontentement à ce rond-point situé à quelques centaines de mètres des communes de Dormans et Verneuil sont partis en vrille.

 

Après une altercation qui a duré plusieurs minutes, et provoqué la chute du capot de l’un des rétroviseurs de la voiture, l’automobiliste a ensuite repris la route à vive allure en direction de Verneuil. Ce dernier a-t-il eu alors un remords ? En effet, l'homme est réapparu

au rond-point quelques instants plus tard.

 

Face une nouvelle fois aux gilets jaunes, l’automobiliste, passablement énervé, brandit une pièce d’identité. « Vous voulez porter plainte contre moi ? Vous connaissez mon nom ? Vous allez le savoir mon nom ! » lance l’homme d’une famille d’entrepreneurs bien connue de Dormans. « Vous connaissez le prix d’un rétroviseur ? »  demande l’automobiliste, un ancien gendarme, à une représentante des forces

de l’ordre. « Quel que soit le prix de l’équipement, ça ne vaudra jamais le prix d’une vie humaine » rétorque calmement la gendarmette.

Ex filtré du groupe de gilets jaunes par les gendarmes, le conducteur est ensuite placé à l’écart des manifestants pour un contrôle par éthylomètre dont le taux d’alcool ne se révèle pas positif.

« Vous rassemblez quelques témoignages pour cet après-midi » lance la gendarmette aux gilets jaunes...

DB


Marne. Le Breuil. Le Lions Club offre une boîte à livres à la commune

17 novembre 2018

Le dépôt de livres se poursuit, sitôt l'inauguration terminée.
Le dépôt de livres se poursuit, sitôt l'inauguration terminée.

Une drôle de boite colorée vient d’élire domicile au Breuil. Cette boîte à livres a été offerte par le Lions Club d’Épernay à la commune breuilloise. Elle a pour but l'échange, l'emprunt de livres à disposition des passants, jeunes et moins jeunes. L’inauguration s’est déroulée,  samedi 17 novembre, dans le cadre du marché de terroir.

 

Aucune communication sur cette installation n’a encore été faite auprès des habitants, mais près de vingt livres sont déjà dans la boîte. « C’est très bien et cela prouve l’intérêt que peut susciter cette réalisation auprès des habitants du village » commente Didier Dépit, le maire du Breuil, après avoir coupé

le ruban tricolore.

 

 

 

 

Jean-Jacques Couchou-Meillot, président du Lions Club d’Épernay s’est exprimé en ces termes devant le public présent : « Nous avons

la chance de savoir lire, de comprendre le monde qui nous entoure. Près de nous, des personnes pour des raisons diverses n’ont pas acquis suffisamment la lecture. Ainsi, elles sont confrontées chaque jour à l’illettrisme. Leurs difficultés sont multiples, pour l’accompagnement de la scolarité des enfants, dans les démarches administratives ou de façon générale dans la vie quotidienne, les transports, les achats, les opérations bancaires ou encore dans bien d’autres moments de la vie. Les lions ont la volonté d’être des humanistes engagés et veulent agir contre cette exclusion. Dans le cadre de la campagne mondiale d’action pour la lecture lancée en 2012 pour une dizaine d’années, les Lions Club proposent aux municipalités d’installer des boîtes à livres dans un espace public. Cette opération est soutenue par la Fondation des Lions de France. Il s’agit de mettre à disposition, d’emprunter et de partager des livres qui nous ont généralement  plu. Chacun a la liberté d’accès à la lecture. Y a pas d’inscription, y a pas d’abonnement, y a pas d’engagement. Vous êtes tous les acteurs de cet environnement. L’objectif est que la boîte à livres vive et qu’elle soit toujours pleine de nouveaux apports. Elle vit déjà. Elle a déjà commencé à fonctionner. On emprunte, on ramène ou pas car

il peut y avoir un livre qu’on a envie de conserver pour diverses raisons. Mais on en met un autre car finalement, on va faire découvrir un livre

à une autre personne. » 

 

Fixée sur la remise à pompe de l’ancien centre de secours, la boîte à livres est située dans un environnement vivant : Une aire de jeu pour les enfants, un terrain de pétanque, l’église Saint-Martin, un arrêt de bus et l’école du village.

 

Un protocole a été signé entre la collectivité et le Lions Club pour le suivi et l’entretien de la boîte. Le président de l’association a mis l’accent sur la surveillance des ouvrages déposés dans la boîte. « Un livre qui n’a rien à faire dans la boîte sera mis à la poubelle » prévient Jean-Jacques Couchou-Meillot.

DB

 


[Pollution du Surmelin] Connigis. L’homme en colère

16 novembre 2018

Il ne se définit pas comme étant un lanceur d’alerte. Pourtant, Jean-Michel Picot a été l’un des premiers sud axonais à alerter les élus du territoire sur la mortalité piscicole constatée le samedi 20 octobre sur le Surmelin.

Ce connigeois n’est pas encarté dans un parti politique ou une association écologiste. Jean-Michel Picot n’admet tout simplement pas que l’on tue impunément les poissons de ce cours d’eau qu’il entretient avec pugnacité, en tant que riverain, depuis de nombreuses années. Il remue ciel et terre afin que toute la lumière soit faite sur cette pollution d'origine marnaise. Plus d'info à venir.

DB

 


[Environnement] Vallées-en-Champagne. La Chapelle-Monthodon. Roule-Mousse, on roule et ça mousse !

15 novembre 2018

On dirait, non pas le Sud, quoique, mais de la neige...
On dirait, non pas le Sud, quoique, mais de la neige...

Ce jeudi 15 novembre, un poids lourd qui venait tout juste de sortir de l’ancien Centre d’Enfouissement Technique des déchets ultimes de La Chapelle-Monthodon, a dispersé, façon puzzle, une substance ressemblant à de la mousse sur la route départementale en direction de Dormans dans la Marne.

 

« Kezako ? » lance une lectrice. That is the question ! Par ailleurs, des habitants ont constaté, la semaine dernière, des odeurs nauséabondes provenant de cette décharge fermée définitivement par arrêté préfectoral le 6 juillet 2009.

La rédaction a alerté Jacqueline Picart, la maire déléguée de La Chapelle-Monthodon. L'élue indique d'une part, que la citerne du poids lourd contenait des lixiviats, produit de la dissolution des matières organiques  se trouvant dans l'ancienne décharge et d'autre part, que des travaux de consolidation d'une rive du centre de stockage sont effectués depuis plusieurs jours.

Monsieur Paille

Crédit photo : 7Rélia

 


[Eau potable] L’association Nos Ronds dans l’Eau dénonce, démonte, démontre

14 novembre 2018

Une partie de ping-pong est engagée entre l’association sud axonaise Nos Ronds dans l’Eau et l’Union des Services d’Eau du Sud de l’Aisne (USESA), depuis la parution du rapport sur le prix et la qualité du service d’eau potable pour l’exercice 2017.

 

Dernier retour de service avec le courrier de Pascal Serriot, président de l’association tréloupienne, adressé à tous les élus des communes adhérentes de l’USESA.

DB

Télécharger
05-2018 11 02 Communes USESA contre-répo
Document Adobe Acrobat 1.5 MB

Château-Thierry. Une marche contre les violences faites aux femmes

14 novembre 2018

 

 

 

 

Une marche contre les violences faites aux femmes se déroulera à Château-Thierry, vendredi 23 novembre à 17h30.

 

Deux départs simultanés :

 

. au Centre social La Rotonde, 3 rue Robert Lecart,

. ou à l’annexe du Centre social de la Vignotte, 17 quai Coutellier.

 

Cette marche solidaire vous emmènera Place des États-Unis à Château-Thierry.

Une soupe sera servie pour clore ce moment de convivialité, avec possibilité de participer à l’inauguration de la patinoire de la Ville de Château-Thierry.

CARCT

 


[Événement] La primatologue Sabrina Krief à Laon pour une conférence sur « L’avenir des grands singes »

13 novembre 2018

La Ville de Laon accueillera vendredi 23 novembre à 18h00 à la Maison des Arts et Loisirs, la primatologue Sabrina Krief pour une conférence sur « L’Avenir des grands singes ».

 

Sabrina Krief, l'une des primatologues les plus réputées au monde, consacre sa vie aux grands singes et aux chimpanzés de la forêt de Kibalé en Ouganda. Depuis vingt ans, elle se bat, dans les pas de Jane Goodall ou de Dian Fossey, pour sauver nos plus proches cousins, menacés par le braconnage, la déforestation et les maladies.

Conférence « L’avenir des grands singes ». Vendredi 23 novembre 2018 à 18h00. Maison des Arts et des Loisirs. 2 Place Aubry.

02 000 Laon. L’entrée est libre.

DB

 


Vallées-en-Champagne. Les habitants des trois villages se rassemblent à La Chapelle-Monthodon pour le 11 novembre

13 novembre 2018

 

En cette dernière année du centenaire de la Grande Guerre, la foule était particulièrement nombreuse, dimanche 11 novembre, devant le monument aux morts de La Chapelle-Monthodon, commune de Vallées-en-Champagne.

 

Plus de soixante habitants, parmi lesquels beaucoup d’enfants, des trois communes regroupées depuis le 1er janvier 2016 au sein de la commune nouvelle Vallées-en-Champagne (Baulne-en-Brie, La Chapelle-Monthodon et Saint-Agnan) se sont retrouvés sur la place de l’église du bourg pour le traditionnel dépôt de la gerbe

de fleurs et l’appel aux morts.

 

 

Au cours du rassemblement, la cloche de l’église de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge a sonné à toute volée, à 11h00, pour célébrer

le centième anniversaire de l’Armistice.

 

Les participants ont ensuite entonné la Marseillaise avant de se rendre, en cortège, au cimetière communal pour le fleurissement

de la sépulture de Lucien Leclercq, né le 30 juillet 1879 à Valenciennes dans le Nord, sous-lieutenant au 147ème Régiment d’Infanterie, Chevalier de la Légion d’Honneur, Croix de Guerre, mort le 17 juillet 1918 sur les hauteurs du hameau de Chézy à l’âge de 39 ans.

Ce monument a été érigé par souscription de ses anciens collègues, professeurs de chant des écoles de la ville de Paris.

 

A l’initiative de Jacqueline Picart, maire déléguée de La Chapelle-Monthodon, les enfants valcampaniens ont déposé chacun un petit bouquet de fleurs sur une tombe rafraîchie et pavoisée par Jonathan Sonhalder, l’employé communal du bourg, avec l’aide

d’un administré.

 

Le verre de la fraternité, levé dans la salle communale, a clôturé une cérémonie toute en émotion.

DB


Courtemont-Varennes. 11 novembre : chants, lectures, exposition et plantation d’un arbre « hommage » pour le centenaire

12 novembre 2018

Le public s’est recueilli sous un ciel couvert, dimanche 11 novembre à Courtemont-Varennes, pour le dépôt d’une gerbe de fleurs au monument aux morts de la commune.

 

La cérémonie s’est poursuivie avec « L’Atelier chant » du village, qui a rendu un hommage accompagné au piano par Philippe Rak.

Jean-Paul Sonnette, de part sa lecture de lettres de poilus et l'exposition d’une reproduction d'anciennes cartes postales du bourg lors de la Grande guerre ont rencontré un vif succès. En ce 100ème anniversaire de l’Armistice, un chêne, symbole de la paix, a été planté

à l’entrée du nouveau cimetière communal de Courtemont-Varennes.

FD

Crédit photos : FD

 


[Agglo] Fère-en-Tardenois. Reprise des ateliers d’arts plastiques les mardis et mercredis (hors vacances scolaires)

12 novembre 2018

Après une période d’interruption, le Centre culturel Camille Claudel de Fère-en-Tardenois est prêt à accueillir les élèves désirant s’initier ou renforcer leurs connaissances dans la discipline des arts plastiques.

 

La Communauté d’Agglomération de la région de Château-Thierry souhaite la bienvenue à Kathy Houdry, qui assure la reprise des ateliers d’arts plastiques.

Les ateliers sont accessibles aux enfants, aux adolescents et aux adultes, débutants ou non :

 

Adultes :

• Mardi (débutants) de 15h30 à 17h30

• Mardi (confirmés) de 17h45 à 19h45

 

Enfants (4-5 ans) :

• Mercredi de 10h30 à 11h30

 

Enfants & adolescents :

• Enfants (6-7 ans) : mercredi de 15h15 à 16h45

• Enfants (8-10 ans) : mercredi de 13h30 à 15h00

• Adolescents (11 ans et +) : mercredi de 17h00 à 18h30

 

Les premiers cours d’essai sont gratuits. Un dossier d’inscription vous sera remis avant le début des prochaines vacances scolaires

(en décembre).

Si vous êtes intéressés par les ateliers d’arts plastiques, renseignez-vous auprès du centre culturel Camille Claudel au 03 23 82 07 84 ou via centreculturel-claudel@carct.fr

CARCT

Crédit photo : Centre culturel Camille Claudel


Saint-Eugène. Une fête de couleurs Bollywoodienne pour la Pentecôte 2019

12 novembre 2018

L’association culturelle sur le passé de nos vallées (ACPV) a tenu son assemblée générale, vendredi 9 novembre, dans la salle des fêtes de Saint-Eugène.

 

Repas annuel, sortie, fête de la Pentecôte, feu de la Saint-Adrien : Françoise Ressouches, présidente de l’association, est revenue sur les temps forts qui ont marqué l’année 2018. Pascale Bré, trésorière de l’ACPV, a présenté comme à l’habitude la situation financière de la structure. Celle-ci est saine, grâce notamment aux partenaires institutionnels et privés, des soutiens indispensables à la bonne marche de l'association.

 

Un Bollywood à la mode sud axonaise

 

Les contours du nouveau spectacle encore et toujours gratuit de l’ACPV qui se déroulera l’an prochain à Saint-Eugène, les 8, 9 et 10 juin 2019, commencent à se dessiner. L’association s’attèle depuis plusieurs semaines à l’écriture du scénario. Sans dévoiler quoique ce soit, il est quand permis de dire que les spectateurs en verront de toutes les couleurs. Holi !

DB


Dormans. L’état-major particulier du Président de la République présent à la cérémonie du 11 novembre

12 novembre 2018

A Dormans, depuis 1993, une cérémonie officielle se déroule chaque 11 novembre

à l’ossuaire du Mémorial des Batailles de la Marne.

 

Comme à l’habitude, une gerbe de fleurs offerte par le Président de la République en hommage aux morts de la première guerre mondiale a été déposée à l’ossuaire en tout début de matinée.

 

La cérémonie s’est déroulée en présence du Colonel Valéry Putz, l’un des quatre adjoints au chef d’état-major particulier du Président de la République, d’Odile Bureau, sous-préfète de l’arrondissement d’Épernay, Éric Girardin, député de la 3ème circonscription de la Marne, des représentants de la Compagnie de Gendarmerie d’Épernay, la Communauté de brigades de Gendarmerie de Dormans-Chatillon-sur-Marne, et de Monique Dujarier, présidente de l’association du Mémorial de Dormans.

 

Ce temps fort des cérémonies du 11 novembre à Dormans, orchestrées pour la première fois par Manuel Cordeiro, nouvel adjoint au maire en charge des fêtes et cérémonies, a été marqué également par la participation d’un piquet d’honneur du 5ème Régiment de Dragons de Mailly-le-Camp, des porte-drapeaux, de la Musique municipale, des sapeurs-pompiers et d’élèves du collège Nicolas Ledoux de Dormans.

 

Isabelle Michelet, 1ère adjointe au maire de la commune, a tenu à excuser Christian Bruyen, président du Conseil départemental de la Marne et Michel Courteaux, maire de Dormans. Répondant à l’invitation d’Emmanuel Macron, les deux élus avaient rejoint la capitale pour les cérémonies du centième anniversaire de l’Armistice. Ne pouvant pas se rendre cette année à Dormans à cause semble-t-il d’un agenda bien rempli, le Chef de l’État avait peut-être voulu rattraper le coup. ..

 

Une collation, servie au château de Dormans, a ensuite clôturé cette traditionnelle et importante cérémonie.

DB

 


Vallées-en-Champagne. Saint-Agnan a désormais son monument aux morts

11 novembre 2018

A Saint-Agnan, les quinze enfants de la commune morts pour la France lors de la première guerre mondiale sont sortis de l’ombre.

 

Dans ce bourg sud axonais de 110 âmes, les commémorations honorant ces hommes

se déroulaient  jusqu’à ce jour devant une simple plaque de marbre installée à l’intérieur de la salle communale. Depuis samedi 10 novembre 2018, le monument aux morts inauguré en présence du député de l'Aisne Jacques Krabal et du conseiller régional Hauts-de-France Dominique Moyse met désormais en lumière ceux qui sont partis combattre et ne sont jamais revenus.

 

Situé à l’entrée du cimetière communal, le monument doit sa création à l’équipe municipale élue en 2014 et pilotée par le maire

Claude Picart. Des œuvres du peintre Maurice Rondeaux, né à Dizy dans la Marne le 26 septembre 1894, domicilié à Condé-en-Brie en 1914, et incorporé au 132ème Régiment d’Infanterie en tant que téléphoniste, encadrent les quinze noms et embellissent l’ensemble.

Désormais, à Saint-Agnan, le tout nouveau monument aux morts interpelle les mémoires.

DB

 


Chierry. Ça y est ! Bienvenue aux Produits Campagnards est ouvert

09 novembre 2018

 

 

A Chierry, depuis ce jeudi 8 novembre, les ménagères chargées des achats y courent. Le commerce de détail, Bienvenue aux Produits Campagnards, est en effet ouvert au 8bis avenue du Général de Gaulle.

 

Boucherie, charcuterie, poisson, fruits et légumes, épicerie : Dans un espace fonctionnel et lumineux, les gérants Éric et Nadège Peelman proposent à la clientèle des produits issus de l’agriculture locale. A consommer sans modération.

 

 

 

Bienvenue aux Produits Campagnards. 8bis Avenue du Général de Gaulle. 02 400 Chierry. Mobile : 06 11 70 85 05. Ouvert du mardi au vendredi de 07h30 à 12h30 et de 16h00 à 19h30. Le samedi de 08h00 à 19h00 sans interruption. Le dimanche de 08h00 à 12h00.

DB


[Hauts-de-France] Les actualités régionales avec Dominique Moyse

07 novembre 2018

Le 23 octobre dernier, Xavier Bertrand a effectué une série de déplacements et de visites sur notre territoire.

 

A la rencontre des acteurs économiques, culturels et associatifs du Sud de l'Aine, le président de Région a salué la vitalité de notre territoire et nos savoir-faire locaux. Engagé pour la préservation de l'artisanat et la vitalité des centres villes, il a aussi tenu à rendre visite à plusieurs commerçants de Château-Thierry dont Ludovic Desoeuvres récent lauréat de la meilleure baguette de la Région Hauts-de-France.

 

Ayant à cœur de permettre un dialogue entre représentants politiques et citoyens, Xavier Bertrand a participé à une réunion publique

à Soissons en présence des élus régionaux.

 

Vous trouverez ci-après une explication des derniers dispositifs votés par le Conseil régional lors de l'assemblée plénière d'octobre. 

 

Bien à vous,

 

Dominique Moyse

Mobile : 06 71 03 44 61 Courriel : dominique.moyse@hautsdefrance.fr

 

 

 

Comité plénier P+

 

Le 17 octobre, le comité Plénier P+ à Paris a réuni l’ensemble des acteurs de la ligne P du Transilien (SNCF, Île-de-France mobilité, usagers, élus), qui marque 5 arrêts sur le territoire des Hauts-de-France dont deux terminus : Château-Thierry et La Ferté-Milon.

 

 

Le comité P+ est supposé travailler sur les conditions de voyage, les conditions d’accueil dans les gares et la qualité de l’information aux voyageurs. Pour la première fois, la région Hauts-de-France était officiellement invitée à participer aux travaux du comité : l’occasion d’affirmer l'attention que nous portons à la ligne P+ et de montrer que nous sommes prêts à apporter un soutien technique et financier pour l'amélioration de la ligne.

 

Cette réunion de travail m'a aussi permis de rappeler notre vigilance quant au devenir de la ligne et la nécessité de la considérer dans sa globalité en refusant une approche par tronçons.

 

 

 

Un nouveau soutien à l'artisanat et aux commerces de proximité

 

Depuis de nombreux mois, les élus du Conseil régional ont fait de la revitalisation des centres-bourgs une priorité de la politique régionale. Lors de la dernière assemblée plénière, nous avons adopté une nouvelle disposition afin d'offrir des solutions d'accompagnement aux artisans et aux commerçants.

 

 

Cette disposition s'inscrit dans la volonté du Conseil régional de conserver et renforcer les dynamiques économiques de chaque commune.  

 

Pour plus de précisions, je vous invite à m'envoyer un email afin que je vous transmette l'ensemble des documents utiles.

 

 

 

Un nouveau dispositif pour favoriser les circuits-courts

 

Parce que nous sommes persuadés que consommer local est le meilleur moyen de lutter contre le réchauffement climatique tout en créant de la croissance dans nos territoires, les élus du Conseil régional ont adopté un dispositif de soutien aux projets d’approvisionnement local. Concrètement, la Région vous propose un accompagnement

ad hoc pour chaque projet faisant un intervenir la notion de circuit-court.

 

Pour obtenir l'ensemble des documents relatif à ce nouveau dispositif, je vous invite à m'envoyer un email.