Le bulletin météo du jour

 

    La météo en direct                 Webcam                        Les prévisions

Loading

L' actualité du quotidien

[CARCT] Visite guidée : Le futur siège de l’Agglo !

22 septembre 2018

La Communauté d’Agglomération de la région de Château-Thierry (CARCT) vous propose de visiter son futur siège.

 

Inscrivez-vous dès maintenant pour une visite guidée, samedi 6 octobre, de cet imposant chantier de réhabilitation sur l’ancienne friche ferroviaire ! Vous pouvez vous inscrire à l’une des visites suivantes : 11h00, 13h30, 15h00 et 16h30, heure de départ de la visite guidée.

 

Merci de bien vouloir vous présenter 15 minutes avant l’heure de départ indiquée. Les inscriptions se font par téléphone au :

03 23 69 75 41

du lundi au jeudi, de 08h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h00 et le vendredi de 08h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h50.

 

Bon à savoir : Pensez à vous munir de chaussures de randonnée ou de sport. Durée de la visite : environ 1h.

Stationnement : un parking SNCF est disponible gratuitement. Accès : 2 avenue Ernest Couvrecelle, 02 400 Étampes-sur-Marne.

Rendez-vous à l’entrée du chantier.

CARCT

Crédit photos : CARCT

 


Vallées-en-Champagne. Les vieux tracteurs en randonnée à La Chapelle-Monthodon

20 septembre 2018

De gauche à droite : Bernard Picart et son fils Olivier partagent leur passion du matériel agricole ancien.
De gauche à droite : Bernard Picart et son fils Olivier partagent leur passion du matériel agricole ancien.

Une balade en tracteurs anciens a lieu samedi 22 septembre

au départ de La Chapelle-Monthodon, commune de Vallées-en-Champagne.

 

Cette randonnée ne figure pas au programme de la fête du village qui se tient le même jour, mais le temps clément a incité,

il y a quelques jours seulement, les collectionneurs locaux à sortir leurs engins agricoles des remises et hangars.

 

Pas moins de douze tracteurs des années 50 s'élanceront donc

à 09h30 de la place de l’Église du village, pour effectuer un circuit

à travers le territoire valcampanien.

 

Cheveux au vent pour certains, casquette vissée sur la tête pour d’autres, les collectionneurs découvriront ainsi les magnifiques paysages de la commune nouvelle d’une autre façon. DB

 


La CRESS HDF fait son ESS TOUR

20 septembre 2018

La Chambre Régionale de l'Économie Sociale et Solidaire Hauts-de-France (CRESS) vient à la rencontre de tous les acteurs de l'ESS en région afin de préparer

la prochaine Conférence Régionale de l'ESS.

 

Cette conférence, prévue tous les deux ans par la loi relative à l'ESS du 31 juillet 2014,

est portée par l’État et le Conseil Régional, elle définit les orientations des politiques territoriales de développement de l'ESS.

 

La CRESS HDF souhaite brosser un état des lieux de l’ESS dans le but de rédiger un livre blanc qui sera transmis aux pouvoirs publics lors de la conférence régionale de l'ESS.

«Le rôle de la CRESS est simple, défendre, valoriser, porter la parole des acteurs de l’ESS

en région, notamment auprès des pouvoirs publics. C’est pourquoi, durant plus d’un mois

nous irons à la rencontre des acteurs de l’ESS, nous les consultons aussi en ligne, afin de rédiger ensemble un livre blanc qui sera diffusé durant la conférence régionale. » précise Hager Khezami, directrice de la CRESS HDF.

 

 

 

Six rencontres en région (de 10h00 à 12h30 - accueil à partir de 09h30 - SAUF POUR DUNKERQUE, voir horaire ci-dessous) :

 

. Jeudi 27 Septembre 2018, à Arras (62) - l'AFP2I 2 Rue Gustave Eiffel, 62 000 Arras.

 

. Mardi 9 octobre 2018, à Beauvais (60) - Maison de Ther ZAC de Ther 13 rue Arago, 60 000 Beauvais.

 

. Vendredi 19 octobre, à Bohain-en-Vermandois (02) - Hôtel de Ville, 1 place du Général de Gaulle 02 110 Bohain-en-Vermandois.

 

. Mardi 23 Octobre 2018, à Amiens (80) - Salle Lucie Aubrac, Espace Dewailly, 80 000 Amiens.

 

. Jeudi 25 octobre 2018 à Dunkerque (59) - ATTENTION HORAIRE DIFFÉRENT 14h00-16h30 - Entreprendre ensemble, 66 rue des chantiers de France, 59 140 Dunkerque.

 

. Mardi 30 Octobre 2018, à Lille (59) - MEL, 1 Rue du Ballon, 59 800 Lille.

 

Une consultation en ligne pour nous faire part de l'ensemble des réflexions et propositions.

 

A propos de la CRESS HDF

 

La Chambre Régionale de l'Économie Sociale et Solidaire Hauts-de-France (CRESS HDF) une organisation qui rassemble les différentes composantes de l’ESS en région : associations, coopératives, mutuelles, fondations, entreprises sociales, syndicats d’employeurs...

qui se retrouvent autour d’une même vision de l’économie et portent un projet commun.

Véritable interface entre les acteurs de l’ESS, institutionnels et de l’économie classique, la CRESS Hauts-de-France entend favoriser

les coopérations contribuant à faire vivre une dynamique collective en faveur du développement de l’économie sociale et solidaire

en région. Plus d’info : www.cresshdf.org 

cress hdf

 


Fère-en-Tardenois. Le photographe Antoine Dambrine expose au Centre culturel

20 septembre 2018

Le Centre culturel Camille Claudel ouvre ses portes sur l’exposition de l’artiste Antoine Dambrine et sa série photographique « Their name liveth for evermore », du 2 au 26 octobre 2018.

 

Depuis trente ans, ce photographe amateur et autodidacte se perfectionne

aux techniques du noir et blanc ainsi qu’à l’art du tirage.

Récompensé de nombreuses fois lors d’expositions et publié dans les magazines professionnels, il nous livre dans cette exposition quelques-uns de ses plus beaux

clichés.

À l’approche de cette fin d’année 2018, ce membre de la confrérie des

« photographes marcheurs » nous révélera 20 tirages poétiques et émouvants

des lieux de commémorations de la Grande Guerre 1914-1918.

Antoine Dambrine nous fera l’honneur de sa présence au vernissage, qui aura lieu

samedi 6 octobre à partir de 11h00, au Centre culturel.

 

Accès libre et gratuit aux horaires d’ouverture du Centre culturel.

Plus de renseignements sur le photographe Antoine Dambrine :

www.antoine-dambrine.com

Centre culturel Camille Claudel. 1 Rue de la Croix Poiret. 02 130 Fère-en-Tardenois.

Tél : 03 23 82 07 84.

CARCT

 


Celles-lès-Condé. Lever le camp et laisser place nette

20 septembre 2018

Le petit chemin de l’As de la Vallée des Princes sent de nouveau bon la noisette...

DB

 


[Agglo] Le Conseil communautaire se réunit

20 septembre 2018

 

Le Conseil communautaire de la Communauté d’Agglomération de la Région de Château-Thierry se réunit en séance publique :

 

Lundi 24 septembre 2018

à 18h30

Salle Louvroy

02 470 Neuilly-Saint-Front

 

Télécharger
1. Ordre du jour conseil du 24.09.2018.p
Document Adobe Acrobat 221.8 KB

[Commerce ambulant] Un nouveau pizzaiolo se pose dans les villages

19 septembre 2018

Depuis quelques jours, JB Pizza s’invite sur les places de plusieurs villages

du sud de l’Aisne, de la Marne et de Seine-et-Marne. Pour certains habitants, la tête du pizzaiolo leur dit quelque chose. Et pour cause...

 

JB Pizza, en fait Jean-Bernard Dubois, a tenu à une époque pas si lointaine 

le restaurant l’Auberge de Condé à Condé-en-Brie. Sous sa direction, l’établissement jouissait d’une réputation qui dépassait largement les frontières du canton.

 

Après avoir bourlingué ensuite ici et là pendant trois ans, JB remet donc

son tablier mais cette fois-ci pour sillonner les routes à bord de son camion pizza.

 

 

Jeudi 18 septembre, le pizzaiolo s’est invité à La Chapelle-Monthodon, commune de Vallées-en-Champagne. A part la tournée journalière du boulanger de Trélou-sur-Marne, le passage d’un commerçant ambulant dans cette commune remonte au siècle derrière nous. Du coup, qui dit nouveauté, dit affluence au camion ! Jeunes, anciens, familles du bourg ont composé une file d’attente et

tapé la discute le temps de la cuisson d’une commande. Quand on lui fait remarquer qu’il n’a pas perdu la main, JB répond que « c’est comme le vélo... ».

 

Classiques, maritimes, fromages, spécialités : Pas moins de 35 sortes de pizzas figurent à la carte. « Je ne suis pas trop pizza, mais hier soir je me suis laissée tenter. J’ai pris une pizza au crabe. Rien à dire, enfin, si, elle était super bonne. J’ai apprécié aussi l’absence du gros bourrelet

de pâte qu’on trouve sur beaucoup de pizzas et qu’on laisse bien souvent dans l’assiette. » commente une ménagère odonienne chargée

des achats. Un autre habitant du bourg venu au camion donne son avis : « Ma pizza était bien garnie et très bonne. La galette est très bien cuite, ni trop, ni pas assez, juste impec. Les produits sur la pizza sont de bonne qualité. Il y a un très bon accueil ; juste un seul bémol, c’est la durée d’attente. Le pizzaiolo devrait prendre le nom pour la commande. »

 

JB Pizza stationne donc sur les places de villages du mardi au dimanche, mais  il peut également se poser chez vous pour

un événement. Il suffit pour cela de réserver le camion. Jean-Bernard Dubois propose également un service traiteur.

 

Retrouvez JB Pizza, le soir de 17h30 à 21h30 :

 

. Mardi : Baulne-en-Brie (02) ou La Chapelle-Monthodon (02)

 

. Mercredi : Le Baizil (51) ou Mareuil-en-Brie (51)

 

. Jeudi : Viffort (02)

 

. Vendredi : Vauchamps (51)

 

. Samedi : Igny-Comblizy (51) ou Essises (02)

 

. Dimanche : Saint-Barthelémy (77) ou Saint-Eugène (02)

 

Pour réduire votre attente au camion, vous pouvez passer vos commandes au 06 10 50 10 65.

Après avoir dégusté votre pizza et avant de mettre le carton dans le sac jaune du tri sélectif, découpez le point qui vous permettra

de gagner des pizzas : 10 points = 1 pizza gratuite, la plus chère de votre commande.

DB


Mont-Saint-Père. Un appel à souscription lancé pour une quatrième cloche

18 septembre 2018

L'actuelle église Saint-Pierre de Mont-Saint-Père a été bâtie au début des années 30 sur l'emplacement de son aînée du 12ème siècle, détruite en Juillet 1918 lors des bombardements de la seconde bataille de la Marne.

Elle a pu être édifiée grâce notamment à l'aide financière octroyée plusieurs années de suite par la Cité de Saint-Emilion.

 

Cette église est ainsi devenue le symbole d'un acte de solidarité très fort exprimé

par une collectivité du Sud de la France envers la population d'un village martyrisé par les affres de la guerre.

Un beffroi métallique fut mis en place en 1931 permettant de supporter trois cloches dont deux datant de 1867.

 

En raison de l'absence d'abat-sons dans les baies du clocher, le beffroi métallique, soumis aux intempéries, est fortement corrodé et ne permet plus de faire sonner

les cloches en volée. Pour des raisons bien évidentes de sécurité, l'angélus et les volées ont été coupés, seules les heures sonnent par l'effet du marteau sur une cloche.

 

Il sera donc procédé à la mise en place d'un nouveau beffroi, avec obturation des baies du clocher contre l'invasion des volatiles et au nettoyage des cloches en place.

 

 

 

Deux des trois cloches ont été récupérées dans les ruines de l'édifice du 12ème siècle : L'une, d'un diamètre de 950 mm, d'une hauteur de 0,98 m, d'un poids de 500 kg et d'un effort en volée de 1 250 kg porte le nom d'Anne-Marie, l'autre, d'un diamètre de 840 mm,

d'une hauteur de 0,85 m, d'un poids de 350 kg et d'un effort en volée de 875 kg porte le nom de Marguerite.

Une troisième cloche fut installée en 1932, d'un diamètre de 750 mm, d'une hauteur de 0,80 m, d'un poids de 280 kg et d'un effort

en volée de 700 kg.

 

Afin de mieux équilibrer les contraintes exercées sur ce nouveau beffroi en chêne plus résistant est envisagée la mise en place

d'une quatrième cloche, d'un poids approximativement de 160 kg. Sachant que cette quatrième cloche apportera un équilibre

au beffroi nouvellement installé.

 

Sur cette nouvelle cloche sera gravée l'inscription « Montépierrins / Montépierrinnes » en remerciement des libéralités exprimées.

Elle aura valeur symbolique en montrant ainsi l'attachement des habitants à leur village et à son patrimoine.

 

Par avance, je vous en remercie.

 

Le Maire, Joseph ROLLINET

 

Les dons sont à établir par chèque à l'ordre du Trésor public et à déposer dans la boîte aux lettres de la mairie :

23 Rue Léon Lhermitte. 02 400 Mont-Saint-Père.

 


Dormans. L’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes ouvre le 2 octobre

18 septembre 2018

Dormans et son bassin de population de 20 000 habitants était sans offre d’hébergement en maison de retraite. Ça, c’était avant ! Un établissement d’hébergement pour personnes âgées (EHPAD) est sorti de terre en périphérie sud du centre-ville de cette bourgade champenoise de 3 000 habitants. La structure ouvre le 2 octobre prochain. Visite...

 

Avec un coût estimatif des travaux de l’ordre de 8 millions d’euros, l’EHPAD de Dormans dont

la réalisation a été confiée à Plurial Novilia groupe Action Logement, a été conçu pour être parfaitement fonctionnel et très convivial, ouvert et protecteur, fluide et très lumineux.

 

 

S’étendant sur une superficie de 3 830m2, le bâtiment se répartit en cinq unités de vie, chacune composée de 14 lits, soit au total

une capacité de 70 lits. Deux unités sont dédiées à la prise en charge des personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer ou

de pathologies apparentées. Ces deux unités bénéficient chacune d’un jardin thérapeutique.

 

Des lieux de vie spacieux et des chambres individuelles avec salle de bain permettent d’offrir à chaque résident un environnement parfaitement adapté à ses besoins et respectueux de son intimité. Cet établissement est également l’opportunité de la mise en place d’éléments techniques et environnementaux innovants :

 

. Une solution de chauffage par pompe à chaleur quasiment autonome : un relais vers une énergie traditionnelle (gaz) est mise en place pour assurer les périodes hivernales atypiques et un renouvellement d’air dit « double flux » permet une récupération des calories avant le rejet des airs viciés.

 

. Des choix de matériaux biosourcés, durables et pérennes : un sol en linoléum, matériau issu de caoutchouc et huile de lin, des peintures sans composés organiques volatiles garantissant une qualité des ambiances intérieures, une toiture végétalisée bénéficiant d’une isolation thermique extérieure renforcée.

 

. Des matériaux au service du public accueilli : mise en place de mains courantes et de béquilles de porte en cuivre garantissant la non-prolifération des bactéries.

 

Un personnel soignant, porteur de la qualité de l’établissement

 

La population vieillissant, les EHPAD accueillent des personnes âgées de plus en plus dépendantes. Les actes de prise en charge et de soins sont donc de plus en plus nombreux. L’arrivée des personnes âgées en établissement ne peut pas être abordée sur les seuls critères des prestations servies ou du coût, une dimension humaine est à considérer.

  

Pour permettre cette dimension humaine, des professionnels spécialisés dans les soins aux résidents âgés seront présents dans l’établissement :

 

. Un médecin coordonnateur, qui, en collaboration avec le Docteur Eric Beck, chef du pôle gériatrie au Centre Hospitalier d’Epernay, assumera plusieurs missions, parmi lesquelles :

 

     . L’élaboration du projet général de soins et d’un projet de soins individualisés pour chaque résident,

 

     . L’émission d’avis sur les admissions des personnes à accueillir, au vu de leur état de santé,

 

     . L’évaluation de l’état de dépendance des résidents,

 

     .La coordination des professionnels de santé présents dans l’établissement.

 

Sauf cas d’urgence, le médecin coordonnateur n’assure pas de prescription médicale pour les résidents. Seul le médecin traitant de chaque résident peut prescrire des médicaments.

 

. Les équipes soignantes

 

Un cadre de santé encadre des infirmières, des aides-soignantes et des agents de service hospitalier. Ces équipes prennent soin des résidents de l’établissement au quotidien. Présentes 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, elles assurent la continuité des prises en charge et veillent à la qualité et à la sécurité.

  

La personne âgée au centre du dispositif

 

 

. Une décoration soignée pour un service hôtelier de qualité

 

Un particulier a été apporté à la décoration. L’objectif est que les résidents ne se sentent pas dans un milieu médical mais bien chez eux. Le choix des couleurs, du mobilier ont été choisis de manière à s’éloigner au maximum des codes du milieu hospitalier. « Ici, c’est comme à la maison ! » lance Patrick Chatel, le directeur de l’EHPAD.

 

. Des lieux de rencontres pour améliorer la vie sociale

 

L’EHPAD, conçu sur deux niveaux, est constitué de salles à manger, de salons et de terrasses. La vue sur le vignoble champenois est, comme on a coutume de le dire, imprenable !

 

Un salon d’esthétique pouvant accueillir les personnes à mobilité réduite a également été créé : les coiffeurs à domicile pourront ainsi coiffer les résidents dans un lieu approprié. Une salle de balnéothérapie a également été créée pour permettre aux résidents de soulager leur pathologie et de se détendre.

 

. Une équipe d’animation

 

L’animation contribue à mettre de la vie dans l’établissement et impulse une dynamique qui maintient un lien social, aussi bien entre les résidents qu’avec l’extérieur.

 

Une équipe d’animation est présente dans l’établissement. Coordonnée par la responsable du service Animation de l’EHPAD Le Hameau Champenois à Epernay, elle met en place des activités répondant aux attentes et besoins des résidents.

 

Des activités multiples, variées, individuelles, collectives, ponctuelles sont proposées, jamais imposées : sorties touristiques, vacances, spectacles à l’intérieur comme à l’extérieur de l’établissement, chant, rencontres intergénérationnelles, ateliers d’art plastique, atelier mémoire et psychomotricité. Les anniversaires sont fêtés. « Des accordéonistes du fond de l’Aisne qui jouent trois notes de musique pour faire tapoter des mains les résidents des EHPAD puis repartent avec 300 euros » ne seront pas en odeur de sainteté dans l’établissement de Dormans. Le directeur Patrick Chatel qui assure également la gestion quotidienne des EHPAD Le Hameau Champenois à Epernay et Rémy Petit Lemercier à Montmirail a sans aucun doute vécu une mauvaise expérience. Dans le Sud de l’Aisne, L’École intercommunale de musique de Crézancy/Jaulgonne assure, tout au long de l’année scolaire, des animations gratuites dans les cinq EHPAD de l’ex canton de Condé-en-Brie...

 

Les objectifs poursuivis par l’équipe d’animation sont communs pour l’ensemble des usagers, y compris des résidents désorientés, même si certains objectifs plus spécifiques sont associés à ces derniers :

 

Contribuer à ce que chacun trouve sa place au sein de l’établissement

Proposer des animations adaptées à tous les niveaux de dépendances

Proposer des animations ludiques et diversifiées qui soient des outils de stimulation, cognitives, motrices, etc...

Favoriser la prise d’initiatives : résident acteur

Maintenir l’autonomie

Maintenir, voire améliorer le moral des résidents

Préserver un lien social et rompre avec l’isolement

Valoriser les capacités des personnes

 

EHPAD de Dormans : l’hôpital hors les murs (les consultations avancées)

 

Le rattachement de l’EHPAD de Dormans à l’hôpital d’Épernay permet grâce à l’architecture du bâtiment de promouvoir des consultations avancées de l’hôpital pour offrir à toute personne du bassin de Dormans de rencontrer des praticiens en fonction de leur discipline médicale tout en évitant des déplacements sur l’hôpital.

 

Ces consultations peuvent être de nature différente en fonction des besoins et de la situation physiologiques de la personne rencontrée, ou bien pour une future hospitalisation ou pour une visite de contrôle post opératoire, soit pour une consultation classique.

 

Des consultations par la télémédecine viendront compléter l’offre de soin pour les résidents de l’EHPAD.

 

EHPAD de Dormans, son inscription dans le cadre du développement de la filière gériatrique

 

Au cœur du parcours de soins et de prise en charge des personnes âgées dépendantes, l’EHPAD de Dormans s’inscrit dans le cadre du développement de la filière gériatrique.

 

Celle-ci doit permettre à chaque personne âgée, quel que soit son lieu de résidence, de pouvoir accéder non seulement à une prise en charge globale médico-psycho-sociale, graduée, répondant aux besoins de proximité mais aussi au nécessaire recours à un plateau technique médical, de couvrir l’intégralité des parcours possibles et de garantir une orientation rapide en fonction de ses besoins.

 

Le développement de la filière gériatrique de l’arrondissement d’Epernay suppose la mobilisation de tous les acteurs du secteur sanitaire et médico-social qui permettra de renforcer non seulement l’accès aux soins de proximité, l’articulation ville-hôpital mais aussi le travail en réseau.

 

Les prestations proposées par l’EHPAD de Dormans

 

Patrick Chatel a précisé le coût de l’hébergement dans l’EHPAD de Dormans : « On va parler un peu sous. Le résident ou la famille va payer ce qu’on appelle l’hébergement. C’est un prix à la journée. Vous êtes dans un service public. Les gens qui travaillent ici sont des fonctionnaires. On va être autour de 60 euros. Ailleurs, il faut ajouter 20, 30, 40 euros de plus. C’est pour ça qu’ici on n’a pas forcément de beaux rideaux. Ce n’est pas le bâtiment qui fait le travail. L’établissement est fait comme ça pour le moment. On verra avec les équipes et les personnes comment il faut le faire vivre. Ce qui fait le travail, c’est les idées que l’on a dans le fait d’accompagner les personnes le mieux possible jusqu’à la fin de leur vie. Ici, c’est un lieu où on meurt. Les équipes qui sont ici savent accompagner les personnes qui vont mourir. Le prix de l’hébergement comprenant le linge, les médicaments, en partie, la nourriture, l’animation et bien évidemment la location de la chambre. »

 

A ce prix hébergement journalier à la charge du résident, s’ajoute un tarif dépendance journalier, à la charge du résident et qui peut être en partie pris en charge par le Conseil départemental de la Marne dans le cadre de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie).

 

La troisième prestation proposée par l’établissement est un tarif soins journalier à la charge de l’Assurance maladie. « La partie soins avec l’Agence de Santé Régionale, c’est la partie État, c’est de l’argent qui sert à payer le médecin, les infirmières, les aides-soignantes, la psychologue, le kiné, etc... Ça, c’est gratuit pour vous. C’est notre système de santé en France qui le permet. On n’a pas ça dans tous les pays. » commente le directeur qui poursuit en indiquant que « 60 multiplié par 30, ça fait un peu de sous pour celles et ceux qui n’ont pas une retraite pouvant supporter ce coût. »

 

Le Conseil départemental de la Marne peut alors venir aider, suppléer, en avançant l’argent mais la collectivité territoriale se tournera toutefois vers la famille, enfants, petits-enfants, pour demander le remboursement de l’aide. « C’est ça la solidarité » souligne Patrick Chatel.

 

La rentrée, c’est le 2 octobre !

 

L’EHPAD de Dormans qui n’a pas encore de nom, accueille ses premiers résidents le 2 octobre prochain. L’entrée dans l’établissement va s’effectuer progressivement : Sur les 35 personnes inscrites au jour d’aujourd’hui, 14 entreront dans l’EHPAD le 2 octobre. L’accueil des autres résidents se fera plus tard. Lorsque l’établissement affichera complet, soixante personnes veilleront au bien-être de nos aînés.

 

Pour toute question relative à l'admission, vous pouvez prendre contact auprès du Bureau des admissions du Hameau Champenois : 

EHPAD LE HAMEAU CHAMPENOIS. 8, rue Louise Auban-Moët. 51 200 Épernay. Tél : 03 26 58 70 85. Fax : 03 26 58 71 81.

Courriel : admission.hameau@ch-epernay.fr

 

E H P A D de Dormans

 

Rue des Moussiaux

 

51 700 Dormans

  

La tarification de l’établissement* :

 

Prix hébergement : 58,90 euros par jour

 

Tarifs dépendances :

 

. GIR 1 et 2 : 22,44 euros par jour

 

. GIR 3 et 4 : 14,24 euros par jour

 

. Gir 5 et 6 : 6,04 euros par jour

 

Exemple de tarification pour un résident habitant dans le département de la Marne : 58,90€ + 6,04€ x 31 jours = 2 013,14 euros (Allocation Perte Autonomie déduite).

Exemple de tarification pour un résident n'habitant pas dans le département de la Marne : 58,90€ + tarif dépendance résident.

*Source : CH Épernay

DB


Trélou-sur-Marne. L’artiste Véronique Henry expose sa féerie du champagne chez Météyer

17 septembre 2018

Les « magnifiques vendanges » sont terminées. Du coup, la maison de Champagne Météyer Père et Fils à Trélou-sur-Marne remet le couvert dans sa salle de dégustation sublime et insolite et propose une nouvelle exposition temporaire.

 

Effervescences en peinture, grappes de raisin en céramique : Anna et Franck Météyer vous invitent à découvrir du 12 octobre au 7 décembre 2018, les œuvres de l’artiste Véronique Henry.

La galerie est également un lieu de belles rencontres. Une MasterClass Spécial Chardonnay « avec plein de curiosités », vin clair 2018, champagnes 2013, 1998, 1992, se déroulera le 25 octobre dans ce lieu atypique. A l’issue de la dégustation du Chardonnay de la Vallée de la Marne, Anne et Franck Météyer présenteront « uniquement pour les curieux » un vin élaboré à base de Chardonnay et avec

la méthode traditionnelle, par Michal Pajdosz, un vigneron polonais. Ce dernier, âgé de 28 ans, exploite le vignoble Winnica Jakubow,

les plus anciennes vignes d’Europe. Winnica Jakubow entre dans le Top 5 des vignobles polonais.

 

 

De gauche à droite : Franck Météyer et Michal Pajdosz. La tradition et la modernité, ensemble.
De gauche à droite : Franck Météyer et Michal Pajdosz. La tradition et la modernité, ensemble.
De gauche à droite : Thierry Delettre, journaliste à France Bleu Champagne-Ardenne passe la frontière administrative pour l'interview d'Anna Météyer.
De gauche à droite : Thierry Delettre, journaliste à France Bleu Champagne-Ardenne passe la frontière administrative pour l'interview d'Anna Météyer.

 

Michal Pajdosz est venu cette année faire les vendanges, comme l’on dit, chez Franck Météyer afin de bénéficier de l’expérience du vigneron sud axonais. Ferment, un magazine polonais traitant de la viticulture prépare d’ailleurs un article sur cette rencontre à lire le mois prochain.

La station locale France Bleu Champagne-Ardenne a, quant à elle, diffusé cette rencontre pendant les vendanges.

 

Avant ses deux temps forts, Anna Météyer endossera sa tenue d’ambassadrice du champagne. « Les 28 et 29 septembre, je vais animer une MasterClass en Pologne. Le 28 dans un hôtel 4 étoiles et

le 29 dans un château privé à 1h de Varsovie. Le 1er octobre je suis à Varsovie pour une soirée intitulée Le Champagne est une histoire de femmes. C’est organisé par une cave et un importateur. Les 10 et

11 octobre, je participe avec deux autres vigneronnes indépendantes à un évènement à Londres organisé par un professionnel et importateur anglais. » annonce la pétillante sud axonaise avec

le brin d’accent polonais qui va bien.

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’avec un tel agenda, Anna Météyer ne va pas buller au cours de ces prochaines semaines...

DB

 

 

 

 

 

 

Exposition Véronique Henry. Champagne Météyer. 39 rue de l'Europe. 02 850 Trélou-sur-Marne. Sur réservation au 03 23 70 26 20.

Courriel : contact@champagne-meteyer.com

 


[Journées du Patrimoine] Montlevon. Belle affluence pour l’exposition peinture

17 septembre 2018

L'église Saint-Martin de Montlevon date du XIème siècle.
L'église Saint-Martin de Montlevon date du XIème siècle.

L’exposition peinture présentée en l’église Saint-Martin de Montlevon dans

le cadre des Journées Européennes du Patrimoine a séduit le public.

 

Initiée par l’association Les Amis de l’Église Saint-Martin de Montlevon, l’exposition a mis en lumière les 15 et 16 septembre, près de cent-vingt tableaux réalisés par l’Amicale des Peintres de Montlevon. Cette dernière association, née il y a un an à peine, regroupe des peintres amateurs du bourg et de communes voisines.

 

Les nombreux visiteurs, ils étaient plus d’une centaine lors du vernissage samedi en fin d’après-midi, ont profité également de l’occasion pour découvrir la remarquable église classée au titre des Monuments Historiques.

 

 

Cette année, les Journées Européennes du Patrimoine prenaient comme thème l'art du partage. « A Montlevon, on a partagé l’apéritif et les pâtisseries sucrées-salées avec le public » commente Nelly Guédrat, la présidente des Amis de l’Église Saint-Martin. A l'extérieur de l'église, les peintres amateurs ont partagé leur passion en réalisant des toiles devant les visiteurs. « Montlevon, c’est le petit Barbizon »

lance Nelly Guédrat.

 

Les Amis de l’Église Saint-Martin de Montlevon

 

L’an prochain, l’association fêtera ses 30 ans ! Adhérente de l’association depuis sa création, Nelly Guédrat en assure la présidence depuis 2014. Forte de cinquante adhérents, la structure fonctionne grâce aux dons et à la subvention de la municipalité.

 

En 1989, une bande de copains décident de prendre soin de l’église du village. « On a commencé par la réfection de l’éclairage intérieur et extérieur » indique la présidente. Tableaux, stations du chemin de croix, vitraux, lustres, etc... : Au fil des années, suivront de nombreuses rénovations intérieures.

La pose de deux grilles en fer forgé a permis une aération efficace du lieu de culte. Des gouttières, devenues avec le temps des passoires, ont été remplacées. Ce changement a manifestement freiné les remontées d’eau sur les murs.

 

Pour les gros travaux, l’association peut compter sur le soutien de la municipalité pilotée par le maire Edgar Vervaet. « On ne peut pas tout faire à cause du coût élevé de certains travaux. C’est la commune qui prend alors le relais. Le conseil municipal a validé la réfection d’une voûte. Les élus vont se déterminer prochainement sur la réfection du mur situé derrière les fonts baptismaux et l’entourage en pierre de la porte d'entrée côté rue. » confie Nelly Guédrat.

 

L’église Saint-Martin de Montlevon a accueilli de nombreuses manifestations, comme notamment le Festival Guitares en Picardie, l’Ensemble de bassons de l’École de musique de Château-Thierry, le duo Calloé avec une artiste aux racines montlivoniciennes,les expositions de la vie en 1900, et des soixante-dix crèches pour le Noël 2017. Le trentième anniversaire de l’association devrait être sans nul doute le temps fort de l’année 2019.

DB


Dormans. Le plein d’activités au Forum des associations

16 septembre 2018

Temps fort de la rentrée, le Forum des associations est revenu samedi 15 septembre pour la plus grande satisfaction des dormanistes et habitants du bassin de vie.

 

La troisième édition de ce forum initié par la municipalité et piloté par Manuel Cordeiro, conseiller municipal, a réuni près des 2/3 des associations dans la salle des fêtes de la bourgade champenoise. L’occasion d'attirer de nouveaux adhérents curieux de découvrir de nouvelles disciplines.

 

Sport, santé, culture, solidarité… Le panorama des domaines représentés par le monde associatif dormaniste est très large.

Les associations jouent un rôle social important au service de tous, et particulièrement des jeunes, des personnes en situation de handicap, des personnes en situation précaire et des retraités.

 

Michel Courteaux, maire de Dormans, a d’ailleurs tenu à remercier chaleureusement l’ensemble des bénévoles œuvrant tout au long de l'année dans les différentes structures. L’élu a par ailleurs rappelé la volonté de la municipalité de soutenir les associations, par notamment le prêt de salles et de matériels.

 

Stands pris d’assaut, files d’attente pour obtenir l’info qui va bien : Ce forum a permis une nouvelle fois de se rendre compte de l’importance du tissu associatif de la commune.

DB

 


Aisne. Des réunions territoriales à propos des partenariats départementaux en 2019

14 septembre 2018

Nicolas Fricoteaux, président du Conseil départemental, invite les responsables associatifs, acteurs et élus locaux à échanger sur la préparation du budget 2019.

 

Le Conseil départemental a en effet alerté ses partenaires sur la possible incapacité

du Département à financer l’ensemble de ses politiques non obligatoires en 2019. Cette situation de blocage est redoutée face à la croissance du poids des interventions sociales que le Département a l’obligation légale de financer, mais que l’État ne compense pas.

 

 

RÉUNION :

 

• Vendredi 21 septembre 2018, de 19h00 à 20h30, Salle de l’Auditorium du Conservatoire, 5 rue William Henry Waddington,

02 000 LAON.

+ d’éléments sur les charges et le plan d’économies du Département sur Aisne.com : https://bit.ly/2wSKnkn

conseildepartementalaisne


Condé-en-Brie. La supérette ouvre un nouveau service

13 septembre 2018

Georges Lefèbvre est à la tête de la supérette 8 à Huit de Condé-en-Brie depuis le 1er novembre 2014.
Georges Lefèbvre est à la tête de la supérette 8 à Huit de Condé-en-Brie depuis le 1er novembre 2014.
Le point de retrait des colis attire un nouveau profil de consommateurs.
Le point de retrait des colis attire un nouveau profil de consommateurs.

 

La supérette 8 à Huit du bourg centre de Condé-en-Brie, qui distribue déjà le quotidien régional l’union et l’hebdomadaire L’Axonais, vient de se doter d'un rayon presse bien plus important. « C’est à la demande de mes clients » indique Georges Lefèbvre, le gérant franchisé de l’enseigne de proximité.

 

Près de dix journaux nationaux parmi les plus demandés ont pris place sur

une échelle format tabloïd pour la lisibilité des titres. Quant aux magazines, près de quatre cents titres sont alignés sur le nouveau linéaire.

 

 

 

 

Depuis sa reprise par Georges Lefèbvre le 1er novembre 2014, la supérette est un commerce important pour les condéens et les habitants des communes voisines. En plus des rayons boucherie, charcuterie, épicerie et pain, les clients trouvent aussi un dépôt de gaz et pressing. Les personnes possédant un compte bancaire au Crédit Agricole peuvent bénéficier, par ailleurs, d’un dépannage d'argent.

 

Georges Lefèbvre privilégie les services de proximité depuis son installation. Du coup, outre sa fonction de supérette, 8 à Huit sert également de point relais. L’enseigne est estampillée Mondial Relay et Relais drive pour les colis allant jusqu’à 150kg.

« Je n’ai pas encore eu de très gros colis mais le point relais fonctionne bien. Au mois d’août, j’ai traité 1 600 colis. On est même venu de Fère-en-Tardenois pour récupérer une commande. La personne en a profité pour visiter ensuite le château de Condé »  précise celui qui exerce un métier aux multiples facettes.

 

Supérette 8 à Huit. Rue de la Gare. 02 330 Condé-en-Brie. Tél : 03 23 82 48 69 . Ouvert du lundi au samedi de 08h00 à 13h00 et de 14h30 à 19h30. Le dimanche de 08h00 à 13h00.

DB

 


[Be Here Night] Trélou-sur-Marne. 9ème anniversaire de la Brasserie Les 3 Loups

12 septembre 2018

Les samedi 6 et dimanche 7 Octobre 2018, de 11h00 à 18h30, comme chaque année, retrouvez-nous à la Brasserie Les 3 Loups pour deux journées de dégustations, visites et rencontres autour des 3 Loups.

 

Découvrez ou redécouvrez l'ensemble de nos bières, en dégustation à la pression, régalez-vous d'un délicieux Burger Artisanal de Sandrine Themotherroad de The Mother Road - Food Truck et venez visiter nos locaux situés sur les Hauts de Courcelles.

 

 

Samedi 6 octobre, de 19h00 à 1 heure du mat' : BE HERE NIGHT / Soirée d'Anniversaire / Brasserie Les 3 Loups.

 

Live gratuit et plein air sous chapiteau avec DJ 3 Fous featuring Dj CoCo Caline, probablement les plus grands DJ à casquette de Brussels City... et les Burgers maison de The Mother Road - Food Truck et Craft-Bar avec Brasserie Les 3 Loups.

 

Afin de profiter au mieux de ces journées, merci de circuler, de stationner et de vous comporter en respectant la sécurité et le bien-être de tous. L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, buvez avec modération.

Les 3 Loups

 


[Sport] A Villeneuve-Saint-Germain, le Battle Club fait un tabac !

12 septembre 2018

 

Le Battle Club, un complexe sportif flambant neuf ouvert le mois dernier

au 309 Route de Reims à Villeneuve-Saint-Germain, connaît un succès fou. Pilotée par Jérôme et Juliette Delparte, un jeune couple qui a l’esprit d’entreprise, la structure séduit.

 

Sports de combat dans une cage octogonale unique dans le secteur, fitness, cross training encadré, bike, danse tahitienne, etc... : Les adhérents de l’établissement disposent d’une salle de 500m2 pour suer à grosses gouttes tous les jours

de la semaine,  de 09h00 à 21h00.

 

 

Le Battle Club est ouvert aux enfants, adultes ainsi qu’aux personnes à mobilité réduite. Outre son affiliation à la Fédération Française de Boxe, le complexe est également affilié à la Fédération Française Handisport. Les cours collectifs sont assurés par Jérôme Delparte, lui-même. « J’avais créé une association sportive loi 1901 à Vierzy où les adhérents pouvaient pratiquer la boxe anglaise et le cross training. Mais je voulais vraiment vivre de ma passion et du coup, j’ai décidé d’ouvrir cette structure » confie le coach bardé de diplômes.

 

Chaque séance se compose de la façon suivante : Échauffement, mobilité, apprentissage ou développement d’un mouvement et série d’exercices. Une salle dédiée à l’ostéopathie et la diététique sera à disposition des adhérents qui bénéficieront aussi d’un bilan sportif.

 

Le Battle Club, c’est un espace suffisant pour chaque personne, du matériel disponible pour chacun, une convivialité entre les athlètes et un coaching de qualité.

Autant vous dire que les progrès se feront vite sentir et l’envie de revenir s’entrainer sera à n’en pas douter assez forte.

Battle Club. 309 Route de Reims. 02 200 Villeneuve-Saint-Germain. Tél : 06 72 48 94 78.

DB

Crédit Photos : Rélia / a58

 

Télécharger
Calendrier Battle Club semaine paire.pdf
Document Adobe Acrobat 258.7 KB
Télécharger
Calendrier Battle Club semaine impaire.p
Document Adobe Acrobat 260.8 KB


Dormans. L’ABD organise son second concours de pétanque

12 septembre 2018