Le bulletin météo du jour

 

    La météo en direct                 Webcam                        Les prévisions

Loading

L' actualité du quotidien

Musique en Omois à Nogent-l’Artaud, c’est ce vendredi !

20 juillet 2018

Après Château-Thierry le 13 juillet, et avant Ronchères le 27 juillet, le Festival Musique en Omois fait une halte ce vendredi soir à Nogent-l’Artaud sur la place

du Marché.

 

Au programme de la soirée :

 

. 20h00 et 21h30 : Anaëlle

. 20h45 : Rich Robin

. 22h15 : Zompa Family

 

Buvette et restauration, assurées par les associations USA FC et la Nogentaise, seront à disposition pour le confort du public.

L’entrée au Festival Musique en Omois est gratuite.

DB

Crédit photo : FB Zompa family

 


[Voirie départementale] Sud de l’Aisne. Une campagne de gravillonnage

20 juillet 2018

Les enduits protègent nos routes. Dans le sud de l’Aisne,

la Direction de la voirie départementale a procédé mercredi 18 et jeudi 19 juillet à la remise en état de la chaussée de trois routes départementales : La RD20 entre Saint-Agnan et

la frontière administrative avec la Marne, et les RD203 et 207 desservant la commune de La Chapelle-Monthodon.

 

La technique utilisée ici est celle du gravillonnage. « Ce n’est pas une technique au rabais » tient à préciser Ghislain Bégin, l’un des responsables du chantier. L’enduit choisi pour la remise en état de la surface de roulement d’une route dépend en fait de l’importance et de la fonction de la route elle-même. La structure de cette dernière, le trafic, la topographie, l’environnement, urbain ou rural, sont des points qui vont déterminer le type d’enduit à poser.

 

Pour ce qui concerne le gravillonnage, il faut souligner que cette solution est assez économique par rapport à un enrobé.

Un avantage non négligeable pour un département comme celui de l'Aisne qui ne roule pas sur l’or.

 

Les agents des antennes de Laon, Saint-Quentin et Soissons,

du Service Entretien-Exploitation, Pôle Régie, de la Direction

de la voirie départementale ont donc posé tout d’abord

un monocouche double gravillonnage de classe granulaire 6/10 puis 4/6 sur la RD20, et sur une longueur de 4 100 mètres.

Plus fins, les « cailloux » en 4/6 sont venus s’imbriquer parmi les gros en 6/10 et former ainsi une mosaïque rugueuse.

La pose d'un monocouche simple gravillonnage de classe granulaire 4/6 a ensuite été effectuée sur les RD203 et 207, respectivement sur 1 375 mètres et 606 mètres. Ce granulat en 4/6 est moins bruyant. Les riverains de la RD203 devraient apprécier.

Au total, 32 500m2 de surface de roulement auront été traités lors de ce chantier. Prudence oblige, la vitesse des véhicules sur

le tronçon de la RD20 et sur l’ensemble des RD203 et 207 est limitée pour quelques jours à 50km/h. Le rejet de « cailloux », c’est-à-dire le granulat qui n’aura pas adhéré au liant, sera balayé dans les jours qui viennent.

 

« Le gravillonnage des chaussées est donné pour dix ans », mais

il faut toujours tenir compte des conditions météorologiques et du trafic...

DB

 


RD203 : ça, c’est fait ...

 

Les habitants de La Chapelle-Monthodon adressaient, le 4 avril 2016, une pétition à Jean Herranz, le directeur du Service Entretien-Exploitation de la Direction de la voirie départementale. Dans ce courrier, les odoniens lui demandaient de prendre en compte les caractéristiques de cette route classée juste avant les chemins, et importante dans leur quotidien.

 

 

 

Cette action des habitants venaient appuyer celle initiée par Jacqueline Picart, la maire du bourg, et Anne Maricot, la conseillère départementale du canton d’Essômes-sur-Marne. Après l’observation de la route, plusieurs dispositions étaient prises par Jean Herranz. Elles ont toutes été menées à bien au cours de ces deux années. La dernière « promesse » était le gravillonnage de la chaussée.

Tout vient à point à qui sait attendre, dirait un parlementaire du Sud de l’Aisne...

DB

 


[Agglo] Le programme estival du Centre culturel Camille Claudel

18 juillet 2018

 

 

 

 

 

 

 

A Fère-en-Tardenois, le Centre culturel Camille Claudel reste ouvert tout l’été. Retrouvez la programmation ci-dessous.

 

Centre culturel Camille Claudel. 1 rue de la Croix Poiret.

02 130 Fère-en-Tardenois. Ouvert du lundi au jeudi de 09h00 à 12h00 et de 13h30 à 18h00. Le vendredi de 09h00 à 13h00.

CARCT

 

 

 

Télécharger
CP-centre-culturel-programme-estival-201
Document Adobe Acrobat 601.1 KB


[Vie associative] Appel à manifestation d’intérêt départemental

18 juillet 2018

La direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale des Hauts-de-France a lancé un appel à manifestation d’intérêt départemental destiné aux associations qui souhaitent obtenir une aide au titre du Fonds pour

le développement de la vie associative (FDVA).

 

Le FDVA est un fonds de soutien aux associations géré par le ministère chargé de la vie associative. Il finance depuis de nombreuses années la formation des bénévoles.

A compter de 2018, il soutiendra également le fonctionnement et les projets innovants des associations, en substitution des fonds auparavant attribués par les parlementaires dans le cadre de la "réserve parlementaire".

 

Les demandes devront parvenir par mail au plus tard le 16 septembre 2018.

DB

 

Télécharger
AMI_Aisne_090718.pdf
Document Adobe Acrobat 181.3 KB

La Chapelle-Monthodon. La valse des plaques

17 juillet 2018

Décidément, à La Chapelle-Monthodon, les plaques de rue continuent de faire le buzz. En ce mardi de moisson de colza, celle-ci a subi une véritable agression en milieu de matinée, ainsi d’ailleurs que le mur de la maison sur lequel elle était fixée. " Ce sont les aléas des moissons " commente un riverain. Du coup, une nouvelle plaque devra être posée sans faute...

DB

 


Dormans. Magie, Alchimie et Pouvoirs étranges, c’est ce week-end !

17 juillet 2018

Le Festival le Dormantastique revient à Dormans, les 21 et 22 juillet, dans le parc du château. Le Tome 4 de ce rendez-vous incontournable de l’imaginaire et du fantastique a pour thème cette année, la magie, l’alchimie et les pouvoirs étranges.

L’an passé, près de 4 000 visiteurs, familles, petits et grands, avaient franchi la grille du parc verdoyant pour aller à la rencontre des auteurs, illustrateurs et conteurs. Le programme de l’édition 2018 concocté par La Guilde dormaniste est une fois encore  alléchant. Il y en aura pour tous les goûts. Pour le confort du public, buvette et restauration seront à disposition. L’entrée au festival est libre.

 

Festival Le Dormantastique. Samedi 21 juillet 2018 de 10h00 à 23h00. Dimanche 22 juillet 2018 de 10h00 à 18h00. Parc du château. Avenue des Victoires. 51 700 Dormans. 

DB

Crédit photos Tome III : a58

 

Télécharger
Le dormantastique 2018.pdf
Document Adobe Acrobat 12.6 MB

[Centenaire 14-18] Vallées-en-Champagne commémore les combats de juillet 1918

16 juillet 2018

La Chapelle-Monthodon. Le calvaire de La Verdure.
La Chapelle-Monthodon. Le calvaire de La Verdure.

La commune de Vallées-en-Champagne a commémoré, dimanche 15 juillet, les combats qui se sont déroulés sur l’aire de La Chapelle-Monthodon et Saint-Agnan, il y a cent ans, lors de la seconde bataille de la Marne.

 

La pluie qui se mit à tomber en début de matinée savait qu’elle devait laisser

sa place au soleil en ce jour si particulier. La cérémonie d’hommage aux soldats tombés au cours de la semaine du 15 au 22 juillet 1918 a donc bénéficié d’un ciel clément. Sur les coups de 10h30, la population des trois villages historiques, Baulne-en-Brie, La Chapelle-Monthodon et Saint-Agnan, et un parterre de personnalités, élus, militaires et représentant de l’État, se sont retrouvés au calvaire de La Verdure.

 

 

Ce monument érigé en 1929 sur la commune de La Chapelle-Monthodon, commémore l’échec de la dernière offensive allemande

du 15 juillet 1918. Discours, lectures par les enfants de la commune, dépôts de gerbes, remise du drapeau et de la croix de guerre 1914-1918 à la commune Vallées-en-Champagne en présence des porte-drapeaux de l’association nationale des porte-drapeaux anciens combattants et vétérans de France et de la Musique de Dormans, ont été l’un des temps forts de cette journée du souvenir.

 

L’inauguration des deux chemins mémoriels, parcours de randonnées le long desquels est restituée l’histoire de ces tragiques journées, puis la prestation en l’église de la chorale valcampanienne d’un jour avec ses chansons pour la paix, ont clôturé de belle manière

la matinée. Après le vin d’honneur et un buffet champêtre pris sous les tonnelles, chacun était invité au cours de l’après-midi à faire

une balade en taxi de la Marne, découvrir l’exposition de reconstitution historique, et assister à la projection d’un film sur les 33 héros

de La Chapelle-Monthodon morts pour la France.

 

A 16h50, les organisateurs ont accordé une pause footballistique aux participants. Dès la remise de la coupe, ces derniers ont ensuite fêté la seconde étoile sur le maillot de l’équipe de France en savourant le « Fayot du poilu », un plat de résistance étonnamment bon. Juste avant le coucher du soleil, un lâcher de ballons français, américains et allemands a rendu hommage aux combattants.

Le travail collectif de l'ensemble des bénévoles a permis, cent ans après, de rendre un hommage appuyé à toutes les victimes de ces évènements.

 

Un parterre de personnalités, élus, militaires et représentant de l’État a rehaussé une cérémonie orchestrée par Christophe Delannoy, président de l'association nationale des porte-drapeaux anciens combattants et vétérans de France.

 

De gauche à droite, premier rang : Bruno Lahouati, maire de Vallées-en-Champagne, Ronan Léaustic, sous-préfet de l’arrondissement de Château-Thierry, Anne Maricot, conseillère départementale de l’Aisne, le lieutenant-colonel Daniel Cian, délégué militaire adjoint départemental de l’Aisne, Claude Picart, maire délégué de Saint-Agnan,  Jacqueline Picart, maire déléguée de La Chapelle-Monthodon ; deuxième rang : Dominique Moyse, conseiller régional Hauts-de-France, Etienne Haÿ, président de la Communauté d’Agglomération de la Région de Château-Thierry ; 3ème rang : le capitaine Jean-Émile Vaesen et le lieutenant Romain Freytag de la Compagnie de gendarmerie de Château-Thierry, le lieutenant-colonel de réserve Robert Stanislawski, président du Comité section Aisne de l’association nationale des membres de l’Ordre National du Mérite, et le lieutenant-colonel Ignace Siconolfi, président du Comité de la société des membres de la Légion d’Honneur de Château-Thierry.

DB

 


14 juillet. Sud de l’Aisne. 1 monument, 3 villages

15 juillet 2018

 

Quelques habitants des trois villages de Connigis, Monthurel et Saint- Eugène se retrouvèrent, samedi 14 juillet, autour de leur unique monument aux morts situé au bord de la route départementale RD4.

 

Bernard Honoré, maire de Connigis, prononça le discours rappelant les vertus républicaines toujours à actualiser : liberté, égalité, fraternité ! Un piquet d’Honneur de sapeurs-pompiers du centre de secours principal de Saint-Eugène fut présent lors de ce rassemblement.

 

 

 

Les participants prirent ensuite le verre de l’amitié dans la cour de l’école de Saint-Eugène, puis jouèrent les prolongations à Connigis pour la traditionnelle saucissonnade.

Henri Gandon

Crédit photos : Henri Gandon

 


Vallées-en-Champagne. La Chapelle-Monthodon. Et la lumière fut

14 juillet 2018

Dans le cadre de son projet de commémoration du Centenaire 1914-1918, la municipalité de Vallées-en-Champagne a mis au diapason l’église de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge de La Chapelle-Monthodon.

 

Depuis vendredi 13 juillet, un éclairage bleu rappelle la fleur symbolique du bleuet et l’uniforme du poilu. La mairie odonienne aurait dû également se parer de bleu, mais la télégestion empêcherait de piloter finement le parc de l’éclairage public. Les églises et mairies des deux autres communes historiques, Baulne-en-Brie et Saint-Agnan, devraient aussi se parer d'un bleu du plus bel effet.

L’éclairage variera au rythme des saisons ou des événements. En octobre, mois de sensibilisation au dépistage du cancer du sein, les bâtiments  pourraient arborer une belle teinte rose.

DB

Crédit Photo : 7Rélia


Les vendanges : un job à l’air libre !

11 juillet 2018

 

 

 

 

 

Comme chaque année, l’agence Pôle emploi de Château-Thierry ouvre un bureau dédié

à la campagne des vendanges où se font rencontrer l’offre et la demande.

 

Vous trouverez en pièce-jointe  la fiche de candidature pour les vendanges 2018. Pour de plus amples informations, vous pouvez prendre contact avec Mme Hélène Diouy au 03 23 69 59 02 ou 03 23 69 59 08.

poleemploichateauthierry

Crédit photo : a58

 

Télécharger
candidature.pdf
Document Adobe Acrobat 129.7 KB

Vierzy. La Tribu de Jérôme déménage !

08 juillet 2018

Jérôme Delparte est le coach du Battle Club.
Jérôme Delparte est le coach du Battle Club.

Chaque année depuis 2016, les adhérents du Battle Club ont coutume de se retrouver avant le départ des vacances d’été. La tradition a été une nouvelle fois respectée, vendredi 6 juillet, lors d’une soirée festive qui s'est déroulée en plein air à Vierzy. Cette rencontre a été l’occasion pour Jérôme Delparte, le coach du club, d’annoncer l’ouverture de la nouvelle salle du Battle Club à Villeneuve-Saint-Germain en septembre prochain.

 

Lors de sa création en 2016, l’association de boxe anglaise a tout d’abord exercé son activité à la mairie de Vierzy, puis lors de la fermeture de l’école du village, dans le préau de celle-ci. La mise à disposition des lieux par la municipalité a permis l’éclosion de l’association. Toutefois, l’austérité du préau, le défaut d’éclairage, et le manque de chauffage en période hivernale étaient un frein au développement harmonieux du Battle Club.

 

Du coup, à partir de septembre, les 45 adhérents pratiquant la boxe anglaise et le cross training vont donc pousser la porte de leur nouvelle salle de 500m2 située au 309 route de Reims à Villeneuve-Saint-Germain. Bien que mis sous pression par les participants à la soirée, coach Jérôme n’a pas dévoilé les nombreuses surprises qui attendent les adhérents et futurs adhérents du Battle Club dans leur nouveau repaire. Il va donc falloir patienter jusqu’à la rentrée... DB

 


Centenaire 1914-1918. Inauguration du Fismes Mémorial 18

05 juillet 2018

La Sidération des Étoiles. Une oeuvre monumentale de Christian Lapie.
La Sidération des Étoiles. Une oeuvre monumentale de Christian Lapie.

La ville de Fismes va commémorer, le 15 septembre prochain, le Centenaire de la Bataille qui a fait rage dans ses rues à l’été 1918. Lors de ces combats, ce sont 13 000 soldats américains qui ont été blessés ou tués.

A l’occasion de cette commémoration, une œuvre monumentale de l’artiste Christian Lapie va être inaugurée en présence d’officiels US et Français. Toute la journée, des animations et des festivités auront lieu ainsi que la projection d’un court métrage tourné à Fismes.

AS

Crédit photo : Fismes Mémorial’18

 

La Sidération des Etoiles

 

Treize figures, de 3,35 à 4,90 mètres de hauteur, disposées en petits groupes, veilleront sur le square de la Vesle, le rond-point et

le terre-plein en face. Les propos de l’artiste rémois Christian Lapie :

 

« Sidération: anéantissement subit d’une ou plusieurs fonctions vitales provoquées par un choc émotionnel violent. Étoiles : en référence à la bannière étoilée et en écho à la constellation de la douleur à la Caverne du dragon.

Les figures dialoguent face à face, côte à côte pour offrir une vision globale de tous ces jeunes hommes américains et allemands

qui ont combattu pan de mur après pan de mur, de cave en cave, dans un sacrifice ultime pour côtoyer la mort et l’infini. D’aspect brut et élémentaire, mes figures sont sans bras ni visage, monumentales et puissantes, elles n’illustrent pas, mais veulent interroger, déstabiliser et questionner.

 

Engoncées dans la masse du bois dont elles sont extraites, comme noircies par le feu elles sont silencieuses et figées, debout, de jour comme de nuit. C’est une tribu de sentinelles placides et immuables. Elles sont si présentes qu’il semble qu’elles ont toujours été là, qu’elles font partie du paysage, de son histoire. C’est précisément à la mémoire individuelle et collective qu’elles font référence.

 

Ce mémorial de la bataille de Fismes prendra place près du pont sur les bords de la rivière Vesle et sur le carrefour, mes figures

seront disposées en groupe. Chaque sculpture sera accompagnée d’un double abstrait. L’ensemble créera de nouveaux espaces rythmés qui dialogueront entre les creux et les pleins.

 

Cette installation offrira aux visiteurs la possibilité d’expérimenter de nouveaux points de vue et la perception de cet environnement familier en sera changée ».

 

Télécharger
communique_presse_2 juillet.pdf
Document Adobe Acrobat 675.8 KB
Télécharger
programme.pdf
Document Adobe Acrobat 436.4 KB


[Discrimination] Appel à participation pour un projet artistique

05 juillet 2018

L'artiste champardennaise Sandrine Farget. Capture youtube.
L'artiste champardennaise Sandrine Farget. Capture youtube.

Dans le cadre d’un projet artistique en collaboration avec la Direction de la Culture de Lille Université, l’artiste champardennaise Sandrine Farget recherche des modèles photos pour la création d’une galerie de portraits ayant pour thème la discrimination.

 

« Cette année nous fêtons le 70ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen, et pourtant, nous constatons encore aujourd’hui que l’article 1 concernant la LIBERTÉ et l’ÉGALITÉ de tout être humain est malheureusement loin d’être respecté ! Mon exposition, visible à la Faculté de Droit aura pour but de rappeler, à l’ordre, ces fondamentaux .

 

Discrimination raciale et sociale, couleur de peau, origine, lieu de vie, discrimination sexuelle dans le milieu du travail, discrimination sur

l’orientation ou « l’apparence » sexuelle, homosexualité, bisexualité, androgyne, transgenre…, discrimination sur la grossesse dans le milieu du

travail, discrimination sur les mœurs, fumeur, ancien détenu…, sur l’état de santé, maladie, handicap physique ou mental, anomalie génétique, sur l’âge, personnes âgées, discrimination physique, trop grand, trop petit, obésité, anorexie, tenue vestimentaire particulière, coupe ou couleur de cheveux « hors norme », tatouages, piercings, visages disgracieux… » explique Sandrine Farget.

 

Si vous souhaitez participer à ce projet, il suffit de prendre contact avec l’artiste au 06 07 66 46 63.

DB


[AGGLO] Les Relais Assistantes Maternelles proposent des formations de proximité pour renforcer les compétences des professionnels

04 juillet 2018

Formation sur l'autisme avec Dorothée Wawrzacz, psychologue clinicienne.
Formation sur l'autisme avec Dorothée Wawrzacz, psychologue clinicienne.

 

 

La Communauté d’Agglomération de la région de Château-Thierry compte quatre Relais Assistantes Maternelles, les « RAM », sur

son territoire. Leurs animatrices accompagnent les parents dans

la recherche d’un lieu d’accueil et les aident pour les démarches administratives.

Elles conseillent également les assistantes maternelles et les gardes à domicile et leur proposent des ateliers d’éveil pour les enfants accueillis.

 

 

 

 

 

Les Relais Assistantes Maternelles de l’Agglomération organisent des sessions de formation pour la 7e année consécutive.

Ces formations, à destination des professionnels, permettent de renforcer connaissances et pratiques de la petite enfance sur

une thématique ciblée. En partenariat avec l’organisme de formation IRFA Évolution, labellisé par IPERIA, centre de formation et organisme des métiers de la famille et du domicile, les RAM de l’Agglo offrent aux assistantes maternelles une formation sur

leur territoire, dans le cadre du plan de formation.

En effet, depuis le 1er avril 2018, les assistantes maternelles bénéficient de 58 heures de formation par an. Le monde de la petite enfance demande d’évoluer rapidement sur des thématiques diverses : handicap, alimentation, communication. Les Relais Assistantes Maternelles répondent donc à ces besoins de formation en proposant plusieurs sessions par an.

 

Émilie Mathieu, animatrice des RAM de la Communauté d’Agglomération, a accueilli 12 assistantes maternelles les samedis 14 et 21 avril dernier, à Condé-en-Brie. Les professionnelles ont suivi la formation « s’occuper d’un enfant atteint d’autisme », animée par Dorothée WAWRZACZ, psychologue clinicienne. D’une durée de 14 heures, la formation avait pour objectif de comprendre les besoins spécifiques de l’enfant afin de favoriser son bien-être et son développement : connaître les signes de l’autisme infantile, communiquer avec la famille et les professionnels partenaires, adapter son comportement en fonction des troubles autistiques de l’enfant.

Suite à cette formation, les professionnels ont acquis des compétences pour accueillir un enfant atteint d’autisme ou déceler les signes de l’autisme chez les enfants qu’elles accueillent.

 

Dates des prochaines sessions de formation des Relais Assistantes Maternelles

 

« Adopter une démarche efficace pour trouver de nouveaux employeurs », à Château-Thierry, les 15 et 29 septembre, le 13 octobre et le 10 novembre 2018.

Contact : Monique DIDIER ou Christelle MESSANT au 03.23.84.35.47 ou par mail ram.chateau@carct.fr

 

« Activités adaptées aux enfants selon leur âge », à Neuilly-Saint-Front, les 6 et 20 octobre 2018.

Contact : Sandrine PAUGET au 03.23.71.52.64 ou par mail ram.neuilly@carct.fr

CARCT

Crédit photo : CARCT

 


[Culture] Dormans. Une exposition retrace la naissance du Mémorial

03 juillet 2018

Le Mémorial de Dormans accueille, du 7 juillet au 16 septembre 2018, une exposition sur la naissance de ce lieu de mémoire.

 

Le centenaire de la Grande Guerre est l’occasion d’un retour sur cette séquence du passé qui,

à l’issue du conflit a vu naître sur la France entière une envie de témoigner de la reconnaissance envers les auteurs de la libération et de perpétuer le souvenir de ce terrible conflit.

 

Dormans et sa région furent particulièrement touchés par les combats et nous revenons ici sur la naissance du projet, de ce qui deviendra le Mémorial de Dormans, initialement appelé

« Chapelle de la Reconnaissance Nationale », au travers de deux témoignages majeurs que sont :

– La gestation d’un projet architectural,

– Le déploiement d’une ferveur « pour » et « sur » ce lieu de Mémoire.

 

La présente évocation comporte donc deux volets :

– Comment est né le projet architectural du Mémorial et comment a-t-il évolué jusqu’à sa réalisation.

 

 

Nous avons réuni des documents graphiques, notamment plans et perspectives des architectes de l’époque, à partir des premiers croquis, jusqu’aux plans de réalisation. Cent ans après, regardons de quelle manière les responsables du projet ont su « entretenir

la flamme ». Des photos d’époque permettent de voir la mobilisation des autorités civiles, militaires et religieuses et le mouvement d’adhésion de la population qu’elles ont su canaliser vers ce « rempart contre l’oubli », notamment à l’occasion des commémorations annuelles.

 

Un livret-jeu à destination des plus jeunes est mis gratuitement à disposition des visiteurs à l’accueil du Mémorial. Une visite guidée

de cette exposition sera proposée lors des Journées Européennes du patrimoine.

villededormans


[Expo] Trélou-sur-Marne. Une dégustation visuelle avec la pétillante Caroline Brun

16 juin 2018

De gauche à droite : Caroline Brun et Anna Météyer.
De gauche à droite : Caroline Brun et Anna Météyer.

A Trélou-sur-Marne, Champagne Météyer accueille dans sa galerie-musée l’artiste  Caroline Brun. Le vernissage de l'exposition s'est déroulé vendredi 15 juin en soirée.

 

Ambassadrice du champagne, native d’Aÿ dans le département de la Marne, Caroline Brun est une artiste atypique dont les toiles évoquent les techniques de la vinification, l’art de l’assemblage du vin d’or, l’autre nom du champagne.

« La Champagne est un diamant. Chaque vinificateur offre un prisme particulier, un savoir-faire particulier et effectivement, chacun maitrise un art de la vinification qui lui correspond.

Derrière un vin, il y a une sensibilité, une émotion.

 

 

Il y a des vins qui sont joyeux, il y a des vins qui vous font plaisir, qui vous cajolent. La diversité de notre appellation et le charme de notre appellation ont fait un vin qui est le plus technique qui soit, qui offre une diversité énormissime. Il faut la faire découvrir au plus grand nombre. Les amateurs d’Art boivent du champagne et il faut aller vers eux et leur parler avec leurs émotions, leur sensibilité et parler du champagne autrement. C’est ce que j’offre à travers mes toiles. Je parle du vin de façon très académique, mais parler de ratio, parler de x% de, x% de, de tant de grammes de, je trouve ça ennuyeux.

Une personne n’est pas une taille, un poids, une pointure, mais il y a une sensibilité derrière une personne et vous avez une sensibilité derrière

le vin. C’est ce que j’exprime à travers mes tableaux. Ils sont divers dans leur technique. Mais comme les vins de champagne, vous avez des vins qui sont gourmands, d’autres fruités, d’autres qui vont être très purs, très élancés, vous avez des techniques différentes sur mes toiles qui évoquent simplement cela» explique Caroline Brun. L'artiste pétillante vous convie à voir/boire 18 toiles et 4 douelles jusqu’au 26 juillet.

 

Exposition Caroline Brun. Champagne Météyer Père et Fils, 39 rue de l’Europe. 02 850 Trélou-sur-Marne.

Sur rendez-vous au 03 23 70 26 20.

DB