Le bulletin météo du jour

 

    La météo en direct                 Webcam                        Les prévisions

Loading

L' actualité du quotidien

Sud de l’Aisne. Régaler ses yeux et ses papilles avec la malle à graines

07 août 2020

 

 

Les graines constituent le premier maillon de notre alimentation. Elles ont été échangées pendant des milliers d’années. Au fil du temps, le patrimoine de variétés potagères a été augmenté par sélection et transmission, jusqu'à devenir immense. On trouve ainsi des légumes de toutes les couleurs, aux formes inconnues et aux saveurs parfois surprenantes.

 

 

 

Cependant, cette diversité est aujourd'hui difficilement accessible aux jardiniers et jardinières amateurs. De nombreuses variétés sont introuvables dans le commerce parce que la sélection et la diffusion des variétés est très compliquée à l'échelle nationale, notamment si elle est réalisée uniquement par de petits, voire même, de grands semenciers professionnels, qui sont soumis à des lois et des contraintes de résultats très stricts.

 

Lorsque l’on sème une graine, la plante en reproduit de nombreuses autres qui peuvent être semées l’année suivante. A contrario, certaines semences « connues », produites à grande échelle, sont protégées par des droits et sont parfois non reproductibles.

C'est donc grâce à chacune et chacun de nous que la transmission des graines peut continuer, même en n'échangeant que quelques-unes de ses variétés préférées.

 

C’est dans ce contexte que « la malle à graines » du sud de l’Aisne a été mise en place, il y a 8 ans, par des habitantes et des habitants qui souhaitent faire vivre la biodiversité par la conservation, le don et l’échange des semences potagères. Chacun(e) d’entre nous peut participer librement en récoltant les semences identifiées et non hybrides (F1) de son jardin, dans le but de les redistribuer gracieusement au plus grand nombre. Pour se lancer dans l'aventure, il suffit d’être curieux et d'échanger avec des passionné(e)s

pour obtenir des conseils.

 

Chaque automne, la malle libère ses semences lors de la Fête des légumes anciens qui se déroulera cette année le samedi 10 octobre 2020, à la ferme de la Genevroye à Rocourt-Saint-Martin (02).

Au-delà du plaisir de participer à une action utile, « la malle à graines » permet par sa simplicité, une réappropriation de la question alimentaire par les habitant(e)s.

Catherine, Benoît, Odile, Jean-Pierre, Céline, Cynthia,  Joël, etc...

Crédit photo : Benoit Périn

 

Savoir +

Contact courriel : doador@club-internet.fr


[Météo] Aisne. Déclenchement du niveau 3 - alerte canicule du plan national canicule et recommandations sanitaires

07 août 2020

Météo France prévoit dans le département de l'Aisne plusieurs jours consécutifs de fortes chaleurs et place le département

en vigilance orange à partir de vendredi 7 août 2020 à 12h00.

 

En journée de vendredi les maximales atteignent 35 à 38 degrés dans l'intérieur. Ceci marque le début d'une période caniculaire.

Pour le week-end et jusque lundi au-moins, les températures nocturnes deviennent chaudes avec 18 à 23 degrés, et les maximales atteignent entre 35 à 39 degrés dans l'intérieur, voire localement 40 degrés dimanche. Le niveau 3 alerte canicule du plan national canicule (PNC) a donc été déclenché.

Préfecture Aisne


Altifort-Innovatech : Communiqué du groupe RN au Conseil régional Hauts-de-France

06 août 2020

 

Altifort-Innovatech : une entreprise viable livrée à la faillite ?

 

«  L'entreprise Innovatech, implantée depuis 1961 à Château-Thierry, ex-filiale du groupe allemand GEA, fait partie depuis Octobre 2018 du groupe ALTIFORT. Entreprise saine et viable lors de sa reprise par le groupe, sa liquidation judiciaire a été prononcée en juillet.

 

 

 

Le groupe ALTIFORT a en effet fait faillite et entraîné dans sa liquidation des pépites telles qu'Innovatech : compétences reconnues, clients assurés. Altifort, bénéficiant d'appuis politiques, menait une politique de rachat d'entreprises alors qu'il n'avait pas les fonds nécessaires.

C'est ce qui est arrivé lorsqu'il a racheté Ascoval Saint-Saulve en créant une société au capital de 1 000 euros.

 

Le groupe RN et apparentés au Conseil régional avait à ce moment alerté sur la fragilité d'un montage financier hors norme et ses doutes sur

le groupe Altifort. Au niveau régional, les reprises du groupe se sont effectuées avec l'aval et la grande bienveillance du président du Conseil régional. Pour Innovatech, les instances représentatives du personnel ont pointé la ponction de plusieurs millions effectuée sur la trésorerie d'Innovatech au profit de la holding Altifort. C'est une technique habituelle de prédateurs financiers.

 

Le groupe RN et apparentés

  • demande que tous les moyens du Conseil régional en matière de formation, reconversion soient mobilisés au service des ex-salariés d'Innovatech.
  • a saisi le préfet de région ainsi que le préfet de l'Aisne afin que la lumière soit faite sur la gestion d'Innovatech par les dirigeants du groupe Altifort. »

Philippe Eymery, Président de groupe RN et apparentés

Mireille Chevet, vice-présidente du groupe RNa, conseillère municipale de Château-Thierry

Télécharger
document.pdf
Document Adobe Acrobat 298.9 KB

[Honorariat] Danièle, Roberte, André, Edgard et les autres

06 août 2020

En application du Code général des collectivités territoriales, l’honorariat est conféré

par le Préfet aux anciens maires, maires délégués et adjoints qui ont exercé des fonctions municipales pendant au moins dix-huit ans.

 

Une telle distinction souligne ainsi l’investissement des élus municipaux auprès de leurs concitoyens. L’honorariat est une reconnaissance symbolique du mérite et du dévouement

des élus municipaux et il ne s’accompagne donc d’aucun avantage.

 

 

 

Ziad Khoury, préfet de l’Aisne a conféré l’honorariat à 101 élus du département de l’Aisne, par arrêté préfectoral. Une cérémonie sera organisée cet automne en préfecture pour les mettre à l’honneur.

Préfecture Aisne

 

Télécharger
Arrêté CAB2020-205 signé.pdf
Document Adobe Acrobat 237.6 KB

Château-Thierry. Port du masque obligatoire sur les marchés de la ville

05 août 2020

 

 

Dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de COVID-19, le port du masque sera désormais obligatoire, à partir de 11 ans, sur tous les marchés de la ville

à compter du vendredi 7 août 2020.

 

 

 

Cette nouvelle mesure concerne les marchés couverts et en plein air de la place de l’Hôtel de Ville ainsi que le marché en plein air

des Vaucrises. Le service de la Police Municipale présent sur place veillera au respect de la mesure.

 

Pour rappel, la ville organise deux marchés hebdomadaires :

  • marché couvert et en plein air, place de l’Hôtel de Ville, tous les vendredis matins,
  • marché en plein air, avenue Otmus, tous les mardis matins.

Le marché couvert de la place de l’Hôtel de Ville est également ouvert tous les mardis matins.

 

Suite à l’annulation du Tour de l’Avenir, le marché du vendredi 14 août 2020, initialement annulé, est maintenu.

Ville de Château-Thierry


Coronavirus dans le Sud de l’Aisne : Le festival Les Grèves Musicales officiellement annulé

04 août 2020

Crédit photo : Éric Rondeaux
Crédit photo : Éric Rondeaux

La 3ème édition du festival Les Grèves Musicales est annulée. Ce rendez-vous festif devait se dérouler, les 28 et 29 août prochains, à la ferme des Grèves située sur la commune sud axonaise de Saint-Eugène.

 

Communiqué de Rafi, président de l'association "Les Grèves Musicales".

 

« 4 août de cette année de merde 2020

 

Cette année, pas de troisièmes Grèves Musicales, ou alors une première édition des "Trêves Musicales". Vous comprendrez que la pâture

ne résonnera pas cette année au son des guitares, triangles et trompettes. Nous avons jusqu'au bout tenté de maintenir l'événement,

qui jour après jour devenait de plus en plus incertain. Après un appel de la préfecture de l'Aisne, nous avons été fortement encouragés

à reporter l'événement à l'année prochaine suite au contexte sanitaire que vous connaissez tous.

 

Malheureusement, pas de bal masqué cette année, mais nous reviendrons en forme l'année prochaine, avec au maximum la même programmation (en tout cas, les Sales Majestés ont déjà répondu présent). Triste de voir que la culture est toujours la dernière roue du carrosse, on peut s'interroger parfois sur la réelle cohérence des consignes sanitaires pour les différents événements. On ne lâche rien, mais la santé et

la sécurité des festivaliers sont évidemment prioritaires. Il n'est pas question de polémiquer, l'important est de créer du lien et non de la division, nous en avons plus que besoin.

 

Alors, prenez soin de vous, lavez-vous les mains et les oreilles, puis commencez l'échauffement parce que l'année prochaine on va tout casser ! »


Laon. Délocalisation du marché de la Place Victor Hugo

04 août 2020

 

 

Le projet d’aménagement place Victor Hugo et d’implantation de la Halle marché couvert nécessite de procéder à un diagnostic archéologique préventif du jeudi 6 août au vendredi 28 août 2020.

 

Cette intervention contraint la ville à délocaliser le marché hebdomadaire du jeudi organisé

place Victor Hugo vers la place Edouard Herriot (boulevard de Lyon) du jeudi 6 août jusqu’à la fin des travaux.

 

 

 

INFO STATIONNEMENT ET CIRCULATION

 

Le stationnement des véhicules de toute nature sera interdit place Edouard Herriot, rue Bonnot (dans sa partie comprise entre

le boulevard de Lyon et le n°11 rue Bonnot inclus) et rue René Blondelle, du mercredi à 20 heures au jeudi jusqu’à la fin du marché (nettoyage inclus), entre le 6 août et jusqu’à la fin des travaux.

 

La circulation des véhicules de toute nature sera interdite place Edouard Herriot, rue Bonnot (dans sa partie comprise entre

le boulevard de Lyon et le n°11 rue Bonnot inclus) et rue René Blondelle, chaque jeudi de 6 heures jusqu’à la fin du marché (nettoyage inclus), entre le 6 août et le 28 août 2020 ou jusqu’à la fin des travaux.

 

La circulation des véhicules de toute nature sera interdite, sauf riverains, rue Bonnot (dans sa partie comprise entre le n°11 rue Bonnot et la rue Roger Salengro), chaque jeudi de 6 heures jusqu’à la fin du marché (nettoyage inclus), entre le 6 août et le 28 août 2020

ou jusqu’à la fin des travaux.

Ville de Laon


Aisne. Des jeux concours sur les réseaux sociaux du Conseil départemental

03 août 2020

Le Conseil départemental de l’Aisne a lancé une campagne de communication "Retrouvez-vous dans l'Aisne",  pour dynamiser la saison estivale et soutenir l’économie locale.

 

L’enjeu est important pour l’ensemble des acteurs touristiques de notre territoire.

 

Dans ce cadre, le Département organise, des jeux concours sur les réseaux sociaux du Département. L’objectif : valoriser notre territoire et donner de la visibilité à de nombreuses activités proposées dans l’Aisne.

 

PLUS DE 150 lots à GAGNER !

  •  Des journées d’activités en familles ou entre amis (parcs d’activités, accrobranche, karting…),
  •  Une nuit, petit déjeuner et moment détente, dans un des hôtels 4 et 5 étoiles de l’Aisne,
  •  Des baptêmes de l’air en avion ou ULM.

Cet été rendez-vous sur Aisne.com, Facebook et Instagram : Des vidéos, des idées sorties, des jeux concours … Participez, partagez

ces publications, likez et commentez pour faire découvrir ou redécouvrir l’Aisne.

 

Les équipes du Département vous souhaitent un bel été dans l’Aisne !

Conseil départemental Aisne


Condé-en-Brie. Et de quatre pour le marché de plein air

03 août 2020

Il est encore jeune, il vient de souffler sa quatrième édition. Depuis le 21 juin dernier, le marché de de Condé-en-Brie commence à s’ancrer de belle manière dans l’agenda des commerces dits « traditionnels » du Sud de l’Aisne.

 

Malgré les vacances, bon nombre de commerçants et artisans locaux ou de proximité de la première heure avaient tout de même déballé leur savoir-faire, dimanche 2 août, sur le parking de la supérette 8 à Huit. Bénéficiant d’une bonne presse, le Marché de Condé

a vu arriver de nouveaux exposants. Ces derniers ont rapidement trouvé leurs marques à côté des « anciens ». Il faut dire qu’il flotte,

on ne le dirait pas avec cette sécheresse, un parfum de convivialité au-dessus de l’Espace de Sade.

 

Un marché attractif

 

Comme à l’habitude, les visiteurs ont afflué en milieu de matinée. Balade en char-à-bancs et découverte des baudets du Poitou : Petits et grands ont apprécié les deux animations vedettes concoctées par Georges Lefèbvre, l’initiateur du Marché de Condé.

 

Dominique Moyse, maire du centre bourg de Condé-en-Brie et conseiller régional Hauts-de-France, était « ravi également d’avoir

une nouvelle fois accueilli des élus et acteurs du territoire ». Le Marché de Condé étant récent, l’édile n’a pas encore rencontré, au détour d’un étal ou près d’un mange-debout, tous ses collègues maires du coin. Cela se fera sans doute au cours des prochaines éditions.

 

Quant à Georges Lefèbvre, il était une fois encore satisfait du déroulement de cette nouvelle édition. « Je le répète depuis le lancement,

mais je tiens vraiment  à remercier celles et ceux qui viennent à ce rendez-vous, commerçants, artisans, animateurs et public, confie le gérant de la supérette, le prochain marché se tiendra donc dimanche 16 août, avec une exposition de voitures anciennes. »

 

Marché de Condé. 1er et 3ème dimanche du mois. Espace de Sade. 02 330 Condé-en-Brie.

DB

Crédits photos : RX10 / LARIMAL

 

 

 

 

 

Les délices de Léa

 

Léa Tripault produit du miel et des dérivés de l’apiculture à La Ferté-Gaucher, dans le département tout proche de la Seine-et-Marne.

 

 

 

 

 

« J’ai créé mon entreprise en début d’année 2020, confie la jeune apicultrice, comme mon père faisait du miel et que j’aimais bien la vente,

j’ai souhaité continuer à produire avec lui et faire les marchés. Nous ne mélangeons pas nos miels. Je propose à la vente du miel et des dérivés. Vous avez les confitures au miel, les pâtes de fruit au miel, les pains d’épices, les nonnettes, de l’hydromel.

En fait, je présente des produits qu’il y avait avant et que nous ne retrouvons plus forcément aujourd'hui. J’essaie en tous cas d’avoir une offre diversifiée. »

 

Savoir +

 

Les délices de Léa au 06 38 48 39 93.

 

De gauche à droite : Roxane Fleuchot et Carine Verdoolaeghe
De gauche à droite : Roxane Fleuchot et Carine Verdoolaeghe

 

 

 

La Ferme de Fontenelle

 

Située sur la commune de Montigny-lès-Condé, chère au cœur du maire Georges Verdoolaeghe, la ferme de Fontenelle produit entre autre des lentilles vertes.

 

 

 

 

 

« C’est un légume sec qui se récolte en ce moment, explique Roxane Fleuchot, belle-fille de Carine Verdoolaeghe, figure emblématique

du Team Condé Moto Verte, nous utilisons pour cela une moissonneuse-batteuse. C’est une moisson très délicate car il faut faire attention

aux pierres. Les lentilles se conservent très bien. Elles se consomment en salade froide ou en plat chaud bien connu avec des saucisses.

Nous produisons également de l’huile de colza et la nouveauté de cette année sera la production de pois chiches. Si tout va bien, il y aura aussi de la farine de sarazin. »

 

Savoir +

 

La Ferme de Fontenelle au 06 83 68 16 56.

 

 

 

 

 

 

Marie-Claude Guerault, apicultrice.

 

Marie-Claude Guerault produit du miel à Esternay, commune située à quelques encablures de Montmirail dans le département de la Marne.

 

 

 

 

 

 

« Je me suis lancée il y a quatre ans en posant des ruches dans mon jardin, explique l’apicultrice, je fais un miel toutes fleurs comme l’on dit. C’est un miel issu de diverses fleurs et espèces végétales comme l’aubépine de printemps, les arbres fruitiers, le tilleul et l’acacia. Il y a également un peu de luzerne. Je récolte 50 kg de miel par an. »

 

Pour l’apicultrice, les abeilles sont en danger et la mort des pollinisateurs n’est pas due qu’aux pesticides. Marie-Claire Guérault

ne connaît pas toutefois les tenants et aboutissants qui jouent un rôle moteur dans la disparition des abeilles à miel.

Elle connaît bien, par contre, le frelon asiatique. « Il est là, confie l’apicultrice, il vient au pied des ruches mais ne peut pas entrer car

elles sont équipées de portes anti frelons. J’ai installé des pièges. Je mets du vinaigre, de la bière et du cassis dans une bouteille. Ça marche bien. »

 

Savoir +

 

Marie-Claude Guerault au 06 64 70 50 49.


[Environnement] Ça balance pas mal à la campagne, ça balance aussi

03 août 2020

On sort de Condé-en-Brie et hop, on balance...

DB


Connigis. La mairie reprend le comité des fêtes

02 août 2020

De gauche à droite : Didier Salot, nouveau maire de Connigis et Patricia Salot, ancienne présidente du comité des fêtes.

À Connigis les membres du comité des fêtes ont voté la dissolution de l’institution née le 11 avril 1984. La mairie reprend

les activités de l’association.

 

« Je souhaitais démissionner, confie Patricia Salot, présidente de l'association locale, le trésorier également et un membre du Bureau voulait partir aussi. Du coup, nous avons pris la décision de dissoudre le comité des fêtes et comme le nouveau conseil municipal voulait reprendre

la direction des festivités, cela tombait bien. »

 

Nicolas Doffémont, conseiller municipal âgé de 38 ans et en charge de l’événementiel au sein de l’équipe municipale pilotée par

le nouveau maire Didier Salot, gérera les temps forts qui jalonnaient le calendrier du comité des fêtes, comme la brocante, la fête

du village sous les tilleuls et Noël.

 

Une nouvelle association composée d’anciens membres du comité des fêtes pourrait voir le jour, avec comme projet l’organisation

de repas festifs.

DB


Monthurel. Le vide grenier a fait carton plein

02 août 2020

Visiteurs, acheteurs, exposants : Les rues situées dans le périmètre de la mairie de Monthurel ont été animées d'un ballet incessant en ce dimanche 2 août. Le vide grenier organisé par la municipalité monthurelloise a fait carton plein.

 

Pour les organisateurs, ce n’est pas l’effet nouveau maire du bourg qui a joué dans la réussite de l’événement, mais plutôt l’annulation de grosses brocantes se déroulant habituellement le premier dimanche d’août comme celle de Fromentières, commune située non loin de là dans le département de la Marne.

 

Du coup, cette année, soixante-cinq exposants (ils étaient onze l’an passé) ont étalé, ici et là, leurs vieux trésors dont ils voulaient

se débarrasser. Les nombreux chalands ont scruté, évalué et jaugé le fouillis extraordinaire, par une météo elle aussi de la partie.

DB

Autour du nouveau maire de la commune, Vincent Vérot (au premier plan, 3ème en partant de la gauche), l'équipe municipale monthurelloise, renforcée de bénévoles, a le sourire.
Autour du nouveau maire de la commune, Vincent Vérot (au premier plan, 3ème en partant de la gauche), l'équipe municipale monthurelloise, renforcée de bénévoles, a le sourire.

Nominations dans l’Église de l’Omois

31 juillet 2020

L'évêque du diocèse de Soissons, Laon et Saint-Quentin, Mgr Renauld de Dinechin, a procédé à plusieurs nominations

qui viennent d'être publiées. Parmi ces nominations qui interviendront le 1er septembre 2020 :

 

 

 

L’abbé Aimé-Victor Bagala Magbanga est nommé vicaire de la paroisse Saint-Crépin les Vignes. Il demeure délégué diocésain pour les groupes de prière.

 

 

 

 

 

 

 

L'abbé Thierry Gard est nommé vicaire général et, pour un an, administrateur de la paroisse

Saint-Crépin les Vignes. Il demeure, curé de la paroisse Vals et Coteaux Saint-Martin et curé

de la paroisse Notre-Dame des Trois Vallées, vicaire épiscopal de la zone de Château-Thierry, délégué diocésain au Service Diocésain de Pastorale Liturgique et Sacramentelle (SDPLS) et délégué diocésain de la Commission diocésaine d’Art Sacré.

 

 

 

 

 

 

L’abbé Jean-Christophe Bonnemain est nommé prêtre référent de l’ensemble scolaire Saint Joseph-Sainte Madeleine à Château-Thierry. Il demeure vicaire des paroisses Vals et Coteaux Saint-Martin et Notre-Dame des Trois Vallées, et aumônier du groupe Scouts Unitaires

de France.

 

 

 

 

Ayant atteint l'âge pivot en juillet 2018, l'abbé Henri Gandon, figure ecclésiastique incontournable de la paroisse Notre-Dame

des Trois Vallées pendant 10 ans, s'était vu attribuer une charge allégée en étant nommé  prêtre auxiliaire pour la paroisse

Notre-Dame de Liesse dans la zone pastorale de Laon.

 

La charge allégée vient de prendre du poids. Le curé photographe est nommé prêtre auxiliaire pour la paroisse Saint-Pierre Saint-Paul des Trois Rivières située elle aussi dans la zone pastorale de Laon, tout en conservant son poste à Liesse.

Crédits photos : RX10 / Diocèse de Soissons


Dormans. La Maison de la Presse Eva'sion s'occupe de votre rentrée scolaire

29 juillet 2020