Le bulletin météo du jour

 

My-Meteo.fr

    La météo en direct                 Webcam                        Les prévisions

Loading

L' actualité du quotidien

[Emploi] Château-Thierry. Retour sur le 1er Pass Dating

13 décembre 2017

C’est à la Mission Locale de Château-Thierry que 33 demandeurs d’emploi ont été conviés et ont répondu présents à l’invitation du premier Pass Dating qui a été organisé en partenariat avec la Mission Locale, Pôle emploi, les Chantiers Insertion, Cap emploi et ADF (Avenir Développement Formation).

 

L’évènement a débuté par l’accueil du président du groupement d’employeurs Dynamic Sud Aisne, Jacques Henquinet, également directeur d’Eurokera, entreprise installée récemment sur Château-Thierry. La directrice du groupement, Marie-Thérèse Piekacz, a présenté le groupement d’employeurs comme une alternative au recrutement et une proposition innovante faite aux entreprises du bassin mais également aux chercheurs d’emploi.

 

Ce jour-là, des « ambassadeurs » désignés par leur entreprise sont venus présenter leurs métiers aux demandeurs d’emploi, autour de tables rondes afin de favoriser les échanges. Les entreprises présentes sont EUROKERA, 3 AXES, DEFTA, VOSSLOH et CARECO. Dynamic Sud Aisne portera au terme du dispositif Pass Industrie, dans un premier temps, les 18 offres d’emploi proposées par ces entreprises du groupement.

 

Le dispositif Pass Industrie est un parcours visant à sécuriser tant les entreprises que les chercheurs d’emploi dans leur choix final : un métier, un emploi, une qualification  dans l’industrie !

Rendez-vous à la fin du dispositif Pass Industrie à la mi-mars 2018 pour un premier bilan.

 

Une deuxième édition du Pass Dating se tiendra le 13 décembre. Nous souhaitons bonne chance aux nouveaux candidats !

Au terme de cette journée qui clôturera les Pass Dating, les 70 candidats auront rencontré les 5 entreprises porteuses d’emploi sur le bassin de Château-Thierry. Nous espérons mobiliser d’autres Pass très rapidement, pour pouvoir accueillir plus de demandeurs d’emploi.

Le premier Pass Dating a vu des chercheurs d’emploi motivés et intéressés ! LL

Crédit photos : LL

 



Montlevon. Chants de Noël et exposition de crèches ce samedi à l’église

13 décembre 2017

Le chef de chœur Nathan Renard dirige la chorale Cholory depuis septembre 2016.
Le chef de chœur Nathan Renard dirige la chorale Cholory depuis septembre 2016.

 

Un avant-goût de la magie de Noël, samedi 16 décembre à Montlevon, avec la chorale Cholory d’Etrepilly qui interprétera des chants de Noël en l’église Saint-Martin.

 

Le concert de la chorale, dirigée par le jeune chef de chœur Nathan Renard, débutera à 15h30. Les spectateurs pourront découvrir, dès 14h00,  une exposition de crèches installées dans cette église de la paroisse Notre-Dame des Trois Vallées par des habitants de plusieurs communes voisines.

 

Un moment de partage avec vin chaud et gâteaux sera offert à l’issue du concert. L'entrée est libre. DB

Crédit photo : Mairie Etrepilly

 


[Musique] Fère-en-Tardenois. Audition de Noël et conte

12 décembre 2017

 

 

 

 

Les élèves des écoles de musique de Fère-en-Tardenois et Neuilly-Saint-Front s’unissent autour d’un même répertoire à l’approche des vacances de Noël.

 

Mardi 19 décembre, ce sera l’occasion pour les élèves des classes de piano, flûte, trompette, clarinette, saxophone, percussions et chorale de faire une première présentation de leur travail.

 

Retrouvez-les pour leur audition, accompagnés d’un conte animé de Noël, à partir

de 19h00, au centre culturel Camille Claudel à Fère-en-Tardenois. L’entrée est libre.

 

Renseignements : Centre culturel Camille Claudel. 1 rue de la Croix Poiret.

02 130 Fère-en-Tardenois. Tél : 03 23 82 07 84.

Courriel : centreculturel-claudel@carct.fr

 carct

 


La Chapelle-Monthodon. Le sapin de Noël a résisté à Ana !

12 décembre 2017

 

 

A La Chapelle-Monthodon, la tempête explosive Ana n’a pas fait chuter le roi des forêts.

 

Contrairement au dernier coup de vent, le sapin de Noël de la commune est, cette fois-ci, resté debout. Il faut dire que depuis la  chute de l’arbre, la semaine dernière, le pied est désormais lesté par deux grosses pierres. Non mais !

 

Samedi 16 décembre, les enfants du bourg le décoreront avec moult boules et guirlandes. Comme à l’habitude, ce sapin de Noël ne sera à personne et sera à tout le monde. DB

 



[Hauts-de-France] Le Conseiller régional Dominique Moyse communique

11 décembre 2017

 

Le 23 et 24 novembre derniers, le Conseil régional se réunissait en formation plénière afin de voter de nouveaux dispositifs et de reconduire des politiques qui vous sont utiles. Permettez-moi de vous en présenter un résumé.

 

           

 

Une gestion budgétaire saine

 

La majorité régionale, conformément aux engagements pris lors de notre élection en 2015, veille à gérer de manière saine et pérenne les finances de notre région. En 2018, les dépenses totales s'élèveront à 2 308 millions d'euros tandis que les recettes seront de 2 609 millions. Après remboursement des dettes, nous parviendrons à une épargne nette de 126,2 millions d'euros. 

Les économies seront principalement dégagées sur les frais de fonctionnement et n'entacheront pas l'efficacité de nos politiques publiques. Nous investirons dans les lycées, nous augmenterons le budget de la culture et nous ambitionnons d'harmoniser le soutien aux clubs sportifs. 

Faire mieux en dépensant moins, c'est possible et nous vous le prouverons en 2018 !  

 

Mesures à destination des personnes au RSA

 

Considérant la volonté de l'exécutif régional de développer l'accès à la qualification et à l'insertion professionnelle des personnes au RSA, un partenariat a été créé entre la Région et les cinq départements des Hauts de France, compétents en la matière.

 

Ce partenariat vise à :

 

    . Améliorer I'accès des publics relevant du RSA aux dispositifs de formation de droit commun financés par Ia Région et faciliter leur accès aux dispositifs repérés,

    . Favoriser la concertation autour de la construction de l'offre régionale de formation professionnelle et des politiques départementales d'insertion,

   .  Conforter un partenariat opérationnel sur l'offre de formation, autour d'une dynamique territoriale,

   .  Fiabiliser l'identification des publics relevant RSA dans les actions de formation,

   .   Fiabiliser l'information sur l'indemnisation des publics relevant du RSA en formation.           

 

Rapport d'étape du SRADET

 

Le schéma régional d'aménagement du territoire a fait l'objet d'une large concertation entre les élus et les citoyens. Elle a permis de dégager des priorités touchant directement notre territoire. 

Les Hauts-de-France souhaitent mieux connecter notre département aux régions limitrophes afin de pouvoir tirer profits de l'attractivité économique de l'île de France. Pour cela, nous devons constituer une porte d'entrée des flux, notamment logistiques. 

La région mise sur les trois types de transport : fluvial, ferroviaire et routier. Château-Thierry doit constituer un de ces points de rencontre entre ces différents moyens. 

Les espaces strictement ruraux et périurbains sont l'autre priorité de ce schéma. Nous souhaitons accompagner le développement des espaces ruraux dynamiques, désenclaver les territoires isolés et repenser le rapport entre zones périurbaines et urbaines.  

 

Rénovation urbaine

 

Dans le cadre de la politique nationale de la rénovation du territoire, le Conseil régional a voté en faveur du nouveau programme de renouvellement urbain des Hauts-de-France. 

En tout, ce sont 25 quartiers dits prioritaires qui viennent s'ajouter aux 32 quartiers d'ores et déjà ciblés. 

En signant cette nouvelle convention avec l'agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU), notre région réitère sa volonté d'agir pour la cohésion sociale et le développement économique des quartiers de nos villes connaissant le plus de difficultés.           

 

Une nouvelle politique sportive

 

Les Hauts-de-France se dotent d'une nouvelle politique sportive fondé sur trois axes :

 

     1. Un dispositif pour les manifestations sportives renouvelé avec une emphase particulière sur l'excellence, la jeunesse, l'accessibilité, les pratiques sportives féminines et les emplois créés par cette manifestation,

     2. Les minibus : de nombreux clubs et associations doivent effectuer des déplacements lors de compétitions ou de rencontres amicales, afin de les soutenir, la Région se dote d'une aide à l'achat des minibus 9 places. Ce dispositif permettra aux structures non professionnelles de financer à hauteur de 35% leur investissement.

    3. La formation et l'accompagnement des sportifs.

 

Bien à vous,

Dominique Moyse

 

Contact :  dominique.moyse@hautsdefrance.fr  Mobile : 06 71 03 44 61. Site internet ici.

 


[Sainte-Barbe] Dormans. 436 interventions pour les sapeurs-pompiers du centre de secours

11 décembre 2017

Samedi 9 décembre, les sapeurs-pompiers du centre de secours de Dormans ont fêté la Sainte-Barbe. Mutualisation extra-départementale et moyens renforcés du Service départemental d’incendie et de secours ont été mis en avant.

 

La soirée a débuté à 18h00 tapantes devant la caserne, par une remise solennelle de médailles et de nominations à un grade supérieur pour neuf soldats du feu. Après le dépôt d’une gerbe de fleurs au pied du drapeau tricolore du centre de secours,

la cérémonie s’est poursuivie, au chaud, à l’intérieur des locaux.

 

Le chef de centre Pascal Briand, fraîchement promu capitaine,

a dressé le bilan des interventions arrêté, comme chaque année, à la Sainte- Barbe. Les 436 interventions, soit une hausse d’un peu moins de 4% par rapport à l’an passé, se décomposent ainsi :

 

. 342 secours à personnes,

. 50 incendies,

. 30 accidents sur voie publique,

. 14 opérations diverses.

 

Il faut ajouter à cela les quatre renforts sur le secteur du département de l’Aisne. Prenant la Sainte-Barbe comme date de référence, le capitaine Briand a rappelé le nombre d’interventions effectuées en 2016 (419), ainsi qu’en 2015 (376). « Si on se réfère aux statistiques, nous serons entre 450 et 460 interventions à la fin de l’année 2017 » souligne le chef de ce centre de secours qui compte 1 infirmière et 37 pompiers volontaires.

 

Mutualisation et moyens renforcés

 

Depuis le début de l’année 2016, les habitants du territoire peuvent compter en cas d’absence de réponse de la caserne

de Dormans, sur le soutien du centre de secours de Romigny.

Pascal Briand a toutefois indiqué « que les requérants doivent s’attendre à un délai d’intervention plus long, supérieur à 20mn pour un secours à personne et 30mm pour la lutte contre l’incendie ». A l’aube de la révision du schéma départemental d’analyse et de couverture des risques, le capitaine Briand s’est dit favorable à une mutualisation des personnels disponibles à l’échelon extra-départemental « comme Dormans avec Trélou-sur-Marne dans le département de l’Aisne ».

 

Des propos confortés par Dominique Potar, commandant du centre de secours principal d’Épernay. « Pour vous aider à porter secours à la population, j’ai obtenu que le centre de Romigny puisse venir compléter les effectifs directement sur les interventions et inversement. J’ai toujours pour objectif de pouvoir faire un jour

de même avec le centre de Trélou-sur-Marne dans l’Aisne » précise

le représentant du directeur départemental des services d’incendie et de secours de la Marne (SDIS51).

 

Christian Bruyen, ancien maire de Dormans et nouveau président du Conseil départemental de la Marne depuis le 13 novembre dernier, a rappelé que le SDIS est sous la responsabilité, quant à ses moyens, du président du Conseil départemental.

Le patron du département souhaite que le SDIS « bénéficie de moyens renforcés sur le plan matériel et humain pour être

à la hauteur du défi qui est celui des sapeurs-pompiers, à savoir

la préservation des biens et des vies ». L'élu a terminé son discours en évoquant, à travers un fait divers qui s’est déroulé récemment à Watreloos dans le département du Nord, les agressions dont sont victimes les sapeurs-pompiers lors des interventions. « C’est quelque chose qui est totalement inacceptable. C’est à nous tous de jamais banaliser ces actions qui sont l’œuvre de voyous » insiste le président du Conseil départemental.

 

Cette Sainte-Barbe 2017 a été placée sous le commandement du chef de détachement, l’adjudant-chef Patrick Dufour. Lors de cette cérémonie, le capitaine Pascal Briand, chef du centre de secours de Dormans, était entouré du lieutenant Hachemi Anneg, commandant la communauté de brigades des gendarmeries

de Dormans et Châtillon-sur-Marne, du capitaine Hubert Degrémont, président de l'Union départementale des sapeurs-pompiers de la Marne, du commandant Dominique Potar, responsable du centre de secours principal d’Épernay et représentant le directeur départemental des services d'incendie et de secours de la Marne, et de Christian Bruyen, président du Conseil départemental de la Marne.

Michel Courteaux, le maire de Dormans, était excusé et représenté par Gérard Goin, l’un de ses adjoints.

 

Chaque année, l’Amicale des sapeurs-pompiers de Dormans organise un loto. Comme à l’habitude, la recette de la manifestation a été reversée ce samedi soir à l’œuvre des pupilles orphelins de sapeurs-pompiers.

 

Autorités, sapeurs-pompiers, famille et amis des soldats du feu ont ensuite partagé le verre de l’amitié en l’honneur de Sainte-Barbe. DB

 



Marne. Montmirail. Calendrier de l’Avent : une surprise chaque jour !

08 décembre 2017

Depuis le 1er décembre, la ville de Montmirail propose, chaque jour, d’ouvrir les volets d’une fenêtre du calendrier géant de l’Avent. Une surprise apparaît lors de chaque ouverture.

 

Mercredi 6 décembre, sur la place Rémy Petit, les bénévoles travaillant à la crèche et la médiathèque ont mis en scène une version des Trois petits cochons, dans une odeur de vin chaud et barbe à papa. Le tout suivi de chants et danses à l'attention du nombreux public présent.

La place Rémy-Petit s’animera tous les jours jusqu’au 24 décembre, du lundi au samedi à 17 h 30, et le dimanche à 11 h 00. VL

Crédit photos : VL

 


Vallées-en-Champagne. Village de La Chapelle-Monthodon. L’effacement des réseaux se poursuit

07 décembre 2017

L’effacement des réseaux consiste, pour une collectivité qui le souhaite, à dissimuler les réseaux électriques, d’éclairage public et téléphoniques. Les travaux participent à l'embellissement des centres-villes ou bourgs et à la sécurisation des réseaux.

 

A La Chapelle-Monthodon, commune de Vallées-en-Champagne, l’USEDA (Union des secteurs d’énergie du département de l’Aisne) via l’entreprise GTIE Château-Thierry, procède à l’effacement des réseaux rue de Condé. Cette rue fait partie des trois dernières rues du village à posséder encore des fils aériens. Les travaux sont effectués sur une longueur de 170m.

Débutés le 27 novembre dernier, ils devraient se dérouler jusqu’aux alentours du 20 décembre.

 

Au chaud, à l’intérieur de gaines, les câbles électriques et téléphoniques se retrouveront désormais au fond d’une tranchée de 0,90m de profondeur et ainsi, à l’abri des agressions du temps.

 

L'entreprise castelle profite de l'ouverture de la tranchée pour mettre en place également le fourreau PVC qui accueillera la fibre.

" C'est la question que les gens nous posent en premier ! " lance le chef du chantier.

 

Une rénovation de l’éclairage public accompagnera cet effacement des réseaux : 5 mâts d’une hauteur de 6m avec une crosse de type Aixoise et une lanterne Vence 638 comprenant une lampe au sodium d'une puissance de 100w,  seront implantés dans la rue. DB

 



[Marchés de Noël] Le talent des sud axonais s’expose

03 décembre 2017

Meubles et objets de décoration en bois de récupération (Crézancy), cartes événementielles (Dhuys-et-Morin-en-Brie), savons au lait d’ânesse (Vallées-en-Champagne)... : il y a du talent dans le Sud de l’Aisne et il s’expose au gré des marchés de Noël. DB

 


Château-Thierry. Une crèche vivante sur le parvis de l’église

01 décembre 2017

La communauté paroissiale Saint Crépin les Vignes de Château-Thierry est heureuse d’inviter tous les habitants de Château-Thierry et des villages alentours, tous les gens de passage dans la région, à partager la joie de Noël les 23, 24 et 25 décembre sur le parvis et dans l’église Saint Crépin.

 

Une crèche vivante, avec ses personnages et ses animaux vivants, sera le support d’une redécouverte de ce qu’est vraiment Noël. Au-delà de toute l’effervescence des cadeaux, de la préparation de grands festins, il sera agréable de se ressourcer dans la réalité de Noël qui célèbre la venue sur terre de Jésus Christ, signe de l’Amour de Dieu apporté à tous les hommes.

 

De multiples animations sont prévues le 23 et 24 décembre : jeux scéniques autour de Noël, concerts, chorales, stands pour les jeunes (déguisements, maquillage, coloriages etc…), promenades sur l’âne, stand de boissons chaudes et gâteaux, découverte du mystère de Noël et bien sûr des temps de prières tout au long de ces trois jours. L’après-midi du 25 décembre, à partir de 15h00, un temps de partage avec goûter est proposé à toutes les personnes qui sont seules et pour qui le jour de Noël est encore plus difficile à vivre.

 

Nous vous attendons donc TOUS avec impatience pour partager ENSEMBLE cette grande fête dans la joie et la bonne humeur. ME

 


Crézancy. Il reste encore des places dans l’atelier de pratique artistique

01 décembre 2017

 

Théâtre, conte, marionnettes : la Compagnie Le Chien Qui Miaule a ouvert récemment un atelier de pratique artistique à Crézancy. Dépêchez-vous, il reste encore des places !

 

Cet atelier s'adresse aux enfants âgés de 8 à 14 ans et se déroule chaque mercredi, hors vacances scolaires, de 14h00 à 16h00, dans les locaux de la Compagnie situés au 2 rue de Paris à Crézancy. Les tarifs sont les suivants : 

 

. 5€ la séance,

. 20€ le mois,

. 155€ l'année.

 

Les tarifs sont dégressifs si plusieurs enfants d'une même famille sont inscrits à l’atelier. La famille doit dans ce cas en faire la demande.

 

Informations et inscriptions auprès de Gérard GILLE au 06 68 62 64 03, par courriel à compagnielcqm@yahoo.fr ou encore sur place chaque mercredi.

GG


[Exposition] Reims. « Du côté de chez Douce »

21 novembre 2017

Deux amis de toujours, rémois d'origine, exposent ensemble leurs œuvres, empreintes entre autres inspirations, de leurs regards

sur Reims et leurs parcours personnels.

 

Amitié, poésie et musique tournoieront bientôt au cœur de la mythique Villa Douce, maison d'enfance de Laurent Maquin dans laquelle Emmanuel Fandre vint, enfant, exercer son violon.

 

Une madeleine pour chacun !

 

Exposition Villa Douce du 24 novembre au 21 décembre 2017. 9 Boulevard de la Paix. 51 100 Reims.

Petit conseil : téléphoner avant votre visite au 03 26 91 84 76.

Lau Lefèvre Manolau

 


[Sud de l’Aisne] Vallées-en-Champagne rendra hommage aux 258 militaires tués et ensevelis sur l’aire communale en juillet 1918

20 novembre 2017

La Chapelle-Monthodon (02330 Vallées-en-Champagne).  Le monument de la ferme de la Verdure commémore l'échec de la dernière offensive allemande du 15 juillet 1918.
La Chapelle-Monthodon (02330 Vallées-en-Champagne). Le monument de la ferme de la Verdure commémore l'échec de la dernière offensive allemande du 15 juillet 1918.

 

La municipalité de Vallées-en-Champagne, dans le canton d’Essômes-sur-Marne, souhaite commémorer le sacrifice des 258 militaires français tués et ensevelis sur l’aire communale en juillet 1918, lors de la seconde bataille de la Marne.

 

Si vous êtes en parentèle avec l’un deux, la municipalité valcampanienne vous demande de le faire savoir. Vous serez invités aux manifestations organisées le 15 juillet 2018, en souvenir de votre défunt parent, mort pour la France.   

Contact : Mairie de Vallées-en-Champagne. 1 Place de l’Église. Baulne-en-Brie. 02330 Vallées-en-Champagne. Tél : 03 23 82 41 39. Courriel : mairie.valleesenchampagne@orange.fr

DB

 

Télécharger
1918 LISTE SOLDATS TUES.pdf
Document Adobe Acrobat 189.6 KB