Le bulletin météo du jour

 

    La météo en direct                 Webcam                        Les prévisions

Loading

L' actualité du quotidien

[Agglo] Violences faites aux femmes : une semaine d’actions et d’animations pour ne rien laisser passer

21 novembre 2019

 

 

 

 

Dans le cadre de la semaine de lutte contre les violences faites aux femmes et

de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CISPD) de la Communauté d’agglomération et ses partenaires proposent un programme d’actions et d’animations, du 23 au 29 novembre 2019 : démonstration et initiation au self-défense (Krav Maga), concert, théâtre-débat...

 

Le Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CISPD)

de la Communauté d'agglomération lutte depuis plusieurs années contre les violences faites aux femmes, les violences intrafamiliales et aide les victimes. Sous forme d’actions de prévention ponctuelles et ciblées, c'est un engagement qui mobilise les services sociaux locaux et les habitants.

CARCT

 

Télécharger
Programme-SCVFAF-flyer.pdf
Document Adobe Acrobat 995.8 KB

[Concert-Chanson] The Tiki Sisters de passage dans l’Agglo pour trois dates

20 novembre 2019

The Tiki Sisters. Capture YouTube.
The Tiki Sisters. Capture YouTube.

Trois voix et un ukulélé : The Tiki Sisters seront de passage dans la Communauté d’Agglomération de la région de Château-Thierry (CARCT) pour trois dates, dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard

des femmes, le 25 novembre.

 

En mini-tournée organisée par La Biscuiterie à travers la CARCT, The Tiki Sisters et leur spectacle « librement féminin » seront

le 27 novembre à la salle des fêtes de Saint-Eugène, le 28 novembre au Café de la Place de Bouresches et le 29 novembre

à Château-Thierry. Chaque représentation débutera à 20h30.

DB

 


Château-Thierry. Les «manips radio» de l’hôpital Jeanne de Navarre      en grève jeudi 21 novembre

19 novembre 2019

Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

Ils sont appelés les «manips radio» et seront en grève jeudi 21 novembre. Les agents du service d’imagerie médicale de l’hôpital Jeanne de Navarre de Château-Thierry, suivent un appel national demandant une meilleure reconnaissance de leur métier. Ils dénoncent le manque d'effectifs et

de formations.

 

«Notre plus grand espoir serait d’être reconnus pour nos capacités et notre formation, confie Jean-Luc Plantin, agent du service d’imagerie médicale, mais notre voix est très difficile à faire entendre. Nous sommes moins de 36000 en France...moins les assignés. Même si nous faisions une manifestation commune, nous ne serions, malheureusement, pas très visibles.»

Des perturbations sont donc à prévoir, mais «les urgences seront toutefois assurées».

DB

 

Les revendications du personnel du service d’imagerie médicale de l’hôpital Jeanne de Navarre

 

Manque d’effectifs (radiologues, cadre, manips, secrétaires...)

Le manque d’effectifs entraîne une fatigue supplémentaire avec toutes les conséquences possibles et envisageables notamment

la défaillance sur le plan sécuritaire des patients et du personnel (accidents graves, erreurs de prise en charge...).

 

Reconnaissance des tâches confiées

Les références exercées par chacune et chacun, le rôle de conseiller en radioprotection, la gestion des aléas du fonctionnement

du service, ne sont pas reconnus et encore moins valorisés : Mais sans cela, le service souffrirait de graves dysfonctionnements !

 

Arrêt de la précarité par la titularisation

Mettre en stage et/ou titulariser les collègues qui sont sous contrat, afin d’amener un climat plus serein au sein du service et reconnaître l’utilité de toutes et tous.

 

Prime Buzyn

Notre activité ne se limite pas à une activité planifiée : Les urgences représentent jusqu’à 50% de nos actes.

 

Prime Veil

Prime accordée aux infirmières car elles «piquent» les patients (prélèvements, perfusions), en moyenne 5 à 10 fois par jour.

Un manipulateur en poste préparation Scanner/IRM peut piquer jusqu’à 30, 35 patients dans sa journée !

 

Reconsidération salariale

Reconnaissance de nos capacités et spécificités. Nous sommes hautement spécialisés (soignants et techniques). Au même titre

que les infirmiers, nous demandons la reconnaissance de nos évolutions professionnelles et de nos spécialités.

 

Rémunération des heures supplémentaires

Le manque d’effectifs entraîne inéluctablement des heures supplémentaires, reportées d’année en année, faute de pouvoir

les récupérer. Récompensons le personnel en place et rémunérons-les !

 

Intéressement sur les activités privées et libérales

Nous subissons la charge de travail, le rythme et toutes les conséquences qui vont avec, sans aucune compensation contrairement

à nos collègues du privé qui, eux, ont des primes de rendement.

 

Indemnités de stage des étudiants manips (=élèves infirmières)

Les transports et la vie d’un étudiant manipulateur ne sont pas moins chers que ceux d’un étudiant infirmier : alors, pourquoi deux poids, deux mesures ?

 


Fère-en-Tardenois. Annulation de la projection «Faut-il arrêter de manger les animaux ?» : L’AMAP les Saveurs du Tardenois crie à la censure

19 novembre 2019

L’Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne (AMAP) les Saveurs du Tardenois réagit, sous la plume de son président Benoît Périn, à l’annulation par la Communauté d'Agglomération de la région de Château-Thierry (CARCT) du ciné-débat «Faut-il arrêter de manger

les animaux ?», qui devait se dérouler vendredi 22 novembre à Fère-en-Tardenois.

 

«Monsieur le Président de la Communauté d’Agglomération, 

 

Dans votre communiqué de presse en date du 18 novembre 2019, vous annulez la projection/débat du documentaire «Faut-il arrêter de manger

les animaux ?» prévue vendredi 22 novembre 2019, au centre culturel de Fère-en-Tardenois, et cela malgré la validation par vos services bien

en amont de l’événement.

 

Dans votre communiqué, vous écrivez que «si la question est un réel sujet d’actualité dans notre société et que l’agglo est ouverte aux débats

et les encourage, il lui a semblé que le titre, très provocateur, allait à l’encontre des principes en place dans la collectivité : l’ouverture d’esprit,

le dialogue, sans parti pris.»

Aujourd'hui, et de manière unilatérale, vous annulez au dernier moment la projection de ce film alors même que vous n'en êtes pas à l'initiative. Compte tenu des délais du festival ALIMENTERRE dans lequel cette projection s’inscrivait, vous ne nous laissez aucun autre choix.

En proposant ce film, notre association invite chacun(e) à réfléchir et à échanger en toute convivialité sans a priori. Ce documentaire positif

et optimiste aborde pourtant un sujet d'actualité largement diffusé dans les médias nationaux : la production et la consommation de viande.

 

Dans votre communiqué de presse vous écrivez que la communauté d’agglomération a fait le choix d’annuler cette projection compte tenu

du contexte très polémique actuel à ce sujet. Cependant des villes comme Paris, Bordeaux, ou encore le centre culturel d’Abbeville, assurent

la diffusion de ce documentaire. Pourquoi pas dans une salle de la communauté d’agglomération à Fère-en- Tardenois ?

Aussi, il nous apparaît que vous censurez délibérément la projection de ce documentaire sur notre territoire pour des motifs assez opaques

et dont l’intérêt à agir ressemble davantage à faire des allégeances aux lobbies du monde agricole qu’à encourager la liberté d’expression.

Par vos arguments fragiles, vous ficelez d’avance le sujet et ligotez le débat tout en prônant l’agriculture biologique (AB) au sein de notre communauté d’agglomération, cela nous semble incohérent.

 

Le choix que vous faites aujourd’hui au nom de la collectivité territoriale reste incompris de nombreuses personnes persuadées que des élus

de la République doivent faire vivre l’initiative citoyenne.

 

Bien cordialement,

Benoît Périn

Président de l’AMAP les Saveurs du Tardenois»

 

 Festival ALIMENTERRE

 

Benoît Périn apporte, par ailleurs, les informations suivantes à l'attention d'Étienne Haÿ, président de la CARCT : «Ce film débat s’inscrit directement dans le cadre du festival ALIMENTERRE qui est organisé chaque année du 15 octobre au 30 novembre.

Ce festival auquel nous participons depuis plusieurs années, a pour ambition l’appropriation par les citoyens des enjeux alimentaires, du local

au global, afin qu’ils contribuent à la construction de systèmes alimentaires durables et solidaires.

Plus de 130 projections de ce film qui se tiendront partout en France dans des lycées, des médiathèques, des centres culturels, des cinémas (http://www.festival-alimenterre.org/).

 

Ce film a été sélectionné en 2019 pour le Festival ALIMENTERRE par le comité français de la solidarité internationale. Il a par ailleurs obtenu

plusieurs distinctions tels que le prix de l’Environnement au Festival International Nature Namur, le Prix de la Faculté d’Agrobiologie, de l’Alimentation et des Ressources Naturelles au Life Sciences Film Festival de Prague en 2018, le prix "Autrement Vu" du public FIGRA, France, 2019.»

DB

Crédit photo : AMAP les Saveurs du Tardenois


Montmirail. La magie de Noël revient Place Rémy Petit

19 novembre 2019

Pour la sixième année consécutive, le calendrier de l'Avent vous fera revivre, du 30 novembre au 24 décembre, chaque jour

à 17h45 et les dimanches et le 24 décembre à 11h00, toutes les traditions et vous plongera dans la magie de Noël.

 

Chaque jour, selon le rituel, le sonneur ouvre une fenêtre. A partir de ce moment, la magie commence : les chants, les contes,

les dictons, les danses, les traditions racontées, les jeux traditionnels, la boum des lutins, les ateliers, les légendes et plein d'autres choses encore. C'est un grand moment de convivialité où les enfants, les parents et les grands parents, se retrouvent sur la place

dans un décor féérique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le marché de l'Avent se tiendra, Place Rémy Petit, vendredi 6 décembre,

de 16h30 à 23 h00, dans l'ambiance chaleureuse et les senteurs de Noël.

 

Tous les produits  gastronomiques, cadeaux, décorations pour les fêtes de fin d'année seront présents sur les stands. Vous pourrez déguster chocolats, vin chaud, crêpes, huîtres, et bien d'autres choses !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le concert de Noël donné par trois chorales, Chœurs'échos de Villeneuve-sur-Bellot, Les Rossignols et Quatre Voix pour un Chœur de l'Espace Loisir et Culture, aura lieu samedi 14 décembre à 20h30, en l'église Saint-Etienne.

 

Les répertoires seront variés et nous aurons plaisir à écouter les chants traditionnels

de Noël.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 15 décembre, à 15h00, sera donné en l’église Saint-Etienne, le concert traditionnel de Noël par les XIII de Fromentières.

 

Cette harmonie, dont la réputation n'est plus à faire, nous ravira une fois de plus

par la qualité de son répertoire. Les standards de Noël seront bien sûr au rendez-vous.

 

 

Toutes les animations, concoctées par une équipe d'une quarantaine de bénévoles, seront gratuites.

PP


Fère-en-Tardenois. L’Agglo annule la projection du film «Faut-il arrêter de manger les animaux ?» programmée le 22 novembre au Centre culturel Camille Claudel

18 novembre 2019

 

 

La Communauté d’Agglomération de la région de Château-Thierry organise chaque année, en novembre, le mois de la bio. Événement centré sur les cultures, l’agriculture et notre alimentation, la collectivité s’appuie sur de nombreux acteurs du secteur et notamment associatifs pour proposer des événements et animations.

 

Cette année, l’agglomération a renouvelé un partenariat avec l’AMAP de Fère-en-Tardenois

qui souhaitait organiser un ciné-débat dans le cadre du festival Alimen’terre. L’association a choisi de diffuser le film «Faut-il arrêter de manger les animaux ?».

 

Compte tenu du contexte très polémique actuel sur ce sujet : effractions quotidiennes dans

les élevages français, mise en avant de dérapages individuels sur les conditions d’élevages

pour en faire des généralités, un monde agricole en grande souffrance... la Communauté d’Agglomération a fait le choix d’annuler cette projection.

 

 

 

Si la question est un réel sujet d’actualité dans notre société et que l’agglo est ouverte aux débats et les encourage, il lui a semblé

que le titre, très provocateur, allait à l’encontre des principes en place dans la collectivité : l’ouverture d’esprit, le dialogue, sans parti pris.

 

Même si sur le fond, le film met les méthodes d’élevage industriels américaines en opposition à des méthodes plus traditionnelles,

la collectivité préfèrerait sensibiliser la population à améliorer son régime alimentaire, ou adapter nos modes de productions

à un environnement qui évolue, plutôt que de cliver une nouvelle fois nos habitants et agriculteurs sur cette question.

 

Nous espérons que ce choix sera compris par toutes les personnes intéressées par ce ciné-débat.

CARCT


Charly-sur-Marne. Un  Café Musical pour les seniors jeudi 21 novembre

18 novembre 2019

Le CLIC du Sud de l’Aisne poursuit son animation musicale à l’attention des seniors âgés de 60 ans et plus.

 

Papys et mamies sont attendus pour un Café Musical rehaussé d’un goûter, jeudi 21 novembre à 14h00, salle culturelle, 20 rue Émile Morlot à Charly-sur-Marne.

Les artistes sud axonais Françoise et Laurent revisiteront, au cours d'un jeu musical, de nombreux standards de grands noms de la chanson française.

 

Renseignements et inscriptions au 03 23 82 78 00.

DB

 


Courboin. Moins de joueurs au concours de belote du comité des fêtes

17 novembre 2019

Le concours de belote organisé, dimanche 17 novembre, par le comité des fêtes de Courboin a rassemblé moins de joueurs que d’ordinaire dans la salle communale.

 

«Nous n’avons que dix-sept équipes, confie Francis Rahir, président de l’association, habituellement nous en avons de vingt-cinq à trente. Aujourd’hui, nous avons de la concurrence avec les concours de Charly-sur-Marne, Belleau et Artonges à deux pas d’ici. Mais nous allons

quand même réussir à nous en sortir.»

Qu’importe le nombre, Francis Rahir privilégie avant tout la qualité des joueurs. «Je préfère avoir des participants qui viennent jouer uniquement pour le plaisir, souligne le président du comité, plutôt que d’avoir beaucoup d’équipes avec parfois des tricheurs. La présence

de ces derniers pollue le bon déroulement d'un concours.»

 

Le président du comité des fêtes s’est félicité, par ailleurs, de la venue «d’une dizaine de nouvelles têtes», pour la plupart inconnues

du secteur. Comme à l’habitude, le concours s’est déroulé en cinq parties de douze donnes.

Chaque joueur s’est vu remettre un lot de participation.

DB


Dormans. 61 exposants à la bourse aux jouets du comité des fêtes

17 novembre 2019

 

La bourse aux jouets organisée, dimanche 17 novembre, par le comité des fêtes de Dormans a réuni soixante et un exposants dans la salle des fêtes. Et ce malgré la concurrence de la commune sud axonaise voisine de Trélou-sur-Marne.

 

Valérie Robinard, présidente de l’association, affichait une belle satisfaction. «Nous avons refusé du monde lors des demandes d’inscription à cause du manque de place, souligne-t-elle, nous ne pouvons pas pousser les murs de la salle, mais ce n’est pas plus mal car cela permet

à tous les exposants de vendre».

Venus en nombre toute la journée, les visiteurs ont trouvé moult jouets pour Noël à moindre coût sur les étals de la bourse.

DB


Villers-Cotterêts. Deuxième atelier participatif des Citoyen(ne)s Cotterézien(ne)s : Sécurité et vivre ensemble

17 novembre 2019

Jeanne Roussel est candidate aux municipales 2020 à Villers-Cotterêts.
Jeanne Roussel est candidate aux municipales 2020 à Villers-Cotterêts.

 

Les Citoyen(ne)s Cotterézien(ne)s, liste transpartisane menée par Jeanne Roussel en vue des élections municipales des 15 et 22 mars 2020, organisait, samedi 16 novembre, son deuxième atelier participatif.

 

Celui-ci portait sur le thème " Sécurité et vivre ensemble" et a réuni une trentaine

de participants.

Lors de cet atelier, ceux-ci ont évoqué leur ressenti quant à la sécurité et au vivre ensemble à Villers-Cotterêts, avant d’imaginer des solutions visant à développer conjointement ces deux enjeux.

 

Les idées proposées ont été réparties en deux catégories : curatives et préventives. Les Cotteréziens présents ont ainsi réfléchi aux mécanismes de prévention nécessaires au vivre ensemble et à la sécurité de tous, ainsi qu’aux moyens à mettre en œuvre pour assurer celle-ci au quotidien.

 

Un compte-rendu de ces échanges sera rendu public sur la page Facebook

des Citoyen(ne)s Cotterézien(ne)s (https://www.facebook.com/citoyenscottereziens/) très prochainement.

DB

Crédit photos : Les Citoyens(ne)s Cotterézien(ne)s

 


Dormans. La Quinzaine commerciale reprend du service le 23 novembre

16 novembre 2019

L’association C.Ar.I.Do (Commerce Artisanat Industrie Dormans) lance, le 23 novembre, son opération Quinzaine commerciale chez ses adhérents.

De nombreux lots à gagner et plus de 1500 euros en bons d’achat sont à l’affiche pour cette nouvelle édition. L'occasion, pour les cartes bancaires, de faire un tour de chauffe à un mois des fêtes de fin d'année...

DB


Château-Thierry. Le peintre sud axonais Emmanuel Fandre  expose à la Galerie 53

15 novembre 2019

 

 

 

À Château-Thierry, la Galerie 53, lieu d’exposition éphémère, accueille en ce moment le peintre sud axonais Emmanuel Fandre.

 

L'artiste, qui y a installé son atelier jusqu’au 22 novembre, présente au public une vingtaine de toiles et une quinzaine de dessins dans la salle principale de la galerie ainsi que dans l’arrière salle.

 

Exposition Emmanuel Fandre. Galerie 53. Les 20, 21 et 22 novembre 2019, de 14h00 à 18h00. 53 Grande rue. 02 400 Château-Thierry.

Ouverture sur rendez-vous au 06 81 88 58 82.

DB

 


Dormans. Emmanuel Macron a honoré sa promesse

15 novembre 2019

 

Le Chef de l’État  avait promis de se rendre au Mémorial des batailles de la Marne

de Dormans, en juillet 2018, dans le cadre du Centenaire 14-18.

Emmanuel Macron a honoré sa promesse un peu plus d’un an après, en rendant hommage, jeudi 14 novembre, aux soldats tombés en septembre 1914 et juillet 1918.

 

 

 

 

Accueilli sur fond de Marseillaise aux environs de 11h10, le Président a passé les troupes en revue où toutes les armes étaient représentées. Emmanuel Macron a ensuite déposé une gerbe de fleurs à l’ossuaire avant que des écoliers de Dormans entonnent

la Marseillaise.

Le Chef de l’État, qui porte une attention particulière au monde combattant, a poursuivi en saluant l'importante délégation de porte-drapeaux et anciens combattants déployée dans  le cloître. Après un serrage de mains des personnalités entassées sous le chapiteau translucide, Emmanuel Macron s’est rendu à l’intérieur de la chapelle supérieure du mémorial pour échanger avec d’anciens collégiens

de Dormans sur leur travail de mémoire débuté il y a deux ans.

 

Une bourgade champenoise sous surveillance

 

Le Président de la République a quitté les lieux vers 13h15, non sans avoir une nouvelle fois serré les mains d’un public cantonné derrière des barrières de sécurité, à l’extérieur de l’enceinte du parc du château. Des «bravo», «ne lâchez rien», mais également 

des «bouhhh», et aussi un «il faut faire quelque chose pour tout le monde» ou encore un «des agriculteurs se suicident tous les jours»,

sont alors montés de la foule rassemblée. 

 

Un hélicoptère faisant des ronds dans le ciel, une pléthore de forces de gendarmerie en faction, ici et là, une fouille des véhicules,

un déminage du matériel des journalistes et photographes : De nombreuses mesures de sécurité ont été prises avant l’arrivée d'Emmanuel Macron. «En tous cas, les gendarmes en poste devant chez moi sont très aimables avec les clients qui entrent ici, lance

la patronne de la Maison de la Presse, ils disent bonjour à tout le monde.»

Des consignes avaient sans doute été données pour faire passer, non pas la pilule, mais le désagrément occasionné par la visite

du Président de la République. 

DB

 


Villers-Cotterêts. Jeanne Roussel, tête de liste des Citoyen(ne)s Cotterézien(ne)s, réagit à la suite de l’incendie de plusieurs véhicules

13 novembre 2019

Jeanne Roussel (en bas à droite).
Jeanne Roussel (en bas à droite).

 

 

 

 

Jeanne Roussel, tête de liste des Citoyen(ne)s Cotterézien(ne)s pour

les élections municipales de mars 2020, réagit ce mercredi13 novembre

à la suite de l’incendie de plusieurs véhicules à Villers-Cotterêts :

 

 

 

 

 

 

«Interrogé sur les voitures brûlées à Villers-Cotterêts ces dernières semaines, Franck Briffaut se dit « impuissant localement » (L’Union,

Les voitures brûlées fleurissent dans le quartier de la Tulipe noire, mardi 5 novembre 2019).

 

Pour rappel, en 6 ans de mandat, le Maire sortant n’est pas parvenu à faire fonctionner les caméras de vidéo-protection installées

par l’ancienne majorité, et, depuis 2014, les effectifs de la police municipale n’ont jamais été au complet.

En outre, le maire d’une commune dispose de différents leviers pour faire face aux incivilités et à la délinquance : 

 

Renforcement de la coopération ville/gendarmerie qui propose des dispositifs de sensibilisation et d’information de la population.

Actions de sensibilisation et de prévention en lien avec les bailleurs sociaux, notamment dans les quartiers politique de la ville (QPV)

Mise en place d’un service de médiation sociale en s’appuyant, par exemple, sur des services civiques

De manière générale, proposer aux Cotteréziens, et particulièrement aux plus jeunes, des loisirs créatifs, sportifs, culturels... permettant

une éducation à la citoyenneté. Ce programme d’activités pourrait être porté par les associations.

 

Lier fermeté et humanité est possible à condition d’être un maire engagé au service de ses concitoyens. Il n’est en aucun cas admissible de céder à « l’impuissance » comme le fait M. Briffaut. »

DB


[Transport] Montlevon. Le maire Edgar Vervaet pointe du doigt               les horaires non adaptés de certaines lignes TÀD

12 novembre 2019

Le Transport À la Demande se situe entre le bus et le taxi.
Le Transport À la Demande se situe entre le bus et le taxi.

Le maire du bourg de Montlevon, Edgar Vervaet, pointe du doigt les horaires

non adaptés de certaines lignes du Transport À la Demande (TÀD).

 

«Les horaires des petites lignes du TÀD ne sont vraiment pas adaptés, lance l’édile,

en tant que maire, je me devais de tester la nouvelle offre de transport mise en place

par la Communauté d’Agglomération de la région de Château-Thierry. Je voulais me rendre jeudi 7 novembre de Montlevon à Château-Thierry, via Condé-en-Brie, pour un rendez-vous fixé à 09h00, place de l’Hôtel-de-Ville. Mardi 5 novembre à 10h45, j’ai donc appelé

la plateforme Mobilinfos, qui, il faut le souligner, m’a aimablement renseigné, afin d’effectuer les réservations nécessaires.

 

 

Peine perdue. L’horaire du matin de la ligne TÀD desservant Condé-en-Brie ne me permettait pas d’être à l’heure à mon rendez-vous.

Je serai arrivé avec près d’une heure de retard. Il aurait fallu que je vienne à Condé-en-Brie, par mes propres moyens, pour prendre le TÀD

de la correspondance avec l’horaire qui allait bien.»  

 

Une escapade virtuelle de neuf heures

 

Edgar Vervaet a détaillé pour la rédaction le trajet qu’il aurait dû effectuer.

 

Trajet aller : Départ du domicile à 07h40 pour rejoindre Montlevon après une bonne demi-heure de marche. Départ de Montlevon

en TÀD K à 08h16. Arrivée à Condé-en-Brie à 08h24. Départ de Condé-en-Brie, salle des fêtes, en TÀD ligne 14 à 09h09. Arrivée en gare SNCF  de Château-Thierry à 09h35. Emprunter un bus jusqu’à la Place de l’Hôtel-de-Ville.

 

Trajet retour : Emprunter un bus de la Place de l’Hôtel de Ville jusqu’à la gare SNCF. Départ de la gare SNCF en TÀD ligne 14 à 13h42. Arrivée à Condé-en-Brie à 14h01. Départ de Condé-en-Brie en TÀD K à 15h45. Arrivée à Montlevon à 16h01. Arrivée au domicile

vers 16h40, toujours après une bonne demi-heure de marche.

 

«Je n’ai donc pas retenu ce petit voyage et j’ai annulé mon rendez-vous.» conclut celui qui n’a pas encore pris sa décision concernant

les élections municipales de mars 2020.

DB


Le Breuil. Le marché de terroir revient samedi 23 novembre

12 novembre 2019

Le Breuil. Le marché de terroir. Image d'archives.
Le Breuil. Le marché de terroir. Image d'archives.

 

 

 

 

Marne. Les producteurs qui ont fait la renommée de la défunte et regrettée Fête des Terroirs

et des Métiers d’Art seront une nouvelle fois au Breuil, samedi 23 novembre, pour le marché

de terroir.

 

Beaujolais, charcuterie, volailles, boudins..., escargots, foie gras et dérivés, miel, pains et viennoiseries, bières artisanales, légumes Bio, produits laitiers, poissons et huîtres, fraises et ses transformations, viande bovine et œufs de plein air : Pas moins de douze exposants accueilleront le public dès 15h00.

 

Buvette et restauration auprès des exposants seront à disposition pour le confort des visiteurs.

Une animation musicale débutera, à partir de 20h00, dans une salle chauffée. Comme à l’habitude, l’entrée au marché de terroir est gratuite.

DB

 


[Région] Construire ensemble les territoires de demain

10 novembre 2019

Le CRAJEP HdF, la DRJSCS et la Région Hauts-de-France vous invitent à participer

au week-end, Dialogue Structuré Régional (DSR), pour construire ensemble

les territoires de demain, au siège de Région à Lille, les 23 et 24 novembre.

 

Dans la continuité de l’évènement Bouge ta Région ! 2018, il est ouvert sur inscription

à tous les jeunes de 13 à 30 ans*, tous les décideurs* et tous les professionnels de la jeunesse accompagnant un groupe de jeunes*.

Les frais de repas, d'hébergement, de transport collectif sont pris en charge, dans la limite

des places disponibles.

Ces deux journées ont notamment pour objectif de co-construire des propositions politiques sur des sujets qui concernent les jeunes à l’échelon régional, départemental ou local.

 

Les jeunes et animateurs sont conviés à s’inscrire obligatoirement via le formulaire d’inscription unique : https://framaforms.org/inscription-week-end-du-dialogue-structure-regionale-a-lille-2324-nov-construire-ensemble-les

SD

 

*résidant en Hauts-de-France.

 

Télécharger
construire-ensemble_flyer_web.pdf
Document Adobe Acrobat 211.7 KB
Télécharger
Outils de vulgarisation_web.pdf
Document Adobe Acrobat 748.7 KB
Télécharger
Invitation acteurs.pdf
Document Adobe Acrobat 369.1 KB
Télécharger
Invitation décideurs.pdf
Document Adobe Acrobat 364.6 KB
Télécharger
Livret de propositions BTR 2018.pdf
Document Adobe Acrobat 902.8 KB


«Travaux à 1€, Bon plan ou arnaques et comment éviter les pièges ?» : des animations pour les particuliers en décembre

08 novembre 2019