Le bulletin météo du jour

 

    La météo en direct                 Webcam                        Les prévisions

Loading

L' actualité du quotidien

[Vallées-en-Champagne] La Chapelle-Monthodon. Dispositif couverture mobile ciblée : bientôt un pylône 4G multi-opérateurs

29 juin 2022

 

 

 

 

À La Chapelle-Monthodon commune associée de Vallées-en-Champagne, un pylône destiné à améliorer la couverture mobile de manière localisée pour répondre aux besoins identifiés par les pouvoirs publics est en cours de construction.

 

 

 

 

 

Sollicité par la rédaction, TDF (Télédiffusion de France), l’opérateur d’infrastructures et porteur du projet de construction du pylône, confirme que ce dernier sera bien multi-opérateurs. « La commune est en zone blanche. » Ici, l’opérateur de téléphonie mobile SFR

pilotera la mutualisation des équipements. 

 

La vie quotidienne va changer

 

Sitôt le pylône érigé et les équipements installés au sommet, cela ne marchera pas mieux tout de suite pour autant. Il faudra en effet attendre que les opérateurs envoient la « sauce ». Ils auront jusqu’à la fin de l’année 2022 pour le faire.

 

À La Chapelle-Monthodon, la fibre a été déployée au cours de ce premier semestre. Les habitants attendent désormais l’installation

des boitiers FTTH (Fibre jusqu’à l’abonné en français).

 

Numérique, couverture mobile : La vie quotidienne de ces valcampaniens va changer.

 

Les infrastructures de TDF au service de la couverture mobile des territoires

 

Les pylônes TDF sont majoritairement conçus et assemblés en France par sa filiale Itas dans son usine de Beauzelle (Haute-Garonne). L’équipe d’ingénierie radio, basée à Metz, identifie les trous de couverture et s’assure du respect des normes d’environnement et de santé liées aux ondes électromagnétiques. Plus de 2 300 collaborateurs répartis sur l’ensemble du territoire, dont beaucoup sont des interlocuteurs quotidiens des Collectivités, ont en charge le déploiement et la maintenance des sites.

DB


Installation du 1er Comité des Jeunes du Département de l’Aisne

29 juin 2022

« A toi la parole ! » avec l’installation de son 1er Comité des Jeunes, le Département de l’Aisne donne aux enfants confiés à l’ASE (Aide Sociale à l’Enfance) la possibilité de s’exprimer et d’aider

à améliorer le quotidien de tous les enfants accueillis dans l’Aisne.

 

Ce comité des jeunes s’inscrit dans le cadre de la dynamisation de l’Observatoire de la Protection

de l’Enfance, initiée par le Contrat Taquet et le Schéma de l’Enfance et de la Famille. 800 invitations

ont été envoyées aux mineurs de 10 à 17 ans confiés au Département. 41 jeunes ont d’ores et déjà souhaité s’inscrire dans cette démarche. Seuls une dizaine de Départements se sont aujourd’hui engagés dans la mise en place de Comités des Jeunes. Le Comité des Jeunes de l’Aisne sera le premier de la Région Hauts-de-France.

 

Le Département installera son 1er Comité des Jeunes le Mercredi 29 juin à 14h30, Salle des délibérations du Conseil départemental, Hôtel du Département, rue Paul Doumer à Laon.

Aisne. Le Département


La CAPEB de l’Aisne organise une formation aide couvreurs dans le Sud de l’Aisne

28 juin 2022

 

 

En juin 2021, le sud de l’Aisne était frappé par des intempéries particulièrement violentes qui ont particulièrement impacté 2 villages, ceux de La Chapelle-sur-Chézy et Chézy-sur-Marne.

 

Dès les premières heures du sinistre, la CAPEB de l’Aisne, représentée par le Président José Faucheux, est intervenue pour mobiliser les professionnels en vue de venir en aide aux sinistrés.

 

En effet, sur La Chapelle-sur-Chézy, 100% des toitures ont été dévastées.

 

Cet épisode climatique malheureux a mis en exergue une situation que vivent toutes nos entreprises du département : le manque de main d’œuvre qualifiée. Cela a d’autant plus été remarqué que,

dans une conjoncture très favorable à nos entreprises, les artisans n’étaient que peu disponibles

pour engager les travaux des sinistrés.

 

 

 

État et département ont ainsi pris conscience de la fragilité de réactivité des entreprises de proximité du bâtiment par manque de main d’œuvre. Tous les partenaires ont ainsi pu concourir aux réflexions conduites par la CAPEB Aisne pour à la fois venir en aide aux sinistrés mais aussi aux artisans.

 

La CAPEB Aisne a organisé et participé à tous les travaux visant à assainir cette situation, redonner des vocations aux jeunes et favoriser le recrutement au sein des entreprises. Le métier de couvreur a été le premier à être traité mais, naturellement, les autres corps de métiers vont suivre. En effet, après les réparations de toitures des sinistrés, d’autres travaux seront à engager : électricité, isolation, peinture...

 

Ainsi, après l’organisation d’un job dating dédié au métier de la couverture en octobre 2021 puis d’une séquence « Bâtis ton projet » pour que les bénéficiaires choisissent le métier qui leur plaît à partir de leurs compétences, la CAPEB de l’Aisne a été à l’origine de l’organisation d’une POEC (Préparation opérationnelle à l’emploi et aux compétences) pour former de nouveaux aides couvreurs.

 

La CAPEB Aisne, la sous-préfecture de Château-Thierry et l’ensemble des acteurs de l’emploi ont travaillé ensemble pour monter une formation spécifique dans le sud de l’Aisne et ce, en un temps record ! En effet, en 4 mois, la formation et tous les aspects administratifs ont été solutionnés. La Chambre de Métiers et de l’Artisanat de l’Aisne a ainsi répondu à l’appel à projet et a pu monter cette formation : recherche de formateurs, maquettes techniques, matériels et matériaux...

 

Le Président José Faucheux a ainsi à la fois mobilisé la profession mais également les industriels pour fournir les matériaux et outils nécessaire à la concrétisation de cette formation.

 

Résultat : ce sont aujourd’hui 11 demandeurs d’emploi qui ont intégré cette formation de 4 mois pour devenir aide-couvreurs à Château-Thierry !

 

A noter qu’il n’y avait jamais eu jusqu’alors de formations Bâtiment sur le territoire de Château-Thierry.

 

Cette opération inédite se renouvellera autant que de besoin pour venir en aide aux artisans d’un territoire et ainsi leur proposer

une main d’œuvre nouvellement formée.

 

Une inauguration officielle a eu lieu le 22 juin dernier, sous la présidence de José Faucheux, en la présence de Mme la sous-préfète

de Château-Thierry, de M. le maire de Château-Thierry et du Président de l’Agglomération de Château-Thierry ainsi que de nombreux représentants de la Chambre de métiers et de l’Artisanat de l’Aisne.

 

José Faucheux, Président de la CAPEB de l’Aisne, déclare : « Parce qu’elles ont été fortement impactées par les intempéries de juin 2021, il est primordial que les entreprises artisanales du bâtiment, et en particulier les couvreurs, puissent bénéficier du soutien de la profession en agissant rapidement pour venir en aide à la profession et former ainsi une main d’œuvre rapidement. Cette main d’œuvre contribuera à engager

les travaux de réparation des habitations des sinistrés rapidement et à favoriser le retour à l’emploi sur ce territoire. Espérons tout de même

que ces épisodes de fortes intempéries ne mettent pas davantage à mal nos concitoyens et nos artisans. »

CM

Crédit photos : CAPEB Aisne


[Culture] Le festival Guitares en Picardie toujours vivant

28 juin 2022

De gauche à droite : Francesca Perissinoto, Benjamin Legrand et Lourival Silvestre à Condé-en-Brie le 1er juin 2019.
De gauche à droite : Francesca Perissinoto, Benjamin Legrand et Lourival Silvestre à Condé-en-Brie le 1er juin 2019.

 

 

 

 

19 concerts sur le département de l'Aisne avec des artistes venus d'Italie, Espagne, Brésil, France, Portugal... : Le festival Guitares en Picardie qui a entamé sa 16ème édition le 8 mai dernier à Any-Martin-Rieux, commune proche de la frontière avec la Belgique, est toujours vivant.

 

Créé en 2007 par le guitariste Frédéric Bernard et porté par l’association Mondial Guitare accompagnée de nombreux partenaires majeurs, ce festival itinérant fait la part belle à la guitare classique. Il poursuit sa route et posera ses valises le 18 septembre à Origny-en-Thiérache pour clôturer la saison 2022.

 

 

 

 

 

 

Il fut un temps où les communes du Sud de l’Aisne se bousculaient au portillon pour offrir un concert gratuit de qualité aux habitants

du territoire, comme en 2016 avec des concerts à Château-Thierry, Condé-en-Brie, Courtemont-Varennes, La Chapelle-Monthodon commune associée de Vallées-en-Champagne.

 

Puis au fil des années, l’amour pour la guitare classique s’est effiloché avec trois concerts en 2017 à Artonges commune associée

de Dhuys-et-Morin-en-Brie, Celles-lès-Condé et Mézy-Moulins, deux concerts en 2018 à Condé-en-Brie et Courtemont-Varennes

et un seul concert en 2019, le 1er juin, à Condé-en-Brie avec le duo Brésilien Francesca Perissinoto (flûte et guitare) et Lourival Silvestre (guitare) et Benjamin Legrand (fils du célèbre Michel Legrand). Excusez du peu.

 

Faut pas désespérer

 

Les choses vont peut-être s’arranger. Frédéric Bernard devrait retrouver un nouvel interlocuteur chargé de faire le lien entre le festival

et les communes désireuses d’accueillir des concerts. L’ancien « tourneur » sud-axonais qui connaissait bien la musique ne lui donnant plus signe de vie.

 

« Le public était au rendez-vous ! » commente une valcampanienne. Effectivement, les églises, lieux souvent privilégiés pour ces concerts, étaient copieusement garnies voire parfois combles. Comme en 2016 à La Chapelle-Monthodon avec Frédéric Bernard accompagné

de la belle soprano lyrique Croate Josipa Loncar. Les murs de l’église de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge s’en souviennent encore. Et pas qu'eux d'ailleurs...

DB


Château-Thierry. Champagne et Vous : un festival 2022 au diapason   des envies des visiteurs

27 juin 2022

 

Après un retour réussi l’an dernier autour des 400 ans de la naissance de Jean de La Fontaine, le festival “Champagne et Vous” revient les 22 et 23 octobre à Château-Thierry, Place des États-Unis. Organisée par les Ambassadeurs du terroir et du tourisme en Vallée de Marne, cette 8ème édition mise sur une proposition plus diversifiée.

 

« Pour cette 8ème édition, nous avons décidé d’innover, explique Marie-Jo Pierron, co-présidente de l’association. Nous mettons en place cette année différentes ambiances au sein du festival, plutôt que de se focaliser sur un seul thème. » L’objectif, pour le groupe de bénévoles très investi depuis plusieurs années maintenant, est de donner aux visiteurs la possibilité d’évoluer sur le festival au gré de leurs envies.

 

Depuis 2014, cet événement phare de la région, premier festival oenotouristique en Champagne, est pensé et élaboré de sorte à partager les valeurs de l’association et du territoire, ainsi qu’apporter joie et gaieté à tous les participants à travers de nombreuses animations.

 

2022, l’heure du renouveau

 

Reconnu comme un festival aux multiples animations, “Champagne et Vous” ne va pas déroger à la règle cette année avec une offre toujours aussi diversifiée. Le “village vignerons” a lui aussi été repensé. Ainsi, les vignerons et leurs cuvées seront présentés autour d’un nouveau concept avec cinq bars d’univers différents qui permettront aux visiteurs de faire leurs choix de dégustation selon le vigneron ou le cépage.

 

Le traditionnel bar à champagne sera accompagné d’un bar à cocktails (à base de champagne, bien sûr) grâce au doublement de la superficie. Une piste de danse viendra séparer ces deux bars, qu’un DJ viendra ambiancer, la journée, en proposant des ambiances musicales différentes et endiabler la soirée du samedi.

 

Signe des temps, le festival a décidé de mettre un coup d’accélérateur à sa communication, qu’il va déployer à travers une présence renforcée sur les réseaux sociaux et la création d’une chaîne YouTube mais aussi la refonte complète de son site Internet (www.champagne-et-vous.fr).

NC Communication

 


Sur la Loire à Vélo. La der des ders

27 juin 2022

 

 

 

 

Dernière étape aujourd'hui, avec au programme la traversée du Loiret et des coteaux de l'Yonne.

 

La pluie du matin, ajoutée à l'expérience boueuse d'hier, nous incitent à éviter le bord du canal d'Orléans pour n'emprunter que des petites routes jusqu'au bord du canal

du Loing.

 

 

 

 

Poussés par un vent arrière qui ne doit pas nous empêcher de sentir les odeurs de l'écurie, nous avalons sans peine les 80 bornes

du jour, jusqu'au petit village de Michery. C'est là que se termine ce périple de 800 km, puisque la voiture balai familiale doit nous y récupérer.

 

Que retenir de ces treize journées de vacances ?

 

Des paysages superbes que le vélo permet de percevoir autrement, des rencontres, des retrouvailles, des moments de découverte

ou d'échanges. Bref, tout ce qu'on aime dans la vie. Le tout servi par une météo extrêmement favorable.

 

La seule question qui nous agite désormais : où partir la prochaine fois, tant le choix est vaste dans notre beau pays !

 

Le dernier Relive du jour, ici : https://www.relive.cc/view/vevYoArPBy6

Madjid Mammar

Crédit photos : DR

 


Condé-en-Brie. Succès pour la Récré en famille

26 juin 2022

 

La Récré en famille organisée dimanche 26 juin par le Comité des fêtes de Condé-en-Brie a connu le succès. Près de quarante enfants et parents ont partagé le plaisir de jouer grâce aux ateliers gratuits installés sur la Place des festivités du centre bourg.

 

Accueillis tout au long de l'après-midi par les bénévoles de l'association, les participants pouvaient se diriger vers les jeux de société,

la structure gonflable, le tir à la corde, le chamboule-tout, le Mölkky (jeu de quilles en bois finlandais) ou bien encore la course en sac.

 

Le nombre de visages transformés en fleur ou en papillon en disait long sur le succès de l’atelier maquillage. Il y en avait pour tous

les goûts. Buvette soft et sucreries étaient à disposition pour le confort des participants, petits et grands.

 

Une ambiance gaie et chaleureuse a régné sur cette place des festivités, à la grande satisfaction de la présidente du comité des fêtes Nadège Rodrigues.

DB

 

Les bénévoles du Comité des fêtes de Condé-en-Brie avec leur présidente Nadège Rodrigues (3ème en partant de la gauche).
Les bénévoles du Comité des fêtes de Condé-en-Brie avec leur présidente Nadège Rodrigues (3ème en partant de la gauche).

Connigis. 35 participants à la sortie Picasso

26 juin 2022

 

Samedi 25 juin, la promenade ferroviaire à bord de l'autorail Picasso proposée par l’association Connig’Anime a réuni trente-cinq participants.

 

Les explications, à la fois techniques et historiques, des bénévoles de l'association TFBCO assurant la conduite et la préservation

de l’autorail resteront dans les mémoires des voyageurs de Connig’Anime.

 

À la suite du voyage d'1h et 35mn et de la visite du Musée en gare de Montmirail, cette escapade se termina par un excellent repas

au restaurant Le Grand Condé.

 

Connig’Anime remercie et félicite l'équipe de bénévoles de l'association TFBCO, propriétaire de l'autorail Picasso.

YG

Crédit Photo : Connig’Anime


Connigis. Fêtez la bière en musique avec l’association Track’n Art

26 juin 2022

 

L’association Connigeoise Track’n Art vous invite, samedi 16 juillet 2022, à fêter la bière en musique.

 

Rendez-vous au Moulin de Connigis à partir de 17 heures tapantes, où les riffs de guitare abrasifs vous propulseront sans ménagement vers la buvette et la restauration jusqu'au bout de la nuit.

DB


[Vallées-en-Champagne] La Chapelle-Monthodon. Le Club de l’Amitié validé par la sous-préfecture

25 juin 2022

Lors de la dernière assemblée générale du Club du 3ème âge de La Chapelle-Monthodon commune associée de Vallées-

en-Champagne, il avait été décidé de changer le nom de l’association valcampanienne en Club de l’Amitié. La modification

et les changements intervenus au sein du Bureau ont été validés par la sous-préfecture de Château-Thierry.

 

« Nous venons de recevoir les papiers. » confie la présidente Josiane Renard. Un habitant, qui attendait l’annonce officielle du changement de nom pour renouveler son adhésion, devrait donc verser ses 20 euros comme promis.

 

À l’agenda du club, un repas de fin de « saison » est prévu avant les vacances. Il aura lieu le jeudi 4 août.

 

Composition du Bureau du Club de l’Amitié

 

Josiane Renard : Présidente

Martial Roulot : Vice-président

Marie-Thérèse Garry : Secrétaire

Jacqueline Picart : Trésorière

DB


[Sortir] La Communauté de Communes du Canton de Charly-sur-Marne vous aide, un peu, à organiser votre week-end

24 juin 2022

 

 

 

 

Retrouvez les événements à venir sur les liens suivants :

 

- Sur la page Facebook de la C4 avec quelques affiches d’événements organisés ce week-end sur le territoire de la C4 : https://www.facebook.com/c4charly02

 

- Sur le PanneauPocket de la C4 : https://app.panneaupocket.com/ville/1048434963-cc-du-canton-de-charly-sur-marne-02310?panneau=1336206714

 

- Et bien entendu, tous ces événements sont sur tendanceslocales.fr : https://www.tendanceslocales.fr/Agenda-2022-866

LM

 


« PEPS dans les murs » au Lycée Agricole et Viticole de Crézancy

24 juin 2022

 

Dernière séance du CAUE (Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement) : Les élèves de 2GT (Seconde Générale

et Technologique) ont finalisé leurs maquettes avant de les présenter.

 

Ce projet a pu être réalisé grâce à l'intervention de Mme Frédérique Alain du CAUE de Laon, dans le cadre du programme « PEPS dans les murs » financé par la Région Hauts-de-France. C'est une manière différente de faire de la Géographie et de travailler sur l'espace

de vie. Le tout fait à partir de plans et de matériaux recyclés avec leur enseignante Mme Marie-Luce Pluvinage.

 

Les élèves ont pour la plupart présenté leur travail avec un PowerPoint de support à Mme Christelle Morvan, proviseure adjointe et Mme Frédérique Alain du CAUE.

 

Les maquettes sont exposées au CDI (Centre de Documentation et d’Information), où elles seront jugées par les différentes classes.

 

Les habitants des Hauts-de-France n’ont pas tous le même accès à la culture. Pour y pallier, la Région a mis en place des parcours d’éducation, de pratique et de sensibilisation à la culture (PEPS). L’objectif est de permettre aux jeunes, lycéens et apprentis, d’avoir accès à la culture et de s’ouvrir sur le monde.

LT

Crédit photos : LEGTA


Château-Thierry. Du théâtre en librairie : La Fontaine, eul fabuleux

23 juin 2022


 

Avec Partir en livre, fêtons le nouvel anniversaire de la naissance de Jean de la Fontaine avec Nicolas Jobert  à la Librairie

des Fables, vendredi 8 juillet 2022, à 20 heures.

 

Participation libre à partir de 5 euros. Groupes et familles à partir de trois personnes : 3 euros. Règlement sur place.

Réservation ici : librairie@lalibrairiedesfables.fr

 

Pour tout savoir sur ce spectacle et sur le Théâtre de la Mascara, c'est ici.

 

La Librairie des Fables. 20 Grande Rue. 02 400 Château-Thierry. Sms : 06 49 57 20 52. Tél : 03 23 83 21 83.

LDF


FR-Alert : le nouveau dispositif d'alerte à la population française

22 juin 2022

 

FR-Alert, le nouveau dispositif d'alerte et d'information des populations, est opérationnel à partir de ce mardi 21 juin 2022. Le site officiel de l’administration française Service-Public vous dit tout ce qu'il faut savoir sur ce système alertant toute personne présente dans une zone concernée par un danger.

Le dispositif ne relaie pas toutefois certains événements majeurs, comme notamment les résultats des élections législatives.

DB

 

 

 

"Ce dispositif permet d'envoyer des notifications sur le téléphone mobile des personnes présentes dans une zone confrontée à

un grave danger (catastrophe naturelle, accident biologique, chimique ou industriel, acte terroriste...) afin de les informer sur la nature du risque, sa localisation et sur les comportements à adopter pour se protéger.

 

La directive européenne du 11 décembre 2018 impose aux 27 États membres de l'Union européenne l'obligation de se doter

d'un système d'alerte des populations, via la téléphonie mobile.

 

Qu'est-ce que FR-Alert ?

 

FR-Alert est un nouveau système d'alerte des populations qui permet d'envoyer des notifications sur les téléphones mobiles

des personnes présentes dans une zone concernée par un incident majeur. Développé par le ministère de l'Intérieur, ce dispositif

est opérationnel sur tout le territoire national depuis le 21 juin 2022.

 

Le dispositif FR-Alert repose sur la technologie de diffusion cellulaire (« cell broadcast »). Les messages d'alertes sont diffusés sous l

a forme d'ondes radio par les antennes de télécommunication et non pas par SMS, afin d'éviter de saturer le réseau en cas d'envoi

à un grand nombre de personnes. La diffusion cellulaire fonctionne sur la 4G (5G à l'avenir), ce qui exclut les téléphones classiques

(non smartphones).

 

Le système de SMS géolocalisés fonctionnant sur de la 2G, 3G ou 4G sera déployé ultérieurement.

 

FR-Alert est conçu pour alerter toute personne présente dans la zone de danger grâce aux réseaux de télécommunications. Il n'est donc pas nécessaire de s'inscrire au préalable pour recevoir les alertes ou de télécharger une application mobile.

 

Si vous vous trouvez dans une zone confrontée à une menace ou à un grave danger, vous recevez une notification accompagnée

d'un signal sonore spécifique et d'une vibration, même si votre téléphone mobile est en mode silencieux. En revanche, vous ne la recevez pas si votre smartphone est en mode avion ou éteint.

 

Les notifications peuvent transmettre des informations sur :

 

.  la nature du risque (un feu, une inondation, un accident industriel...) ;

.  l'autorité qui diffuse l'alerte ;

.  la localisation du danger (établissement, quartier, commune, agglomération, département...) ;

.  l'attitude à adopter (rester chez soi, évacuer la zone...) ;

.  le cas échéant un lien pour obtenir des informations supplémentaires sur un site internet officiel.

 

Des informations complémentaires relatives à l'évolution de la situation ainsi que la fin de l'alerte sont diffusées par notification,

dans la même zone géographique.

 

Ce dispositif complète le système d'alerte et d'informations des populations (SAIP) qui comprend plus de 2 000 sirènes raccordées

à un logiciel de déclenchement à distance, la mobilisation des télévisions et radios pour la diffusion des messages d'alerte et celle

des comptes institutionnels sur les réseaux sociaux. Le ministère de l'Intérieur a d'ailleurs lancé un compte Twitter dédié : https://twitter.com/Beauvau_alerte .

 

Quels sont les événements concernés ?

 

Les événements majeurs qui peuvent faire l'objet d'une notification d'alerte sont :

 

.  événements naturels : inondation, tempête et cyclone, incendie, tsunami, éruption volcanique...

.  accidents biologiques et chimiques : pollution, fuite de gaz, incident nucléaire...

.  dangers sanitaires : épidémie, pandémie, incident agro-alimentaire...

.  incidents technologiques et industriels : panne des moyens de télécommunication, accidents graves sur les réseaux routiers, ferroviaires ou aériens, incident industriel...

.  événement grave de sécurité publique, attentat terroriste.

 

Phase de tests des notifications d'alertes

 

Les notifications d'alerte envoyées avant la fin du mois de juin sont effectuées dans le cadre d'exercices de sécurité civile ou de sécurité publique. Si vous en recevez une, aucun comportement de mise en sécurité à respecter ne vous sera demandé. FR-Alert a par exemple été testé dans les Bouches-du-Rhône du 16 au 19 mai 2022, lors de l'exercice de sécurité civile Domino 2022."

Service-Public.fr


Montfaucon. Quand les mots s’exposent à la galerie « Rendez-vous »

21 juin 2022

Christian Tréhel et Françoise Radet Mannerkorpi.
Christian Tréhel et Françoise Radet Mannerkorpi.

 

Entre les compositions de couleurs, de formes, de traits de la peintre et dessinatrice Françoise Radet Mannerkorpi, les vers du poète Christian Tréhel et les sept bronzes de la sculptrice Catherine Vallonne, le vernissage de la galerie « Rendez-vous » qui s’est déroulé le 14 juin dernier a été propice aux discussions autour de la création, poussant au questionnement et aux interrogations.

 

Une création de jeu de mots pour chaque œuvre sans titre ? Ici, c’est le visiteur qui y pose les siens.

 

Le travail de Françoise commence par une inspiration musicale sans sujet, les traits se suivent, un à un, rythmés par le fond sonore dans son appartement transformé en atelier. Ils aboutissent à une forme de dessin qu’elle complète d’une large palette de couleurs agencées sans à priori, complémentaires, adjacentes ou dégradées, c’est une coloriste.

 

 

Françoise, passionnée par le surréalisme, puise dans son essence pour emmener ses mots irréels vers l’abstraction. Son art est le reflet des possibilités invisibles, enrichies du tissage chromatique.

 

 

« Des mots » est un recueil de poésie de Christian, rempli de charme. Christian nous fit part de ses vers, lui, si attaché à son village [Essises ndlr] où il œuvre aussi comme maire. Son recueil est disponible à la galerie.

 

Je ne puis m’empêcher de penser à cette rencontre fortuite avec Catherine Val sculptrice mondialement connue exposée à titre posthume, qui dans une première série travailla sur l’âme des mots, une inspiration qu’elle partagea à l’âge de 15 ans avec l’illustre

Pablo Picasso. Ici ce sont les rares pièces issues de la collection des flambeaux qui illuminent cette si charmante galerie posée sur

un écrin de verdure.

 

La galerie « Rendez-vous » vous propose l’exposition de la peintre Françoise Radet Mannerkorpi, de la sculpteure Catherine Val,

et du poète Christian Tréhel jusqu’au 21 juillet 2022 aux Gillotins, 02 540 Montfaucon. La galerie est ouverte tous les jours sur rendez-vous au 06 21 29 56 29.

Une permanence porte ouverte est assurée tous les dimanches de 11 heures à 19 heures. Entrée libre et gratuite. Plus d’informations sur http://www.g-rdv.com/

UJ-P

Crédit photo : Sculi


Dormans. Du nouveau à l’agenda de l’association Familles Rurales

16 juin 2022



Instant Yoga dans le jardin de la Maison de Camille et Paul Claudel          à Villeneuve-sur-Fère

16 juin 2022

 

La Maison de Camille et Paul Claudel vous propose de découvrir une nouvelle activité : le yoga. Art et bien-être sont en effet fortement liés et nous savons à quel point Paul Claudel aimait le panorama à perte de vue depuis Villeneuve-sur-Fère pour

son côté inspirant. Un cadre propice à la relaxation.

 

Cynthia, de l’association « Instant Yoga », vous propose de participer à une séance dans le jardin de la Maison de Camille et Paul Claudel. Une expérience ressourçante et inédite à découvrir au plus vite :

  • samedi 30 juillet à 11h00 ;
  • samedi 13 août à 15h30. 

Tarif : 6 € par personne (à verser directement à l’Association Instant Yoga). Réservation obligatoire au 03 23 71 94 72.

 

La Maison de Camille et Paul Claudel vous invite également à compléter votre séance de yoga par la découverte de l’exposition photographique de Norbert Bardin « sur les traces de Camille » installée dans le jardin ainsi que par la visite libre ou guidée

(selon les disponibilités des guides) de la maison et des espaces dédiés aux deux artistes.

 

Maison de Camille et Paul Claudel. 42 Place Paul Claudel. 02 130 Villeneuve-sur-Fère.

Tél : 03 23 71 94 72

Email : contact@maisonclaudel.fr

Site internet : www.maisonclaudel.fr

CARCT

Crédit photos : CARCT


Marne. Sézanne accueille la 5ème Marche des Réconciliations organisée par la Mission Coteaux Maisons et Caves de Champagne

09 juin 2022

Le compte à rebours jusqu’à la tenue de la prochaine Marche des Réconciliations est lancé. Après deux ans d’absence à cause des mesures sanitaires, la Marche organisée par la Mission Coteaux, Maisons et Caves de Champagne revient dans quelques semaines, samedi 2 juillet

à Sézanne. L’édition 2022 s’enrichit de quelques nouveautés : une palette d’animations pour petits et grands, l’accès facilité aux circuits de randonnées et une soirée festive ouverte

à tous !

 

« À l’occasion de cette 5ème édition, nous avons souhaité frapper fort, lance Pierre-Emmanuel Taittinger, président de la Mission Coteaux, Maisons et Caves de Champagne. Reportée deux ans de suite

par les restrictions sanitaires imposées par le COVID, l’édition 2022 devait forcément avoir un goût

de retrouvailles ! ». Imaginée pour célébrer l’anniversaire de l’inscription des Coteaux Maisons et Caves de Champagne au Patrimoine Mondial, la Marche aura lieu cette année à Sézanne samedi 2 juillet, avec le soutien de la Ville de Sézanne, la Fédération française de Randonnée de la Marne,

les Randonneurs du Sézannais, le Crédit Agricole du Nord Est, l’office de tourisme de Sézanne et

sa région, Sézanne Rétro Mobile, l’aéro-club de Sézanne et Saint-Rémy-sous-Broyes.

 

 

 

Trois parcours ont été tracés et balisés par les Randonneurs du Sézannais et la Fédération française de randonnée de la Marne garantissant un accès à tous les niveaux selon la distance choisie : 7 km (Familial), 14 km (Explorateur) et 23 km (Sportif).

« Le programme de cette journée du 2 juillet, imaginé conjointement par la Ville de Sézanne et l’équipe de la Mission associera découverte

du patrimoine et activités récréatives ce qui donnera une tonalité résolument festive à ce rendez-vous phare pour la Mission, rappelle Pierre-Emmanuel Taittinger. En effet, elle permet à chacun de mieux comprendre sur le terrain la Valeur Universelle Exceptionnelle des Coteaux Maisons et Caves de Champagne ».

 

Dans le détail, les animations, pour la plupart gratuites, seront accessibles Cours d’Orléans et sur le mail des Cordeliers dès 11h30

et jusqu’en soirée. Jeux en bois et atelier de maquillage pour les enfants, mais aussi marchand de glace, bars à champagne, buvette

et stand de restauration. Des visites de Sézanne seront organisées soit en voiture ancienne (départ du mail de Marseille) grâce

à Sézanne Rétro Mobile, soit en calèche hippomobile (départ place de la République). L’après-midi, des baptêmes de l’air avec survol

des coteaux seront proposés depuis l’aérodrome de Sézanne/Saint-Rémy-sous-Broyes. Dans le cadre du cycle entamé en début d’année, une conférence est prévue pour découvrir l’inscription au Patrimoine mondial et ses implications à partir de 16h au Prétoire, après

un petit arrêt devant l’exposition “Ma Champagne au Patrimoine mondial - L’Expo ” lancée au musée d’archéologie régionale

à Épernay en avril.

 

Enfin, et pour la première fois, une soirée festive viendra clôturer la Marche des Réconciliations autour d’un marché nocturne

de producteurs, avec restauration et pique-nique libre sur place, animée par le groupe musical Déambul’Jazz band. À partir de 20h30,

la soirée guinguette débutera avec « Les Balochiens ».

NC Communication


[Handicap] Comité d’usagers MDPH : Vous avez la parole !

25 mai 2022

 

 

La Maison Départementale des Personnes Handicapées de l’Aisne (MDPH) installera prochainement

un comité d’usagers de la MDPH. Un appel à candidatures est lancé jusqu’au 30 juin 2022. Objectif : permettre aux personnes en situation de handicap et leur famille de proposer des améliorations et d’être informées des évolutions autour du handicap.

 

 

 

Le comité d’usagers qu’est-ce que c’est ?

 

Le comité d’usagers est une instance d’information et de consultation réunissant des personnes en situation de handicap, parents ou aidants. Cette instance sera composée d’environ 30 personnes et se voudra être la plus représentative des personnes en situation de handicap.

 

Un comité d’usagers pour quoi faire ?

 

Son objectif est de permettre aux personnes en situation de handicap et à leur famille de participer à la vie de la MDPH, de proposer des améliorations et d’être informées des évolutions autour du handicap.

 

Ce comité pourra aborder diverses problématiques :

  • Remplir un dossier MDPH
  • Faire sa demande en ligne
  • L’accès aux droits et à l’information
  • L’accueil des personnes en situation de handicap
  • La mise en œuvre des orientations prononcées par la CDAPH (Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées) 

Pour envoyer sa candidature il suffit de remplir un bulletin d’adhésion, téléchargeable sur www.aisne.com et le renvoyer par mail

à mdph.comitedesusagers@aisne.fr ou par voie postale à MDPH de l’Aisne. Comité d’usagers. 28 rue Fernand Christ. 02 000 Laon.

 

Les candidatures sont attendues pour le 30 juin 2022 au plus tard.

 

Une sélection des candidatures, courant juillet déterminera la composition du groupe, en fonction de plusieurs critères de représentativité.

 

Le comité d’usagers de la MDPH devrait être installé à la rentrée de septembre.

Aisne. Le Département


Château-Thierry. Église Saint-Crépin : L’Association Saint-Crépin souhaite s’engager sur la restauration de l’orgue

16 décembre 2021

Vincent Dupont présente un photomontage (provisoire) de la 3ème piste de restauration de l'orgue.
Vincent Dupont présente un photomontage (provisoire) de la 3ème piste de restauration de l'orgue.

 

 

 

Lors de la dernière Assemblée générale ordinaire de l’Association Saint-Crépin (ASC), son président François Kaeppelin a fait part à l’assistance du souhait du Bureau de s’engager sur la restauration de l’orgue de l’église.

 

 

 

 

 

 

 

« Deux facteurs d’orgues sont venus visiter l’installation actuelle et ont réfléchi à ce qui pourrait être fait. » explique le président de l’ASC. Présent à l’Assemblée générale, le facteur Vincent Dupont a présenté un certain nombre de réflexions. « Je ne peux pas encore parler réellement de projet, précise ce dernier, ce ne sont ni un devis, ni un projet avec des plans. Si on s’engage dans un travail avec des plans, il y a énormément de travail préparatoire à faire. Cela revient déjà à une certaine somme. Pour le moment, nous sommes sur des réflexions, sur des projections. Qu’est-ce qu’on fait avec l’orgue que l’on a dans le chœur ? »

 

Instrument pas très agréable à voir

 

Vincent Dupont a « décortiqué » l’orgue devant l’assistance. « Il y a une problématique assez complexe autour de cet instrument, poursuit

le facteur, visuellement nous avons un instrument pas très agréable à voir, qui vient un peu comme une verrue dans le chœur, avec une bâche qui a été mise à la va-vite pour les problèmes d’infiltrations d’eau afin d’éviter d’aggraver la situation. Nous avons un état de fonctionnement très, très, détérioré, qui va aller en s’accentuant. »

 

Refait en 1969, l’orgue jouit d’un matériel déjà ancien et d’une technique de fonctionnement qui est celle de l’électropneumatique.

« Une partie électrique située dans la console de l’organiste va jusque dans l’instrument et alimente un système pneumatique,

un système de décompression d’air, afin que l’air puisse arriver aux tuyaux que l’on veut faire fonctionner ».

 

Réfection en profondeur nécessaire

 

« Cet instrument souffre de dysfonctionnements avec le temps de deux ordres, explique Vincent Dupont, il y a énormément de problèmes

de contacts électriques dans la console et à l’intérieur de l’instrument, nous avons des problèmes d’étanchéité dans les sommiers. Ce qui crée

des cornements au niveau des tuyaux. Il y a une multitude de tuyaux inutilisés actuellement car ils ont été déposés les uns à côté des autres

pour éviter les cornements. La réfection en profondeur de l’orgue est nécessaire. Nous avons quand même la chance d’avoir une soufflerie qui est en bon état. L’essentiel du travail de restauration est de l’ordre de l’électrique sur la transmission et du travail sur la pneumatique à l’intérieur des sommiers. »

 

Un problème de ramage et de plumage

 

Selon le facteur d’orgues, de nombreux organistes sont passés en l’église Saint-Crépin pour dire  qu’il y a « un sacré son » dans cet instrument. « Une grande partie de la tuyauterie qui date du 19ème siècle est de bonne facture, souligne Vincent Dupont, l’harmonie est

de qualité. Nous nous retrouvons donc devant un dilemme. Il y a un problème de ramage et de plumage pour être dans la pensée du secteur.

Il y a peut-être quelque chose à faire. Avec mon ami Sébastien Braillon, le facteur d’orgues avec qui je travaille sur de nombreux chantiers et

qui serait le maître d’œuvre des travaux, nous avons évoqué trois possibilités. »

 

Les pistes de restauration

 

1. L’orgue est pris tel qu’il est, est laissé visuellement là où il est, et est restauré tel qu’il est pour le faire fonctionner parfaitement.

« On peut envisager une enveloppe d’'à peu près 100 000€ pour cette opération, indique Vincent Dupont, avec toutefois dans ces 100 000€

la console, c’est-à-dire là où l’organiste joue, nécessitera d’être remplacée. La technicité à l’intérieur est obsolète. »

 

2. La deuxième idée est d’aménager l’instrument pour lui rendre un aspect visuel à peu près satisfaisant, mais en le gardant tel qu’il est placé, sans bouger sa structure de base, mais en « mettant » un certain nombre de tuyaux décoratifs. Cela ferait un effet un peu plus intéressant que ce que l’on voit actuellement.

« Ce n’est pas une solution qui nous paraît totalement satisfaisante, commente le facteur, mais c’est une solution intermédiaire par rapport

au troisième projet. Il faut compter environ 40 000€ de plus pour l'achat des tuyaux à mettre en place, la fabrication de leur emplacement et l'aménagement visuel. »

 

3. La dernière réflexion qui a été celle des deux facteurs d’orgues Vincent Dupont et Sébastien Braillon, est de déplacer l’instrument,

de réutiliser tous ses organes mais disposés différemment et complétés par des pièces achetées d’occasion.

« On pourrait créer un instrument avec une façade libre un peu contemporaine et on réutiliserait les différents éléments de l’orgue derrière

cette façade, explique Vincent Dupont. L’idée est d’avoir des tuyaux sans avoir forcément autour un buffet classique, d’avoir un soubassement technique avec tout ce qui est partie soufflerie.

Tout l’espace de l’arrondi serait occupé. Derrière les tuyaux de façade, il y aurait d’autres parties de tuyaux, notamment la boite expressive

qui est une boite en bois avec des volets dans laquelle on enferme une partie des tuyaux afin de pouvoir faire des nuances. C’est le projet

que l’on propose.

Avec les bénévoles qui peuvent se joindre à nos projets de facteurs d’orgues, on se retrouve avec un instrument reconstruit esthétiquement et redisposé à un nouvel endroit [plus en avant qu’actuellement], pour une enveloppe approximative de 250 000€. On réutilise l’aspect sonore

qui est intéressant, qu’on restitue dans cet instrument. L’âme sonore de votre orgue reste présente. »

 

Sitôt l’exposé terminé, Vincent Dupont a répondu à moult questions de l’assistance. Yves Pichard, 1er Prix de basson en musique

de chambre du Conservatoire supérieur national de musique de Paris et directeur de l’orchestre d’harmonie du Conservatoire de Château-Thierry durant 25 ans, a notamment demandé si l’orgue pouvait être transféré en tribune.

« C’est impossible, car il est trop lourd ! » répond Vincent Dupont.

 

Yves Pichard a alors évoqué l’installation de poutrelles métalliques, cachées, afin de renforcer la dite tribune. « Vous avez un milliard,

avec 1 milliard vous pouvez tout faire, lance le facteur d’orgues, mais n’oubliez pas que la tribune de l’église Saint-Crépin est classée. »

Renforcement, qui à coup sûr, ne serait pas validé par l’Architecte des Bâtiments de France...

 

Un comité de pilotage va être créé afin d’étudier les trois pistes de restauration proposées lors de cette assemblée générale.

 

Dans le rétro

 

Le président de l’ASC François Kaeppelin a listé devant l’assistance les activités de l’association au cours de l’année 2021.

 

Si en mars, le concert de la Semaine Sainte avec la Chorale Reminiscence dirigée par Yves Pichard et Sandrine Pichard Lebec a dû être annulé en raison des mesures sanitaires liées à la pandémie, l’anniversaire des 400 ans de Jean de La Fontaine, le 8 juillet dernier, a bel et bien eu lieu.

 

« Sur une idée de Pierre Moracchini, l’association a réussi à récupérer aux archives du Diocèse, le certificat de naissance de Jean de La Fontaine établi le 8 juillet 1621, explique le président Kaeppelin, écrit en vieux français, il a été transcrit en français actuel par l’un des meilleurs paléographes français Marc Schmit. François Didolot a été chargé d’en réaliser un kakémono. Il est installé dans le baptistère de l’église. »

 

Une messe s’est déroulée en l’église pour honorer le baptême du fabuliste en présence du directeur du Pôle muséal de Château-Thierry Nicolas Rousseau et du président de la Société historique et archéologique de Château-Thierry Jean-Claude Blandin.

 

Lors des Journées Européennes du Patrimoine 2020, un visiteur avait suggéré à l’association de restaurer les deux chasses situées dans le chœur de l’église. La restauration a été faite. Les deux châsses-reliquaires ont été inaugurées et les reliques de Saint-Crépin installées lors de la messe de la solennité de Saint-Crépin, fêté le 25 octobre dernier avec Saint-Crépinien, en présence du Père Thierry Gard.

 

Pris en charge par la mairie castelle, un éclairage sécurise désormais l'accès et met en valeur la balustrade du 16ème siècle ainsi que

le baptistère.

 

Savoir +

 

Association Saint-Crépin

Courriel : associationsaintcrepin@outlook.fr

Site internet : https://www.associationsaintcrepin.com/

DB


Château-Thierry. Église Saint-Crépin : 814 712,90€  de travaux annoncés lors de l’Assemblée générale de l’Association Saint-Crépin

13 décembre 2021

Le président de l'Association Saint-Crépin François Kaeppelin.
Le président de l'Association Saint-Crépin François Kaeppelin.

 

 

 

 

L’église Saint-Crépin de Château-Thierry va faire l’objet de travaux. Le coût total des opérations qui concerneront la façade Sud du monument, 814 712,90€ HT,

a été annoncé lors de l’Assemblée générale de l’Association Saint-Crépin qui s’est tenue samedi 11 décembre au 1 Rue de la Madeleine à Château-Thierry.

 

 

 

 

 

Le président François Kaeppelin a ouvert l’Assemblée générale en rappelant la genèse de l’association : « L’ASC, association pour

la restauration, la sauvegarde et la mise en valeur de l’église Saint-Crépin de Château-Thierry, a été créée le 17 décembre 2019 à l’initiative

du Père Édouard Ducamps, alors curé de la Paroisse Saint-Crépin-les-Vignes, et de Pierre Moracchini, président du Groupe Art, Culture et Foi.

 

Cet édifice remarquable se dégradait depuis de nombreuses années faute d’entretien régulier. Les derniers travaux dataient de 2007. Des fuites dans le collatéral Sud étant importantes et récurrentes. À l’extérieur, en 2018, la chute d’un bloc de pierre de plus de 1kg engendrait un vrai problème de sécurité et inquiétait les paroissiens.

 

Au sein du Groupe Art, Culture et Foi, nous avons estimé que personne ne pouvait rester indifférent à l’état de ce monument vieux de 500 ans

et l’un des plus visités de Château-Thierry. Le but de l’association était de sensibiliser l’opinion, d’interpeller les pouvoirs publics et de créer

une dynamique pour trouver les fonds nécessaires en vue de réaliser les travaux indispensables. Les échanges entre le Père Ducamps et

la mairie, ainsi que des articles parus dans la presse ont enclenché cette prise de conscience de la situation.

 

En janvier 2020, le maire a annoncé au Père Ducamps que la mairie lançait un appel d’offres en vue d’établir pour la fin de l’été 2020,

un diagnostic et une évaluation des travaux à réaliser. Malgré les circonstances particulières dues au confinement, les premières études ont été engagées rapidement par la mairie. Suite au lancement du marché public 2019 de restructuration de l’église Saint-Crépin, M. De Bergevin, l’architecte du Patrimoine retenu par la mairie, a réalisé en mai 2020 une journée d’étude et de repérage de l’église, puis s’est engagé à faire

un point de situation intermédiaire en juillet et présenter le diagnostic global ainsi qu’une évaluation des coûts correspondants courant septembre. Ses objectifs ont été parfaitement respectés.

 

Ces réunions auxquelles participaient le maire et une dizaine de personnes des services de la mairie et de la paroisse ont été très positives et ont montré l’intérêt que la mairie portait à ce projet. L’architecte semble avoir bien pris la mesure et n’a pas caché que c’était un projet important qui prendrait de nombreuses années. Plus on avance, plus on s’en rend compte. Tout de suite après cette dernière présentation globale, monsieur le maire a pris l’engagement de donner la priorité à la mise hors d’eau, c’est-à-dire à la réfection de la toiture de la travée Sud, régulièrement inondée lors des orages. Le coût annoncé par l’équipe de l’architecte est de 650 000 euros. »

 

Présent à l’Assemblée générale, Thomas Guérin, le nouveau directeur de l’Unité archéologique de la Ville de Château-Thierry, indiquera

à l'assistance que l’enveloppe budgétaire a augmenté.

 

Retenu par d’autres obligations, le maire Sébastien Eugène n’a pas pu se rendre à l’Assemblée générale de l’ASC. Néanmoins, la Ville

était représentée. « Nous sommes venus un petit peu en force, lance Jean-Marc Pourcine, conseiller municipal délégué au patrimoine,

aux musées et à la coordination touristique, au lieu d’un, nous sommes trois. » Chantal Bonneau, adjointe au maire déléguée à la sécurité et à la tranquillité publique, à l’administration générale et au handicap, et donc Thomas Guérin, accompagnaient en effet l’élu.

 

Le directeur de l'Unité archéologique de la Ville Thomas Guérin.
Le directeur de l'Unité archéologique de la Ville Thomas Guérin.

 

 

 

 

Le directeur de l’Unité archéologique de la Ville a fait part de l’état du projet tel qu’il est actuellement, de l’état du budget, ainsi que du planning prévisionnel tel qu’il est développé dès à présent.

 

 

 

 

 

« Sachez que les informations qui vous sont données, sont toutes récentes, explique Thomas Guérin, nous avons reçu le dernier APS, Avant-Projet Sommaire, réalisé par l’architecte, fin novembre. En l’état actuel, le chantier de réfection de la toiture de l’église Saint-Crépin vient de dépasser le stade APS, le stade durant lequel l’architecte définit les grands postes de travaux et un chiffrage très global.

 

À l’issue de cette phase d’étude, l’architecte va déposer début janvier, un avant-projet définitif [APD note de la rédaction], qui devrait nous permettre de boucler le dossier concernant les principaux postes de travaux pour la réfection de la toiture et également les dimensionnements budgétaires qui sont les nôtres. À l’heure actuelle, on peut dire que l’enveloppe budgétaire a augmenté. Aujourd’hui, on est passé à un peu plus de 100 000 euros supplémentaires. Il s’agit essentiellement d’une très grosse augmentation du poste taille de pierres ainsi que l’adjonction d’un poste qui n’avait pas été prévu initialement, le nettoyage des combles et le dépigeonnage.

 

Dès lors que M. De Bergevin nous remet son APD début janvier, nous déposerons le dossier d’autorisation de travaux auprès des services déconcentrés de la Direction Régionale des Affaires Culturelles. La DRAC dispose ensuite d’un délai de 6 mois maximum pour instruire le dossier et faire valoir ses observations. Durant ce temps, la Ville préparera le dossier de marché public en vue d’une publicité et d’une passation de marchés dans le deuxième semestre 2022. »

 

Démarrage des travaux « à l’horizon 2023 »

 

« Le planning prévoit un démarrage des travaux, pose d’échafaudage, démarrage de réfection des pierres et de la toiture, à l’horizon 2023, poursuit Thomas Guérin, néanmoins le chantier en tant que tel débutera bien l’année prochaine, avec notamment le déploiement de la coordination SPS sécurité-contrôle qui va commencer à travailler en amont, ainsi que le volet communication sur lequel la Ville a souhaité positionner une enveloppe conséquente de façon à pouvoir suivre l’évolution et communiquer autour de l’évolution du chantier. Tout cela devrait être mis en place au cours de l’année qui vient, en préparation du démarrage des travaux concrètement en 2023. »

 

Toitures, charpente et pierres

 

Le coût total du chantier est de 814 712,90€ HT. La DSIL (dotation de soutien à l’investissement local) subventionnera le chantier

à hauteur de 40%, soit 320 499,20 euros. « Nous bénéficions du Plan de Relance défini par l’État et fléché dans ce cadre-là. » précise Thomas Guérin. La DRAC abondera à hauteur de 40% également, soit un montant de 325 885,17 euros. Il reste la Ville en autofinancement,

20% du coût des opérations, soit un montant de 168 328,56 euros.

 

« Comme prévu dans le diagnostic dressé par M. De Bergevin, il est question d’intervenir sur les quatre premières travées de la façade Sud, indique Thomas Guérin, toitures, charpente, mais également sur les pierres dans ce secteur. M. De Bergevin a jugé nécessaire également d’intervenir rapidement sur la sacristie Nord dont l’étanchéité est totalement à revoir. Des fuites entrainant des dommages périphériques

qu’il convient de contenir.

 

Dans cette optique, M. De Bergevin a proposé de profiter de la mise en place de cet échafaudage pour les besoins de l’opération sur la charpente et les toitures, pour intervenir directement sur toutes les pierres malades de la façade. Ce qui augmente d’autant le poste de taille de pierres.

On passe de 75 000 euros environ à un peu plus de 200 000 euros. Néanmoins, après différents échanges que nous avons eu avec notamment l’Architecte des Bâtiments de France, qui est le représentant de l’État pour ce projet, celui-ci s’est montré tout à fait favorable à cette extension

des travaux dans la mesure où cela permettra d’avoir un travail qui sera réalisé en cohérence avec une réfection globale de descentes d’eau,

mais également de toutes les pierres. Cela permettra d’avoir une façade Sud de l’église, du sol au faîtage, intégralement reprise. »

 

« Une petite opération de sécurisation de l’entrée »

 

La Ville de Château-Thierry entend engager « une petite opération de sécurisation de l’entrée », déconnectée de ce « grand chantier exceptionnel » de réparation de toiture côté Sud de Saint-Crépin.

 

Selon Thomas Guérin, la cause des désordres est relativement simple : « Les pierres sont très tendres. Beaucoup de pierres souffrent

de l’humidité. Elles se desquament. L’épiderme extérieur de la pierre tend à se décoller et à tomber. Ce qui provoque la chute de morceaux

de pierre plus ou moins gros. D’où, des problèmes de sécurité. Il s’avère que plusieurs des appuis de fenêtre, au droit de la porte d’entrée,

sont également très malades et très détériorés.

 

L’objectif de la Ville pour 2022 est de lancer un petit chantier de sécurisation qui consistera à piqueter les pierres dégradées. On va envoyer soit des cordistes, soir des ouvriers avec une nacelle. L’objectif est de faire descendre à l’aide d’un piochon tout ce qui est endommagé, de façon

à ce que plus rien ne tombe. Les pierres étant malades, elles vont à nouveau se détériorer. C’est la raison pour laquelle dès 2023, il est question de réfléchir à un chantier d’entretien sur les pierres qui présentent des problèmes et notamment un remplacement des appuis de fenêtres,

de façon à neutraliser complètement ce défaut constaté sur la façade Ouest. »