Météo locale

    La météo en direct                 Webcam                        Les prévisions


L' actualité du quotidien

Balade éducative en forêt pendant les vacances scolaires !

23 février 2024

 

 

À l’initiative de Fibois Hauts-de-France, en partenariat avec la Coopérative forestière du Nord, l’événement « Vis ma vie de bûcheron » propose une occasion de balade éducative au cœur de la forêt régionale pendant les vacances scolaires.

 

Le bûcheron et le gestionnaire forestier accueillent le public pour partager leur passion de la forêt

et expliquer leurs métiers.

 

Rdv le mercredi 6 mars à 9h00 à Mondrepuis dans l’arrondissement de Vervins (02).

 

Retrouvez ci-dessous toutes les infos sur ce rendez-vous familial en forêt des Hauts-de-France.

AF

 

Télécharger
VMVB 060324_CP.pdf
Document Adobe Acrobat 402.1 KB

Château-Thierry. L'Hypnose, qu'est-ce que c'est ? Marc Galy à La Librairie des Fables

23 février 2024

Au-delà des représentations parfois loufoques que l'on peut croiser dans les œuvres de fiction, La Librairie des Fables s'intéresse aux frontières qui séparent (ou non), le corps de l'esprit.

 

Samedi 24 février, en compagnie de Marc Galy, pendant deux heures de 10h00 à 12h00, venez échanger et suivre le mouvement

du pendule jusqu'à des discussions passionnantes et passionnées lors de cette séance de dédicace.

 

Comment est-on hypnotisé, pourquoi ? "Dans le Fauteuil de l'Hypnose", un ouvrage de référence pour quiconque s'intéresse au sujet !

LDF


[Nature] Ça sent l'sapin !

22 février 2024

Crédit photo : Axomois Production
Crédit photo : Axomois Production

Château-Thierry. La municipalité à l’écoute des commerçants pour restreindre les difficultés liées aux fouilles sur la place de l’Hôtel de Ville

22 février 2024

 

 

La Ville de Château-Thierry est engagée à inclure les habitants et les commerçants tout au long du projet de la place de l’Hôtel de Ville :

 

 

 

  • Dès 2022, la municipalité a lancé une démarche de co-construction de 4 mois en lien avec les habitants et les commerçants ;
  • Le 22 janvier 2023, deux scénarios ont été soumis aux Castels lors d’un référendum dans tous les bureaux de vote habituels    de la commune ;
  • Le 17 mars 2023, une réunion dédiée aux commerçants a été organisée afin de leur présenter le projet plus en détail et             de l'affiner au regard de leurs contraintes. Des demandes concernant le stationnement ont été formulées et ont bien été prises en compte dans le projet final ;
  • Le 13 février 2024, une réunion publique a permis de présenter aux habitants et aux commerçants le calendrier des fouilles et d'identifier les demandes visant à faciliter les usages. Durant cette réunion, une seule demande a été formulée : assurer le respect de la réglementation des zones bleues et éviter un phénomène de véhicule ventouse sur la place. La Ville a apporté   une réponse positive et la Police municipale sera vigilante au respect des durées maximales de stationnement. 

A ce jour, la Ville n'a été destinataire d'aucune autre proposition. Elle réaffirme sa volonté de pouvoir les examiner dès lors qu'elle serait officiellement sollicitée.

 

Le 16 février 2024, la Ville a reçu les commerçants du marché du vendredi matin pour identifier avec eux les adaptations envisageables visant à maintenir le marché durant toute la période de fouilles.

Par ailleurs, la Ville mettra en œuvre une commission d’indemnisation, non obligatoire, en faveur des commerces riverains de la place pour compenser, le cas échéant, un préjudice financier durant les travaux.

 

Les travaux d'aménagement seront engagés à la suite des fouilles archéologiques. Le calendrier précis de ces travaux et leur phasage seront déterminés dès lors que les entreprises de BTP auront été sélectionnées, à l'été.

Une réunion avec les commerçants et les riverains sera à nouveau organisée pour concilier au mieux le chantier et les usages.

 

Sébastien Eugène, maire de Château-Thierry et conseiller départemental, ajoute : « Annoncés depuis plusieurs années et largement médiatisés, ces travaux ne prennent personne de court. Habituée de la conduite de travaux en cœur de ville, la municipalité restera à l’écoute

de toute proposition permettant d’atténuer les effets sur le commerce de proximité. »

Ville de Château-Thierry


Dormans. Le coupable est dans la salle

22 février 2024

 

 

 

 

 

Les comédiens du Théâtre du Lavoir de la MJC (Maison des jeunes et de la culture) de Dormans remontent sur les planches pour présenter, Le coupable est dans la salle, une comédie policière

en 2 actes d‘Yvon Taburet.

 

 

 

 

 

 

Le rideau se lève, la pièce commence sur un vaudeville : le mari, la femme, l'amant et l'inévitable placard ! Tous les ingrédients du genre semblent réunis, mais les spectateurs ne vont pas assister à une représentation comme les autres : Un terrible drame se déroule, menaçant alors toute

la production. Débute alors une enquête pleine de rebondissements et d’imprévus.

 

Entre vérités cachées et trahisons, difficile d'orienter les soupçons dans la bonne direction… La seule certitude est que le coupable est dans

la salle !

 

Une comédie policière qui préserve le suspense jusqu’au dénouement final en alternant humour et réflexion pour le plus grand plaisir

des spectateurs. 

 

Représentations :

  • Samedi 16 mars 2024 à 20h30
  • Dimanche 17 mars 2024 à 15h00
  • Vendredi 22 mars 2024 à 20h30
  • Samedi 23 mars 2024 à 20h30

Billetterie :

  • Adultes : 10 euros
  • Adhérents MJC : 8 euros
  • Enfants de 11 à 16 ans : 5 euros 

Salle des fêtes. 28 Avenue de Paris. 51 700 Dormans 

DB/MLF


Dormans. 2e Salon de l’emploi et de la formation : le succès d’un travail collectif

20 février 2024

 

 

 

 

La seconde édition du Salon de l’emploi et de la formation de Dormans s’est déroulée jeudi 15 février dans la salle des fêtes de la commune Marnaise.

 

Philippe Dumont, le président du Dormans Coworking, l’espace de travail partagé

à l’initiative de l’événement pour la deuxième année consécutive, revient sur cette journée où l’on s’est bousculé dans les allées.

 

 

 

 

 

« Avec plus de 50 exposants dont 18 organismes de formation, 22 professionnels et 11 partenaires institutionnels, une fréquentation

de 350 personnes dont 175 élèves des collèges de Montmort-Lucy et de Dormans, cette édition est une réelle réussite.

 

Cette réussite s'est exprimée tout au long de la journée au travers des commentaires que les exposants, les principaux des collèges,

les professeurs accompagnants, les élèves. Tous ont salué l'organisation, les échanges, les supports pédagogiques mis à leur disposition

pour leur recherche et éveiller leur curiosité.

 

Si ce salon est devenu ce qu'il est, c'est grâce à la confiance que témoigne la commune de Dormans en mettant les locaux et le matériel technique à disposition et sa participation, la Communauté de communes des Paysages de la Champagne pour sa confiance et la participation de France Services.

 

Elle est cependant, le fruit d'un énorme travail collectif assuré par France Travail, la Maison de l'emploi, la Mission locale d’Épernay qui ont mobilisé leurs réseaux, participé activement aux aspects organisationnels, à la mise en place du salon et accompagné tout au long de la journée les visiteurs dans leur démarche.

Je tiens à les remercier chaleureusement en tant que président du Dormans Coworking.

 

Beaucoup m'ont sollicité pour une prochaine édition avec plus de démonstrations métier. Nous devons mener une réflexion avec les collèges pour la périodicité, sur l'endroit qui est limité en place d'exposants et une amélioration des supports ».

DB

Crédit photos : Axomois Production


Condé-en-Brie. Les Fripes de Lolotte : Que l’aventure commence !

19 février 2024

Ce lundi soir 19 février a eu lieu l’inauguration de la nouvelle enseigne, Les Fripes de Lolotte, installée 11 Place des Halles

au centre bourg de Condé-en-Brie.

 

Charlotte Guyot  propose dans sa jolie boutique, relookée avec son épouse Christelle Bocquillon, plein de vêtements homme, femme

et enfant.

 

S'offrir des vêtements de seconde main, c'est aussi choisir une voie plus économique. Alors foncez découvrir Les Fripes de Lolotte,

dès demain mardi 20 février, à partir de 09h30.

 

Les Fripes de Lolotte. 11 Place des Halles. 02 330 Condé-en-Brie. Ouvert du mardi au vendredi de 09h30 à 12h30 et de 14h00 à 18h30. Le samedi de 10h00 à 19h00. Fermeture Dimanche et lundi.

DB

Crédit photos : GR


Château-Thierry. Assemblée générale de l’Association Saint-Crépin : association, affectataire et municipalité, ensemble pour la mise en valeur patrimoniale

19 février 2024

 

 

 

 

 

L’assemblée générale annuelle de l’Association Saint-Crépin pour la restauration, la sauvegarde

et la mise en valeur de l’église de Château-Thierry a eu lieu samedi 17 février sur les coups de 16h00

au Presbytère de la Rue de la  Madeleine : L’occasion de constater les efforts fournis par l’association, l’affectataire, en l’occurrence la Paroisse Saint-Crépin-les-Vignes et la mairie Castelle pour mettre en avant

cet édifice religieux qui fêtera ses 500 ans en 2025.

 

 

 

 

 

 

Baptême du feu pour le président Dominic King qui a succédé l’an passé à François Kaeppelin à la tête de l’Association Saint-Crépin. Avant d’entamer l’ordre du jour de l’assemblée générale, Dominic King a tenu à rendre un hommage appuyé à son prédécesseur.

 

Le président de Saint-Crépin a présenté pendant près d’1 heure devant un auditoire attentif, un PowerPoint d’informations détaillées

et rehaussées de photos. Parmi les participants à l’assemblée, étaient présents le curé de la Paroisse Don Arnaud Amayon, Thomas Guérin de la nouvelle Direction du Patrimoine de la Ville créée en octobre dernier en remplacement de la Direction du Château et

de l’Unité d’Archéologie, Jean-Marc Pourcine conseiller municipal délégué au Patrimoine et Sébastien Eugène maire de Château-Thierry, conseiller départemental de l’Aisne.

 

Dans le rétro

 

Dominic King a rappelé les temps forts de l’année écoulée, en particulier les Journées Européennes du Patrimoine en septembre avec pas moins de 200 visiteurs et une montée au sommet de la tour de l’église qui a connu un vif succès. « Le sommet de la tour est le point culminant de Château-Thierry, souligne le président. Il est plus haut de quelques mètres que le plateau du Château ».

 

Concernant la fréquentation, notez que l’unique église de Château-Thierry a vu passer 40 000 personnes et selon le président

« pas que des paroissiens ! »

 

L’illumination de la tour de l’église, du 20 décembre 2023 au 10 janvier 2024, n’est pas passée inaperçue et a rencontré de nombreuses louanges. Cette illumination a été possible grâce à la contribution de la mairie, des Services techniques de la Ville et de la société

EM-EVENT.

 

Dominique King a salué les initiatives de la Paroisse Saint-Crépin-les-Vignes pour embellir l’intérieur de l’édifice religieux : la rénovation du dais avec sa coupole dorée sur le sommet du grand autel, la peinture des cadres des quatorze stations du chemin de croix et

la restauration en cours de la statue de Jeanne d’Arc.

 

« Des projets assez lourds »

 

Forte de 73 adhérents, Dominic King espère passer « au-dessus des 100 très vite », l’Association Saint-Crépin a moult projets dans

les cartons pour la valorisation de l’église.

 

« Des projets assez lourds » : la restauration, actée par la Ville de Château-Thierry, de l’arrière- plan de l’autel marial, la restauration

de la niche-lavabo datant de 1568 située sur le mur Sud à droite de l’autel, la mise en place d’un éclairage digne de ce nom de la partie inférieure de la Tribune, du tableau « Baptême du Christ », limite 17e siècle 18e siècle, peint par Joseph Vivien et des deux chasses reliquaires situées de part et d’autre du maître autel et restaurées par l’association et la préparation des 500 ans de l’église.

Sur ce dernier point, la municipalité invite l’association Saint-Crépin à devenir un partenaire actif et privilégié au projet des festivités

des 500 ans concoctées par la Ville et qui se dérouleront tout au long de l’année 2025.

 

Lorsque l’église Saint-Crépin sera mise hors d’eau, l’association souhaite pouvoir disposer de la salle de la sacristie Nord afin d’une part, de l’utiliser pour des réunions de bureau ou de conseil d’administration et d’autre part, de la mettre à disposition des artistes avant

les concerts.

 

Améliorer la communication

 

Un site internet boosté, un guide en français et en anglais, un projet de livre, les 500 ans de l’église en 2025 : Dominic King veut améliorer la communication et précise : « Si nous faisons tant d’efforts notamment financiers pour mettre en valeur cette église, il faut que cela soit articulé avec une communication qui puisse permettre à un maximum de personnes de s’en rendre compte. Faire connaître la beauté historique et culturelle de l’église saint-Crépin est aussi pour nous une priorité. Cela va de pair avec ce que nous faisons en matière de travaux

de rénovation ».

 

5, 20 et 30 euros                                  

 

La trésorière de l’Association Saint-Crépin, Catherine Gosset, a présenté une  situation financière saine validée par les participants.

Les montants de la cotisation restent inchangés pour l'année 2024 : 5 euros pour un étudiant, 20 euros pour une personne seule

et 30 euros pour un couple.

 

Conseil d’administration renouvelé

 

Accueillie à l’unanimité par les participants à l'assemblée générale, Françoise Lecoq fait son entrée au sein du Conseil d'administration

de l'Association saint-Crépin.

 

Quid du  serpent de mer ?!

 

Le moteur de la soufflerie de l’orgue de l’église Saint-Crépin, un instrument à vent multiforme, mais aussi un serpent de mer faisant l’objet de débats lors de chaque assemblée générale, a rendu l’âme en octobre dernier. « Il a envoyé des messages de fumée ». souligne Dominic King.

 

Une réparation a été engagée à l’initiative de l’association Les Amis des orgues de Château-Thierry présidée par Christian Eme. Deux entreprises locales, Plantin et Stod, ont redonné vie au moteur. Le montant du « devis global » est de 3480 euros.

« Il était de bon aloi de ne pas solliciter financièrement la Ville de Château-Thierry pour cette opération, explique Pierre Moracchini des Amis  des orgues. L'association possède un petit capital et va prendre en charge le coût de la réparation ».

 

Pour assurer la continuité du service liturgique, Pierre Moracchini a indiqué que son association a financé l’achat d’un orgue élec-tronique de seconde main, au prix de 1000 euros, installé en bordure du chœur.

 

Ces deux informations ont eu pour effet de provoquer la réaction d'un participant à l’assemblée, sans doute adhérent des Amis

des orgues : « Tu as pris ces engagements financiers, tout seul. Ce n’est pas le président qui décide tout seul. Je trouve dommage qu’il n’y a pas

eu de concertation. Ce n’est pas comme cela que fonctionne une association ».

 

« On a agi dans l’urgence, rétorque Pierre Moracchini. On va la dissoudre, comme cela on sera tranquille ».

 

Pierre Moracchini fait savoir à l’assemblée qu’il souhaite dissoudre, « dans l’année », l’association Les Amis des orgues de Château-Thierry. L’argent détenu par l’association sera reversé à l’Association Saint-Crépin et « mis sur un compte dédié à la restauration de l’orgue de l’église ».

 

Actions municipales

 

Avant d’évoquer la rénovation de la toiture de l’église Saint-Crépin, Thomas Guérin a souhaité présenter à l’assemblée la nouvelle Direction du Patrimoine qui remplace la Direction du Château et l’Unité d’archéologie : « Désormais, la Ville a un organe dont la mission est précisément d’aller au-delà du Château et de l’Unité d’archéologie et de veiller au patrimoine de la Ville, qu’il soit classé ou pas. C’est une tâche qui nous incombe et pour laquelle, effectivement, on l’a vu avec le cas de la grande présentation du maître autel pour laquelle la Direction

du Patrimoine peut être à la manœuvre sur des projets de façon assez rapide, avec des résultats concrets dans de brefs délais ».

 

Thomas Guérin a souhaité également évoquer Don Arnaud : « qui a eu la gentillesse d’attirer notre attention sur le fait que la grande présentation de l’autel était démontée et laissée en vrac à l’arrière du maître autel depuis l’entre-deux guerres selon nos investigations.

Nous avons trouvé des photos d’avant 1914 où tout était en place et des photos de 1950 où tout avait disparu. Nous avons sollicité la DRAC et l’Unité départementale d’architecture et du patrimoine pour connaître leur avis sur le remontage de cette pièce, en pré-sentant les documents d’archives qui permettaient de justifier sa réinstallation.

La DRAC a donné son feu vert immédiat en trouvant qu’il était pertinent de remettre le maître autel dans son état initial, ne serait-ce pour éviter de perdre des morceaux d’une œuvre monumentale qui est la propriété de la Ville. La Direction du Patrimoine a envoyé une petite équipe

qui œuvre habituellement sur le Château avec une partie du matériel d’échafaudage qui sert à l’entretien du Château ».

 

Avec le soutien du Service archéologique départemental de l’Aisne, la Ville de Château-Thierry a entrepris le relevé pierre par pierre

de l’état existant de la façade qui va bientôt être traitée dans le cadre des travaux commandés par la Ville.

 

« Il y a eu assez peu d’études réalisées sur Saint-Crépin, précise Thomas Guérin. Finalement, on connaît assez peu de choses sur un plan archéologique. Nous avons une convention de collaboration scientifique avec le Département de l’Aisne qui nous a permis de mettre en œuvre

le drone du Département et son pilote, de façon à pouvoir faire une photo archéologique de l’état de l’église avant le début des travaux et

le remplacement d’un grand nombre de pierres malades ».

 

Rénovation de la toiture de l’église

 

Objectifs, historique et phases : Avant d’évoquer la rénovation de la toiture de l’église Saint-Crépin, Thomas Guérin a fait un rappel

des épisodes précédents. Les entreprises en charge des lots « Charpenterie », « Couverture » et « Taille de pierres- Maçonnerie »

ont été notifiées en novembre 2023. L’ordre de service pour commencer les travaux a été signé par la mairie Castelle le 29 janvier

de cette année.

 

« Officiellement, les travaux ont commencé ». lance Thomas Guérin. Sauf qu’il n’y a pas d’échafaudage devant Saint-Crépin... « Il y a un petit souci avec l’entreprise qui devait installer l’échafaudage depuis plus de 15 jours, explique Thomas Guérin. Le maître d’œuvre s’efforce de lui demander d’exécuter les travaux. C’est un démarrage un peu laborieux. On veille à ce que les travaux avancent. Je rappelle que la durée maximale du marché fixée par la Ville est de 12 mois. Les trois lots doivent rentrer dans cette période. La Ville sera extrêmement vigilante

sur le respect des délais ».

 

« Un projet bien financé »

 

Thomas Guérin a rappelé le financement des travaux engagés dont le montant est de 1 169 804,44 euros TTC : « C’est un projet bien financé avec 80% de subventions. Le reste en autofinancement représente 20%. Même si c’est du temps masqué, il y a eu un énorme travail

de Marie De Hertogh sur les recherches de financement et la communication sur les différents organes comme la DRAC et la Région, de façon

à faire fonctionner des temps administratifs qui sont parfois peu compatibles ».

 

Projet « 1 don, 1 ardoise »

 

Ce projet est un souhait de la Ville de Château-Thierry. Thomas Guérin explique : « L’objectif est de venir à l’appui du financement global

des travaux de l’église en offrant la possibilité au public de venir participer, que l’on soit particulier ou entreprise, avec un geste assez fort,

celui de donner une ardoise en contrepartie du don. Ces ardoises allaient être enlevées par l’entrepreneur et probablement  pilées pour faire

du  tout-venant dans des chemins. La Ville a souhaité faire un usage plus intelligent de ce qui est finalement un élément de patrimoine.

Ces petites ardoises ont quand même quelques siècles pour certaines. D’autres contreparties sont prévues. Ce projet est mis en place avec

la Fondation du Patrimoine et nous avons souhaité y associer l’Association Saint-Crépin en tant que relai. Vous êtes sur place, vous êtes les mieux à même de parler de l’édifice, de ce qu’on y fait et d’inviter les gens à faire des dons en faveur de cette église ».

 

« Ne jamais repartir de zéro »

 

Le maire de Château-Thierry a rappelé qu’il n’y a plus de travaux sur l’église Saint-Crépin depuis 20 ans et qu’à l’intérieur de l’édifice religieux, « cela commence à se  voir ». Dès sa prise de fonction en 2017, Sébastien Eugène a souhaité un avancement rapide

des travaux sur la couverture de l'église Saint-Crépin : « Même si on ne réalise pas tous les ans 1,2 millions de travaux, il ne faut jamais arrêter de chantiers. Nous avons perdu beaucoup de temps pour relancer la dynamique, pour refaire un diagnostic général sur le bâtiment.

Il faut que l’on continue chaque année à investir un minimum, en tous cas à continuer un certain nombre d’études pour avancer sur des travaux. Il ne faut jamais repartir de zéro, comme on a dû le faire il y a maintenant quelques années. Il y a eu du retard. Je m’en excuse. Et puis là,

nous étions persuadés, il y a un mois, qu’en venant à l’AG, il y aurait un échafaudage devant l’église. Ce n’est pas le cas mais c’est à mon sens quelques semaines de retard ».

 

La Ville accompagnatrice

 

Sébastien Eugène est revenu sur le projet d’éclairage des œuvres présenté par Dominic King : « Évidemment, la Ville sera accompagnatrice, souligne le maire. J’ai juste un souci. Tout l’éclairage doit être mis en cohérence. Le prochain chantier d’envergure, soit la remise à plat de l’éclairage et pas uniquement de quelques œuvres, aurait peut-être plus de sens. Cela simplifierait les démarches. Plus vous présentez un projet conséquent, plus global, plus avez de chance d’obtenir des financements.

Ça vaut peut-être le coup de se dire qu’on lance une étude générale sur l’éclairage. Ça va retarder la date de mise en valeur de certaines œuvres, par contre, on aura un éclairage optimal à la fin des travaux. Je trouve que cela serait une très bonne idée de profiter de cette année 2024

pour réaliser le cahier des charges et que l’on puisse commencer à avancer sur l’année 2025-2026 pour la mise en avant de l’éclairage global ».

 

Sébastien Eugène s’est exprimé lui aussi sur le dossier de l’orgue : « La gestion de l’orgue est un sujet systématiquement abordé. Là-dessus, nous sommes vraiment à votre écoute. C’est vrai que d’autant plus que les travaux d’embellissement ont été réalisés, soit par les prêtres, soit

par l’association. Plus l’intérieur est mis en avant, plus l’orgue aujourd’hui dénote dans ce cadre global. Il va falloir que l’on trouve une solution

à un moment donné pour que tous les efforts réalisés d’embellissement ne soient pas « gâchés » par un orgue, alors que par définition, un orgue est là aussi pour embellir ».

 

Le maire Castel a adressé un « très grand merci sincère à l’Association Saint-Crépin pour les animations proposées : « Je vois beaucoup d’investissements pour valoriser notre église. J’ai toujours considéré que les Castelthéodoriciens et les Sud-Axonais ne considéraient pas à sa juste valeur cet édifice religieux. Du fait qu’à l’extérieur, avec la pierre un peu trop tendre, on a l’impression qu’elle a été fortement dégradée,

qu’à l’intérieur, avec les infiltrations, elle n’est pas non plus optimale. Et malheureusement, ces dégradations cachent un véritable patrimoine qui, petit à petit, grâce à vos efforts, est mis en avant. Je ne peux que vous inciter à continuer sur cette lancée.

Nous, Ville, on continuera à vous aider comme on l’a fait pour les illuminations. Je suis persuadé, qu’autant les travaux évidemment très lourds doivent être portés par la commune, autant sur l’animation d’un tel lieu, nous ne sommes pas capable de le faire tel que vous serez capable

de le faire en terme de moyens humains, de cœur et de passion ».

 

Une étroite collaboration

 

Fidèle participant à l’assemblée générale de l’Association Saint-Crépin, Jean-Marc Pourcine, conseiller municipal délégué au Patrimoine, aux Musées et à la Coordination touristique, souligne : « Nous travaillons en étroite collaboration sur beaucoup de sujets. Votre exposé, Monsieur le président, l’a démontré. En retour, je peux vous dire qu’au nom de la municipalité, cet échange, vous l’aurez tout au long de l’année 2024. C’est de bonne augure pour les 500 ans de l’église en 2025 ».

 

Comme à l’accoutumée, le verre de la fraternité a clôturé l’assemblée générale.

 

Savoir encore +

 

Association Saint-Crépin

1 Rue de la Madeleine. 02 400 Château-Thierry

Courriel : associationsaintcrepin@outlook.fr

sms 06 41 67 71 97

Site internet : https://www.associationsaintcrepin.com/

DB

Crédit photos : Axomois Production / ASC

 


[Événement] Château-Thierry. Ciné-débat : projection du documentaire Le chant des vivants

18 février 2024

 

 

L’association Cultures en Liberté vous invite à un ciné-débat, mardi 27 février à 20h30, avec la projection du documentaire, Le Chant des vivants, au Cinéma Théâtre de Château-Thierry.

 

D’une durée de 82 minutes, Le chant des vivants est réalisé par Cécile Allegra.

 

Survivants de la longue route de l'exil, de jeunes filles, de jeunes hommes, arrivent à Conques

au cœur de l'Aveyron. Là, une association, Limbo, entourée d'habitants accueillants, permettent

au groupe de se poser un temps. Ces jeunes sont issus d’Érythrée, du Soudan,de Somalie,

de Guinée, de RDC.

À Conques, ils marchent, discutent, respirent... Peu à peu, le souvenir de la route s'atténue,

et la parole renaît. Alors un jour surgit une idée un peu folle, celle d'une expérience collective. L'histoire commence à l'automne, dans ce petit bout de France, et se termine en juillet,

dans l'éclat d'un été. De toutes leurs épreuves, ils feront une chanson.

 

 

 

Ticket : 7 euros. La projection proposée par Cultures en Liberté sera suivie d’un débat.

 

Le chant des vivants. Cinéma Théâtre. 13 Place de l’Hôtel de Ville. 02 400 Château-Thierry

MCP


Jaulgonne. Le Club des Loisirs dévoile un programme éclectique

18 février 2024

L’assemblée générale annuelle du Club des Loisirs de Jaulgonne a eu lieu, samedi 17 février, dans la Salle du Conseil de la mairie Sud-Axonaise. Le programme 2024 des activités a été dévoilé aux participants. Un programme amené à être enrichi

au cours de l'année.

 

Dans un silence studieux, une cinquantaine d'adhérents ont tout d’abord écouté les différents comptes-rendus retraçant les activités

de l'année écoulée. Les rapports, moral et financier, ont été adoptés à l'unanimité.

 

Programme 2024, non exhaustif, du Club des Loisirs de Jaulgonne

  • Samedi 4 mai : Les Dieux Sexy Parisiens (Spectacle Chippendales) ;
  • Dimanche 19 mai : Les Trésors de l'Oise (Visite du Château de Montataire. Repas au Château. Visite d'une carrière de pierres) ;
  • Vendredi 24 mai : Twist à Saint Tropez par la Compagnie Trabucco (Comédie musicale au Mail de Soissons) ;
  • Lundi 24 juin : Enregistrement de l'émission "N'oubliez pas les paroles" avec Naguy ;
  • Samedi 21 septembre : Molière l'Opéra Urbain (Reims Arena. Places en 1ère catégorie).  

L'assemblée générale a pris fin sous les applaudissements et autour du verre champenois de l'amitié, accompagné de chouquettes

et de marbrés au chocolat.

 

Composition du Bureau du Club des Loisirs de Jaulgonne

 

Alain Pichelin (Président) ;

Marceline Caron (Trésorière) ;

Micheline Narguet (Trésorière-adjointe) ;

Sylvie Respaut (Secrétaire) ;

Josie Tellier (Secrétaire-adjointe) ;

Ghislaine Ferrand (Déléguée aux voyages).

DB/AP

Crédit photo : CLJ


[Exposition] Château-Thierry. Peter, Georges et les autres…

17 février 2024

Intérieurs aux oranges (entre autres) 2022. Format 70 x 100 cm. Tempera à l’œuf sur bois
Intérieurs aux oranges (entre autres) 2022. Format 70 x 100 cm. Tempera à l’œuf sur bois

 

 

 

 

 

 

 

 

Expo peinture du 24 février au 27 avril 2024 à la Maison de l’Amitié France Amérique. Pour cette nouvelle exposition, la Ville de Château-Thierry invite le peintre Bruno Lebon. Originaire de Poitiers, il vit et travaille aujourd’hui à Reims. L’artiste a sélectionné pour

la Maison de l’Amitié France Amérique une douzaine de peintures grands formats.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bruno Lebon éprouve un grand intérêt pour les techniques picturales anciennes. Il peint à la tempera grasse : un mélange d'huile,

d'œuf et de pigments qu'il fabrique lui-même. Elle lui impose une lenteur dans la réalisation, une exigence à contre-courant de

nos rythmes de vie. L'atelier joue d'ailleurs un rôle primordial dans sa démarche : lieu de réflexion, de concentration où les tableaux s'élaborent dans la durée. Son travail de couleur vise une recherche d'harmonie : Les tons francs côtoient les teintes les plus subtiles patiemment choisies, accordées.

 

Pourtant, l'artiste vit en ce début de XXIème siècle, dans son temps. À l'aise avec les images numériques, il connait bien les logiciels

de création et leur pouvoir de fascination. Bruno Lebon a conscience d'évoluer dans une société saturée d'images et d'informations.

Sa peinture est une métaphore de ce monde un peu fou dont il cherche à rendre compte. Elle donne à voir des compositions complexes où des motifs inattendus y figurent sans véritable hiérarchie. Pour ce faire, il peint essentiellement de mémoire, des figures, fragments d'objets surgissant de manière spontanée sans apparente logique au gré des séances de travail. Selon l'artiste, le tableau doit nous forcer à la réflexion, la contemplation, à quitter la lecture superficielle des images. Son univers regorge de motifs tirés de la bande dessinée, des cartoons, de figures triviales et d'une certaine culture populaire "vintage" un brin surannée : on y trouve entre autres choses, chaussettes, écouteurs, personnages et autres têtes… des bribes d'histoires apparaissent et le regardeur est mis à rude épreuve, sommé de s'investir dans cette confrontation !

 

Les références de l'artiste proviennent de la figuration libre, de la peinture française du siècle dernier et enfin d'une influence américaine. On peut citer entre autres Georges Braque, Giorgio de Chirico, des peintres comme Robert Combas, les américains

Peter Saul, et surtout Philip Guston, la référence selon lui. Une citation de celui-ci vient éclairer ce qui est cœur de la démarche

de Bruno Lebon : " Souvent, au moment où l’on est prêt à abandonner, on joue ses dernières cartes. On rajoute quelques touches,

on accède à un nouveau type de conscience et on travaille à partir de ce déclic ".

 

Maison de l’Amitié France Amérique. Place des États-Unis. 02 400 Château-Thierry. Entrée libre les lundis 13h30 - 17h00.

Du mardi au samedi 09h30 - 12h30 / 13h30 - 17h00.

Ville de Château-Thierry


Vallées-en-Champagne / La Chapelle-Monthodon : Le concours de belote revient !

16 février 2024

À Vallées-en-Champagne, l’un des trois comités des fêtes de la commune nouvelle, celui de La Chapelle-Monthodon, organise un concours de belote, samedi après-midi 16 mars, dans la salle communale.

 

Le dernier concours de belote qui s’est déroulé dans cette salle remonte au 11 mars 2017. L’édition avait rassemblé huit équipes.

Il faut dire qu’à l’époque, le comité des fêtes n’avait pas souhaité trop communiquer sur l’événement. La raison : Le concours 2016 avait drainé « trop de monde ». Du coup, des participants ayant à cœur de jouer étaient restés sur le carreau.

 

Les amateurs de belote sont donc attendus samedi 16 mars à partir de 13h30. Inscription : 10 euros par joueur. Le concours est doté

de lots pour tous les participants.

 

Buvette et restauration seront à disposition pour le confort des joueurs.

 

Savoir +

Concours de belote 2024

Tél : 03 23 82 43 80

DB

Crédit photos : Axomois Production


Agglo Château-Thierry. Des parcours thermiques pour savoir si votre maison est bien isolée

15 février 2024

Dans le cadre de son Guichet unique de l’habitat, l’agglo propose des parcours thermiques

à destination des habitants des centres bourgs de Condé-en-Brie, Fère-en-Tardenois et Neuilly-Saint-Front qui bénéficient depuis 2 années d’une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (OPAH).

 

Ces parcours se dérouleront le :

  • Lundi 26 février à Condé-en-Brie
  • Mercredi 27 février à Fère-en-Tardenois
  • Jeudi 29 février à Neuilly-Saint-Front 

Le départ se fera à 18h pour chaque parcours et le lieu du rdv vous sera communiqué une fois l’inscription effectuée.

 

La réservation est obligatoire au 06 07 94 35 54 ou par mail à francerenov@carct.fr

 

 

 

À l’aide d’une caméra thermique il sera possible de se rendre aux domiciles des personnes qui auront réservé leur participation

afin de voir par l’extérieur les déperditions thermiques de leurs habitations. La caméra thermique permet de repérer facilement

les déperditions liées notamment aux défauts d’isolation, aux déperditions des huisseries ainsi que les ponts thermiques.

 

Ces parcours seront animés par notre Conseiller France Rénov’ qui pourra vous orienter sur les solutions techniques et les aides

les plus adaptées.

 

Si votre logement se situe dans le cœur de bourg de Condé-en-Brie, Fère-en-Tardenois et Neuilly-Saint-Front, inscrivez-vous sans plus tarder !

CARCT


Château-Thierry. 3e édition de la Marche nocturne des femmes

12 février 2024

Pour la troisième fois à Château-Thierry, à l'initiative de la section locale de la Ligue des droits de l'homme (LDH), est organisé un événement festif gratuit consacré aux droits des femmes. Cette manifestation aura lieu dans le contexte de la célébration de la Journée internationale des droits des femmes (8 mars) et elle se tiendra sur deux jours les vendredi 8 et samedi 9 mars  au Palais des sports.

 

Ouvert à tous gratuitement, ce grand rendez-vous de la femme affichera un programme varié : conférences et débats avec deux autrices Sibylle Gollac et Anne Simon, salon du livre et de la BD féministes, musique et sport, petite restauration,... Comme les années précédentes, l'événement comprendra aussi une « Marche nocturne des femmes » dans les rues du centre-ville, au soir du vendredi

8 mars.

 

Qui sont les autrices Sibylle Gollac et Anne Simon ?

 

Sibylle Gollac est sociologue et chercheuse au Centre national de la recherche scientifique (CNRS), au sein d'une équipe « Culture et sociétés urbaines » du Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris. Ses recherches portent notamment sur la place de l'économique et du juridique dans les relations de parenté et les inégalités de genre. Avec Céline Bessière, elle est l'autrice d'un ouvrage publié aux éditions La Découverte sous le titre Le genre du capital – Comment la famille reproduit les inégalités.

Fruit de quinze ans de recherche à fouiller dans les rapports statistiques et à s'entretenir avec des notaires, des avocats et des juges,

ce livre montre que les mécanismes de contrôle et de distribution du capital varient selon les classes sociales, mais aboutissent toujours à la dépossession des femmes.

 

Anne Simon, autrice de bande dessinée et illustratrice pour la presse et l'édition jeunesse, est, en 2004, première lauréate du concours Jeunes talents du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême. Après Perséphone aux Enfers, une BD de 2006, elle publie plus d'une vingtaine d'albums parmi lesquels trois biographies dessinées, chez l'éditeur Dargaud, Freud, Marx et Einstein. Anne Simon est aussi très connue pour sa saga féministe et politique, chez Misma, Les Contes du Marylène (La Geste d'Aglaé, Cixitite impératrice, Boris l'enfant patate,...), traduite en plusieurs langues.

 

Le programme complet

 

Vendredi 8 mars 2024

  • dès 19h00, au Palais des sports : accueil du public avec cocktail de bienvenue ;
  • à 19h30, introduction de la soirée avec une présentation, par Stéphane Amelineau, professeur documentaliste, de l'évolution       de la place de la femme dans la BD & la littérature jeunesse ;
  • à 20h00, deux conférences de Sibylle Gollac, sociologue du CNRS, coauteur de l'ouvrage « Le genre du capital – Comment la famille reproduit les inégalités », et Anne Simon, lauréate du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême, qui a illustré et publié de très nombreuses BD, conférences suivies d'un échange croisé avec les deux autrices ;
  • à 22h00 : après le partage d'une soupe antillaise offerte, départ de la « 3ème Marche nocturne des femmes » dans les rues          du centre de Château-Thierry, en musique, avec l'association Vanille des îles. 

Samedi 9 mars 2024

  • dès 10h00 : Salon du livre et de la BD féministes, avec séance de dédicace et la présence de la Librairie des fables ;
  • de 14h00 à 16h00 : démonstration des techniques simples et efficaces du krav maga (self défense), par l'association Kanazawa Karaté Krav Maga. 

Sont parties prenantes de l'événement des 8 et 9 mars : Ligue des droits de l'homme (LDH), Association Vanille des îles, Librairie des Fables, Association Kanazawa Karaté Krav Maga, Ville de Château-Thierry.

BC/LDH


[Bientôt] Château-Thierry. 4 jours de « vacances autrement »                      à la Paroisse Saint-Crépin-les-Vignes

11 février 2024

La Paroisse Saint-Crépin-les-Vignes innove ! Tous les jeunes, chrétiens ou non, du CE1 à la 5e, sont les bienvenus pour passer un temps de loisir de quatre jours, du 27 février au 1er mars, autour de la paroisse.

 

Des vacances où on joue , où on prie, pour seulement 3 euros par jour. Il faut tout de même prévoir son pique-nique.

 

Comme le souligne Don Jean-Baptiste Lemaire, toutes les infos sur ces « vacances autrement »

sont sur le flyer !

 

Savoir +

Don Jean-Baptiste Lemaire

sms : 07 66 57 33 22

Courriel : jblemaire@csm.fr

DB


Data ameli : une plateforme gratuite et unique de consultation                de données de santé

06 février 2024

Image d'illustration
Image d'illustration

 

 

 

Des statistiques en veux-tu, en voilà avec Data ameli,  le nom de la plateforme nationale de données de santé créée par l’Assurance maladie.

 

 

 

 

 

 

Cet outil est basé sur le principe de l’open data : des données numériques et des statistiques rendues accessibles à tous de manière gratuite. Grand public et professionnels de santé peuvent consulter à tout moment des informations complètes sur les pathologies,

la vaccination contre la Covid-19 et l’activité des professionnels de santé.

 

Parmi les interfaces figure, Data professionnels libéraux, qui affiche des informations sur la démographie et l’activité des professionnels installés en libéral. Cela concerne une trentaine de métiers : médecins généralistes et spécialistes, dentistes, sages-femmes, orthophonistes, etc.

 

C'est grave Docteur ?!

 

Data ameli nous apprend plein de choses, notamment qu'il y avait, en 2012, 381 médecins généralistes (hors médecins à expertise particulière) dans le département de l'Aisne. 10 ans après, le nombre de "toubibs" était de 313.

Si on va faire un tour chez nos voisins de la Marne, le département affichait 478 médecins généralistes en 2012. En 2022, ils étaient... 472.

DB/AP


Hauts-de-France Propres 2024 : La 7e  édition revient les 15, 16, 17 mars

06 février 2024

Image d'archives/Axomois Production
Image d'archives/Axomois Production

La 7e édition des Hauts-de-France Propres revient les 15, 16, 17 mars prochains.

 

Cette opération est ouverte à toute personne privée ou publique souhaitant organiser un ramassage local : habitants, randonneurs, agriculteurs, membres d’associations, chasseurs, pêcheurs, entreprises, lycées, communes, intercommunalités…

 

En 2023, la Région a battu tous les records avec 96 000 habitants qui se sont mobilisés dans plus de 2000 points de ramassage sur l'ensemble du territoire.

DB