Le bulletin météo du jour

 

    La météo en direct                 Webcam                        Les prévisions

Loading

L' actualité du quotidien

14 juillet. Sud de l’Aisne. 1 monument, 3 villages

15 juillet 2018

 

Quelques habitants des trois villages de Connigis, Monthurel et Saint- Eugène se retrouvèrent, samedi 14 juillet, autour de leur unique monument aux morts situé au bord de la route départementale RD4.

 

Bernard Honoré, maire de Connigis, prononça le discours rappelant les vertus républicaines toujours à actualiser : liberté, égalité, fraternité ! Un piquet d’Honneur de sapeurs-pompiers du centre de secours principal de Saint-Eugène fut présent lors de ce rassemblement.

 

 

 

Les participants prirent ensuite le verre de l’amitié dans la cour de l’école de Saint-Eugène, puis jouèrent les prolongations à Connigis pour la traditionnelle saucissonnade.

Henri Gandon

Crédit photos : Henri Gandon

 


Vallées-en-Champagne. La Chapelle-Monthodon. Et la lumière fut

14 juillet 2018

Dans le cadre de son projet de commémoration du Centenaire 1914-1918, la municipalité de Vallées-en-Champagne a mis au diapason l’église de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge de La Chapelle-Monthodon.

 

Depuis vendredi 13 juillet, un éclairage bleu rappelle la fleur symbolique du bleuet et l’uniforme du poilu. La mairie odonienne aurait dû également se parer de bleu, mais la télégestion empêcherait de piloter finement le parc de l’éclairage public. Les églises et mairies des deux autres communes historiques, Baulne-en-Brie et Saint-Agnan, devraient aussi se parer d'un bleu du plus bel effet.

L’éclairage variera au rythme des saisons ou des événements. En octobre, mois de sensibilisation au dépistage du cancer du sein, les bâtiments  pourraient arborer une belle teinte rose.

DB

Crédit Photo : 7Rélia


Les vendanges : un job à l’air libre !

11 juillet 2018

 

 

 

 

 

Comme chaque année, l’agence Pôle emploi de Château-Thierry ouvre un bureau dédié

à la campagne des vendanges où se font rencontrer l’offre et la demande.

 

Vous trouverez en pièce-jointe  la fiche de candidature pour les vendanges 2018. Pour de plus amples informations, vous pouvez prendre contact avec Mme Hélène Diouy au 03 23 69 59 02 ou 03 23 69 59 08.

poleemploichateauthierry

Crédit photo : a58

 

Télécharger
candidature.pdf
Document Adobe Acrobat 129.7 KB

[Agglo] Le Conseil communautaire se réunit...

11 juillet 2018

2017. Le Conseil communautaire est en séance à Château-Thierry.
2017. Le Conseil communautaire est en séance à Château-Thierry.

 

 

La prochaine réunion du Conseil communautaire de la Communauté d’Agglomération de la Région de Château-Thierry (CARCT) se tiendra

 

Lundi 16 juillet 2018

 à 18h30

 8 rue du Château

 02 400 Château-Thierry

 

CARCT

 

 

Télécharger
1. Ordre du Jour CC du 16 juillet.pdf
Document Adobe Acrobat 87.0 KB

[Tourisme] Les visites guidées de l’été avec la Maison du Tourisme Les Portes de la Champagne

11 juillet 2018

Vous voulez vous promener, découvrir, apprendre, mieux connaître le sud de l'Aisne ? Alors pensez à nos visites guidées.

Et n'oubliez pas que vous pouvez aussi prendre vos places, directement en ligne : http://www.lesportesdelachampagne.com/les-visites-guidees-de-l-ete

 

Tous les vendredis à 15h30 : le château médiéval de Château-Thierry 

Du haut de sa butte, le château domine toute la vallée depuis près de 10 siècles. 16 tours, un puissant donjon, 2 portes, des  remparts, des cuisines monumentales (les plus grandes d’Europe), un fossé sec, bref, un site incroyable et incontournable.

Tarif : 5 €, gratuit pour les moins de 12 ans.

Rendez-vous à la Maison du Tourisme, place des États-Unis, à Château-Thierry.

 

Mercredi 11 juillet à 14h00 : Sur les pas de Camille et Paul Claudel 

Arpentez les chemins empruntés par Camille et Paul Claudel lorsqu'ils étaient enfants. La boucle d'environ 6km débute à Villeneuve-sur-Fère, va jusqu'à la Hottée du Diable pour revenir à Villeneuve-sur-Fère. Le tout agrémenté de lectures de textes de Paul Claudel et d'anecdotes sur la vie des 2 artistes. Prendre de bonnes chaussures de marche. La visite s'achèvera par une visite libre de la Maison de Camille et Paul Claudel.

Tarif : 8 € par personne, gratuit pour les moins de 12 ans.

Rendez-vous sur la place Paul Claudel à Villeneuve-sur-Fère.

 

Dimanche 15 juillet à 15h30 : La fontaine Roosevelt 

Le fils du président américain, Quentin Roosevelt perd la vie le 14 juillet 1918, dans le hameau de Chamery où son avion s’est écrasé.

Ce monument, élevé par la famille Roosevelt, continue ici à entretenir sa mémoire. Prendre de bonnes chaussures de marche.

Tarif : 5 € par personne, gratuit pour les moins de 12 ans.

Rendez-vous devant la fontaine Roosevelt, Hameau de Chamery, à Coulonges-Cohan. Visite en bilingue français/anglais.

 

Dimanche 15 juillet à 14h15 : Sur les traces des combats du Bois de Belleau 

Cette visite vous permettra de retourner sur les traces de la bataille qui a eu lieu en juin 1918 et qui a opposé une Brigade de Marines aux allemands, dans des combats acharnés de corps à corps pour enfin parvenir à la victoire des américains.

Tarif : 8 € (2h30), gratuit pour les moins de 12 ans.

Rendez-vous et réservation au Musée de la Mémoire de Belleau (03 23 82 03 63).

 

Mercredi 18 juillet à 15h30 : Chézy à travers les siècles

Une abbaye reconstruite puis transformée en château fort, 2 églises en plus de l’église abbatiale, Chézy-sur-Marne est aussi un village qui a connu la prospérité (commerce des tissus, du vin, des grains) et qui a su s’adapter à l’histoire. La famille Landowski y avait d’ailleurs élu domicile. Venez découvrir le passé riche d’anecdotes, des guernouillats ! Et en fin de visite, un sachet de gourmandises concoctées par Le Safran Bio, vous attend.

Tarif : 8€ par personne, 5 € pour les moins de 12 ans.

Rendez-vous devant la mairie de Chézy-sur-Marne.

CB

Crédit photo : Maison du Tourisme Les Portes de la Champagne

 


14 juillet et foot. Des restrictions importantes dans l’Aisne

10 juillet 2018

Des mesures de police administrative sont prises par la préfecture de l’Aisne à l’approche de la Fête nationale du14 juillet et

de la finale de la Coupe du Monde de football. Les détails sont dans l'arrêté préfectoral.

 

Télécharger
CP_arrêté_14_juillet_2018_pr_IDE.pdf
Document Adobe Acrobat 128.7 KB
Télécharger
2018-07-05_Arrêté_interdiction-vente-alc
Document Adobe Acrobat 929.9 KB


[Centenaire 1914-1918] Dormans. Hommage au Rempart contre l’Oubli

10 juillet 2018

La 99ème cérémonie du Souvenir de la construction de la Chapelle de la Reconnaissance s’est déroulée, dimanche 8 juillet à Dormans, devant un parterre de personnalités et

une foule très nombreuse.

 

Le Mémorial des Batailles de la Marne édifié à Dormans est l’un des quatre monuments nationaux avec l’ossuaire de Douaumont dans la Meuse, Notre-Dame de Lorette dans le Pas-de-Calais et l’Hartmannswiller, dit le Viel Armand, dans le Haut-Rhin dédiés à la Grande Guerre.

 

 

Il vit le jour grâce à un comité créé le 18 juin 1919 et dirigé par la Duchesse d’Estissac, Comtesse de la Rochefoucauld, le Cardinal Luçon et Monseigneur Tissier, respectivement archevêque de Reims et évêque de Châlons-sur-Marne en 1918 et le Maréchal Foch.

Pour se procurer les fonds nécessaires à ce projet, l’association constituée par les membres du comité initiateur a été autorisée à faire appel à la générosité du public. La première pierre fut posée le 18 juillet 1920. La construction, commencée en 1921, sera terminée en 1931.

 

Ce dimanche 8 juillet, après la messe du Centenaire célébrée par Monseigneur François Touvet, évêque de Châlons-en-Champagne,

les dépôts de gerbes de fleurs à l’ossuaire, les discours de Michel Courteaux, maire de Dormans, Christian Bruyen, président du Conseil départemental de la Marne et Odile Bureau, sous-préfète d’Épernay, puis le salut aux porte-drapeaux, un lâcher de ballons a clôturé comme à l'habitude cette magnifique commémoration. DB

 

Christian Bruyen est le président du Conseil départemental de la Marne.
Christian Bruyen est le président du Conseil départemental de la Marne.

 

Une cérémonie exceptionnelle devait se dérouler le 18 juillet prochain à Dormans dans le cadre du Centenaire 1914-1918. Celle-ci a été annulée

il y a quelques jours seulement. Christian Bruyen, ancien maire de Dormans mais toujours conseiller municipal, et actuellement Président du Conseil départemental de la Marne a souhaité expliquer les raisons de l'annulation lors de cette commémoration  :

 

« La première cérémonie a eu lieu le 18 juillet car cela avait beaucoup de sens au regard de la Seconde Bataille de la Marne. Au fil du temps, la cérémonie a été avancée au début car il était devenu plus difficile de mobiliser la population au-delà du 14 juillet. C’est l’évolution de la société qui en a voulu ainsi. Cette année,

on nous avait fortement conseillé de faire une cérémonie un 18 juillet pour un vrai retour à l’Histoire et parce que cela allait conduire à une manifestation de très grande envergure.

 

 

 

 

Quand nous avons compris qu’il ne s’agirait que d’une cérémonie assez classique, rehaussée par la présence tout de même de madame la secrétaire aux Anciens Combattants, Geneviève Darrieussecq, sans pour autant connaître la semaine passée encore les horaires qui allaient s’imposer à nous, sans nous permettre de faire la promotion de l’évènement, on s’est dit qu’il était préférable d’annuler plutôt que d’aller vers un échec cruel pour tous ceux qui s’étaient mobilisés pour cette manifestation. Décision difficile au regard de ce qui avait été engagé, décision douloureuse pour la commune, très douloureuse, tout autant pour le département de la Marne mais décision raisonnable. Je le dis avec force, nous comprenons parfaitement que l’agenda du Président de la République n’est pas permis sa venue pour ce 18 juillet. Nous pouvons parfaitement imaginer que ce 18 juillet ne soit finalement pas la bonne date même si au départ on nous l’avait un peu vendu comme tel.

Encore une fois, le Président de la République a évidemment bien d’autres obligations. Nous comprenons, mais du coup cette cérémonie

se serait déroulée après les festivités du 14 juillet, après la Coupe du Monde de football qui retient l’attention de toute la France et pas seulement. Elle se serait déroulée en plein Tour de France, elle se serait déroulée la deuxième quinzaine du mois de juillet avec beaucoup de concitoyens déjà partis en vacances. Et puis ceux qui restent, disons-le, pas forcément dans l’état d’esprit de participer à une cérémonie comme vous le faites tous aujourd’hui.

Nous n’avions pas alors le choix.  Il était plus raisonnable d’annuler mais sans baisser les bras. Car les 1 500 soldats inconnus qui sont inhumés dans cet ossuaire méritent mieux que cela, baisser les bras. Comme ceux d’ailleurs qui reposent au cimetière militaire, la nécropole franco-allemande, à deux pas d’ici.

 

Avec Michel Courteaux, on caresse l’espoir que le Président de la République Emmanuel Macron, pour lequel nous avons un profond respect, nous fasse l’honneur de sa présence ici-même dans les prochains mois, en tous cas avant la fin du Centenaire. Depuis sa prise de fonction,

il a participé à de nombreuses cérémonies dédiées à la commémoration de la Grande Guerre et il témoigne ainsi des valeurs qui sont les siennes. Oui, le Président de la République a évidemment compris l’importance de la dynamique autour du Centenaire de la Première guerre mondiale. Non, il ne pouvait pas être présent le 18 juillet et nous en sommes tristes mais sans amertume vis-à-vis de celui qui a émis la volonté de faire du 11 novembre prochain un grand rendez-vous international pour la paix. Oui, nous conservons l’espoir de le recevoir avec tous les honneurs dus à son rang. Il serait à jamais le premier Président de la République à venir sur ce site puisque le général de Gaulle est venu ici dans les années 50 mais il n’était alors pas encore Président de la République. Il viendrait en quelque sorte constater la réalité des travaux entièrement financés par l’État pour presque 1 million d’euros. Il corrigerait ainsi une situation assez anormale et qui n’est pas à lui reprocher et qui renforcerait son image ici dans la Marne. Les quatre monuments nationaux dédiés à la Grande Guerre auraient été visités par la plus haute autorité de la France au fil du Centenaire.

 

Essayons de rester optimistes pour croire enfin à la reconnaissance de la Nation. Ce serait d’ailleurs la première fois qu’un Président de la République viendrait à Dormans depuis je crois Louis XVI. Il n’était pas tout à fait Président de la République et il n’avait pas forcément beaucoup le sourire puisqu’il revenait de Varennes à l’époque. Promis, il ne s’agira absolument pas de ça pour notre Président de la République pour lequel nous avons encore une fois beaucoup de respect. Et nous compterons alors sur la mobilisation de chacun pour faire de cet instant un grand succès et de ce point de vue, s’agissant de la contribution des uns et des autres à nos réussites, je m’associe à Michel Courteaux pour tous les remercier. Et en particulier Le Poilu de la Marne, cette association présente depuis des années sur ce site et présente demain encore et aujourd’hui bien sûr. Nous savons pouvoir compter sur eux pour transmettre aussi ce devoir de mémoire. Je suis particulièrement heureux que l’on se retrouve ensemble ici parce que ce mémorial est au cœur de notre identité locale, celle de Dormans. C’est très important que nous soyons là pour rendre hommage à ces combattants de la Grande Guerre qui avaient 20 ans, 25 ans pour la plupart quand leur vie a été brutalement interrompue. Voilà donc pour que nos enfants, nos petits-enfants, nos descendants ne vivent jamais cela, car attention mesdames et messieurs, la paix même en Europe n’est jamais à considérer comme définitivement acquise et il nous appartient à tous de transmettre notre esprit de vigilance.

 

Je le dis, que les drapeaux bleu-blanc-rouge soient de sortie pour la fête nationale du 14 juillet, c’est bien, même si je ne suis pas certain qu’au-delà des festivités, tout le monde ait à l’esprit le sens à donner à cette fête nationale, malheureusement. Que les drapeaux bleu- blanc-rouge et

la Marseillaise soient présents à tous les carrefours, dans tous les bars, à toutes les fenêtres à l’occasion de chaque succès de notre équipe nationale de football en Coupe du monde, c’est très bien, c’est même très, très, bien. Mais enfin il serait bon aussi que ces drapeaux ici présents, merci à nos amis porte-drapeaux, que ces drapeaux fassent la fierté de nos concitoyens dans leur quotidien et que notre jeunesse n’oublie pas

le sacrifice de ceux qui ont donné leur vie qui commençait à peine pour qu’aujourd’hui nous vivions dans un monde liberté. Merci à toutes et

à tous de ne pas baisser les bras et de transmettre ce message en toute circonstance car ce n’est jamais inutile. La paix est fragile mais il faut croire en l’avenir si tant est qu’on sache le préparer et le construire en tenant compte des errements qui ont malheureusement jusque-là jalonné l’humanité. Ce mémorial, ce rempart contre l’oubli a contribué, contribue, et contribuera, j’en suis sûr, à l’émergence d’un monde meilleur ».

 


[Centenaire 1914-1918] La Chapelle-Monthodon. Les parcours mémoriels de la Seconde Bataille de la Marne

09 juillet 2018

 

L’un est bleu, l’autre est rouge. Ce sont les deux parcours mémoriels créés par la Commission locale du Centenaire 1914-1918 dans le cadre de la commémoration de la Seconde Bataille de la Marne sur l’aire de La Chapelle-Monthodon et celle

de Saint-Agnan.

 

Ces deux randonnées du Souvenir d’une durée de deux heures pour le parcours bleu et d’une heure pour le parcours rouge sont jalonnées de treize silhouettes de soldats en métal. Sur chaque silhouette, un système QR code permet la restitution des tragiques journées du 15 juillet au 22 juillet 1918 sur votre smartphone. La qualité du réseau mobile près de chaque silhouette est bonne.

Par ailleurs, la Commission locale du Centenaire a souhaité publier le récit emblématique des derniers moments de trois soldats, un français, un américain et

un allemand. Ces bibliographies sont reproduites en trois langues et figurent près

des silhouettes.

 

Les parcours seront inaugurés dimanche 15 juillet dans la matinée lors de la cérémonie officielle qui débutera quant à elle à 10h30 au calvaire de La Verdure situé à l’intersection des RD20 et RD203. DB

 


Dormans. La triplette Chardonnier-Souchet-Grandpierre remporte le concours interne de pétanque

09 juillet 2018

De gauche à droite : Alain Souchet, Michael Grandpierre et Yannick Chardonnier.
De gauche à droite : Alain Souchet, Michael Grandpierre et Yannick Chardonnier.

L'Amicale Bouliste Dormaniste organisait, dimanche 8 juillet, son premier concours interne de pétanque  dans le parc du château de Dormans.

 

Sous un soleil radieux, dix triplettes se sont affrontées sur le terrain restauré au printemps par la municipalité dormaniste. Disputé sur quatre parties, le concours a vu la victoire finale de la triplette composée de Yannick Chardonnier, le capitaine de l’équipe, Michael Grandpierre et Alain Souchet.

 

Un beau trophée a été remis aux vainqueurs. Ces derniers pourront le conserver définitivement à condition qu’ils remportent encore deux fois de suite le concours interne de l'Amicale.

 

 

Pour le moment, le trophée est exposé au Bar du Luxembourg à Dormans, siège de l’association. Si vous souhaitez rejoindre l'Amicale Bouliste Dormaniste, il vous suffit de composer le 06 24 34 10 19. DB

 

Embrasser Fanny

Alain Souchet a réalisé une Fanny pour l'Amicale Bouliste Dormaniste.
Alain Souchet a réalisé une Fanny pour l'Amicale Bouliste Dormaniste.

 

A la demande de Laurent Matherat, un adhérent de l’Amicale Bouliste Dormaniste, Alain Souchet vient de réaliser une Fanny pour l’association. Ce sud axonais qui possède une formation de staffeur-architecturier-ornemaniste n’a pas dévoilé le nom du modèle ayant servi à la réalisation

de la sculpture en plâtre...

 

A l'origine, les perdants d’une partie de pétanque devaient embrasser les fesses d'une femme postiche nommée Fanny, représentée sous forme de tableau, de poterie ou de sculpture.

Tous les clubs boulistes en conservent une à leur siège et cette icône fait partie de leur patrimoine.

 

C'était à la fois une récompense et une honte pour l'équipe perdante mais toujours une franche rigolade pour les spectateurs. « Embrasser Fanny, c'est l'image effrayante de la défaite, la preuve horrible qu’on a été battu. Et pas seulement battu, mais vaincu lamentablement, l'humiliation totale : perdre par 13 à 0 ! ».

 


Dormans. Hommage aux combattants de la Grande guerre

08 juillet 2018

La traditionnelle cérémonie du souvenir de la construction de la Chapelle de la Reconnaissance s'est déroulée, dimanche 8 juillet, au Mémorial des Batailles de la Marne 1914-1918 de Dormans.

 

La messe du souvenir célébrée par Monseigneur François Touvet, évêque de Châlons-en-Champagne, puis l'hommage rendu aux initiateurs du projet de construction de la Chapelle ont été les deux temps forts de ce 99ème anniversaire.

Plus d'info à venir.

DB


Vierzy. La Tribu de Jérôme déménage !

08 juillet 2018

Jérôme Delparte est le coach du Battle Club.
Jérôme Delparte est le coach du Battle Club.

Chaque année depuis 2016, les adhérents du Battle Club ont coutume de se retrouver avant le départ des vacances d’été. La tradition a été une nouvelle fois respectée, vendredi 6 juillet, lors d’une soirée festive qui s'est déroulée en plein air à Vierzy. Cette rencontre a été l’occasion pour Jérôme Delparte, le coach du club, d’annoncer l’ouverture de la nouvelle salle du Battle Club à Villeneuve-Saint-Germain en septembre prochain.

 

Lors de sa création en 2016, l’association de boxe anglaise a tout d’abord exercé son activité à la mairie de Vierzy, puis lors de la fermeture de l’école du village, dans le préau de celle-ci. La mise à disposition des lieux par la municipalité a permis l’éclosion de l’association. Toutefois, l’austérité du préau, le défaut d’éclairage, et le manque de chauffage en période hivernale étaient un frein au développement harmonieux du Battle Club.

 

Du coup, à partir de septembre, les 45 adhérents pratiquant la boxe anglaise et le cross training vont donc pousser la porte de leur nouvelle salle de 500m2 située au 309 route de Reims à Villeneuve-Saint-Germain. Bien que mis sous pression par les participants à la soirée, coach Jérôme n’a pas dévoilé les nombreuses surprises qui attendent les adhérents et futurs adhérents du Battle Club dans leur nouveau repaire. Il va donc falloir patienter jusqu’à la rentrée... DB

 


[Village Étoilé] Baulne-en-Brie perd ses étoiles

06 juillet 2018

En 2013, la commune de Baulne-en-Brie s’engage à réduire son éclairage, incite aux économies d’énergie et offre une belle qualité de nuit aux astronomes. Du coup,

le bourg est mis en lumière avec le label "Village Étoilé". Baulne-en-Brie, après concours, se voit attribuer quatre étoiles sur cinq du premier coup !

 

 

Dans le cadre de la commémoration du Centenaire de la Seconde Bataille de la Marne, l’éclairage de l’église et de la mairie pouvait faire craindre le pire quant au label. « Ils vont perdre des étoiles » lance une habitante de Vallées-en-Champagne. La crainte n’a pas lieu d’être car la commune a été dégradée, ou plutôt délabellisée, en 2017 comme 187 autres communes.

 

En effet, ce label décerné par l’association nationale pour la protection du ciel et de l’environnement nocturnes est valable quatre ans. Le village étoilé doit ensuite reconstituer un dossier de participation au concours. « Nous n'avons pas maintenu ce label pour plusieurs raisons. Nous n'avons pas été informés que ce label avait une durée  de 4 ans ou l'information n'a pas été prise en compte lors de l'attribution de ce label. De plus, nous avons reçu un courrier recommandé nous signifiant la perte du label sans aucun avertissement  préalable. Suite à

la création de la commune nouvelle, j'ai priorisé d'autres actions, donc ce label a été délaissé. J'envisage de soumettre au conseil une demande d'une nouvelle labellisation pour Vallées en Champagne » explique Bruno Lahouati, maire de la commune nouvelle Vallées-en-Champagne, regroupant depuis le 1er janvier 2016, les villages de Baulne-en-Brie, La Chapelle-Monthodon et Saint-Agnan. DB

 


Centenaire 1914-1918. Inauguration du Fismes Mémorial 18

05 juillet 2018

La Sidération des Étoiles. Une oeuvre monumentale de Christian Lapie.
La Sidération des Étoiles. Une oeuvre monumentale de Christian Lapie.

La ville de Fismes va commémorer, le 15 septembre prochain, le Centenaire de la Bataille qui a fait rage dans ses rues à l’été 1918. Lors de ces combats, ce sont 13 000 soldats américains qui ont été blessés ou tués.

A l’occasion de cette commémoration, une œuvre monumentale de l’artiste Christian Lapie va être inaugurée en présence d’officiels US et Français. Toute la journée, des animations et des festivités auront lieu ainsi que la projection d’un court métrage tourné à Fismes.

AS

Crédit photo : Fismes Mémorial’18

 

La Sidération des Etoiles

 

Treize figures, de 3,35 à 4,90 mètres de hauteur, disposées en petits groupes, veilleront sur le square de la Vesle, le rond-point et

le terre-plein en face. Les propos de l’artiste rémois Christian Lapie :

 

« Sidération: anéantissement subit d’une ou plusieurs fonctions vitales provoquées par un choc émotionnel violent. Étoiles : en référence à la bannière étoilée et en écho à la constellation de la douleur à la Caverne du dragon.

Les figures dialoguent face à face, côte à côte pour offrir une vision globale de tous ces jeunes hommes américains et allemands

qui ont combattu pan de mur après pan de mur, de cave en cave, dans un sacrifice ultime pour côtoyer la mort et l’infini. D’aspect brut et élémentaire, mes figures sont sans bras ni visage, monumentales et puissantes, elles n’illustrent pas, mais veulent interroger, déstabiliser et questionner.

 

Engoncées dans la masse du bois dont elles sont extraites, comme noircies par le feu elles sont silencieuses et figées, debout, de jour comme de nuit. C’est une tribu de sentinelles placides et immuables. Elles sont si présentes qu’il semble qu’elles ont toujours été là, qu’elles font partie du paysage, de son histoire. C’est précisément à la mémoire individuelle et collective qu’elles font référence.

 

Ce mémorial de la bataille de Fismes prendra place près du pont sur les bords de la rivière Vesle et sur le carrefour, mes figures

seront disposées en groupe. Chaque sculpture sera accompagnée d’un double abstrait. L’ensemble créera de nouveaux espaces rythmés qui dialogueront entre les creux et les pleins.

 

Cette installation offrira aux visiteurs la possibilité d’expérimenter de nouveaux points de vue et la perception de cet environnement familier en sera changée ».

 

Télécharger
communique_presse_2 juillet.pdf
Document Adobe Acrobat 675.8 KB
Télécharger
programme.pdf
Document Adobe Acrobat 436.4 KB


[Discrimination] Appel à participation pour un projet artistique

05 juillet 2018

L'artiste champardennaise Sandrine Farget. Capture youtube.
L'artiste champardennaise Sandrine Farget. Capture youtube.

Dans le cadre d’un projet artistique en collaboration avec la Direction de la Culture de Lille Université, l’artiste champardennaise Sandrine Farget recherche des modèles photos pour la création d’une galerie de portraits ayant pour thème la discrimination.

 

« Cette année nous fêtons le 70ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen, et pourtant, nous constatons encore aujourd’hui que l’article 1 concernant la LIBERTÉ et l’ÉGALITÉ de tout être humain est malheureusement loin d’être respecté ! Mon exposition, visible à la Faculté de Droit aura pour but de rappeler, à l’ordre, ces fondamentaux .

 

Discrimination raciale et sociale, couleur de peau, origine, lieu de vie, discrimination sexuelle dans le milieu du travail, discrimination sur

l’orientation ou « l’apparence » sexuelle, homosexualité, bisexualité, androgyne, transgenre…, discrimination sur la grossesse dans le milieu du

travail, discrimination sur les mœurs, fumeur, ancien détenu…, sur l’état de santé, maladie, handicap physique ou mental, anomalie génétique, sur l’âge, personnes âgées, discrimination physique, trop grand, trop petit, obésité, anorexie, tenue vestimentaire particulière, coupe ou couleur de cheveux « hors norme », tatouages, piercings, visages disgracieux… » explique Sandrine Farget.

 

Si vous souhaitez participer à ce projet, il suffit de prendre contact avec l’artiste au 06 07 66 46 63.

DB


[AGGLO] Les Relais Assistantes Maternelles proposent des formations de proximité pour renforcer les compétences des professionnels

04 juillet 2018

Formation sur l'autisme avec Dorothée Wawrzacz, psychologue clinicienne.
Formation sur l'autisme avec Dorothée Wawrzacz, psychologue clinicienne.

 

 

La Communauté d’Agglomération de la région de Château-Thierry compte quatre Relais Assistantes Maternelles, les « RAM », sur

son territoire. Leurs animatrices accompagnent les parents dans

la recherche d’un lieu d’accueil et les aident pour les démarches administratives.

Elles conseillent également les assistantes maternelles et les gardes à domicile et leur proposent des ateliers d’éveil pour les enfants accueillis.

 

 

 

 

 

Les Relais Assistantes Maternelles de l’Agglomération organisent des sessions de formation pour la 7e année consécutive.

Ces formations, à destination des professionnels, permettent de renforcer connaissances et pratiques de la petite enfance sur

une thématique ciblée. En partenariat avec l’organisme de formation IRFA Évolution, labellisé par IPERIA, centre de formation et organisme des métiers de la famille et du domicile, les RAM de l’Agglo offrent aux assistantes maternelles une formation sur

leur territoire, dans le cadre du plan de formation.

En effet, depuis le 1er avril 2018, les assistantes maternelles bénéficient de 58 heures de formation par an. Le monde de la petite enfance demande d’évoluer rapidement sur des thématiques diverses : handicap, alimentation, communication. Les Relais Assistantes Maternelles répondent donc à ces besoins de formation en proposant plusieurs sessions par an.

 

Émilie Mathieu, animatrice des RAM de la Communauté d’Agglomération, a accueilli 12 assistantes maternelles les samedis 14 et 21 avril dernier, à Condé-en-Brie. Les professionnelles ont suivi la formation « s’occuper d’un enfant atteint d’autisme », animée par Dorothée WAWRZACZ, psychologue clinicienne. D’une durée de 14 heures, la formation avait pour objectif de comprendre les besoins spécifiques de l’enfant afin de favoriser son bien-être et son développement : connaître les signes de l’autisme infantile, communiquer avec la famille et les professionnels partenaires, adapter son comportement en fonction des troubles autistiques de l’enfant.

Suite à cette formation, les professionnels ont acquis des compétences pour accueillir un enfant atteint d’autisme ou déceler les signes de l’autisme chez les enfants qu’elles accueillent.

 

Dates des prochaines sessions de formation des Relais Assistantes Maternelles

 

« Adopter une démarche efficace pour trouver de nouveaux employeurs », à Château-Thierry, les 15 et 29 septembre, le 13 octobre et le 10 novembre 2018.

Contact : Monique DIDIER ou Christelle MESSANT au 03.23.84.35.47 ou par mail ram.chateau@carct.fr

 

« Activités adaptées aux enfants selon leur âge », à Neuilly-Saint-Front, les 6 et 20 octobre 2018.

Contact : Sandrine PAUGET au 03.23.71.52.64 ou par mail ram.neuilly@carct.fr

CARCT

Crédit photo : CARCT

 


[Culture] Dormans. Une exposition retrace la naissance du Mémorial

03 juillet 2018

Le Mémorial de Dormans accueille, du 7 juillet au 16 septembre 2018, une exposition sur la naissance de ce lieu de mémoire.

 

Le centenaire de la Grande Guerre est l’occasion d’un retour sur cette séquence du passé qui,

à l’issue du conflit a vu naître sur la France entière une envie de témoigner de la reconnaissance envers les auteurs de la libération et de perpétuer le souvenir de ce terrible conflit.

 

Dormans et sa région furent particulièrement touchés par les combats et nous revenons ici sur la naissance du projet, de ce qui deviendra le Mémorial de Dormans, initialement appelé

« Chapelle de la Reconnaissance Nationale », au travers de deux témoignages majeurs que sont :

– La gestation d’un projet architectural,

– Le déploiement d’une ferveur « pour » et « sur » ce lieu de Mémoire.

 

La présente évocation comporte donc deux volets :

– Comment est né le projet architectural du Mémorial et comment a-t-il évolué jusqu’à sa réalisation.

 

 

Nous avons réuni des documents graphiques, notamment plans et perspectives des architectes de l’époque, à partir des premiers croquis, jusqu’aux plans de réalisation. Cent ans après, regardons de quelle manière les responsables du projet ont su « entretenir

la flamme ». Des photos d’époque permettent de voir la mobilisation des autorités civiles, militaires et religieuses et le mouvement d’adhésion de la population qu’elles ont su canaliser vers ce « rempart contre l’oubli », notamment à l’occasion des commémorations annuelles.

 

Un livret-jeu à destination des plus jeunes est mis gratuitement à disposition des visiteurs à l’accueil du Mémorial. Une visite guidée

de cette exposition sera proposée lors des Journées Européennes du patrimoine.

villededormans


[Expo] Trélou-sur-Marne. Une dégustation visuelle avec la pétillante Caroline Brun

16 juin 2018

De gauche à droite : Caroline Brun et Anna Météyer.
De gauche à droite : Caroline Brun et Anna Météyer.

A Trélou-sur-Marne, Champagne Météyer accueille dans sa galerie-musée l’artiste  Caroline Brun. Le vernissage de l'exposition s'est déroulé vendredi 15 juin en soirée.

 

Ambassadrice du champagne, native d’Aÿ dans le département de la Marne, Caroline Brun est une artiste atypique dont les toiles évoquent les techniques de la vinification, l’art de l’assemblage du vin d’or, l’autre nom du champagne.

« La Champagne est un diamant. Chaque vinificateur offre un prisme particulier, un savoir-faire particulier et effectivement, chacun maitrise un art de la vinification qui lui correspond.

Derrière un vin, il y a une sensibilité, une émotion.

 

 

Il y a des vins qui sont joyeux, il y a des vins qui vous font plaisir, qui vous cajolent. La diversité de notre appellation et le charme de notre appellation ont fait un vin qui est le plus technique qui soit, qui offre une diversité énormissime. Il faut la faire découvrir au plus grand nombre. Les amateurs d’Art boivent du champagne et il faut aller vers eux et leur parler avec leurs émotions, leur sensibilité et parler du champagne autrement. C’est ce que j’offre à travers mes toiles. Je parle du vin de façon très académique, mais parler de ratio, parler de x% de, x% de, de tant de grammes de, je trouve ça ennuyeux.

Une personne n’est pas une taille, un poids, une pointure, mais il y a une sensibilité derrière une personne et vous avez une sensibilité derrière

le vin. C’est ce que j’exprime à travers mes tableaux. Ils sont divers dans leur technique. Mais comme les vins de champagne, vous avez des vins qui sont gourmands, d’autres fruités, d’autres qui vont être très purs, très élancés, vous avez des techniques différentes sur mes toiles qui évoquent simplement cela» explique Caroline Brun. L'artiste pétillante vous convie à voir/boire 18 toiles et 4 douelles jusqu’au 26 juillet.

 

Exposition Caroline Brun. Champagne Météyer Père et Fils, 39 rue de l’Europe. 02 850 Trélou-sur-Marne.

Sur rendez-vous au 03 23 70 26 20.

DB