Le bulletin météo du jour

 

    La météo en direct                 Webcam                        Les prévisions

Loading

L' actualité du quotidien

CARCT. Nouvelle saison culturelle 2019-2020

16 octobre 2019

La Communauté d’Agglomération de la région de Château-Thierry a le plaisir de vous faire découvrir la nouvelle saison culturelle 2019-2020. Spectacle, théâtre, concert…,  cette programmation se veut variée et éclectique !  

 

Pour commencer, voici deux spectacles à ne pas manquer, à l’Espace culturel Raymond Commun situé à Brasles. Ne tardez pas

à réserver vos places !

 

Mercredi 6 novembre à 20h30 - Bruno Salomone : Le Show du futur ! (one man show). Mise en scène : Gabor Rassov

 

Nous sommes dans une émission de télévision du futur, un futur proche, presque déjà là. Où Bruno Salomone y joue tour à tour :

son animateur puissant et mégalo, ses chroniqueurs avant-gardistes, ses invités de choix. Des chansons décalées, des rubriques improbables, des météos surréalistes, des pubs extravagantes…jusqu’au moment où tout bascule...

Cette émission serait-elle visionnaire ? Un one man show d’anticipation où l’anticipation n’est pas celle qu’on croit. Un univers plus

que déjanté où tout virevolte et rebondit à une vitesse colossale.  

 

Vendredi 22 novembre à 20h30 - Lenine Renaud (concert)

 

Formation acoustique mais groupe d’appellation et d’origine incontrôlable, composé de fortes personnalités et de fichus caractères. Lénine Renaud sonne rock’n’roll. Ils ont cette attitude et la gueule de l’emploi. Tour à tour folk, swing, funk, musique d’Europe de l’Est, biguine, valse, tango, blues… Lénine Renaud n’est ni « hype », ni « tendance » et s’autorise toutes les influences.

C’est un melting pot, un piège musical pour lequel on est heureux de succomber, une world-music de quartier qui n’est pas sans rappeler un certain folklore pour la zone mondiale. Leur coller une étiquette n’est pas possible, ça n’adhère pas.

 

Réservations :

  • par mail : billetterie@carct.fr
  • par téléphone au 03 65 81 04 00
  • sur place, les soirs de spectacle

Tarif plein : 14 euros / Tarif réduit : 12 euros (moins de 20 ans, étudiants, partenaires et groupes de plus de 10 personnes)

Tarif moins de 12 ans : 8 euros.

Abonnement 3 spectacles moins de 12 ans : 24 euros / Abonnement 3 spectacles : 33 euros.

 

Espace Culturel Raymond Commun

Place Gaston et Georges Brigot

02 400 Brasles

CARCT

Télécharger
Prog-Culturel-2019-WEB.pdf
Document Adobe Acrobat 4.8 MB

Transports Agglo. Ne pas confondre vitesse et précipitation

16 octobre 2019

Le TAD permet aux habitants de se rendre deux fois par semaine dans leur bourg centre.
Le TAD permet aux habitants de se rendre deux fois par semaine dans leur bourg centre.

Vouloir faire vite ne signifie pas bâcler. Autrement dit, pour faire une chose vite et bien, il faut redoubler de concentration. Cette faculté a largement fait défaut lors de l’édition du guide horaires 2019/2020 du nouveau réseau de transports dans l’agglomération de la région de Château-Thierry.

 

Nom de ligne, période de réservation, jour de circulation : Le dit guide, déposé dans les boîtes aux lettres des 87 communes

de l’agglo à la fin des vacances, est parsemé d’inexactitudes au fil des 30 pages. Ce qui n’empêche pas Fablio de le mettre tout

de même en téléchargement sur son site internet. Un site internet dont la recherche d’horaires par ligne ne fonctionne pas.

Bref, il y a du pain sur la planche comme le diraient Manue et Thierry, les nouveaux repreneurs de la boulangerie-pâtisserie

de Condé-en-Brie...

 

Un erratum devrait être diffusé lors des vacances de la Toussaint. Je suggère à l’Agglo de prendre vraiment son temps et de déposer

la nouvelle mouture dans deux mois au pied de chaque sapin des sud axonais. Une brochure de qualité sur papier glacé peut être

un cadeau original pour les fêtes.

Dominique Bré


Montmirail. Les éleveurs charolais de la Marne et de l’Île-de-France font la foire le 27 octobre

L'association des Éleveurs Charolais lors de l'édition 2018 de la foire Saint-Simon de Montmirail. ©CB
L'association des Éleveurs Charolais lors de l'édition 2018 de la foire Saint-Simon de Montmirail. ©CB

L’Association des Éleveurs Charolais de la Marne et de l’Île-de-France organise, pour la 18ème année consécutive,

une exposition-vente de charolais lors de la Foire de la Saint-Simon. Retrouvez les éleveurs le 27 octobre à Montmirail

pour admirer les qualités de la première race à viande en France.

 

Rencontre avec les éleveurs charolais

 

Comme chaque année, l’association des Éleveurs Charolais de la Marne et de l’Île-de-France sera présente lors de la foire de la Saint- Simon de Montmirail, dimanche 27 octobre.

 

Vente à l’amiable de reproducteurs

 

Intégrée dans le cadre d’une manifestation très fréquentée, une exposition, accompagnée d’une vente à l’amiable de reproducteurs Charolais, rassemblera une vingtaine d’animaux, jeunes et adultes, en provenance d’élevages sélectionnés de la région et adhérents

ou non à l’association des Éleveurs Charolais de la Marne et de l’Île-de-France. Les rassemblements d’animaux restent un point fort

pour les éleveurs. En effet, ceux-ci se déplacent régulièrement lors de manifestations charolaises diverses à travers la région ou même le pays. C’est le cas pour les concours organisés par le Herd-Book Charolais où les éleveurs ont l’habitude de se rendre aux évènements suivants :

  • Le concours national veaux dans la Nièvre : 11 novembre 2019,
  • Le concours national adulte à Roanne : du 27 au 29 septembre 2019,
  • Le concours charolais à Agrimax à Metz : du 23 au 25 octobre 2019,
  • Prochainement le concours interrégional de Rethel les 16 et 17 novembre, organisé depuis l’an dernier lors de la foire de Rethel, foire au boudin blanc, concours d’animaux de boucherie et marché de producteurs.

A travers ces concours nationaux ou d’autres évènements plus locaux, foire de Coulommiers, de Montigny-le-Roi, Lusigny-sur-Barse

et Montmirail, les éleveurs sont fiers de présenter la race charolaise. C’est aussi et surtout un lieu d’échanges privilégiés entre sélectionneurs et éleveurs pour progresser dans les élevages.

 

Dégustation de "Viande du Terroir Champagne-Ardenne"

 

A l’occasion de la foire de Montmirail, en partenariat avec Interbev Grand Est, les visiteurs pourront également découvrir les qualités gustatives de la première race à viande française. En effet, une dégustation de viande d’origine locale avec la marque régionale

"Viande du Terroir Champagne-Ardenne" vous sera proposée.Cette marque repose sur quatre principes :

  • Proximité : viande 100 % issue de Champagne-Ardenne,
  • Qualité : viande maturée pour assurer sa saveur, sa tendreté et sa jutosité,
  • Emploi : un cahier des charges strict est respecté par les acteurs de la filière (traçabilité, santé, bien-être animal, ...),
  • Environnement : les animaux pâturent au moins six mois dans l’année et sont nourris avec une alimentation fourragère produite à 90 % sur l’exploitation.

La vente se fait en circuits de proximité. Les éleveurs vous attendent donc nombreux lors de cette journée "spécial charolais" !

 

Retrouvez les éleveurs de l’association lors du concours de Rethel, reconnu Herd- Book Charolais

samedi 16 et dimanche 17 novembre 2019

Foirail de Rethel

1 rue Jacques Brel. 08 300 Rethel

CB


[Opération Brioches] Montlevon. 600,51 euros récoltés au profit de l’Apei des 2 Vallées

15 octobre 2019

Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

La commune de Montlevon a participé, samedi 12 octobre, à l’Opération Brioches. Les bénévoles mobilisés pour cette action emblématique de l'Unapei peuvent être fiers : 600,51 euros ont été récoltés au profit de l’Apei des 2 Vallées.

 

Edgar Vervaet, le maire de ce bourg sud axonais de 297 habitants, tient particulièrement à les remercier ainsi que les généreux donateurs.

DB et VL

 


[Transports] Ligne P du Transilien. Le conseiller régional Hauts-de-France Dominique Moyse n’est pas satisfait et le fait savoir

15 octobre 2019

"Ce soir (mardi 15 octobre NDLR)  aura lieu un comité de la ligne P (Transilien). Je n’ai pas été invité.

 

La Région des Hauts-de-France contrairement à ce qui peut être dit n’est pas concertée et cela est dommage, car si la gestion et la responsabilité de cette ligne est du seul ressort de la Région Île-de-France et d’Île-de-France Mobilité, ce sont plusieurs milliers de voyageurs du sud de l ‘Aisne depuis les gares de Château-Thierry, La Ferté-Milon, Chézy-sur-Marne, Nogent-l’Artaud qui empruntent cette ligne chaque jour.

 

Ce qui est proposé ce soir ne peut me satisfaire, les réponses apportées ne sont pas les bonnes, la priorité ce sont les moyens mis pour permettre aux voyageurs de se déplacer dans de bonnes conditions.

J’ai signé la pétition des collectifs et ai co signé ce communiqué de presse."

Dominique Moyse

 

Lignes ferroviaires Paris-Château-Thierry et La Ferté-Milon, dans l’attente de vraies solutions

 

La direction des lignes E, P et T4 nous informe d’un projet pour le service annuel 2020. La proposition formulée appelle plusieurs remarques.

En premier lieu, nous voulons saluer la volonté de dialogue exprimée par la direction de la SNCF et d’Ile de France Mobilités,

avec les représentants des usagers ainsi que les élus des lignes concernées.

Pour autant, si la nouvelle offre soumise à validation du comité prévoit un cadencement renforcé sur la ligne Paris-Château-Thierry, nous ne pourrions accepter que cette amélioration du service puisse se faire au détriment de la desserte vers La Ferté-Milon.

 

La mise en place, pour les usagers de cette ligne, d’une alternative impliquant des correspondances à Meaux ne fera que contribuer

à dégrader encore les conditions de transport des usagers : manque de praticité entraîné par les changements de trains (pour les personnes à mobilité réduite mais aussi pour le transfert des poussettes, des valises, ou tout simplement trouver une place assise), retards accrus, entre autres problématiques.

 

Il est réaliste d’envisager dès à présent les inévitables difficultés liées à des retards de trains qui empêcheront dès lors les usagers

de pouvoir prendre leur correspondance. Pour rappel la ponctualité de la ligne est aujourd’hui à 85% seulement !

 

Les usagers, au lieu de prendre directement le train à la Ferté-Milon, se rendront en voiture jusqu’à Meaux ou Trilport, augmentant l’encombrement des routes et des aires de stationnement. A une époque où les dérèglements climatiques nous incitent à revoir nos modes de déplacement, cette solution ne s’inscrit pas dans une bonne démarche !

 

Par ailleurs, concernant les trains inox qui ont plus de 30 ans, s’ils ne sont pas remplacés à ce jour, c’est en raison d’une non anticipation du remplacement du matériel par le transporteur. Ce n’est pas au voyageur encore une fois d’en payer les frais.

 

Nous ne voyons pas comment, d’un seul point de vue technique, il serait possible d’assurer une plus grande fiabilité de transport en ajoutant deux navettes par jour sans augmenter le parc matériel.

 

L’arrivée des rames AGC grand EST devait assurer les 6h18 et 17h05 en UM2. Aujourd’hui 50% de ces trains sont assurés par des inox.

Plus largement, le problème de fond est la qualité du service en lui-même. Il n’est plus possible d’accepter des retards, des suspensions, des annulations, dus à des événements de toute nature : avaries d’un matériel vétuste, manque d’entretien des voies ou des abords, avec particulièrement des problématiques d’élagage récurrentes, prise en charge des accidents de personnes…

Autant de dysfonctionnements auxquels la SNCF doit en priorité remédier.

 

Ce que les usagers des transports ferroviaires attendent très légitimement, c’est un service public de transport performant et sûr.

Nous n’accepterons pas que l’amélioration des conditions de transport des uns passent par leur dégradation pour les autres.

 

Depuis de nombreuses années, les rencontres se multiplient, les tables rondes se succèdent, sans qu’une réelle amélioration

ne se fasse sentir.

C’est uniquement sur la base d’un calendrier définitif rassurant et fermement mis en œuvre, avec une véritable remédiation

des difficultés en termes de fiabilité du matériel, de ponctualité, de places en nombre suffisant, que nous accepterons les propositions de la SNCF.

 

Nous attendons également une vraie planification pour l’électrification des lignes, ainsi que pour la modification des infrastructures, mais avant cela également, les engagements pris notamment en nombres de rames à l’horizon du transfert des rames AGC de Provins pour assurer les directs en UM3.

 

Céline Le Frère, maire de La Ferté-Milon

Dominique Moyse, conseiller régional des Hauts-de-France

Jacques Krabal, député de l’Aisne


[Conférence] Montmirail. Les avant-gardes allemandes : l’exemple          du Bauhaus

15 octobre 2019

 

 

 

 

Les avant-gardes allemandes : l’exemple du Bauhaus (1919-1933), une conférence de Michel Bachler, vendredi 25 octobre 2019 à 20h30, Espace Loisir Culture,

salle Barbara, 28 Rue du Faubourg de Paris, 51 210 Montmirail. L’entrée est libre.

 

 

Le Bauhaus (prononcez bao aos) est un mouvement artistique né en Allemagne

aux lendemains de la première guerre mondiale, aux choix novateurs dans le domaine

de l’architecture et du design industriel. Le Bauhaus s’est développé grâce à une réflexion pédagogique et sociale qui a heurté les plus conservateurs et dont le nazisme a précipité la fin en 1933.

Ce mouvement essaime dès lors dans le monde (États-Unis, Grande-Bretagne, Tel Aviv). Son esthétisme est aujourd’hui admis et fait partie souvent de notre quotidien.

PP


Crézancy. Nom d’un chaudron... : un conte pour Halloween à la Maison des Associations

15 octobre 2019

Kristel est conteuse mais également écrivaine.
Kristel est conteuse mais également écrivaine.

 

 

 

La Compagnie Le Chien qui Miaule vous propose un conte d'Halloween : Nom d'un chaudron... une histoire originale contée par Kristel, artiste conteuse.

Mercredi 23 octobre 2019 à 15 h 30

Maison des Associations

2 rue de Paris

02 650 CREZANCY

 

Conte tous publics à partir de 3 ans. Tarif : 5 euros par personne.

Goûter offert. Places limitées. Réservation conseillée au 06 68 62 64 03  (Gérard Gille) compagnielcqm@yahoo.fr ou au 07 68 33 43 56 (Kristel).

KLC


Vallées-en-Champagne. Odon’Attitude a tenu son assemblée générale

14 octobre 2019

De gauche à droite : Isabelle Breton et Rachel Mérat pilotent l'association Odon'Attitude.
De gauche à droite : Isabelle Breton et Rachel Mérat pilotent l'association Odon'Attitude.

 

 

L’association sportive et culturelle  valcampanienne Odon’Attitude

a tenu son assemblée générale, samedi 12 octobre, dans la petite salle communale de La Chapelle-Monthodon.

 

Isabelle Breton, présidente et secrétaire de l’association, a tout d’abord jeté un œil dans le rétroviseur. Les randonnées pédestres et les cours de yoga ont connu un vif succès.

Le Tout Petit Festival d’Agri (Cultures), biennale portée par Odon’Attitude depuis 2016, a fait salle comble le 25 novembre 2018 à Baulne-en-Brie.

 

 

 

 

 

Du côté des sujets qui fâchent, figurent les diverses animations pour les enfants. Elles n'ont pas rencontré le succès escompté

par les organisateurs. Du coup, le Bureau a décidé de ne plus concocter d’animations pour les enfants de la commune nouvelle.

 

Rachel Mérat, trésorière d’Odon’Attitude, a ensuite décrit la situation financière de l’association. Celle-ci est saine. Pour ceux qui s'interrogeaient sur le devenir du matériel sportif acheté grâce à une subvention communale et plus utilisé depuis l'arrêt des cours

de gym, cardio step, etc..., Isabelle Breton a devancé la question en indiquant qu'une convention de prêt de matériel était signée entre l'association et Adeline Levillain, coach sportive, exerçant son activité sur la commune de Condé-en-Brie.

 

Conformément aux dispositions statutaires, il a été procédé au renouvellement d’un membre du Bureau de l’association. Isabelle Breton a été reconduite au sein d’Odon’Attitude. Le verre de l’amitié, accompagné de joyeusetés salées et sucrées, a clôturé l’assemblée.

 

Prochain rendez-vous proposé par Odon’Attitude

 

YOGA

samedi 26 octobre 2019 à 09h30

Salle des fêtes

La Chapelle-Monthodon, commune déléguée de Vallées-en-Champagne.

DB


Château-Thierry. Les métiers d’Art s’exposent au musée de l’Hôtel-Dieu les 19 et 20 octobre

14 octobre 2019

 

Le musée du Trésor de l’Hôtel-Dieu se joint à l’effervescence du festival « Champagne et Vous » et ouvre ses portes gratuitement ce week-end, de 14h00 à 18h30, pour accueillir le salon des métiers d’art !

 

Cet événement, organisé dans le cadre du festival Champagne et Vous,

en collaboration avec l’association Arts et Histoire et les Métiers Pic’Arts, associe les collections du Trésor de l’Hôtel-Dieu aux créations des différents artisans d’art venus exposer leur travail dans les salles du musée.

 

Le salon des métiers d’art offre une belle opportunité pour les visiteurs

de (re)découvrir le site et ses collections, par le biais d’une visite libre, complétée des commentaires de professionnels passionnés.

L’équipe de l’Hôtel-Dieu vous y accueillera avec plaisir !

 

Infos et contact :

 

Musée du Trésor de l’Hôtel-Dieu

 11 rue du Château

 02 400 Château-Thierry

 

 

Tél : 03 23 84 32 86. Courriel : contact@museehoteldieu.fr

Site internet : www.museehoteldieu.fr

 CARCT

 


[Vie rurale] Pargny-la-Dhuys. Attention village français !

14 octobre 2019

 

Le panneau défendant les villages ruraux face aux plaintes de touristes et de riverains dérangés par les bruits de la campagne, qui a vu le jour cet été à l’initiative du maire d’une commune du Gard, fait des petits. Gaëlle Vaudé, la maire de Pargny-la-Dhuys,

vient d’ installer le même aux entrées principales de sa commune.

 

«Je défends mon village et la ruralité, comme toujours, lance l’élue de ce bourg de 173 habitants situé de part et d'autre de la D20, entre Condé-en-Brie et Artonges, j’en ai parlé avec

mes adjoints et certains conseillers. Ils étaient tous d’accord.»

 

Les passants sont avertis selon le texte suivant : «Attention village français. Vous pénétrez

à vos risques et périls». En dessous, il y est écrit qu’«ici, nous avons des clochers qui sonnent régulièrement, des coqs qui chantent très tôt, des troupeaux qui vivent à proximité, certains

ont même des cloches autour du cou, des agriculteurs qui travaillent pour vous donner

à manger» et que «si vous ne supportez pas ça, vous n’êtes pas au bon endroit».

 

 

La liste des "désagréments" se termine sur une note positive : «sinon, nous avons de bons produits de terroir, des artisans talentueux et heureux de vous faire connaître leur savoir-faire et leur production». Gaëlle Vaudé tient à souligner qu’elle accueille les touristes à bras ouverts ainsi que celles et ceux « susceptibles de venir habiter chez nous ».

DB

Crédits photos : GBV / JS


Crézancy. Le vicaire général Bernard Proffit installe le curé Thierry Gard dans la paroisse Notre-Dame des Trois Vallées

14 octobre 2019

L'abbé Thierry Gard, nouveau curé de la paroisse Notre-Dame des Trois Vallées.
L'abbé Thierry Gard, nouveau curé de la paroisse Notre-Dame des Trois Vallées.

 

L’église Notre-Dame de Crézancy a fait le plein, dimanche 13 octobre en fin  de matinée, pour témoigner de l’installation du Père Thierry Gard dans la paroisse Notre-Dame des Trois Vallées. Le prêtre du diocèse de Soissons, qui a déjà la charge depuis huit ans de la paroisse Vals-et-Coteaux Saint-Martin, secteurs Charly-sur-Marne et Viels-Maisons, s’est vu confier une nouvelle feuille de route par le vicaire général Bernard Proffit, délégué de Monseigneur Renauld de Dinechin, évêque de Soissons.

 

 

 

 

La cérémonie a débuté à 10h30 par une remise de clés sur le parvis de l’église. En effet, Éric Mangin, maire de la commune, a remis

les clés de l’église Notre-Dame à l’abbé Thierry Gard. «C’est un geste symbolique, mais je vous remets les véritables clés de l’église, souligne

le premier édile, je vous souhaite la bienvenue à Crézancy et dans cette paroisse. Les personnes qui sont ici vous attendaient depuis longtemps afin de pourvoir travailler ensemble et avancer au sein de votre foi et votre paroisse.»

 

Enseigner, sanctifier, gouverner

 

Le vicaire général Bernard Proffit a listé les missions confiées par Mgr Renauld de Dinechin au nouveau curé de la paroisse en

ces termes : «Notre évêque te donne part à la mission d’enseigner que le seigneur lui a confié pour le diocèse de Soissons, Laon et Saint-Quentin comme successeur des apôtres. C’est pourquoi tu annonceras à tous, l’évangile de Jésus-Christ, seigneur et sauveur. Fidèlement, tu donneras

la nourriture de la parole de Dieu au peuple chrétien par la prédication, la catéchèse et toutes les autres formes de réflexion spirituelle et d’approfondissement doctrinal. Tu annonceras l’Évangile, la bonne nouvelle du salut à ceux qui l’ignorent. Tu exerceras cette mission avec

les prêtres et les diacres. Tu encourageras tous les fidèles à être les témoins de l’amour de Dieu, selon la grâce de leur baptême. Que Dieu bénisse ton Ministère. Qu’il soit, dans ton cœur et sur tes lèvres, pour que tu proclames la bonne nouvelle. Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen.»

 

«Bonne route, ensemble»

 

L’abbé Thierry Gard a ensuite renouvelé sa profession de foi devant la belle assemblée : « Je remercie les fidèles de la communauté Vals et Coteaux Saint-Martin qui se sont venus se joindre à nous aujourd’hui et également les autorités et les élus. Je ne suis pas envoyé pour résoudre toutes les difficultés, même avec un vicaire pour les deux paroisses en la personne de l’abbé Jean-Christophe Bonnemain. Je serai, comme l’a dit le Pape François, ou devant pour indiquer la route vers Dieu, ou au milieu pour accueillir et vivre avec vous les événements, ou derrière pour vous stimuler et vous encourager. Je vais gravir les différents monts de ce territoire pour passer d’une vallée à l’autre, du Surmelin vers la Dhuys, de la Dhuys vers la Marne avec vous, pour vous annoncer la parole de Dieu afin qu’elle soit source de nourriture, pour célébrer les sacrements, pour que vous grandissiez dans la foi, pour vivre la charité comme le Christ bon Pasteur, pour que chacun la vive au sein de la communauté et là où il vit. Je vous demande de m’accueillir tel que je suis, comme je vous reçois tels que vous êtes. Bonne route, ensemble.»

 

Après la bénédiction et l’envoi, le rassemblement communautaire s’est poursuivi dans la salle communale située derrière l’église,

pour un temps d’échanges sur la situation actuelle et les perspectives que l’équipe d’animation pastorale et l’abbé Gard vont pouvoir indiquer. 

 

Paroisse Notre-Dame des Trois Vallées. 4 rue du Presbytère. 02 650 Crézancy. Tél : 03 23 70 21 82.

Courriel : notredamedes3vallees@gmail.com

Permanence à la Maison paroissiale,  le samedi de 10h30 à 11h30.

DB


Pargny-la-Dhuys. La mairie vend 30 brioches au profit de l’Apei des 2 Vallées

13 octobre 2019

De gauche à droite : Eric Rémy, ancien conseiller municipal, Violette Woimant, employée communale, Gaëlle Vaudé, Françoise Baron, Annie Touzé, adjointe au maire, et Henri Danau, ancien conseiller municipal.
De gauche à droite : Eric Rémy, ancien conseiller municipal, Violette Woimant, employée communale, Gaëlle Vaudé, Françoise Baron, Annie Touzé, adjointe au maire, et Henri Danau, ancien conseiller municipal.

Comme l'an passé, la mairie de Pargny-la-Dhuys s’est associée à l’Opération Brioches de l’Apei des 2 Vallées pour l’aide

à financer ses projets d’inclusion de personnes en situation de handicap.

 

Une vente de brioches était organisée, dimanche 13 octobre. Elle a rapporté la somme de 200 euros. «Une quinzaine de personnes

ont répondu à notre invitation à soutenir les personnes handicapées, confie Gaëlle Vaudé, la maire de ce bourg sud axonais de 173 âmes, des habitants qui ne pouvaient pas être présents ont fait un don en amont. Chacun donnait ce qu’il voulait. Nous avons passé un bon moment de convivialité autour d’un café offert par la municipalité, accompagné d’un morceau de brioche. Je remercie vivement l’ensemble des généreux donateurs.»

 

Gaëlle Vaudé a souligné la présence de sa maman, Françoise Baron, conseillère municipale de Vallées-en-Champagne. L’élue est venue apporter son soutien à l’opération, la commune nouvelle de Vallées-en-Champagne n’organisant pas, en effet, d’opération similaire

sur son territoire. Au grand dam sans doute de Jacqueline Picart, maire déléguée de La Chapelle-Monthodon, et femme engagée dans

le domaine relevant des causes nationales comme notamment la lutte contre le cancer du sein.

 

UNAPEI (Union nationale des associations de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis)

 

Créé en 1960, reconnu d'utilité publique et plusieurs fois déclaré grande cause nationale, le mouvement Unapei représente et accompagne les personnes avec des troubles neuro-développementaux (déficience intellectuelle, autisme, polyhandicap, handicap psychique, DYS).

 

En France, 550 associations Unapei rassemblent 71 500 bénévoles. Gérées par des parents et des amis de personnes handicapées,

elles travaillent pour et avec elles. Les associations promeuvent leur inclusion scolaire, sociale et professionnelle et agissent pour

leur autonomie maximale, quel que soit leur âge. Le mouvement Unapei est mobilisé pour garantir la citoyenneté des personnes handicapées et de leurs familles et milite pour une société inclusive et solidaire.

 

Tous les ans près de 130 associations Unapei organisent l’Opération Brioches. Avec votre soutien, elles peuvent construire et financer des actions concrètes de proximité dans de nombreux domaines.

DB

Crédit photo : GV


Vallées-en-Champagne. La 3ème édition de la marche gourmande semi-nocturne a réuni 53 participants

13 octobre 2019

 

La troisième marche gourmande semi-nocturne organisée, samedi 12 octobre, par le comité des fêtes de Vallées-en-Champagne a réuni cinquante-trois participants de tous âges.

Un rendez-vous automnal qui suscite un appétit croissant depuis sa création en 2017.

 

Au départ de la commune déléguée de La Chapelle-Monthodon, la marche d’environ 10 km, jalonnée d’étapes gourmandes, de l’apéritif au dessert, s’est déroulée sous une douceur agréable et a ravi l’ensemble des participants dont Marcel Dartinet, adjoint au maire de Vallées-en-Champagne. «Le parcours était sympa, confie ce grand marcheur devant l’Éternel, une petite grimpette nous a mis

en jambes après le ratafia. Au final, tout s’est déroulé à la bonne franquette. C’est à refaire.»

 

La soirée, riche de découvertes et de rencontres, s’est terminée dans la salle des fêtes odonienne  autour d’un repas chaud.

DB

 
 


Château-Thierry. Déambulation commentée autour de l’ancienne piscine samedi 19 octobre

12 octobre 2019

Une déambulation commentée par des architectes autour de l'ancienne piscine de Château-Thierry se déroulera, samedi 19 octobre 2019 à 15h00 et 17h00, dans le cadre des journées nationales de l’architecture.

 

Pourquoi cette piscine est-elle importante dans l'histoire de l'architecture ? Édifiée par les architectes Olivier Vaudou et Reymond Luthi entre 1967 et 1971, elle est reconnaissable par la vaste structure

de verre et d'acier recouvrant ses bassins. Entre prouesse technique, innovation et architecture,

vous découvrirez ses attraits méconnus.

Cette déambulation abordera une partie de l'architecture du XXème siècle, avec les célèbres architectes Jean Dubuisson, Ludwig Mies van der Rohe et Jean Prouvé.

 

Maquette LEGO ® et photos illustreront leurs propos et permettront une comparaison in situ avec

la piscine.

domisiladoré

 


Vallées-en-Champagne. Village de La Chapelle-Monthodon.            Octobre Rose pour lutter contre le cancer du sein

11 octobre 2019

Après un retard à l’allumage, la commune déléguée de La Chapelle-Monthodon participe à Octobre Rose, campagne internationale de lutte contre le cancer du sein, en illuminant en rose depuis ce vendredi soir 11 octobre l’église de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge.

 

Chaque année depuis 25 ans en France, Octobre Rose est le mois consacré à la lutte contre le cancer du sein. Du 1er au 31 octobre, professionnels de santé, ONG et associations sont rassemblés à travers le monde autour de l'information sur le dépistage du cancer

du sein. En France, 650 000 femmes sont atteintes d'un cancer du sein ou ont été touchées par cette maladie, 54 000 nouveaux cas

de cancers du sein sont diagnostiqués chaque année et 12 000 femmes en décèdent. On estime qu'1 femme sur 8 sera touchée par

le cancer du sein au cours de sa vie, d'où l'importance d'un dépistage précoce. Plus un cancer du sein est détecté tôt, plus les chances de guérison sont importantes.

DB


Dormans. Les commerçants recherchent des exposants pour le marché de Noël

11 octobre 2019


Trélou-sur-Marne. Exposition Art et Nature par Marie-Pierre et Michel Hirsch au Champagne Météyer

11 octobre 2019

Sculptures et photographies : Depuis jeudi 10 octobre, Anna et Franck Météyer invitent

à découvrir deux artistes régionaux dans leur galerie dédiée à l’art et au champagne.

Les amiénois Marie-Pierre et Michel Hirsch y présentent leurs œuvres jusqu’au 17 novembre 2019.

 

«Je remercie Anna et Franck de m’accueillir, confie Michel Hirsch, venu au vernissage sans

son épouse retenue par des obligations professionnelles, je trouve que le mariage du champagne et de l’art est rare dans la région. Nous avons la chance d’avoir ce lieu, en outre, avec un musée magnifique qui mérite d’être plus connu qu’il ne l’est peut-être et plus ouvert au public.»

 

Le vernissage a été honoré de la présence de Natalie William, sous-préfète de Château-Thierry.

La représentante de l’État découvrait pour la première fois la salle de dégustation sublime et insolite et l’histoire de la Champagne et du champagne à travers les anciens outils du musée consacré à la vigne et au vin.

 

Etienne Haÿ, président de la Communauté d’Agglomération de la région de Château-Thierry,

et fidèle des expositions de la Maison Météyer était accompagné de son épouse. Ce fut également une première visite des lieux  pour madame. 

 

Les amateurs d’art se sont croisés tout au long d’une soirée élégante et raffinée, ambiancée par le saxophoniste Doctor Pier.

Art et Nature jusqu'au 17 novembre 2019. Maison de Champagne Météyer Père et Fils. 39 rue de l'Europe. 02 850 Trélou-sur-Marne. Tél : 03 23 70 26 20.

DB


Montreuil-aux-Lions. Destination Emploi vendredi 25 octobre

11 octobre 2019

 

 

Pôle emploi Château-Thierry, en partenariat avec l’agence Pôle emploi

de La Ferté-sous-Jouarre organisent un prochain forum 100 % emploi intitulé :

 

DESTINATION EMPLOI

 Vendredi 25 Octobre 2019

de 09h00 à 12h00

Salle polyvalente

Avenue de Paris. 02 310 Montreuil-aux-Lions

 

Cette manifestation dédiée à l’emploi au plus proche des habitants, les employeurs sont situés sur le canton de Charly-sur-Marne et La Ferté-sous-Jouarre, permettra :

  • de rencontrer de nombreux employeurs en recherche de candidats,
  • de rencontrer des conseillers Pôle emploi des 2 agences qui auront de nombreuses offres à leur proposer ainsi que présenter nos différents niveaux de services. Nous aurons un village numérique avec quelques tablettes.

L'entrée est libre. Venez avec vos CV.

Pôle emploi

 

 


[Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes] Trélou-sur-Marne. La fermeture du site est maintenue

10 octobre 2019

Le site de Trélou-sur-Marne.
Le site de Trélou-sur-Marne.

 

 

La Communauté d’Agglomération de la région de Château-Thierry gère depuis janvier 2017 un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes. Composé de 5 sites, l’établissement peut accueillir 92 personnes âgées. Comme de nombreux EHPAD de France, celui de la Communauté d’agglomération rencontre de grandes difficultés de recrutement. En juillet,

elle s’est vue dans l’obligation de fermer le site de Trélou-sur-Marne pour l’été. Cette décision est maintenue pour le moment : explications.

 

 

 

 

Depuis plusieurs années, l’EHPAD de la Communauté de communes de Condé-en-Brie, devenue après la fusion avec les collectivités voisines, Communauté d’Agglomération de la région de Château-Thierry, est confronté à des difficultés de recrutement.

Consciente de la situation complexe de l’établissement, l’agglomération a privilégié la qualité de l’accueil de ses résidents et a pris

la décision de fermer temporairement un des sites.

 

Une décision collective

 

C’est dans ce contexte qu’en mai 2019, les maires des 5 communes et les élus communautaires ont fait le point avec le Conseil départemental et l’ARS pour envisager les meilleures solutions pour les résidents, leurs familles et les agents. La fermeture provisoire d’un des sites a permis en effet de regrouper les salariés sur les autres sites et de disposer d’équipes complètes, efficaces et mieux organisées. Les 4 autres sites disposent au total de 77 places, permettant d’accueillir les personnes prises en charge à Trélou avec

le respect des exigences réglementaires en matière de qualité, sécurité et humanité.

 

Pourquoi le site de Trélou-sur-Marne ?

 

Au regard des critères établis par l’ARS Hauts-de-France, le choix de fermeture s’est porté sur le site de Trélou-sur-Marne. Taux

de dépendance, nombre de résidents, origine géographique, localisation du médecin traitant ainsi que le temps de trajet domicile-travail de nos agents... en application de ces critères, le site Trélou-sur-Marne est fermé depuis le 1er juillet 2019.

 

Pourquoi maintenir cette fermeture ?

 

De par sa configuration et sa localisation dans 5 communes différentes, l’Ehpad de la Communauté d’Agglomération de la région

de Château-Thierry souffre d’un manque d’attractivité vis-à-vis des professionnels de santé qui s’est traduite par l’absence

de candidatures aux postes de direction, d’encadrement, d’infirmiers et d’emplois qualifiés. Malgré un appel aux professionnels

de la Marne lancé en mai, ces postes n’ont pas été pourvus. Malheureusement, cet été n’a pas permis de recruter le personnel compétent et qualifié qui aurait permis la réouverture.

En parallèle, la fréquentation de l’Ehpad a baissé, les résidents sont moins nombreux : 12 lits sont encore disponibles, sans compter

les 15 basés à Trélou-sur-Marne.

 

 

Quel avenir pour l’Ehpad et particulièrement le site de Trélou-sur-Marne ?

 

Un positionnement clair de l’Ehpad de la Communauté d’agglomération doit être défini.

D’abord parce que la structure juridique de l’Ehpad va évoluer dès 2020. En effet, il deviendra au 1er janvier 2020 un Établissement Public Médico Social (EPMS). Concrètement, ce changement aura un impact sur la gestion de l’Ehpad, qui se trouvera dorénavant sous la tutelle de l’ARS, et donc du ministère de la Santé. Ce changement n’est pas lié à la fermeture, il était prévu de longue date.

 

Avec l’ARS et le Conseil départemental, un audit a été lancé pour connaître les besoins du territoire en matière de positionnement.

Si la conjoncture actuelle en matière de gestion du personnel est difficile, elle s’explique par le niveau d’exigence que requiert le statut d’Ehpad, un établissement médico-social. Par ailleurs, le maintien à domicile est de plus en plus plébiscité, le rôle et le positionnement de l’établissement doivent être mieux calibrés aux besoins de la population.

 

C’est le cabinet KPMG qui réalise cet état des lieux. Il permettra de travailler des pistes pour l’Ehpad et en particulier pour le site

de Trélou-sur-Marne : résidence senior, bâtiment modulable pour l’accueil de différents publics... tout est ouvert. Ce site bénéficie

d’une structure accueillante à proximité des coteaux de Champagne. Une réflexion semble indispensable pour envisager le maintien et l’organisation des moyens pour répondre au mieux aux besoins de la population.

CARCT

Crédit photo : AX10


[Tendance] Saint-Eugène.1ère randonnée nocturne et gourmande           le 26 octobre

09 octobre 2019