Château-Thierry. Grand Frais s’installera prochainement dans la zone commerciale de l’Europe

 

L’enseigne Grand Frais a prévu d’ouvrir un magasin à Château-Thierry, sur le site de l’ancien magasin Villette Viandes dans la zone commerciale de l’Europe.

 

Le permis de construire, déposé en mai 2021 a été accordé en août 2021.

 

L’arrivée de cette enseigne sur la ville était attendue depuis longtemps par de nombreux habitants.

 

Le futur point de vente proposera une surface commerciale de 994 m2 et un parc de stationnement de 124 places.

 

Contrairement aux autres magasins de ce réseau, Grand Frais Château-Thierry n’inclura exceptionnellement pas de boulangerie,

l’offre déjà présente sur la ville ayant été jugée largement satisfaisante par les élus.

 

Sébastien Eugène précise « Notre zone commerciale doit absolument devenir plus attractive afin d’éviter une trop grande déperdition

de consommateurs vers d’autres pôles commerciaux très éloignés, entrainant une baisse d’activités dans la zone commerciale mais aussi

en cœur de ville, notamment le samedi.

Cette installation permet aussi d’éviter que ne s’installent de trop fortes positions monopolistiques. La fermeture de l’Intermarché a montré

la nécessité de diversifier l’offre de distribution alimentaire dans le Sud de l’Aisne. »

Ville de Château-Thierry

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    S. (lundi, 07 février 2022 23:34)

    Vivement un KFC, électrodepo, leroy merlin, babou, taty, pizza Hut, flunch et nous serons dans le rang des villes sans âme. Merci le maire

  • #2

    Latour (mardi, 08 février 2022 18:30)

    C'est aussi bien que d'être une ville moribonde sans commerces... parce que les commerçants "traditionnels" de Château ont des marges du siècle dernier. Ou ils ne savent pas acheter, ou ils ne savent plus vendre, et je n'ai pas envie de me saigner aux quatre veines pour maintenir des traditions ancestrales de "supplément d'âme". Le stationnement inexistant et la "piétonisation" sont les symptômes inéluctables de la fin des centres ville - on n'est plus au Moyen Age, le chaland n'est plus captif