Agglomération de Château-Thierry : Pour Bruno Lahouati, « Notre territoire n’est pas un pot de chambre »

 

Lors du débat sur le Plan Pluriannuel d’Investissement 2021-2026 qui s’est déroulé lundi 17 mai au Conseil communautaire

de la Communauté d'Agglomération de la région de Château-Thierry, Emmanuel Leboulanger, conseiller communautaire titulaire et maire de Belleau, a mis l’accent sur la possibilité d’investissements dans des projets « pour que les gens restent chez nous, ne partent pas, et dépensent leur argent dans les petites communes. »

 

Le maire de cette commune sud axonaise de 137 habitants a poursuivi : « Aujourd’hui, ce sont nos habitants qui vont vers les grandes

villes de l’Agglo, car évidemment il y a de la place, du potentiel. Mais il y a aussi des communes aux alentours qui ont des espaces et qui sont accessibles aussi avec des axes stratégiques où on pourrait investir pour que les gens bougent. »

 

Selon Emmanuel Leboulanger, « Château-Thierry est considérée comme une pause pipi. On s’arrête, on passe, on va à Paris ou on va

à Reims. »

 

Ces derniers propos ont fait réagir Bruno Lahouati, conseiller communautaire délégué en charge de l’Habitat à la CARCT, maire de Vallées-en-Champagne et ancien vice-président de la Maison du Tourisme Les Portes de la Champagne : « Je suis choqué lorsque tu dis que Château-Thierry et la Com’ d’Agglo est un relais pause pipi. Le territoire accueille 120 000 visiteurs par an avant le Covid. La durée moyenne d’un séjour est de 2,4 jours, ce qui génère plusieurs millions d’euros de recette. Dévaloriser comme cela notre territoire, ce n’est pas très bien. C’est mon point de vue, cela n’engage que moi. Ce n’est pas un pot de chambre notre territoire, je suis désolé. »

 

Le président de la CARCT Étienne Haÿ, a souligné que selon une enquête parue il y a un peu plus d’ 1 an, « le PETR [Pôle d’Équilibre Territorial et Rural - Union des Communautés de Communes du Sud de l’Aisne] est la première collectivité collectrice des fonds Airbnb sur

le département. Cela va sans dire, mais cela va mieux en le disant. Notre territoire sera valorisé par ses habitants et aussi par ses élus.

Nous avons des atouts, il faut les valoriser comme le sport et le tourisme. Nous sommes une belle destination dans le Sud de l’Aisne.

C’est à nous de la faire grandir, mais c’est ensemble que nous la ferons grandir. »

DB

Écrire commentaire

Commentaires: 0