Dormans. La véloroute V52 : Flirter avec les coteaux et les plaines céréalières

 

En juin 2017, le Département de la Marne inaugurait les 45 km de la Véloroute V52 (voie verte Paris / Châlons-en-Champagne / Strasbourg / Prague) aménagés entre Dormans et Condé-sur-Marne, une commune de l'aire d'attraction de Châlons-en-Champagne.

 

À l’automne 2020, Châlons Agglo a engagé des travaux sur près de 12km entre Récy et Condé-sur-Marne. Ce tronçon permettra

de connecter Châlons-en-Champagne à Dormans via Épernay.

 

La V52 est principalement constituée de sections de voies vertes et de sections aménagées en voie partagée, seulement accessibles

aux riverains, aux pêcheurs, ainsi qu’aux engins agricoles et viticoles.

 

De Crouttes-sur-Marne à Trélou-sur-Marne

 

En 2017, Le Conseil départemental de l’Aisne a déposé un dossier d’enquête publique préalable à la déclaration d’utilité publique

du projet d’aménagement de la véloroute V52 en bord de la Marne entre Crouttes-sur-Marne et Trélou-sur-Marne.

 

Le projet qui consiste en un aménagement cyclable sur un chemin existant le long de la Marne sur une longueur d’environ 47km concerne 15 communes du département de l’Aisne : Crouttes-sur-Marne, Saulchery, Romeny-sur-Marne, Charly-sur-Marne, Azy-sur-Marne, Essômes-sur-Marne, Château-Thierry, Brasles, Gland, Mont-Saint-Père, Chartèves, Jaulgonne, Barzy-sur-Marne, Passy-sur-Marne et Trélou-sur-Marne.

 

Du tourisme fluvestre

 

Qu’est-il advenu du dit projet porté par le Conseil départemental de l’Aisne et qui traverserait l’arrondissement de Château-Thierry

d’Est en Ouest ? À l’heure actuelle, il est impossible, en partant du camping « Sous le clocher » de Dormans, de flirter avec l’une des

15 communes sud axonaises.

 

« Le Département n’est absolument pas en cause, confie Anne Maricot, conseillère départementale d’Essômes-sur-Marne et maire

de Jaulgonne, la déclaration d’utilité publique a été signée en mars 2019. Le Département a lancé et réceptionné l’étude topographique et altimétrique. Cette étude a été faite pendant la période Covid-19, c’est dire l’intérêt que nous portons à ce projet. Cette étude a été transmise

aux services de VNF (Voies Navigables de France ndlr) pour accord de l’emprise au sol et nous attendons la réponse depuis novembre 2020.

En fait, VNF, qui a une forte volonté de développer le tourisme fluvestre, nous bloque et nous empêche d’avancer. »

 

D’ici le déblocage, tout vient à point à qui sait attendre, les aficionados sud axonais de la voie verte 52 vont continuer de rallier Dormans afin de parcourir à vélo, en roller ou encore en trottinant derrière son toutou préféré, un univers unique.

DB

Écrire commentaire

Commentaires: 0