[Municipales 2020] Monthurel. Le maire Didier Simon raccrochera en mars

Didier Simon termine les derniers aménagements du futur monument aux morts de Monthurel, avec l'aide de l'employé communal.
Didier Simon termine les derniers aménagements du futur monument aux morts de Monthurel, avec l'aide de l'employé communal.

Élu conseiller municipal en 2008, puis maire de la commune de Monthurel en 2014, Didier Simon a décidé de ne pas briguer

un second mandat en mars 2020 lors des élections municipales.

 

Axomois : Quelles sont les raisons de cette décision ?

Didier Simon : J’ai des conseillers qui me conseillent de ne pas le faire et je n’aurai pas une équipe qui ira dans le même chemin

que moi. Je veux une équipe capable de se battre pour améliorer la commune, et non pas une équipe pour regarder de loin.

 

Axomois : Quels sont les aspects positifs de ces années ?

D.S. : En 2014, je n’avais pas fait de promesses aux habitants. J’avais dit que je serai le maire de tout le monde et non pas d’un clan, comme cela se produit bien souvent dans les petites communes comme chez nous. Je n’avais pas fait de promesses, par contre,

j’avais déjà des projets dans la tête pour améliorer la vie des habitants. J’en ai fait le maximum mais il y en a encore à faire.

 

Axomois : Parlez-nous de ces projets

D.S. : Il fallait créer un accès pour les personnes à mobilité réduite afin de pouvoir se rendre au bâtiment communal regroupant l’école, la mairie et la salle polyvalente. Pour moi, le plus simple était de pratiquer une ouverture dans le mur de clôture. Quelques conseillers et l’employé communal, Jonathan Sonhalder, m’ont aidé à réaliser les travaux. Les habitants sont pleinement satisfaits.

Ils ne souviennent même plus qu’ils devaient emprunter un escalier pour aller par exemple à la salle polyvalente. Nous avons abattu

les arbres qui mettaient péril certains bâtiments communaux, installé des descentes de gouttières à l’église, amené l’eau au nouveau cimetière et l’éclairage dans l’atelier communal, changé toutes les plaques de rue.

Rue de Janvier, nous avons refait la dalle défectueuse du lavoir qui occasionnait de l’humidité dans la maison d’habitation

d’un riverain. Tous ces travaux ont été exécutés par l’employé communal et moi-même. Actuellement nous sommes tous les deux

en train de mettre la dernière main au futur monument aux morts de la commune. Grâce au système D, la commune de Monthurel aura son propre monument aux morts, le 11 novembre prochain. Le tournebride situé près de la petite place va être goudronné.

Les riverains attendent cela depuis 25 ans. J’ai les subventions. L’éclairage public de la commune est désormais à LED.

 

Axomois : Des satisfactions ?

D.S. : J’ai une satisfaction, c’est l’achat d’un tracteur et d’accessoires, comme notamment une remorque, pour l’employé communal.

Cela faisait 20 ans qu’il poussait sa brouette dans les rues du village.

 

Axomois : Des regrets ?

D.S : J’aurais souhaité aménager une cuisine au sous-sol de la salle polyvalente. Parfois, nous ne pouvons pas louer cette salle

à cause de l’absence de cet équipement. J’aurais voulu créer des places de stationnement devant l’école pour les parents, aménager

le grenier de la mairie en salle de rencontres ou de loisirs car la salle polyvalente n’est pas accessible en période scolaire.

 

Axomois : Quelle est la situation financière de la commune ?

D.S. A notre arrivée en 2014, la commune était dans le rouge. J’ai aussitôt rencontré le sous-préfet de Château-Thierry et le trésorier principal de Condé-en-Brie. Ces derniers m’ont demandé de redresser la barre. Mes adjoints et moi-même avons alors décidé

de ne pas percevoir notre indemnité d’élu pendant six mois. Nous avons vendu un terrain à bâtir, puis la vigne de la commune

à un meilleur prix que l’estimation, 85 000 euros au lieu de 70 000 euros et supprimé le poste de la femme de ménage. L’employé communal assure désormais le ménage des locaux communaux. Il nous fait gagner plus de 10 000 euros par an.

Aujourd’hui, la situation financière de la commune est saine. Nous avons une cagnotte d’un peu plus de 40 000 euros.

 

Axomois : Les administrés ont-ils subi une hausse de l’imposition fiscale locale pendant votre mandature ?

D.S. : Non. Il n’y a pas eu d’augmentation des impôts pendant six ans. En 2014, nous aurions dû les augmenter de 26% pour sortir

la tête de l’eau. Nous ne l’avons pas fait car une révolution commençait à poindre dans le village. Devant chez moi, un habitant avait écrit 26% sur la route. Une flèche peinte sur le goudron indiquait la direction de ma maison.

Au cours du mandat, l’équipe municipale a fait le maximum pour réaliser des économies. Nous avons demandé des subventions

pour tous les projets importants. La récupération de la TVA nous permettait à chaque fois d’entreprendre de nouveaux travaux.

 

Axomois : Quelle pourrait être la feuille de route de la prochaine équipe municipale ?

D.S : Il faudra agrandir l’atelier afin que l’employé communal puisse ranger confortablement l’ensemble de son matériel. Le lavoir

de l’impasse du Moutier est en train de s’effondrer. Il faudra songer à le rénover. Des infiltrations devront être traitées dans l’église.

La nouvelle équipe pourrait bénéficier d’une manne financière, avec le projet éolien situé sur les hauteurs de la ferme de Janvier. D’après l’estimation du projeteur, les deux éoliennes rapporteraient, en effet, 35 00 euros par an à la commune. Un montant qui n’est pas négligeable pour une commune de 150 habitants.

 

Axomois : Connaissez-vous votre successeur à la tête de la commune ?

D.S. : Non. Aucun élu de l’équipe municipale ne s’est prononcé et je n’ai pas entendu quoi que ce soit dans le village. Je ne sais même pas si une liste est en préparation. De toutes les façons, si un candidat souhaite se présenter en 2020, il devra forcément s’appuyer

sur une équipe, sinon il n’obtiendra rien en étant isolé au conseil.

 

Axomois : Qu’allez-vous faire après la désignation de votre successeur par le prochain conseil municipal ?

D.S. : Je vais profiter de moi et de mon épouse. Nous allons voyager, beaucoup. Un fils est aux États-Unis, nous allons pouvoir y aller plus souvent. Lorsque nous faisons des échappées belles en camping-car, nous devons rentrer le lundi pour que je sois présent

à la mairie. Nous pourrons bientôt rentrer le mardi, le mercredi. Et puis ce n’est pas officiel, mais je pense que nous allons quitter Monthurel.

DB

 

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Habitant La Chapelle-Monthodon (jeudi, 31 octobre 2019 15:32)

    Un maire que l'on peut applaudir des 4 mains.
    "Je veux une équipe capable de se battre pour améliorer la commune, et non pas une équipe pour regarder de loin".
    Ou comme une situation que l'on connait bien : et non pas une équipe pour surtout regarder et défendre ses propres intérêts.
    "J’avais dit que je serai le maire de tout le monde et non pas d’un clan, comme cela se produit bien souvent dans les petites communes comme chez nous".
    Ça on connait aussi.

  • #2

    Ancien habitant de Monthurel (vendredi, 08 novembre 2019 19:33)

    Bravo Mr Simon pour votre mandat vous n'avez rien à vous reprochez, vous vous etes depatouillé comme vous avez pu dans une petite commune qui n'est pas facile! Repos bien mérité et profitez en bien.