Saint-Eugène. 90 participants au repas annuel de l’ACPV

La reprise d’activité de l’association culturelle sur le passé de nos vallées (ACPV) débute toujours par un repas réunissant les adhérents chaque début d’année nouvelle. Celui-ci s’est déroulé samedi 27 janvier à Saint-Eugène.

 

Répondant à l’invitation du bureau de l’association, 90 participants ont donc investi la salle des fêtes de ce bourg qui accueille le spectacle de l’ACPV depuis près de 30 ans à la Pentecôte.

 

Lors du repas annuel, chacun est toujours impatient d’entendre l’évocation du thème du spectacle à venir. Comme à l’habitude, Eric Rondeaux, le scénariste de l’association, s’est acquitté de sa tâche en ne dévoilant, comme il sait si bien le faire, que quelques bribes d'informations. Le camping c’est mortel, le nouveau spectacle 2018 de l’ACPV, garde ainsi son côté mystérieux. Ce qui renforce l'intrigue.

 

Après avoir apprécié la raclette au Mont d’Or proposée par le bureau de l’association, les participants ont ensuite assisté au très attendu et couru concours de desserts 2018 sur le thème du camping.

Les compétiteurs au nombre de 14 avaient laissé libre cours à leur imagination et fait confiance à leur tour de main. Le visuel de certaines œuvres a fait la différence. Ayant hâte sans doute de goûter aux créations, le jury a rapidement proclamé les résultats.

 

Les bénévoles de l’association vont désormais plancher sur le contenu du week-end de la Pentecôte (19, 20 et 21 mai 2018). Cette fête culturelle du Sud de l’Aisne qui se veut attrayante devrait cette année encore bénéficier du soutien de la région Hauts-de-France à en croire Dominique Moyse, le conseiller régional de ce coin du territoire, membre de la Commission Rayonnement au sein de l’entité régionale.

 

L'ACPV fera tout pour répondre une nouvelle fois aux attentes d’un public toujours plus nombreux. DB


Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    chronos (lundi, 29 janvier 2018 15:51)

    Bravo à cette association qui sait garder ses bénévoles, et qui, tous les ans, produit un spectacle pendant 3 jours pour le bonheur de nombreux spectateurs.
    Bravo aussi aux pâtissières et pâtissiers !
    Merci pour votre générosité, qui hélas, n'est plus aussi courante de nos jours.
    Bonnes répétitions !