Saint-Eugène. Cérémonie de la Sainte-Barbe entre 2 étais de maçon

Samedi 13 janvier, les sapeurs-pompiers de Saint-Eugène ont rendu hommage à leur sainte patronne. A 17h11 pour être précis, l’abbé Henri Gandon, curé de la paroisse Notre-Dame des Trois Vallées, a ouvert les portes de l’église aux soldats du feu, familles et amis, pour la traditionnelle célébration.

 

Les participants ont ensuite effectué, à pied, le trajet les menant au centre principal d’intervention.

« J’ai tenu avec les pompiers de Saint-Eugène à ce que la cérémonie de la Sainte-Barbe se déroule dans la caserne pour que les gens voient dans quoi on vit depuis 1995 » lance le lieutenant Pascal Le Cornec, chef de centre. En effet, à la suite de la mise en place du perroquetage, le système de liaison permettant de biper les sapeurs-pompiers, deux étais de maçon ont été installés à l'intérieur de la caserne afin de soutenir le plafond. « L’antenne qui est là-haut est très lourde » commente Pascal Le Cornec.

 

En préambule à son discours retraçant l’activité de la caserne au cours de l’an passé, le chef de centre a souhaité qu’une minute de silence soit observée en mémoire des deux pompiers morts début janvier.

Pascal le Cornec a donc ensuite jeté un œil dans le rétroviseur en listant les interventions effectuées par les soldats du feu en 2017. Le centre, qui compte 2 femmes et 14 hommes, a effectué 248 interventions. Elles se décomposent ainsi :

 

. 213 secours à personnes,

. 17 incendies,

. 4 opérations diverses

. 14 sorties pour renforcer les ambulances ou d’autres secteurs comme Château-Thierry et Dormans dans la Marne.

 

Un sapeur-pompier a été promu adjudant-chef. Il s’agit de Bruno Trimaille. C’est Didier Simon, le maire de la commune voisine de Monthurel, qui a procédé à la remise du galon. « D’autres promotions devraient avoir lieu dans les années à venir » indique le lieutenant Le Cornec.

 

 

 

Le chef de centre est ensuite revenu sur les conditions de travail des sapeurs-pompiers de Saint-Eugène. « La commune s’est engagée il y a quelques années à acheter un terrain. Le terrain a été redonné à la Communauté de communes du canton de Condé-en-Brie. La 4CB l’a offert gracieusement au service départemental de secours et d’incendie afin d’y construire une caserne de pompiers. Aujourd’hui on est toujours là. Je ne sais pas où ça bloque mais j’aimerais bien qu’en 2018, ça se débloque » souligne Pascal Le Cornec.

 

Le maire de la commune, Jean-Marie Houdant, a tenu à rendre hommage à l’ensemble des sapeurs-pompiers "qui n’hésitent pas parfois à se mettre en danger pour venir au secours de nos concitoyens, protéger leurs biens, au cours d’interventions délicates, voir périlleuses".

Puis, en s’adressant aux pompiers de Saint-Eugène, Jean-Marie Houdant déclare : « Je sais que l’activité de sapeurs-pompiers s’avère parfois difficile avec peu de moyens, mais vous avez les uns et les autres le sens du devoir et du dévouement et en ce qui vous concerne sur la base du volontariat ».

 

A l’issue des discours, les participants parmi lesquels figuraient des représentants des casernes de Trélou-sur-Marne, Coincy et Charly-sur-Marne, ont ensuite fait demi-tour pour se rendre cette fois-ci au vin d’honneur situé dans la salle des fêtes du village.

Chacun a alors levé son verre en demandant la protection de Sainte-Barbe et une nouvelle caserne... DB

 


Écrire commentaire

Commentaires : 0