[Vœux 2018] Dormans. Co-working, espace « Champagne » et boutique éphémère parmi les nombreux projets de la municipalité

Baptême du feu lundi 08 janvier pour Michel Courteaux, investi dans la fonction de maire le 17 novembre dernier en remplacement de Christian Bruyen. Ce dernier, dans le respect du non cumul des mandats, ayant laissé sa place de maire sitôt son élection à la tête du Conseil départemental de la Marne. Dans une salle des fêtes archicomble, Michel Courteaux a assuré lors de ce traditionnel rendez-vous avec la population.

 

En préambule, le maire a indiqué à l’assemblée qu’il s’inscrivait

" dans la continuité de l’engagement de l’équipe municipale élue en mars 2014". Chaque cérémonie des vœux est l’occasion pour celle ou celui qui pilote une commune de jeter un coup d’œil dans le rétroviseur. Michel Courteaux n’a pas dérogé à la règle en listant quelques-unes des nombreuses réalisations intervenues  Dormans.

 

Voirie

 

Des travaux ont été réalisés et financés en grande partie par la communauté de communes des Paysages de la Champagne (CCPC). La commune n’a pris en charge que l’effacement des réseaux téléphoniques et éclairage public. L’aspect visuel de certaines rues et places est ainsi changé. La communauté de communes a procédé à la sécurisation des abords du collège Claude-Nicolas Ledoux et de l’école des Érables en créant des places de stationnement pour le premier établissement et un parking pour le second. En 2018, la CCPC financera la construction d’une nouvelle station d’épuration pour un coût de

2 millions d’euros.

 

La plantation, ici et là, de nombreux végétaux par le comité de fleurissement de Dormans et ses hameaux, en étroite collaboration avec le service des espaces verts a permis à la commune de conserver sa 3ème fleur.

 

Au camping municipal « Sous le clocher », la municipalité a fait l’acquisition de 2 mobil-homes. Leur location a rencontré un franc succès, dû selon Michel Courteaux, à la véloroute financée par le Conseil départemental de la Marne et dont le départ est situé sur le parking du camping. L’aire de skate-park, « très appréciée par la jeunesse dormaniste », a été réhabilitée. La mise en place de certains modules restant à effectuer.

 

Bâtiments communaux

 

La chaufferie de l’église Saint-Hippolyte a été remise aux normes. Travaux de plâtrerie, décapage des sols et dépoussiérage des statues et autels ont été réalisés. « Pour le coup, ce n’est pas le fiston, mais le papa, Robert Bruyen, que nous devons remercier pour la remise en valeur du mobilier, dont la chaire » lance Michel Courteaux. Dans le parc du château, les aménagements se poursuivent. Les toilettes publiques, tant attendues, sont en service à l’entrée du parc.

 

Michel Courteaux s’est ensuite tourné vers 2018 en évoquant tout d’abord le plan local d’urbanisation (PLU). « Après une longue période d’élaboration, nous pouvons espérer valider prochainement notre PLU. Élaboré en collaboration avec les services de l’État, le document nous oblige à préserver les terres agricoles et diminuer les surfaces urbanisables. Le nouveau PLU dessine et organise le Dormans de demain et nous oblige à urbaniser, d’abord, les parcelles intramuros. Un commissaire-enquêteur va être nommé et une enquête d’utilité publique va être lancée en mairie » indique le maire. La population pourra consulter le document et donner son avis.

 

Malgré ces contraintes, un petit lotissement de 6 à 8 parcelles sortira bientôt de terre, derrière la maison de retraite. L’école élémentaire du Gault va connaître de gros travaux avec la création d’une nouvelle cantine et d’une salle de sport. Depuis la rentrée 2017, la semaine de 4 jours est en place. Cette décision a entrainé la suppression des nouvelles activités périscolaires. Un second court couvert de tennis est en gestation depuis quelques années. « Le court couvert sortira bientôt des cartons » lance Michel Courteaux à l’attention des dirigeants de l’association Tennis Cub de Dormans.

 

Le mémorial de Dormans poursuit son embellissement. L’éclairage extérieur sera revu afin d’être adapté à ce type de monument. Il sera procédé à l’effacement du câblage de l’éclairage intérieur. L’archange Saint-Michel, qui présentait de nombreuses fissures, sera totalement restauré. La chaussée principale du parc du château sera rénovée, comme l’ont été les voies secondaires. L’accès au mémorial sera facilité par l’élargissement du pont. « Tout ceci devrait être achevé au printemps. Ces travaux n’auraient pas pu être réalisés en totalité sans le financement du Ministère des Armées  à hauteur de 860 000 €, obtenu par mon prédécesseur, Christian Bruyen » indique le maire.

 

Économie et commerce

 

Pour répondre à de nouveaux porteurs comme notamment des start-up, Michel Courteaux a annoncé la création d’un tiers-lieu dédié au co-working. « Sa mise en service interviendra début 2018. Les contacts établis avec les co-workers marnais montrent la pertinence de cette implantation à Dormans, dans les locaux qui répondront parfaitement à leurs attentes » précise le maire.

La municipalité dormaniste a la volonté de soutenir le commerce, « même si cela n’est pas facile ». Le conseil municipal réfléchit à un espace « Champagne » en centre-ville, en lien avec la section locale du syndicat général des vignerons.

 

Les élus dormanistes étudient la possibilité d’ouverture d’une boutique éphémère permettant à des créateurs, artistes ou artisans, de faire connaître leurs créations sur de courtes durées.

 

La municipalité compte sur la Communauté de communes qui possède la compétence Économie, pour inverser la tendance en matière de désindustrialisation.

« Les établissements comme ADEF résidences et le futur Ehpad assurent malgré tout à Dormans des emplois non délocalisables » commente Michel Courteaux. En association avec Carido, l’association des commerçants de la commune, le petit marché de Noël sera reconduit cette année. Toujours en collaboration avec Carido, la municipalité a répondu à un appel à projets pour obtenir des fonds Fisac (Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce) afin de soutenir le commerce et l’artisanat. Un projet porté en partenariat avec la commune d’Aÿ-Champagne.

 

Sécurité

 

Pour la municipalité, "la sécurité des habitants et des enfants de la commune est un souci de tous les jours". L’accès à l’école du Gault est sécurisé par la présence d’un agent de la collectivité. Celui de l’école des Érables et l’arrêt de bus du Calvaire sont assurés par l’agent de police. Dans les hameaux, la participation citoyenne va se mettre en place dans les semaines à venir. La vidéo surveillance des deux ronds-points est un projet complexe et difficile à réaliser sur le plan budgétaire, mais « il reste toujours d’actualité ». Michel Courteaux a tenu à remercier tous ceux qui assurent la sécurité de la population, gendarmes et sapeurs-pompiers.

 

Associations

 

Avec 35 associations, Dormans possède un riche tissu associatif. Par les services rendus à la population, Michel Courteaux a indiqué que "certaines associations rayonnent particulièrement", comme la MJC, la Musique municipale, Familles rurales, l’association foncière, l’entraide alimentaire avec le Secours catholique et les Restos du cœur.  L'édile a souhaité les citer devant l’assemblée.

 

L’année 2018 sera une année exceptionnelle pour l’association du mémorial des batailles de la Marne. L’ouverture du lieu était assurée par des gardiens bénévoles et des salariés en contrats aidés. La suppression de ce dispositif entrainera une sollicitation plus importante des bénévoles. Des animations verront le jour pour le Centenaire de la Grande Guerre avec la présence

"espérons-le", d’une haute personnalité. « A ce jour, nous ne savons ni laquelle, ni la date de l’événement. Nous ne maîtrisons pas l’agenda des personnalités nationales. Christian Bruyen est très impliqué sur le sujet » confie Michel Courteaux. Avant de  quitter le mémorial, le maire a tenu à remercier la chorale paroissiale, les anciens combattants, le Souvenir français, l’harmonie municipale, pour leur présence lors des cérémonies se déroulant sur ce haut lieu de mémoire. Le maire a également remercié l’ensemble des présidents et dirigeants des associations dormanistes pour les manifestations organisées sur la commune tout au long de l’année.

 

Fiscalité

 

« Malgré la baisse des dotations de l’État depuis 2010 et les difficultés à trouver des subventions, nous continuons à investir pour le bien-être des dormanistes tout en maitrisant la fiscalité et l’endettement de la commune. Les budgets des années futures vont être encore plus difficiles à construire à cause de la raréfaction de l’argent public. Vous pouvez compter sur moi pour que la situation financière reste saine, tout en continuant à porter des projets susceptibles de renforcer l’attractivité de Dormans. L’équipe municipale qui œuvre sans relâche, restera mobilisée et soudée pour offrir des services dans un cadre de vie agréable pour nos concitoyens et visiteurs » souligne Michel Courteaux.

L’attractivité est "l’addition d’atouts divers et variés". Dormans n’en manque pas et parmi ceux-ci figure la gare SNCF dont le nombre de trains marquant ici l’arrêt est en " forte augmentation".

 

En conclusion d’un discours de 22’40, c’est-à-dire d’une durée aussi longue que les discours de son prédécesseur, Christian Bruyen, déclinés chaque année au même endroit et à la même époque, Michel Courteaux a tenu d'une part, à remercier chaleureusement l’ensemble de l’équipe municipale pour son investissement dans la vie communale, puis d'autre part, à souhaiter une bonne et heureuse année à l’assemblée.

 

Christian Bruyen, président du Conseil départemental de la Marne et de la Communauté de communes des Paysages de la Champagne, Françoise Férat, sénateur de la Marne, région Grand Est, Eric Girardin, député LaREM de la 3ème circonscription de la Marne et enfin, Odile Bureau, sous-préfète de l’arrondissement d’Épernay depuis le 4 décembre dernier, sont ensuite intervenus à tour de rôle pour les traditionnels discours.

 

Le dernier mot sera laissé au représentant de l’État, Odile Bureau, qui a conclu son intervention en ces termes : « Je vous souhaite une belle et douce année 2018, une année d’envie, de désir, de volonté. Si on ne veut rien, on ne peut rien. Si on ne veut pas, on ne pourra pas. Si on veut, il y a quelque chance que l’on puisse » DB

 


Écrire commentaire

Commentaires : 0