[Débit Internet] Vallées-en-Champagne. La fibre arrive pour booster le cuivre !

Dans les communes de Saint-Agnan et La Chapelle-Monthodon, les connexions internet marchent au ralenti depuis toujours. Les habitants et les entreprises locales vont connaître une révolution numérique avec l’arrivée, dans ces deux bourgs, de la fibre optique. Cette technologie va permettre, dans un premier temps, de booster le réseau cuivre historique de chaque habitation. L'opération porte un nom : MeD (montée en débit)

 

« Ça va aller beaucoup mieux très rapidement en débit, c’est ce que me disait dans l’oreille, madame la conseillère départementale » lançait Ronan Léaustic, le sous-préfet de Château-Thierry, lors de sa visite de la commune nouvelle Vallées-en-Champagne, le 17 mars dernier. « J’ai eu la carte ce matin, Saint-Agnan et La Chapelle-Monthodon d’ici la fin 2017 » confirmait Anne Maricot, la conseillère départementale, canton d’Essômes-sur-Marne, lors du verre de l’amitié pris, à l'issue de la visite, au centre de pressurage de la maison de champagne Esterlin situé à La Chapelle-Monthodon. La fin de l’année 2017 approche à grands pas... ainsi que la fibre.

 

En effet, l’entreprise Benoît Chevrier prestataire d’Axians, une marque de VINCI Energies dédiée aux technologies de l’information et de la communication (ICT), pousse actuellement des kilomètres de fibre optique vers les bourgs de Saint-Agnan et La Chapelle-Monthodon.

 

L’entreprise basée à Croisilles près d’Arras dans le département du Pas-de-Calais, utilise deux techniques de pose de câble :

le portage à l’eau et le portage à l’air.

 

 

 

Flottage ou floating

 

La pose de câble par portage à l’eau s’effectue sur de grandes distances. Le câble et l’eau sont introduits simultanément dans le fourreau. L’eau allège le câble et l’avancement se fait par le flux d’eau assisté d’un appareil de pose. Le câble de fibre optique d’un diamètre de 9 mm avance ainsi en moyenne de 40 à 60 mètres par minute. Cette pose nécessite l’utilisation d’un réservoir d’eau mobile.

 

La pose de câble par portage à l’air s’effectue sur de courtes distances. Poussé dans le fourreau par un système d’entrainement, le câble va flotter dans l’air afin d’éviter le frottement avec les parois de celui-ci, facilitant ainsi son transfert. La vitesse moyenne de pose varie de 40 à 100 mètres par minute et plus selon les conditions. Le portage à l’air nécessite l’utilisation d’un compresseur.

 

Dans les deux villages, le travail de l’entreprise croisilloise consiste à amener la fibre au pied des nouvelles armoires NRA-MeD (nœud de raccordement abonnés-montée en débit). Ces travaux de montée en débit n’impactent pas le domicile des abonnés concernés. La liaison téléphonique et internet (bas débit) continuant à être assurée via le câble cuivre historique.

 

La prochaine étape de la montée en débit consistera à déconnecter toutes les lignes branchées sur les " vieilles " armoires abonnés et les raccorder sur les nouvelles , vert olive pour Saint-Agnan et ivoire pour La Chapelle-Monthodon.

Ces travaux seront réalisés par une autre entreprise. D’ici la fin 2017 ? Cela risque d’être chaud... DB

 


Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Chronos (mercredi, 20 décembre 2017 14:45)

    Superbe reportage !!!
    Heureux les habitants de Vallées-en-Champagne qui sont branchés sur internet d'être ainsi informés.