[Hauts-de-France] Le Conseiller régional Dominique Moyse communique

 

Le 23 et 24 novembre derniers, le Conseil régional se réunissait en formation plénière afin de voter de nouveaux dispositifs et de reconduire des politiques qui vous sont utiles. Permettez-moi de vous en présenter un résumé.

 

           

 

Une gestion budgétaire saine

 

La majorité régionale, conformément aux engagements pris lors de notre élection en 2015, veille à gérer de manière saine et pérenne les finances de notre région. En 2018, les dépenses totales s'élèveront à 2 308 millions d'euros tandis que les recettes seront de 2 609 millions. Après remboursement des dettes, nous parviendrons à une épargne nette de 126,2 millions d'euros. 

Les économies seront principalement dégagées sur les frais de fonctionnement et n'entacheront pas l'efficacité de nos politiques publiques. Nous investirons dans les lycées, nous augmenterons le budget de la culture et nous ambitionnons d'harmoniser le soutien aux clubs sportifs. 

Faire mieux en dépensant moins, c'est possible et nous vous le prouverons en 2018 !  

 

Mesures à destination des personnes au RSA

 

Considérant la volonté de l'exécutif régional de développer l'accès à la qualification et à l'insertion professionnelle des personnes au RSA, un partenariat a été créé entre la Région et les cinq départements des Hauts de France, compétents en la matière.

 

Ce partenariat vise à :

 

    . Améliorer I'accès des publics relevant du RSA aux dispositifs de formation de droit commun financés par Ia Région et faciliter leur accès aux dispositifs repérés,

    . Favoriser la concertation autour de la construction de l'offre régionale de formation professionnelle et des politiques départementales d'insertion,

   .  Conforter un partenariat opérationnel sur l'offre de formation, autour d'une dynamique territoriale,

   .  Fiabiliser l'identification des publics relevant RSA dans les actions de formation,

   .   Fiabiliser l'information sur l'indemnisation des publics relevant du RSA en formation.           

 

Rapport d'étape du SRADET

 

Le schéma régional d'aménagement du territoire a fait l'objet d'une large concertation entre les élus et les citoyens. Elle a permis de dégager des priorités touchant directement notre territoire. 

Les Hauts-de-France souhaitent mieux connecter notre département aux régions limitrophes afin de pouvoir tirer profits de l'attractivité économique de l'île de France. Pour cela, nous devons constituer une porte d'entrée des flux, notamment logistiques. 

La région mise sur les trois types de transport : fluvial, ferroviaire et routier. Château-Thierry doit constituer un de ces points de rencontre entre ces différents moyens. 

Les espaces strictement ruraux et périurbains sont l'autre priorité de ce schéma. Nous souhaitons accompagner le développement des espaces ruraux dynamiques, désenclaver les territoires isolés et repenser le rapport entre zones périurbaines et urbaines.  

 

Rénovation urbaine

 

Dans le cadre de la politique nationale de la rénovation du territoire, le Conseil régional a voté en faveur du nouveau programme de renouvellement urbain des Hauts-de-France. 

En tout, ce sont 25 quartiers dits prioritaires qui viennent s'ajouter aux 32 quartiers d'ores et déjà ciblés. 

En signant cette nouvelle convention avec l'agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU), notre région réitère sa volonté d'agir pour la cohésion sociale et le développement économique des quartiers de nos villes connaissant le plus de difficultés.           

 

Une nouvelle politique sportive

 

Les Hauts-de-France se dotent d'une nouvelle politique sportive fondé sur trois axes :

 

     1. Un dispositif pour les manifestations sportives renouvelé avec une emphase particulière sur l'excellence, la jeunesse, l'accessibilité, les pratiques sportives féminines et les emplois créés par cette manifestation,

     2. Les minibus : de nombreux clubs et associations doivent effectuer des déplacements lors de compétitions ou de rencontres amicales, afin de les soutenir, la Région se dote d'une aide à l'achat des minibus 9 places. Ce dispositif permettra aux structures non professionnelles de financer à hauteur de 35% leur investissement.

    3. La formation et l'accompagnement des sportifs.

 

Bien à vous,

Dominique Moyse

 

Contact :  dominique.moyse@hautsdefrance.fr  Mobile : 06 71 03 44 61. Site internet ici.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0