Le Breuil (Marne). Un marché des terroirs pour clôturer 20 ans de fête

« La location du grand chapiteau et son plancher bois plombait lourdement le budget de la fête des terroirs et des métiers d’art. Sans compter le coût de l’animation musicale. Comme nous ne souhaitions pas augmenter le tarif de location des emplacements d’exposants, nous avons donc décidé de mettre un terme à la manifestation après 20 ans de succès auprès du public » commente Didier Dépit, le maire de la commune.

 

Samedi 18 novembre, s’est déroulé sur la place de la mairie du Breuil, un marché des terroirs rassemblant les producteurs qui ont fait le succès et la renommée de cette fête incontournable programmée, chaque année, juste derrière l’arrivée du Beaujolais Nouveau. Histoire de tirer une belle révérence.

 

« Aujourd’hui nous avons monté une manifestation d’une ampleur bien moins grande que celle de la fête des terroirs, mais les gens sont là. Si quelqu’un de la commune veut reprendre cette idée, ce n’est pas un souci » lance le maire de ce bourg pittoresque de la vallée du Surmelin.

 

Quoiqu’il en soit, en ce samedi après-midi d’automne, de nombreux visiteurs ont en effet flâné le long des étals principalement dédiés aux métiers de bouche. Une exposition de lingerie féminine, maquillage et produits Tupperware, accueillait toutefois les ménagères chargées des achats dans la nouvelle salle de Gomer. A l'entrée et à l'intérieur de la salle Serge Coyard, le public pouvait découvrir deux expositions d’œuvres d'enfants.

 

Sur les coups de 20h00, le duo Les Fonds de Bouteilles formé de Rafi (chant et contrebasse) et Ugo (guitare et percussions) a accompagné  les visiteurs souhaitant dîner dans la salle Serge Coyard.

 

Malgré un choix restreint d’exposants, les visiteurs ont tout de même semblé apprécier cette manifestation.

« Je suis contente car mon producteur préféré de Beaujolais est là ! J’espère qu’ils referont ça l’année prochaine, sinon il faudra que je passe par internet » lance une habitante du sud de l’Aisne.

L’avenir le dira... DB

 


Écrire commentaire

Commentaires : 0