[Distribution alimentaire] Carrefour Château-Thierry passera en location-gérance dès mars 2018

Selon le magazine de la distribution alimentaire Linéaires en date du 2 novembre, Carrefour a démarré le recrutement de futurs locataires-gérants pour ses hypermarchés en difficulté. Les premières bascules sont programmées pour mars 2018.

 

Dès son arrivée cet été à la tête de Carrefour, Alexandre Bompard n'a pas caché en interne s'intéresser à la solution de la location-gérance pour relancer les hypers du parc qui sont au plus mal. Voire, en l'absence d'alternative, à la fermeture de quelques sites, rapporte Linéaires.

 

Le magazine poursuit en indiquant que le nouveau PDG n'a pas encore rendu public son plan d'action, mais le schéma des passages d'hypermarchés en location-gérance est déjà défini. Les magasins concernés jaugeront entre 3000 et 7000 mètres carrés,

avec un effectif moyen de 120 personnes et un chiffre d'affaires qui démarre à 25 millions d'euros. Les candidats attendus, eux,

ont idéalement un profil de directeur de magasin expérimenté, avec une bonne dose d'esprit entrepreneurial et un apport financier suffisant.

 

Toujours selon Linéaires, Carrefour n'a pas encore présenté, en interne, la liste des sites en difficulté pressentis pour passer en location-gérance. Selon plusieurs syndicats, la direction préfère attendre d'avoir trouvé des repreneurs pour prévenir de ses intentions

les salariés concernés. Dans les configurations les plus délicates (concurrence intense, faible potentiel), si aucun repreneur

ne se manifeste, des fermetures ne seront pas exclues mais compensées si possible par des ouvertures de formats plus petits dans

la même zone.

Des annonces sont promises pour le comité central d'entreprise de décembre puis, à l'échelle des magasins, en janvier et février 2018. Une vague de passages en location-gérance est programmée pour mars.

 

D’après nos informations, Carrefour Château-Thierry fait partie de la liste des magasins qui passeront en location-gérance dès mars 2018. Les employés du site castel sont inquiets pour leur avenir même si comme le précise Linéaires, le repreneur d'un magasin

est tenu de conserver les équipes en place, avec leur ancienneté, leur qualification et leur salaire brut. Il doit respecter la convention collective de branche mais il n'est pas obligé, en revanche, d'appliquer les accords collectifs de Carrefour Hypermarchés, ni la politique d'intéressement ou le plan d'épargne du groupe.

 

Très répandue en proximité, déjà développée en supermarchés, la location-gérance est donc aussi en train de devenir un modèle à part entière chez Carrefour Hypermarchés. Les deux seuls cas connus d'hypers Carrefour en location-gérance, aujourd'hui, sont ceux d'Issoire (63) et d'Ajaccio (20). DB

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0