[Vallées-en-Champagne] La Chapelle-Monthodon : défaillance de la continuité de l’alimentation électrique

Marne. Le poste EDF de Dormans.
Marne. Le poste EDF de Dormans.

Une fois encore, le courant ne passe plus entre les habitants de la commune déléguée de La Chapelle-Monthodon et Enedis,

le gestionnaire du réseau de distribution d'électricité sur 95% du territoire français. Explications.

 

Les dysfonctionnements  qui avaient totalement disparu en ce début d’année 2017, hormis la panne généralisée du 12 janvier suite au passage de la tempête Egon, sont revenus ! Un habitant du bourg vient de demander une nouvelle fois l’appui de Jacques Krabal, député de la 5ème circonscription.

 

Fin 2016, après avoir été sollicité par ce même administré pour des microcoupures récurrentes, le parlementaire avait déclenché une réunion élus locaux/Enedis en mairie de La Chapelle-Monthodon.

 

Frédéric Toutée, manager de ressources senior à Enedis Château-Thierry s’était alors engagé à lancer une campagne d’élagage à blanc de la végétation située aux abords des lignes électriques de 20 000 volts.  L’élagage avait porté ses fruits. Aucune microcoupure n’était réapparue.

Depuis le 13 avril dernier, les habitants de la commune ont été impactés à ce jour par 23 dysfonctionnements. La commune de

La Chapelle-Monthodon dans l’Aisne est alimentée par un poste source situé dans la Marne. Il s’agit en effet du poste EDF

de Dormans. Alerté à plusieurs reprises par l’administré odonien, Frédéric Toutée vient de lui indiquer que l’alimentation électrique est " auscultée " par tronçon, du poste de Dormans jusqu’à La Chapelle-Monthodon, depuis le 20 septembre et pour une durée de

10 jours.

 

Pour mener à bien ces travaux, la commune est actuellement alimentée par un poste situé dans le département de l’Aisne.

« Je vous donne des infos dans 10 jours ! » a précisé Frédéric Toutée au valcampanien. L’administré a également informé Eric Girardin, le député LREM de la 3ème circonscription de la Marne. Des fois que le parlementaire évoquerait le sujet à l’Assemblée Nationale avec son collègue sud axonais, au détour d’un couloir, au salon de coiffure, à la salle de sport ou encore à la buvette...

L'amélioration de la qualité de service est peut-être En Marche... DB

 

Télécharger
Courrier_Enedis_19092017.pdf
Document Adobe Acrobat 403.5 KB

Écrire commentaire

Commentaires : 0