Hauts-de-France. Notre mobilité, la priorité du Conseil régional

Dominique Moyse, conseiller régional, communique :

 

« En ce mois de septembre, nous avons repris le chemin du travail, et, pour une majorité d'entre nous, l'emprunt quotidien d'une solution de transport. Que vous preniez votre voiture, les transports en commun routiers ou le train, vous connaissez les aléas de la mobilité. Vous méritez un trajet agréable, sécuritaire et ponctuel.

 

Une réflexion doit être menée sur l'intermodalité, dans nos territoires ruraux une seule solution de transport ne peut être suffisante. C'est la bonne coordination entre les différents modes de transport qui permettra de favoriser notre mobilité.

 

Ce 19 septembre, le gouvernement a lancé les Assises de la mobilité. Dans ce contexte, il me semble important de vous communiquer mon action, celle du Conseil régional et la vigilance qui est la mienne quant aux politiques de transport.

 

Transports routiers

 

En tant que Conseiller régional, je n'ai pas compétence quant à l'entretien de nos infrastructures routières. Toutefois, je ne manque pas d'alerter les services de l'État et les services du Conseil départemental sur la nécessaire rénovation de nos infrastructures routières rurales. Je sais le Président du Conseil départemental, Monsieur Nicolas FRICOTEAUX, attentif à l'état de nos routes. L'entretien et le développement d'un réseau routier moderne est le préalable à toute politique de sécurité routière efficace.

 

La région vous accompagne au quotidien sur la route puisque si vous habitez à plus de 30 Km de votre lieu de travail, vous êtes éligible à l'aide régionale aux transports.

 

Dans le cadre du partage des compétences voulu par la loi NOTRE, le Conseil régional a désormais la compétence transports, ainsi en lieu et place du département le Conseil régional s'est vu transféré la compétence des services de transports routier non urbain.

Le 1er septembre, la régie des transports de l'Aisne (RTA), est devenue une régie régionale. Administrateur de cette entité régionale, je veillerai à ce qu'elle respecte les objectifs que nous avons fixés. Il est primordial d'envisager le développement de la Régie bien évidement en l'ouvrant sur de nouveaux marchés, de continuer à offrir un service de qualité et de préserver la gratuité sur les lignes à compétence régionale. Dans ce changement de statut, il me parait primordial d'accompagner les agents de la Régie en leur assurant de pouvoir poursuivre leurs missions dans les meilleures conditions.

 

Transports ferroviaires

 

Le secteur ferroviaire, en particulier la SNCF, est depuis de longues années une faiblesse pour l'accessibilité de notre territoire et

la mobilité de ses habitants. Nous, usagers du train, sommes soumis aux grèves, dysfonctionnements et retards à répétition.

 

Le mécontentement à l'égard de cette entreprise publique grandit chaque jour. Toutefois, nous ne pouvons que féliciter la volonté affichée par le gouvernement et Guillaume PÉPY, directeur de la SNCF, d'accroitre les investissements dans les transports quotidiens. Aux actes !

 

L'Union européenne nous donne une occasion inespérée d'améliorer la situation du rail français. L'adoption en 2013 du quatrième paquet ferroviaire oblige la France a procédé à la libéralisation de son marché intérieur du rail avant 2019. En d'autres termes,

la SNCF perdra son monopole sur les lignes domestiques. Essentielle pour nos territoires ruraux, cette ouverture doit aboutir à une véritable concurrence sur les prix, la qualité des services à bord et la fréquence des passages des trains. Probablement discuté lors des Assises de la mobilité, je suivrai l'avancement de ce dossier avec une attention particulière au regard des enjeux pour notre territoire.

 

S'agissant des TER, la Région organise des comités régionaux du TER (CORETER). Héritiers des anciens comités de ligne, leur fonction est identique. Sur notre territoire, ce comité se réunira fin novembre afin d'assurer le suivi des lignes du Sud de l'Aisne. J'y prendrai évidemment part et aurai à cœur de représenter les usagers. Qualité de service, évolution de l'offre, modernisation des gares et acquisition de nouveaux matériels roulants marqueront ce rendez-vous. Je vous invite d'ailleurs à m'envoyer vos suggestions et vos attentes quant aux lignes de transport ferroviaire régionales.

 

Je vous remercie d'avoir pris le temps de me lire.

Bien à vous »

Dominique Moyse

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0