Emmanuel Macron réaffirme son engagement pour le château royal de Villers-Cotterêts !

Depuis plusieurs années, Jacques Krabal défend la francophonie et son emblème,

le château royal de Villers-Cotterêts, dans lequel François 1er a signé les ordonnances, en 1539, faisant du français notre langue commune. Les dernières annonces du Président de la République concernant le devenir du Château de Villers-Cotterêts et l’engouement autour de ce monument en péril redonnent de l'espoir à tous les amoureux de ce lieu. Ces annonces font suite à une longue mobilisation.

 

Accompagné des élus de la Communauté de communes Retz-en-Valois et de la Société d'Histoire de Villers-Cotterêts, il a plaidé, en 2015 à Bercy l’ouverture d’un appel à idées pour sauver le château à l'abandon. L’appel à idées est prolongé jusqu’en novembre 2017.

 

Le 17 mars 2017, Emmanuel Macron a répondu à l'invitation du député et s’est rendu

à Villers-Cotterêts où il a pu visiter les parties accessibles du château. Le soir même, lors du meeting de Reims, Emmanuel Macron a indiqué qu’il souhaitait " faire du château de

Villers-Cotterêts l’un des piliers symboliques de la Francophonie ".

 

Le 1er avril 2017, Jacques Krabal a organisé à Villers-Cotterêts une réunion sur le thème " Quel avenir pour le château François 1er de Villers-Cotterêts ? Quelle place pour la Francophonie en France ? " en présence de l’académicien Erick Orsenna.

 

Réélu député, Jacques Krabal a été nommé Président de la section française de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie,

pour contribuer, au nom de la France, au rayonnement de la francophonie dans le monde.

Dans le même temps, une association « Pour le Château de Villers-Cotterêts » s’est constituée autour de citoyens cotteréziens avec pour objectif de soutenir l’action publique. (Contact : Bettina Caignault, présidente, au 06 84 61 11 79).

 

Le 5 septembre, Françoise Nyssen, ministre de la Culture et Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, se sont rendus à Château-Thierry pour visiter la maison natale de Jean de la Fontaine. L'occasion de rappeler que l'Aisne et particulièrement le Sud est un territoire littéraire, important pour la langue française : Jean Racine à La Ferté-Milon, la Fontaine à Château-Thierry,

Paul et Camille Claudel à Villeneuve-sur-Fère, Alexandre Dumas et le château royal à Villers-Cotterêts. Les ministres se sont engagés à revenir dans l’Aisne pour visiter le château de Villers-Cotterêts.

 

Le projet de réhabilitation du château royal est aussi une préoccupation forte pour l'Aisne : vendredi 15 septembre,

Nicolas Fricoteaux, le président du Conseil départemental a affirmé au député l'importance de ce projet pour le département.

 

Samedi 16 septembre, pour les Journées du Patrimoine, le Président de la République a confié à Stéphane Bern une mission

" Patrimoine en péril ". Stéphane Bern a déjà fait part de son attachement au château royal François 1er en y consacrant en 2010

un numéro de son émission " Secrets d’histoire ".

 

Emmanuel Macron a réaffirmé son engagement au cours d’une visite officielle : « Nous allons restaurer le château de Villers-Cotterêts pour en faire le château de la francophonie ». A la suite de ces annonces, Philippe Bélaval, président du Centre des Monuments nationaux,  indique sur Twitter que « le CNM est prêt à s’engager dans cette mission exaltante : ouvrir enfin le patrimoine historique de Villers-Cotterêts ».

Une pierre de plus à ce grand projet du Sud de l'Aisne, sur lequel les partenaires culturels, associatifs, institutionnels, locaux et nationaux travaillent pour faire du château le cœur de la francophonie. Il faut maintenant aller plus loin: un projet à suivre...

 Facebook & Twitter @JKrabal

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0