Condé-en-Brie : la revitalisation du bourg va se poursuivre

Ex chef-lieu de canton, Condé-en-Brie n’en demeure pas moins un bourg-centre important. En effet, la commune propose aux habitants du territoire un accès aux équipements et services de proximité : commerces, établissements scolaires, services de santé, établissements sportifs, services publics de proximité, même si ces derniers ne sont plus tout à fait ce qu’ils étaient avec notamment la fermeture imposée du Trésor Public le 1er janvier dernier.

 

 

Le maire Eric Assier et l’équipe municipale ont souhaité engager une dynamique forte pour améliorer l’attractivité de ce bourg de 671 habitants au dernier recensement. Du coup, la commune a déposé deux projets auprès de l’Union des Communautés de Communes du Sud de l’Aisne (UCCSA), à savoir l’agglomération de Château-Thierry (CARCT) et la communauté de communes du canton de Charly-sur-Marne (C4) dans le cadre du contrat de ruralité 2017. Ces projets seront subventionnés !

 

 

 

Le premier dossier concerne la création d’une Maison de Services au Public. Après la réhabilitation d’un logement communal, elle se situera au rez-de-chaussée du bâtiment de l’ancienne école primaire. « Il ne faut pas confondre avec une maison des services publics où les habitants trouvent généralement sur place les impôts, la CAF, ou encore La Poste ! Ce sera une maison où une personne apportera son aide, ses services aux habitants pour la constitution de leurs divers dossiers. Cette personne recevra une formation comprise dans un pack avec la CAF et les différents services publics. Elle rendra service au public ! » précise Eric Assier. Le montant de la subvention est de 9 218€.

 

 

 

Le second dossier concerne la création d’une micro crèche d’une capacité de 10-12 places. Elle se situera au rez-de-chaussée du bâtiment qui accueillait le Trésor Public avant son déménagement sur Château-Thierry. « Ça manquait. Les parents que je rencontre dans la rue sont tous contents ! Une étude territoriale a montré que malgré la présence des Assistantes maternelles, le besoin n’est pas complètement comblé. Les travaux de sondage de terrain ont débuté. Il y a un petit souci pour passer, mais cela va se faire » indique le maire condéen. La capacité de 10-12 places peut interpeller. Eric Assier explique : « On parle de 10 places quand les enfants restent toute la journée à la micro crèche. La capacité est porté à 12 places pour accueillir, occasionnellement, 2 enfants qui viennent y passer seulement quelques heures ».  Le montant de la subvention est de 50 000€. Pour l'implantation de ces deux projets, l'équipe municipale condéenne a préféré réhabiliter le patrimoine immobilier de la commune. « C’est moins coûteux que de faire du neuf et nous sauvegardons le patrimoine communal ! » déclare Eric Assier.

 

Le bilan de la fréquentation de la piscine municipale a été évoqué lors de cet entretien de rentrée. Malgré une météo capricieuse, ce bilan est positif. « Nous avons vendu 60 bracelets. Tout s’est très bien passé. Nous devons toutefois réfléchir au prix de vente du bracelet, enfant et adulte, pour les personnes qui ne viennent se baigner qu’une ou deux fois au cours de  la saison » indique Eric Assier. Il est vrai que 15€ (enfant) ou 25€ (adulte), cela fait un peu cher pour faire trempette une fois de temps en temps. La surveillance des baigneurs par la personne titulaire des diplômes qui vont bien, a donné entière satisfaction à la municipalité. « Si elle veut revenir l’année prochaine,  nous l’accueillerons bien volontiers ! » lance le maire.

 

 

 

Les feuilles d’impôts commencent à tomber dans les boîtes aux lettres. Eric Assier a souhaité également traiter de la fiscalité sur les propriétés bâties et non bâties. « Cela fait des mois que j’explique aux administrés qui m’interpellent, le mécanisme de neutralisation fiscale ! Une décision souhaitée et actée par la nouvelle communauté d’agglomération de Château-Thierry. Les habitants ne doivent pas payer plus aujourd’hui qu’hier. Les contribuables condéens notent une hausse des taux d’imposition communaux 2017 sur leur feuille d’impôts par rapport à l’année 2016. Mais il faut regarder aussi la part de l’inter communalité. Celle-ci baisse ! Le total des taux 2017 est identique à celui de 2016. Le montant qui figure en bas de la feuille d’impôts n’augmente pas ! Il faut également souligner que les recettes liées à la hausse de la part communale 2017 sont reversées à la Communauté d’agglo de Château-Thierry, suivant le pacte de neutralisation fiscale. Concrètement, la commune ne bénéficie pas de l’augmentation des nouveaux taux » indique le maire.

 

 

 

Eric Assier a d’autres projets sous le coude, mais comme il aime souvent à le répéter, «Tant que ce n’est pas fait, je ne veux pas en parler ! ». Il faudra donc s’armer de patience … DB

 

Condé-en-Brie : la halle du XVème siècle.
Condé-en-Brie : la halle du XVème siècle.

Écrire commentaire

Commentaires : 0