Ordures ménagères : il est mort, non pas le poète, mais le bac !

Pris en sandwich entre un mur d'habitation et sans doute un gros véhicule, ce bac à ordures ménagères a souffert. C'est le moins qu'on puisse dire. "Je ne vais quand même pas me lever à 3 heures du matin pour rentrer mon bac !" commente, dépité,  le riverain... DB

Écrire commentaire

Commentaires : 0