Vallées-en-Champagne. 8 mai : une commémoration "comme avant"

Dans la commune nouvelle de Vallées-en-Champagne, la cérémonie officielle du 8 mai devait se dérouler uniquement dans la commune historique de Saint-Agnan. Sauf que.

 

Devant le mécontentement de Jacqueline Picart, maire déléguée de La Chapelle-Monthodon, et Bernard Roulot, président de l’association locale des Anciens Combattants, Bruno Lahouati, maire de Vallées-en-Champagne, a finalement accepté de revenir sur une décision actée lors d’une séance du conseil municipal en octobre 2016.

 

Une cérémonie a donc eu lieu ce lundi 8 mai à 10h45 dans la commune odonienne. A l’issue de celle-ci, presque tous les participants ont pris la direction de Saint-Agnan pour commémorer la capitulation nazie.

En l’absence du maire délégué retenu sur une cérémonie dans un département voisin (Claude Picart est en effet l'un des éléments de la Musique municipale de Dormans dans la Marne), Pierre Troublé, adjoint, a accueilli la nombreuse assistance d’élus et habitants des trois communes composant Vallées-en-Champagne.

 

Saint-Agnan ne possède pas de monument aux morts. Une plaque commémorative est par contre apposée dans une salle jouxtant le secrétariat de la mairie. Pierre Troublé, entouré de porte-drapeaux, Jacqueline Picart, et Bruno Lahouati, a donc déposé une gerbe de fleurs sous la dite plaque. L’appel aux morts pour la France a été effectué pour chaque commune. La Marseillaise entonnée par l’ensemble de l’assistance a ponctué une cérémonie pleine de solennité. Tout est bien qui finit bien ! DB


Écrire commentaire

Commentaires : 0