Celles-lès-Condé : le Conseil Constitutionnel annule les résultats du 1er tour de la Présidentielle

Celles-lès-Condé : un vide grenier a lieu chaque année au mois d'août.
Celles-lès-Condé : un vide grenier a lieu chaque année au mois d'août.

Par décision n°2017-169PDR en date du 27 avril dernier, le Conseil constitutionnel a annulé l'ensemble des suffrages émis dans la commune de Celles-lès-Condé.

 

Les explications du dit Conseil sont les suivantes : « Dans la commune de Celles-lès-Condé (Aisne), dans laquelle 59 suffrages ont été exprimés, ni les mentions du procès-verbal, qui ne font état d'aucune différence entre le nombre des émargements, le nombre de bulletins trouvés dans l'urne et le nombre de suffrages exprimés, ni les feuilles de pointage jointes, que les scrutateurs n'ont d'ailleurs pas signées ni même remplies, ne prennent en compte ni n'expliquent la jonction au même procès-verbal d'un nombre important, au regard du nombre des votants et du nombre des suffrages exprimés, de bulletins nuls et de bulletins blancs. Le Conseil constitutionnel n'étant pas en mesure d'exercer son contrôle sur la régularité des votes dans cette commune, il y a lieu d'annuler l'ensemble des suffrages émis dans cette commune ».

 

Interrogé par la rédaction, Jordane Beauchard, le maire de ce bourg sud axonais de 82 âmes, est tombé des nues en apprenant cette décision. « Je ne comprends vraiment pas ce qui s’est passé. Nous avons procédé au dépouillement conformément à la Loi. Je ne m’explique toujours pas l’envoi de 5 bulletins blancs et bulletins nuls, car les assesseurs n’ont trouvé aucun bulletin de ce type lors du dépouillement ! ».

Élu en 2014, le maire âgé d'une trentaine d'années a déjà connu 2 élections : les Départementales et les Régionales. « Tout s’était très bien passé ! » assure-t-il.

 

Depuis la connaissance de la décision des Sages, Jordane Beauchard s’attache à rencontrer chaque administré électeur afin de communiquer sur l'annulation des résultats. « Les bulletins blancs et les bulletins nuls représentent 10% du nombre de suffrages exprimés. C’est ce pourcentage élevé qui a amené le Conseil à prendre une telle décision. Une décision qui nous fait mal. L’équipe municipale et moi-même travaillons de façon rigoureuse depuis notre élection. La situation financière de la commune est saine. Nous avons rénové la toiture de la

mairie ; des travaux de restauration se déroulent actuellement dans l’église. Ils seront poursuivis l’année prochaine. Nous envisageons également des travaux d’isolation dans le logement communal. Nous serons plus que vigilants lors du second tour ! » conclut le maire cellois. Dimanche, il devrait y avoir foule en mairie sur les coups de 19h00… DB

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0