Château-Thierry : les gendarmes ne lâchent pas l'affaire…

Après plus de trois ans d'enquête, les gendarmes du Groupe d'Atteintes aux Biens de la compagnie de Château-Thierry viennent de solutionner trois cambriolages commis respectivement en décembre 2013 pour le premier, et en mars 2014 pour les deux autres.

 

Dans le premier cas, un individu avait pu être identifié par le biais d'un ADN lors des investigations menées suite au cambriolage d'une habitation à Domptin ; toutefois, ce ressortissant albanais en fuite, avait fait l'objet d'un mandat de recherches. C'est en prison, à Châlons-en-Champagne (Marne), que les gendarmes l'ont retrouvé, détenu pour des faits similaires. Ayant reconnu les faits, et en état de récidive, il fera l'objet d'un prochain jugement devant le Tribunal de Grande Instance de Soissons.

 

Dans le second cas, ce sont un salon de coiffure, et un bar tabac d'Essômes-sur-Marne qui avaient été cambriolés en mars 2014. Lors des premières investigations, un individu avait pu être interpellé puis, jugé, sans pour autant dénoncer ses comparses. C'était sans compter sur la pugnacité des enquêteurs lesquels sont parvenus à les confondre récemment. Eux aussi répondront de leurs actes devant la juridiction soissonnaise. gendarmesdelaisne

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0