Après la tempête, un vent de solidarité

A La Chapelle-Monthodon, la tempête Egon a causé une interruption de la fourniture d’électricité durant 39h35. Une intervention de Jacques Krabal, député de la circonscription, auprès du directeur territorial d’Enedis (ex ERDF) a semble-t-il permis un retour à la normale plus tôt que prévu dans les foyers odoniens.

 

Au cours de cet incident, on a pu constater ici et là des gestes de solidarité. Au cœur du village, des habitants sont intervenus, ici, chez un couple de seniors afin que leur groupe électrogène alimente correctement l’ensemble de la maison. L’intervention se terminant par un café suivi d’une goutte de fortifiant.

Là, une odonienne a fait du porte à porte autour de chez elle en informant les occupants des habitations susceptibles de se retrouver dans une situation précaire, « qu’un groupe électrogène est mis à disposition en mairie de Vallées-en-Champagne ».

Là encore, un conseiller municipal a fourni l’un de ses groupes à une famille nombreuse. Dès le retour du courant, un habitant a prêté son « vieux » téléphone à grosses touches à un voisin dont le disjoncteur avait rendu l’âme. Ceci permettant la gestion de l’appel, puis le suivi de l’intervention du service de dépannage EDF.

 

Le tableau, non pas électrique, est tout de même terni par la transparence de certains élus odoniens après le passage de cette tempête hivernale active. Des administrés, qui sentent certainement le gaz de schiste, attendent encore leur visite… Rendons tout de même à César ce qui appartient à la maire déléguée de la commune historique : « Apparemment, la maire a fait le tour des hameaux » indique un frondeur du village. DB                                      

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Chronos (dimanche, 15 janvier 2017 09:35)

    Je dirais un tout petit vent de solidarité lorsqu'il s'agit des élus.
    2 sur 11 sont intervenus.

  • #2

    Jean CHAPELLE (jeudi, 02 mars 2017 16:18)

    Ha ? Il y a eu des élus qui se sont préoccupés des administrés ?
    Je ne dois pas connaitre tous les élus, seule une voisine s'est inquiétée du sort des habitants de notre quartier.
    Sincères remerciements à celle-ci.