Veolia ou l’adressage low-post

Afin de faciliter l’acheminement du courrier, l’AFNOR a défini une norme pour l’adresse postale (XPZ 10-011 de janvier 2013). Elle doit comporter 6 lignes maximum (7 avec l’international) et 38 caractères maximum par ligne (chiffres, lettres et espaces compris). Exemple à l'appui.

 

Ligne 1 : Monsieur Jean Bonnot

Ligne 2 : Chez Madame Sandra Nicouverture

Ligne 3 : Hameau des Galipes

Ligne 4 : 7 rue du Saule tortueux

Ligne 5 : La Chapelle-Monthodon

Ligne 6 : 02330 Vallées-en-Champagne

 

La création d'une commune nouvelle n'est pas sans conséquence sur les adresses existantes. En effet, le nom de la commune nouvelle ne doit donc pas dépasser 38 caractères, espaces et code postal compris. Il risquerait d’être tronqué si le nom était trop long.

 

Par ailleurs, pour La Poste, rien ne s’oppose à ce que le nom de la commune historique figure à la ligne 5 comme il est indiqué ci-dessus. Toutefois, cette solution n’est pas forcément retenue par tous les « utilisateurs » de l’adresse. La preuve. Un courrier en date du 12 octobre dernier envoyé par Veolia Château-Thierry n'est arrivé chez un abonné domicilié à La Chapelle-Monthodon, commune nouvelle de Vallées-en-Champagne, que ce lundi 5 décembre. Et pour cause !

 

Le nom de la commune historique est d’une part, zappé, et d’autre part, la dénomination de la voie est erronée (route au lieu de rue). Quand ça va mal, ça va mal ! Du coup, le courrier s’est quelque peu baladé...

 

La restitution de l’information à l’expéditeur a été faite en ces termes : " La Poste a tout mis en œuvre pour distribuer ce pli. Celui-ci vous est cependant retourné pour la raison suivante : défaut d’accès ou d'adressage ".

Le défaut d’adressage en question fait bondir Jérémy Idelot, responsable à Veolia Château-Thierry. " La Poste aurait pu faire un effort. Route et rue, c’est pareil ! Historiquement, c’est route " commente ce dernier.

Il faut  souligner que le cadastre de la commune de La Chapelle-Monthodon ne connaît pas la route, mais la rue Clairefontaine. Veolia Château-Thierry devrait se rapprocher du service facturation de la maison qui, lui, à défaut d'indiquer le nom exact de la voie, mentionne bien le nom de la commune historique.

 

Bref, le service clientèle Veolia à Château-Thierry assure avoir fait le nécessaire afin que l’adresse de l’abonné soit à l’avenir indiquée de façon correcte.

Quant au fameux courrier daté du 12 octobre, Veolia a tout mis en œuvre pour qu'il arrive enfin à destination, en missionnant un agent. Celui-ci l'a déposé dans la boîte aux lettres de l'abonné. Non mais, alors ! DB


Écrire commentaire

Commentaires : 0