Fossoy : le foyer rural et l’ACPV allument le feu de la sainte Inès

L’association culturelle sur le passé de nos vallées (ACPV Saint Eugène) a sacrifié à la tradition en n’allumant pas le feu de la saint Jean le 21 juin, mais cette année le 10 septembre, jour de la sainte Inès. Explication.

 

 

 

Après son spectacle de la Pentecôte, l’ACPV a coutume d’organiser une fête appelée « Feu de la saint… » dans le village de l’un de ses adhérents. La manifestation est montée conjointement avec le comité des fêtes de la commune concernée et prend le nom du saint ou de la sainte tombant ce jour-là.

Après La Chapelle Monthodon en 2015 et son feu de la sainte Raïssa, c’était donc au tour de Fossoy et son foyer rural, d’accueillir samedi 10 septembre, jour de la sainte Inès, la troupe de l’ACPV.

 

Pour remercier leurs hôtes, les acteurs ont défilé dans le bourg en tenue de scène, accompagnés par les habitants, également déguisés. Lors d’arrêts buvette destinés à rafraîchir les gosiers asséchés, des bouts de scène du spectacle 2016 « Et pourquoi pas les Incas ?! » ont été joués par les habitants de Fossoy eux-mêmes.

 

Au retour de la déambulation, il s’est agi d’allumer ce feu tant attendu par les 130 personnes présentes. « Le foyer rural a bien travaillé. C’est un feu simple mais efficace ! » note Pascale, trésorière de l’ACPV. La braise a ensuite permis aux participants de faire cuire grillades, lard et saucisses.

 

Le repas pris sous les chapiteaux et autour du brasier s’est poursuivi jusqu’au bout de la nuit. DB

 



Écrire commentaire

Commentaires : 0