Condé-en-Brie : Marguerite est re-ve-nue !

Un acte de malveillance avait contraint la mairie condéenne au retrait de la vache Marguerite de son enclos fleuri. Après plusieurs mois de soins, la Prim'Holstein, cette vache noire tachée de blanc ou blanche tachée de noir telle que la dessinent les enfants est de retour au Rond-point du Cahot. Plus belle que jamais… DB

 

Le retour de Marguerite

 

Au pays de Condé, sur les bords de la Dhuys, je me suis égarée…

 Un moment sur le trèfle, me suis reposée…

 Puis rapidement endormie.

 Bientôt… le rêve m’envahit…

 Bien m’en a pris,

 Car dès le petit matin,

Réveillée par des mutins,

 Après une nuit de vacarme et d’insomnie

 Endolorie par quelques coquins,

 J’ai dû me faire une raison…

 Rentrer à la maison trop tôt en saison…

 Le village en émoi,

 Les passants aux abois…

 « N’avez-vous pas vu Marguerite ? » s’inquiétaient-ils

 

 

 

 

 

 

Fractures, courbatures, griffures…

 Il fallait consolider mon armature…

 Au pays de Condé, je devenais handicapée.

 Fort heureusement, passant aux abords,

 Le magicien André-aux-doigts-d’or,

 Me remit en état.

La convalescence fut longue… des jours et des mois…

 Chacun demandait quelques nouvelles…

 De l’attachante demoiselle…

 « Parleriez-vous de moi ? » leur dis-je

 Promis, je reviens dès les beaux jours avec de nouveaux atours…

 Mais de grâce, après cette aventure

 Prenez soin de ma parure…

 Petits ou plus grands, rien ne vous autorise à me chevaucher

 Pas même pour une photo

 Au Rond-point du Cahot

 Passants rien ne vous permet de me casser…

 Sonnez trompettes et tambours,

 Répandez la nouvelle !

 Je ne suis revenue que pour le décor

 Et le plaisir des yeux qui m’honorent.

 

Marguerite

 


Écrire commentaire

Commentaires : 0