La Chapelle Monthodon : tri au cimetière 3.0

Depuis cette semaine, les personnes qui fréquent le cimetière de

La Chapelle Monthodon ont à leur disposition des bacs de tri pour déposer leurs déchets. C’est la 3ème procédure depuis 2014.

 

Soucieuse de diminuer l’apport de déchets verts en déchetterie et conserver la propreté des lieux, l’équipe municipale élue en 2014 avait mis en place le tri sélectif au cimetière. Cette nouvelle disposition devançait le lancement de la Redevance Incitative au 1er janvier 2015.

 

Le container de 660 litres entreposé à l’extérieur du cimetière et dans lequel s’entassait tout et n’importe quoi, surtout le "n’importe quoi" jeté par des automobilistes venus du département de la Marne tout proche, avait été supprimé. Deux bacs -1 pour les déchets verts et 1 pour les autres déchets (plastique, pots…)- étaient désormais à la disposition des personnes à l’intérieur de l’enceinte. Les bacs étant situés près de la sortie, cela fonctionnait plutôt bien.

 

Une seconde procédure a vu le jour courant 2015 à la suite de l’élection d’une nouvelle équipe municipale (démission du maire élu en 2014 ndlr).

 

Exit le bac à déchets verts et bienvenue au composteur en bois livré avec le seau permettant d’arroser les déchets « afin que les petites bêtes puissent remonter pour effectuer leur travail » comme le soulignait à l’époque Patrick Pirrus, maître-composteur à la 4CB. Sauf que.

 

Le composteur n’étant principalement rempli que de tourbe, n’étant pas arrosé (le seau a d’ailleurs disparu), n’étant pas retourné, n’étant pas positionné à proximité de la sortie, ce tri sélectif a fait pschitt !  Dommage, car ce composteur était sympa et savait se faire discret dans cet environnement.

Du coup, le bac destiné aux autres déchets et placé juste avant la sortie de l’enceinte a alors accueilli à couvercle ouvert, fleurs fanées, végétaux et tout le toutim !

 

Devant ce « grand n’importe quoi », comme l’avait déclaré Jacqueline Picart, maire du bourg, lors d’une séance publique du conseil municipal odonien, de nouvelles mesures viennent donc d’être prises. 

 

3 bacs sont désormais entreposés toujours à l’intérieur du cimetière et à deux pas de la sortie. Un premier bac reçoit les déchets verts, terre et végétaux divers, un deuxième le plastique et le papier, et enfin un troisième les déchets inertes tels que les pots vides en terre ou en plastique. Comme pour le Port-Salut, on ne peut pas se tromper : c’est écrit dessus !

Trier est une pratique qui appelle au civisme... DB


Écrire commentaire

Commentaires : 0