Vignoble champenois : opération « Nez en l’air »

Selon le quotidien régional l’Union, Pierre-Emmanuel Taittinger, Président de la Mission Coteaux, Maisons et Caves de Champagne – Patrimoine mondial, souhaite se servir du classement UNESCO pour embellir le territoire. Pour cela une opération « Nez en l’air » va être menée.

 

 

 

Celle-ci consiste à photographier tout ce qui n’est pas beau dans le paysage. D’après le patron de la maison de champagne, « 80% de ces verrues peuvent être retirées sans que cela coûte un centime. Pendant les 10 prochaines années, on devrait voir une évolution dans le paysage ».  A la question : « Pensez-vous vraiment réussir à faire démonter tous les hangars disgracieux du vignoble ? », Pierre-Emmanuel Taittinger répond : « Oui, on y arrivera. Si on veut parvenir au niveau de la Bourgogne ou de l’Alsace, on a du travail. On incitera les maires qui sensibiliseront leurs habitants. C’est en éveillant les consciences qu’on agira ».

 

Bon courage ! Par ici, même si on secouait certains habitants, on n'arriverait pas à leur décoller la pulpe du fond comme disait Coluche. « On peut rêver… » soupire une habitante de la Vallée de la Marne. Effectivement.

 

Quand on voit que le premier magistrat d’un bourg de la Marne ne lève pas le petit doigt face à une pollution visuelle –un dépôt sauvage situé le long d’une route communale et régulièrement alimenté en déchets divers et variés- sous prétexte que le tas d’ordures se trouve chez un particulier, on se dit que les verrues ont encore de beaux jours devant elles… DB

 


Écrire commentaire

Commentaires : 0