Saint-Eugène : beau succès pour les Incas

I.N.C.A. : cri d’avant match pour résoudre un conflit entre des explorateurs et les indigènes du pays des Andes, sous le regard bienveillant d’un soleil en majesté trônant au-dessus de la scène. Voilà ce que nous ont donné à voir et à entendre, les acteurs de l’ACPV pour ces fêtes de Pentecôte à Saint-Eugène.

 

Comme de coutume, l’équipe n’a pas lésiné sur les inventions maison. Cette année, un pont suspendu où certains, pris de vertige, ont eu comme recours la robustesse d’un lama de circonstance à qui tous ont rendu hommage sur ce pont. Une rencontre au sommet en quelque sorte !

 

Les costumes pétillaient d’éclats même sans le soleil. Une histoire de sceptre perdu, retrouvé, convoité, fournissait une intrigue des plus déjantées. Le bruitage nous a fait entendre jusqu’au grondement d’un volcan en furie avec force fumée qui mit tout le monde en émoi.

 

Ceux qui ne sont pas venus ne pourront revoir ce spectacle. Dommage… Les artistes ont tout rangé et après quelque repos vont se remettre à cogiter pour la Pentecôte prochaine. Merci à tous et aux chouchous de la fête : deux alpagas qui ont ravi les enfants et reçu des caresses à en rendre jaloux plus d’un !

Henri Gandon

Crédits photos :  AVG / HG / DB


Écrire commentaire

Commentaires : 0