Chartèves : le petit nettoyage de printemps

Les dépôts sauvages sont interdits depuis la loi du 15 juillet 1975. Se débarrasser de ses déchets encombrants sur un trottoir, au coin d'un bois ou dans une rivière est un comportement irresponsable mais malheureusement encore trop fréquent.

 

Au fil du temps, les dépôts sauvages se sont constitués par simple incivisme ou, parfois, lorsqu'il n'y avait pas de solution pour certains déchets. Aujourd'hui, ces dépôts n'ont aucune raison de perdurer. La totalité des déchets ont une filière de collecte.

 

Les clairières sont souvent des endroits propices à de belles rencontres  aux sentiments tendres : fées, cerfs majestueux ou sangliers sortant en harde le soir.

Dans celle-ci, située sur le territoire de Chartèves, une rencontre printanière avec un tas d’immondices n’a pas été très poétique. C’est le moins qu’on puisse dire. Le Sud de l’Aisne où s’épanouit un Art de vivre à la française… Ces déchets ont été répartis dans les déchetteries.  DB

 

Crédit photos : PP

 


Écrire commentaire

Commentaires : 0