Vallées-en-Champagne : une route fermée à La Chapelle Monthodon pour cause d’inondation

La route départementale RD203 fait encore parler d’elle ! Vendredi 31 mars vers 19h00, Jacqueline Picart maire de la commune historique, décide, sous les restes de la dépression Jeanne et le début de la suivante nommée Kerstin, de fermer la chaussée à la circulation. Une sage décision : la route est inondée.

 

 

 

Les fortes pluies de la journée conjuguées à l’entretien défaillant des bords de cet axe majeur pour les habitants du bourg ont contraint la maire à interrompre toute circulation. « L’aqueduc en cause qui passe sous la route est presque bouché. Un conglomérat de calcaire à la sortie de l’installation obstrue de surcroit celle-ci. Comment voulez-vous que ça coule ! » peste Jean-Yves Roulot, 1er adjoint de la commune. « De plus, si des saignées étaient pratiquées, l’eau qui ruisselle abondamment le long des rives pourrait s’écouler dans les fossés. Nous faisons des saignées sur nos voies communales et eux (la voirie départementale ndlr) ne font rien sur cette départementale » poursuit-il.

 

 

Le hasard fait parfois bien les choses

 

 

 

Une réunion de travail programmée ce jeudi en début d’après-midi s’est tenue au sec, en mairie odonienne et sous une pluie battante sur le terrain. L’ordre du jour étant cette fameuse RD 203 : réfection des rives et débouchage de l’aqueduc. Anne Maricot, conseillère départementale (canton d’Essômes -sur-Marne), Jacqueline Picart et ses adjoints ainsi que 2 représentants de la voirie départementale de l’Aisne en charge de l’entretien de cette route ont participé à cette réunion.

 

 

 

Le remplacement de l’aqueduc est dans les tuyaux. Les services de la voirie départementale vont chiffrer le coût des travaux et inscrire ceux-ci sur… 2017. Quant à la réfection des rives : aux mêmes maux les mêmes remèdes ! Des pansements, entendez par là des rustines-d’enrobé-à-froid-qui-ne-servent-à-rien, seront encore posés sur une jambe de bois.

 

 

Lancement d’une pétition

 

 

 

A l’initiative de 2 administrés odoniens, une pétition demandant la sécurisation des bords de la chaussée de la RD203 fait le tour de la commune. Ce courrier adressé à l’attention du chef de service « Entretien – Exploitation » de la voirie départementale, sollicite la réalisation de poutres de rives visant à consolider de manière durable les secteurs latéraux de la voie. Les pétitionnaires estiment que ces travaux contribueraient à une amélioration du dimensionnement de la route, de la résistance aux nouvelles charges et de la sécurité des usagers.

 

Mais comme dirait l’autre : c’est loin d’être gagné ! « Ça va faire 1 an que je suis dessus. Ailleurs, comme en Thiérache, c’est pire qu’ici » indique Jacqueline Picart. Si les élus et habitants de cette autre partie du territoire de l’Aisne ont des soucis d’entretien de voirie, ils n’ont qu’à se bouger le cul comme le font élus et habitants de La Chapelle Monthodon. La persévérance finit toujours par payer. Le vendredi 1er avril, la RD203 est rouverte à la circulation. DB

 


Écrire commentaire

Commentaires : 0