Vallées-en-Champagne : visite des captages d’eau potable de La Chapelle Monthodon

L’USESA (Union des Services d’Eau du Sud de l’Aisne) en partenariat avec le PETR-UCCSA (Pôle d’Equilibre Territorial et Rural-Union des Communautés de Communes du Sud de l’Aisne) et l’Agence de l’eau Seine-Normandie invite les habitants du territoire à participer à des ateliers de protection de la ressource en eau. Samedi 27 février s’est déroulé le premier des 11 ateliers programmés en 2016 sur le secteur de Condé-en-Brie : la visite des captages d’eau potable de La Chapelle Monthodon.

 

Accueilli par Nelly Triconnet, vice-présidente en charge de la protection de la ressource à l’USESA, le maigre public réuni dans la salle communale a écouté avec beaucoup d’attention les interventions de Sandrine Viet, chargée de mission « Protection de la ressource en eau » à l’USESA et Laetitia Morel, chargée de mission « Gestion durable des espaces publics » au PETR-UCCSA. L’USESA gère l’eau sur 97 communes du territoire du Sud de l’Aisne. « Ce syndicat possède 10 champs captants (zones de captage ndlr). Ceux-ci représentent une vingtaine de ressources. La Chapelle Monthodon fait partie de ces ressources en eau potable » précise Nelly Triconnet. « Nous menons une politique de protection de la ressource pour préserver la qualité de l’eau qui est distribuée » poursuit-elle.

 

L’Aire d’Alimentation des Captages (AAC) de La Chapelle Monthodon couvre 2077 ha autour des captages répartis sur La Chapelle Monthodon, Baulne-en-Brie, Dormans, Igny-Comblizy et Le Breuil. Elle est composée d’un périmètre de protection immédiat, d’un périmètre de protection rapproché et d’un périmètre de protection éloigné. « L’AAC est l’aire où toutes les gouttes d’eau qui peuvent tomber sont susceptibles de se retrouver aux captages » souligne Sandrine Viet.

2 sources sont positionnées sur la commune odonienne de part et d’autre de la route départementale RD203. Il s’agit de la source de la route (appelée aussi pièce du chaudron) et de la source de la pâture (ou source du moulin blanc). La nappe sollicitée est la nappe des Calcaires grossiers du Lutécien. L’eau des 2 sources se  jette  dans un point de collecte (le mélangeur).

 Celle-ci est ensuite récupérée par gravitation à la station de pompage. « En 2014, 566 545 m3 d’eau ont été pompés ici. Ce qui représente 13 à 15% de l’eau pompée pour l’USESA » précise la chargée de mission.L’arrêté préfectoral de déclaration d'utilité publique - DUP- instituant les périmètres de protection des captages et définissant les conditions d'autorisation de prélèvement d’eau pour la consommation humaine date du 05 février 1986. Les captages de La Chapelle Monthodon alimentent en eau potable les communes de Barzy-sur-Marne, Celles-lès-Condé, Condé-en-Brie, Connigis, Crézancy, Fossoy, Mézy-Moulins, Monthurel, Montigny-lès-Condé, Passy-sur-Marne, Reuilly-Sauvigny, Saint-Eugène, Trélou-sur-Marne et Vallées-en-Champagne.

Au niveau de l’Aire d’Alimentation des Captages, « collectivités et particuliers doivent se montrer particulièrement vigilants quant à leurs pratiques » a rappelé Laetitia Morel. Jardiner au naturel, fabriquer des produits ménagers écologiques : chaque habitant du territoire a aussi un rôle à jouer pour la protection de l’eau.

 

Le second temps fort de la journée fut animé par Yan Bourgeois, technicien Veolia eau à Château-Thierry. Rappelons que l’USESA a confié le 1er mars 2013 et pour une durée de 15 ans, l’exploitation du service d’eau potable à un délégataire : la société Veolia eau.

Les participants ont pu ainsi découvrir la chambre de captage de la source de la route puis descendre à l’intérieur du mélangeur et enfin visiter en long, en large et en profondeur la station de pompage. Cette installation, dont la création est récente, est venue remplacée la station vieillotte située tout près. Station désaffectée dont le réservoir (une bâche enterrée) est, par contre, toujours en service. « A partir d’ici, nous distribuons environ 800 à 1000m3 /jour d’eau potable traitée uniquement avec du chlore gazeux vers le réservoir d’Evril, 400m3/jour vers celui de la Grange aux Bois et seulement 100m3/jour vers celui de Monthodon. Pour le mois de janvier cela a représenté 12 000m3 par semaine. » explique Yan Bourgeois.

Prochains ateliers : visite du captage d’eau potable de Montlevon (05 mars) et mise en place d’un potager au naturel sur le site de la 4CB à Courtemont-Varennes (19 mars). DB


Écrire commentaire

Commentaires : 0