4CB : humour, strass et paillettes pour la galette des seniors

A Condé-en-Brie, la traditionnelle galette offerte par la Communauté de Communes du Canton de Condé-en-Brie (4CB) aux seniors du territoire a, cette année, encore attiré les foules. Accueillis par Daniel Girardin, maire de Trélou-sur-Marne et vice-président en charge de l’Action sociale au sein de l’établissement public, pas loin de 500 papys et mamies dont de nombreux résidents des EPHAD se sont retrouvés dans la salle intercommunale pour un après-midi festif.

En première partie du spectacle surprise, Olivier Lejeune, acteur, metteur en scène et humoriste de renom a fait dans le féroce et le corrosif sans temps mort. Politiciens, stars du show-biz, faits de société : sur scène, Olivier Lejeune gratte où ça fait très mal.

« Tout le monde en a pris pour son grade ! » s’est exclamée en quittant la salle, Jeannine, 88 ans, une habitante de Vallées-en-Champagne.

 

Avec la participation du public, son étonnant numéro de mémoire a scotché plus d’un spectateur. A l’entracte, l’artiste a d’ailleurs dédicacé avec succès son livre « Mémoire d’éléphant. La meilleure méthode ».

 

C’est aussi à l’entracte que le personnel du CIAS, des unités de vie, aidé en cela par quelques élus et bénévoles a servi la galette des rois tant attendue accompagnée de boissons à l’assemblée.

 

Des seins nus et un chippendale !

 Le second temps fort de l’après-midi a mis le feu dans la salle. Des seins nus et un chippendale sur scène : il n’en fallait pas plus pour faire monter la température. « Qu’est ce qu’il faisait chaud ! J’ai tâté… les radiateurs. Ils étaient coupés. Heureusement !» a lancé à la cantonade une spectatrice regagnant son car. Le frontonais Joël Delettre, producteur de spectacles et d’animations jouissant d’une solide réputation dans la région avait encore fait le bon choix en proposant ce spectacle de music-hall. Ce dernier s’est néanmoins interrogé sur le devenir de ce rendez-vous incontournable pour les seniors de la communauté.

« Qu’en sera-t-il lorsque les communautés de communes du Sud de l’Aisne seront toutes regroupées ? » s’est demandé celui qui fait jumper dans les bretelles depuis 30 ans. Dieu seul le sait, dirait le curé de la paroisse… DB

Écrire commentaire

Commentaires : 0