La Chapelle Monthodon : des vœux pour la toute première fois

Vendredi 15 janvier, une cérémonie de vœux a été organisée pour les administrés. Une initiative de la maire Jacqueline Picart, soutenue par ses trois adjoints. Une première fois qui n’a, cependant, pas déplacé les foules. Misère, misère !

 

En effet, une poignée d’habitants dont une majorité « d’étrangers » comme on dit par ici, a répondu à l’invitation de la municipalité. Pour une première, il y avait plus de monde à l’extérieur qu’à l’intérieur de la salle communale. Dommage.

A défaut donc de pouvoir compter sur la présence de nombreux habitants mais aussi sur la totalité de l’équipe municipale (7 conseillers sur 11), Jacqueline Picart a pu néanmoins s’assurer du renfort d’élus des 2 autres communes historiques composant Vallées-en-Champagne. Il faut dire que ces derniers venaient tout juste de quitter une séance du nouveau conseil municipal présidée à deux pas de la salle par Bruno Lahouati, maire de la commune nouvelle, assisté de la maire déléguée de La Chapelle Monthodon et Claude Picart, maire délégué de Saint-Agnan.

 

En présence d’autres édiles du territoire comme notamment Eric Assier, maire de Condé-en-Brie, Jacques Durthaler, maire de Courtemont-Varennes et Daniel Saroul, maire de Reuilly-Sauvigny, des forces de Gendarmerie de Condé-en-Brie et de l’Abbé Henri Gandon, curé de la Paroisse Notre Dame des Trois Vallées, la maire odonienne est revenue sur cette première année de mandat.

 

Rendre compte, transparence, sérénité et démocratie de proximité

 

 Avant de lister les événements et actions qui ont marqué la vie du bourg en 2015, Jacqueline Picart a souhaité rappeler les circonstances de son élection en ces termes : « Le 20 février 2015, seule candidate au remplacement de Thierry Fallet, maire démissionnaire élu en 2014, je suis la première femme à avoir reçu ce mandat depuis que notre commune a eu à désigner démocratiquement son premier magistrat. Je ne crains pas de le dire : j’ai été élue par défaut. Jusqu’à ce jour, à La Chapelle Monthodon, seuls les hommes avaient eu accès à cette responsabilité » La maire a poursuivi en précisant « que si certains se sont quelque peu inquiétés, ils ont été rassurés puisque je me suis entourée de 3 adjoints, tous masculins. Si je fus la première femme élue maire, je serai aussi la dernière car de grands changements administratifs ont eu lieu ». Jacqueline Picart a insisté sur le caractère de cette rencontre qui s’inscrit parmi ses préoccupations constantes : rendre compte, transparence, sérénité et démocratie de proximité.

 

Actions et projets

 

En 2015, les décisions prises par la municipalité, voire uniquement par la maire pour certaines d’elles, ont été nombreuses : réfection du logement situé au-dessus de la mairie, agrandissement du parking communal, travaux de voirie, remplacement d’équipements dans la salle communale, fiscalité locale (taux les plus bas de la commune nouvelle. Ceux-ci seront révisés dans le cadre du lissage des taux des 3 communes fondatrices de Vallées-en-Champagne), emprunt pour les travaux du logement communal, commémorations (lecture des articles de la déclaration universelle des Droits de l’Homme par les enfants odoniens lors du 14 juillet), lancement d’une boîte à idées (soutien scolaire à 5 enfants de la commune par un administré), hommage de Canadiens à leur ancêtre odonien Marin Janot, création de la commune nouvelle Vallées-en-Champagne, chorale d’enfants odoniens lors du Noël de la commune.

Pour 2016, Jacqueline Picart a mentionné 2 projets. D’une part, l’aménagement et l’enfouissement des réseaux rue de Condé et d’autre part, la pose de radars pédagogiques ou de ralentisseurs visant à réduire notablement la vitesse dans le centre du bourg.

« Nous sommes riches de talents et ne devons pas nous en priver. S’ouvre devant nous une nouvelle année qui par la fusion de nos 3 communes doit permettre qu’elles se développent malgré les restrictions budgétaires » a conclu la maire avant de passer la parole au premier adjoint, Jean-Yves Roulot, élu le 4 janvier 2ème adjoint de Vallées-en-Champagne.

 

 

Réfection, création, réhabilitation

 

 Jean-Yves Roulot est revenu sur les gros travaux engagés par la commune en 2015 : réfection de voirie au hameau de Montleson, création d’un parking derrière le préau (dans le but de désengorger le parking communal lors de l’utilisation des salles, ndlr), réhabilitation de l’assainissement individuel du logement de la mairie et de la salle communale et enfin suivi du dossier de réfection du carrefour de Monthodon. Sur ce dernier point, le premier adjoint a voulu se montrer rassurant : « C’est en bonne voie. Nous avons obtenu un rendez-vous avec les entreprises de transport qui ont détérioré la patte d’oie. Avec l’appui de la Communauté de communes du canton de Condé-en-Brie (4CB), nous allons essayer de les faire participer à cette réfection ».

 

Diversité et rassemblement

 

  Présent dans la salle, Bruno Lahouati, maire de Vallées-en-Champagne s’est dit surpris de l’animation qui se déroule dans les villages. « Il y a de la diversité dans nos animations. C’est intéressant d’en faire l’inventaire et de savoir ce qu’on pourra appliquer au niveau de la commune nouvelle. Par ailleurs, donner le savoir et la culture va peut-être nous protéger de certaines barbaries. Tout du moins, j’ai cet espoir-là » a fait remarquer celui qui est également vice-président à la 4CB en charge de la commission Environnement-Energies. Concernant la commune nouvelle, Bruno Lahouati a déclaré : « On a imposé une commune nouvelle à nos habitants. On peut le voir de deux manières. Nous avons une vision d’avenir. Nous voulons à tout prix construire quelque chose de nouveau parce que si on n’avance pas, on va perdre ». L’élu a poursuivi et conclu son intervention en ces termes : « On était déjà en train de perdre et si on n’avance pas on va perdre beaucoup ! Et puis cette volonté de rassembler, ça rentre dans ce message de fraternité, de rencontre, d’aller vers l’autre. On ne peut qu’en tirer du bien-être. Je crois que la quête d’un homme, ce sont des histoires d’amitié et d’amour. Et n’oubliez jamais que c’est grâce à Claude (Picart ndlr) tout ça ! ».

 

Claude Picart, maire délégué de Saint-Agnan qui a précisé « n’avoir rien fait de particulier ». « J’ai voulu en parler. Il faut penser à l’avenir, à ceux qui prendront notre relève dans 4 ans, en 2020 » a déclaré l’élu. Celui-ci a insisté sur le fait que « les conseillers municipaux respectifs des 3 villages devront travailler ensemble sur des idées, des projets pour la commune nouvelle ». Des commissions devraient voir le jour. Leurs rapporteurs nommés auprès du conseil municipal de la commune nouvelle seront ainsi un rouage essentiel dans le fonctionnement de Vallées-en-Champagne.

 

 Les associations à l’honneur

 

  Avant de partager le verre de l’amitié et de nombreuses sucreries à faire pâlir d’envie Gilles Lefèvre du journal l’Axonais, Jacqueline Picart a tenu à mettre à l’honneur les associations communales. C’est ainsi qu’Adeline Levillain, présidente de l’Association sportive Odon’ Attitude, Josiane Renard, présidente du Club du 3ème âge et Céline Picart, secrétaire du Comité des Fêtes ont à tour de rôle présenter leur association respective et lister les différentes animations passées et futures devant un auditoire attentif. DB

 


Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    chronos (mardi, 19 janvier 2016 14:36)

    Des vœux pour la toute première fois.
    C'est certainement aussi une 1ère que l'on apostrophe le curé de la paroisse Notre Dame des Trois Vallées lors d'une cérémonie des vœux en lui balançant : "Vous dormez ?????"
    Misère, misère !