Courtemont-Varennes : énergies alternatives et recyclage à l’honneur

Le granulateur mobile H-énergie est l'invention de trois vieux complices artisans alsaciens. Des anciens meilleurs ouvriers de France dans les domaines du chauffage, de l’électricité et de la serrurerie. Ils sont âgés de 44 à 46 ans et se nomment Charles Herrmann, Philippe Durrhammer et Xavier Rémond. La machine permet de recycler les déchets agricoles en granulés pour chaufferies biomasse. Le prix du Président de la République, matérialisé par un vase en porcelaine de Sèvres décerné depuis 1901, a ainsi couronné parmi 600 propositions cette unité mobile lors du dernier concours Lépine.


Installé sur un semi-remorque de 16 mètres de long, ce sacré joujou a coûté la somme rondelette de 600 000 €. Il produit des granulés Biomasse. C’est-à-dire qu’il valorise les déchets de bois, de pailles, les sarments de vignes et même les résidus de station d’épuration pour les transformer en combustible. Avantage : ils coûtent moitié moins cher que le fioul et sont plus beaucoup plus écologiques. La capacité journalière de production est de plus de 10 tonnes de granulés produits, soit l’équivalent de 5 000 litres de fioul. Cette innovation et le processus industriel qui l’accompagne montre la voie vers de nouvelles sources d’approvisionnements pour le chauffage à granulés.

A l’heure de la Cop21, le Sud de l’Aisne s’engage dans une dynamique collective contre le réchauffement climatique. Dans cet esprit, le territoire a organisé une journée axée sur l’optimisation de l’énergie grâce à l’innovation conjuguée à l’économie circulaire. Celle-ci s’est déroulée jeudi 10 décembre à Courtemont-Varennes sur le site de la Communauté de Communes du Canton de Condé-en-Brie (4CB).

Deux temps forts ont rythmé ce rendez-vous : d’une part, plusieurs démonstrations de transformations de différents co-produits (bois, paille, sarments de vigne, compost…) par la société H-énergie et d’autre part, des échanges autour de l’économie circulaire en présence d’acteurs et de nombreux élu(e)s du territoire. Parmi l’assemblée, on pouvait noter la présence de MM. Jacques Krabal, député-maire de Château-Thierry et président du PETR-UCCSA, Michel Baroux et Jean-Claude Charbonnier, respectivement président et vice-président du Conseil de Développement Territorial, Christian Fabry, directeur régional de l’ADEME en Picardie, Eric Mangin président de la 4CB, Mathieu Berlancourt conseiller Environnement à la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Aisne.

L’objectif de développer sur le territoire une économie circulaire en promouvant les filières courtes qui favorisent ainsi une autonomie des entreprises et des exploitations locales est bien dans les tuyaux. Il reste malgré tout du chemin à faire… DB



Écrire commentaire

Commentaires : 0