Regroupement de communes : la course est ouverte !





Pour faire face à la baisse des dotations de l’État, les communes françaises sont incitées à se regrouper. Le gouvernement a annoncé le 24 juillet vouloir intégrer dans la loi de finances 2016 la réforme de la dotation globale de fonctionnement aux collectivités locales pour aller vers plus de clarté et plus de justice. Concrètement, les communes qui acceptent de se transformer en commune nouvelle voient leurs dotations maintenues jusqu’en 2017, au lieu d’une baisse finale de près de 30%. Cette incitation financière suscite un engouement réel puisque les projets recensés en ce début d’été sont de plusieurs centaines sur le territoire national.

 

C’est acté : le regroupement entre les communes d’ Artonges, Fontenelle-en-Brie, La Celle-sous-Montmirail et Marchais-en-Brie. Nom de la commune nouvelle : Dhuys et Morin-en-Brie.

 

C’est dans les tuyaux : le regroupement entre les communes de Connigis, Monthurel et Saint-Eugène.

 

C’est un projet : le regroupement entre les communes de Baulne-en-Brie, Celles-les-Condé, La Chapelle Monthodon et Saint-Agnan.


Écrire commentaire

Commentaires : 0