Législatives 2017 : le député de l’Aisne Jacques Krabal communique

Jacques Krabal à Baulne-en-Brie, lors de la Journée Nationale des Déportés du 30 avril 2017.
Jacques Krabal à Baulne-en-Brie, lors de la Journée Nationale des Déportés du 30 avril 2017.

" La campagne des législatives de la 5ème circonscription de l’Aisne débute au niveau du caniveau avec des rumeurs calomnieuses et des informations mensongères cherchant à jeter le trouble sur ma probité.

 

En effet, la presse locale relaie des accusations d’un ancien directeur de cabinet de la mairie de Château-Thierry, qui rappelons-le, a été licencié sans aucune indemnité en 2015, pour fautes lourdes : injures, usage abusif et dégradation de son matériel professionnel et déloyauté. Rappelons aussi qu’il n’a pas contesté son licenciement auprès du tribunal administratif d’Amiens.

 

A l’époque, au moment des élections départementales, une lettre anonyme avait été distribuée par " un corbeau " sur la circonscription.

 

J’avais alors porté plainte et c’est moi-même qui avais saisi le parquet pour qu’une enquête soit mise en œuvre afin de faire la lumière sur ces informations mensongères.

 

Aujourd’hui, à l’occasion de nouvelles échéances politiques comme par hasard, " le corbeau " se réveille, avec des méthodes tout aussi écœurantes et les mêmes attaques sournoises.

 

De nouveau, dans un contexte électoral, il cherche à se venger en jetant le discrédit sur ma probité pour me nuire et tenter d’empêcher ma candidature au mandat de député. Aveuglé par la haine à l’encontre de ma personne, ses manœuvres ne trompent personne à la veille des investitures. Si elles m’attristent, elles ne me surprennent pas et ne m’abattront pas.

 

Je me réserve bien entendu le droit de porter plainte contre cet individu et tous ceux qui relaieront ces allégations.

 

Emmanuel Macron a eu à subir de tels agissements lors de la campagne à l’élection présidentielle. Ces méthodes nauséabondes visent à discréditer ou à salir une réputation : " Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose… ". Cela n’honore ni la personne à l’origine de telles allégations, ni ceux qui les colportent. Pour ma part, je refuse de perdre plus de temps avec ces tentatives de discrédit.

 

Depuis 30 ans, les habitants de ce territoire me connaissent. Ils savent mon honnêteté et mon engagement politique dans la circonscription. D’ailleurs, ma déclaration de patrimoine, mes revenus et mes déclarations d’impôts n’ont fait l’objet d’aucune remarque ou commentaire de la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique.

 

Les appels d’offre de la ville sont tout aussi contrôlés et n’ont fait l’objet d’aucune remarque de la Cour des Comptes. Voilà la vérité. N’en déplaise à ceux qui veulent me nuire.

 

Avec détermination, force, et en toute transparence, je veux me consacrer au territoire et mettre toute mon énergie au service des habitants et de leur défense, comme je l’ai toujours fait ". Jacques Krabal

Crédit photo : axomois.fr

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0